.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Jeu 11 Juin - 2:42

I used to say, "I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
Bien sur il avait fallu que le chat se soulage sur ton lit. Et il avait bien pris soin de le faire sur le matelas, pour qu'il absorbe tout et que tu ne puisses pas dormir dessus. N'avais-tu pas mérité un peu de répit après ce repas copieux où ta sœur et ton frère avaient enchaîné les sous-entendus lourds de sens? Apparemment, non. Mais tu ne pouvais t'en prendre qu'à toi-même. C'était toi qui avait offert ce chat à Ciel, c'était toi qui l'avait invité, et c'était aussi toi qui lui avait proposé de prendre le félin avec lui. Et bien sur tu ne pouvais pas dormir sur le canapé, parce que le chat de Wade ainsi que le singe de Seven y avaient élu domicile, et ils ne semblaient pas décidés à te laisser ne serait-ce qu'une petite place. Tu aurais pu changer de forme, dormir en lion, mais tu ne voulais pas salir la maison, déjà que ta mère se donnait un mal fou pour la maintenir d'une propreté impeccable. D'ailleurs elle était en train de s'activer dans ta chambre, et tu vins l'aider à mettre les draps au salle. Et tandis qu'elle commençait à chercher les produits pour nettoyer le matelas, tu lui attrapas le bras. « It's alright mom, we'll take care of that tomorrow. Go to bed, it's late. » Tu déposas un baiser sur sa joue. « You did amazing today, good night, mom. Love you. » Elle sourit, s'avouant vaincue. « Good night Grammy, love you too. » Elle quitta la chambre et tu fouillas dans tes affaires, une fois la porte fermée. Tu y trouvas un vieux jogging à l'élastique quasi inutile ainsi qu'un t-shirt large noir aux couleurs d'ac/dc. Tu l'avais depuis longtemps et il te servait désormais de pyjama. Tu te changeas pour les enfiler et descendis les escaliers pour atteindre la chambre d'amis où devait se trouver Ciel, en tentant d'ignorer tous les bouquets de gui que ta sœur avait accrochés un peu partout. Tu savais qu'ils t'étaient destinés, comme un clin d’œil de mauvais goût. Personne ici n'en avait l'utilité. Ta mère et Marie étaient célibataires, et Seven et Wade n'étaient même pas réellement un couple. Non, ces trucs qui pendouillaient au plafond étaient là pour te rappeler que tu étais incapable d'assumer tes sentiments.

Tu finis par toquer à la porte de Ciel, tu attendis ensuite sagement qu'il te laisse entrer. Une fois à l'intérieur, tu te tournas vers lui. « Your cat peed in my bed so that means we're gonna have to share yours, if... if you're okay with that. I'll just sleep on the floor if you're not, but mom's not gonna be happy about it! » Tu ris, mais ton rire est légèrement nerveux. Tout cela était ridicule. Tu n'avais pas dormi dans le même lit que qu'un ami depuis l'adolescence et les pyjamas party. A vrai dire, tu n'avais plus partagé ton lit depuis Jane. Cette pensée te fit serrer les mâchoires l'espace d'une seconde avant de déglutir. Pourtant, ça n'avait rien à voir. « You can use the bathroom if you need to. I'll go when you come back. » Tu lui souris plus franchement cette fois-ci. « Oh, and Ciel? I'm sorry about my siblings. They're not usually like this, I don't know what happened... » Menteur. Bien sûr que tu savais ce qu'il leur avait pris. Ils n'avaient pas arrêté de faire des plaisanteries aux sous-entendus très lourds et tu avais du faire preuve de toute la bonne volonté dont tu étais capable pour ne pas frapper ton frère en pleine figure. Tout cela touchait un sujet bien trop sensible, tu n'étais pas encore prêt, tu continuais à refouler tous ces sentiments, stupidement. Tu comprenais que quelque chose se passait en toi, mais tu refusais de le voir, tu continuais tant bien que mal à essaye de vivre ta vie. Et voilà qu'on venait te bousculer pour essayer de te tirer les vers du nez, tu avais horreur de ça. Mais ce qui t'avait encore plus déplu, c'est qu'ils avaient cherché à entraîner Ciel là dedans, à lui faire des blagues douteuses, comme pour lui faire passer un message. Qu'ils s'en prennent à toi, d'accord, tu étais leur frère, c'était normal. Mais ton pauvre ami, il n'avait rien demandé, et il s'était retrouvé embarqué là dedans.

Lorsque Ciel revint de la salle de bain, tu t'y rendis immédiatement, afin de prendre une douche rapide mais salvatrice, puis te brosser les dents. Une fois de retour dans la chambre, tu souris une nouvelle fois à ton meilleur ami avant d'aller t'échouer sur le lit. « Ugh, I've eaten too much, I probably shouldn't had accepted that fourth slice of Yule log. » Tu tapotas ton ventre en riant légèrement. Tu avais toujours eu un appétit démentiel, mais durant les fêtes tu te lâchais encore plus. Boarf, tu passerais juste un peu plus de temps en salle de gym à la rentrée. Tu tournas la tête pour fixer le visage Ciel, et le détailler quelques secondes en gardant le silence, toujours avec ce stupide sourire accroché aux lèvres. « Did you have a nice day? » Tu espérais que les petits jeux de ton frère et de ta sœur n'avaient pas gâché sa journée, car si c'était le cas, tu te mettrais surement en colère. Tu voulais que Ciel se sente bien dans cette maison, mais ils ne t'avaient pas facilité la tâche.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Dim 14 Juin - 21:31

I used to say " I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
Tu lèves la tête vers la porte de ta chambre, où tu t'es retiré _comme tout le monde après ce repas hauts en couleurs _ quand tu entends un léger grattement contre la porte. Tu vas ouvrir avant que le bois ne soit abîmé, et tu as juste le temps de voir Grimm se faufiler dans l'espace réduit de la porte entre-baillée avant que le félin ne saute souplement sur le lit. « There you are ! Where have you been, you little minx ? » tu demandes affectueusement en grattant le chaton entre les deux oreilles. Le félin pousse le haut de sa tête contre ton menton en ronronnant, les yeux mis-clos. Est ce que c'est possible pour un chat d'avoir l'air satisfait ? En tout cas, Grimm semble de bonne humeur. Tu vas pour le faire descendre du lit_ Tu ne veux pas qu'il mette des poils partout, ça serait très irrespectueux pour ton hôte_ quand tu entends toquer. «  Come in ! » La porte s'ouvre sur ton meilleur ami, et ton chat s'enfuit de nouveau en filant entre les jambes du professeur de maîtrise des pouvoirs animaliers. Tu fronces les sourcils, ne devrait-il pas être couché ? «  Hey. Is everything ok ? » « Your cat peed in my bed so that means we're gonna have to share yours, if... if you're okay with that. I'll just sleep on the floor if you're not, but mom's not gonna be happy about it! »

Tes yeux s'arrondissent, tu es mortifié. Oh non. « Oh no, he... crap. I'm so sorry about it, I... Don't be stupid, of course we're gonna share the bed, I don't mind...» D'une part tu es mort de honte_ bravo, franchement, belle façon de remercier Mme Lester_ et de l'autre... Et bien, tu te dis que la bonne étoile de Noël a décidé de faire la grève te concernant. Dormir dans le même lit que ton hétéro de meilleur ami dont lequel tu es amoureux depuis près de deux ans. Le tout bien sûr en faisant comme si de rien n'était. Joie. En plus, tu vois bien que Graham est mal à l'aise, son attitude hurle la nervosité. Il vient même de déglutir... « You can use the bathroom if you need to. I'll go when you come back. » Tu acquiesce et prends ce qui te sert d'habits de nuit et t'apprête à entrer dans la salle de bain quand Graham t'interpelle de nouveau « Oh, and Ciel? I'm sorry about my siblings. They're not usually like this, I don't know what happened... » Tu laisses ta main retomber de la poignée et te tournes vers ton meilleur ami «  Don't be, it's fine... I suppose they've been a little carried away by the party. It was just a bit of a tease, nothing wrong about it. » Tu dis ça avec un sourire léger pour balayer les inquiétudes de Graham, mais intérieurement, tu n'es pas aussi serein. Wade t'as clairement fait comprendre qu'il savait, et même si tu te doutais que ça allait arriver, ça ne t'enchante pas plus que ça, d'autant qu'il semble avoir ajouter Marie dans la combine. Et le but de cette farce t'échappe, parce que tu vois mal les jeunes Lester en personnages vicieux tirant satisfaction de la gêne de qui que ce soit. Enfin... Tu espères.

Tu es si absorbé par ta malchance_ combien de pourcentage pour que ça arrive, franchement ?_ que quand tu entres dans la douche, tu ne fais pas attention et ouvres le pommeau directement sans penser à régler la température. Un juron en français t'échappe quand l'eau glacée asperge ta peau. Joie. Tu te douches rapidement, mais au moins, tu te calmes et t'éclaircit un peu les idées. C'est juste une nuit, tu te dis en te brossant les dents. Et puis, ça t'es déjà arrivé de dormir avec d'autres personnes. Bon, ce n'était jamais des personnes dont tu devais cacher ton attirance envers elles, mais ça ne peut pas être si terrible, en plus tu ne vas probablement pas dormir... Mais est-ce que c'est vraiment un réconfort ? Tu enfiles T-shirt tout simple et un vieux jogging_ d'habitude tu dors en caleçon, mais avec Graham à côté, tu préfères éviter, inutile de rendre tout ça plus étrange que ça ne l'est déjà_ avant de laisser la place au jeune homme aux yeux verts.

Dix minutes plus tard, Graham sort et se laisse choir sur le lit près de toi. « Ugh, I've eaten too much, I probably shouldn't had accepted that fourth slice of Yule log. » « Can't blame you, your mum is a great cook, she should open a restaurant... ». Tu souris, Graham a un appétit de lion_ littéralement_ alors que les plats sont à se damner comme ceux de sa mère... Tu vas pour ajouter quelque chose et tournes la tête mais tu tombes sur le visage de Graham, tournés vers toi, te regardant, le sourire aux lèvres, avec quelque chose de très doux dans les yeux, et tes mots restent bloqués dans ta gorge. Tu ne peux que le détailler toi aussi, les yeux verts absinthe bordés de petites rides formées par son sourire, les minuscules tâches de rousseur, la barbes mal rasée, les lèvres étirées, et cette expression de douceur... Tu as envie de tendre la main et de le toucher, de poser le bout des doigts sur son épiderme. S'il te plait, ne me regardes pas comme ça... tu penses.

« Did you had a nice day? » Ca pourrait sûrement passer pour un moment normal dans la journée d'un couple. Mais si, juste après le fameux «  Chéri ! J'suis rentré ! ». Tu donnes un coup de pied mental à la partie ironiquement moqueuse de ton esprit. This might looks domestic, but we're far from it... Ah tiens, tu as recommencé à osciller entre penser en anglais et en français. « Yes, I did. Thank you again, for the invitation. I had a great time. Plus, I finally met your mum and sister, and I had the opportunity to better know Seven... She's a nice girl. » Tu passes volontairement sous silence les sous-entendus entre Wade et Marie que tu as cru déceler comme t'étant adressés. «  What about you ? ». Tu l'écoutes attentivement, tu espères qu'il a pu profiter au maximum de sa famille, même si il a l'air légèrement irrité. C'est sans doute cette histoire de lit, et tu peux comprendre que ça le gêne. « I... I should sleep on the floor. After all, it's still your room, and it's because of me that you have mattress issue. Besides, I will probably not sleep, or not much, so... »
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Mar 16 Juin - 1:37

I used to say, "I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
Tu devrais vraiment apprendre à modérer ton appétit un jour. Parce que là, tu n'es même pas sur que tu puisse te relever de ce lit un jour, tu as l'impression de peser une tonne. Tu espères que miraculeusement cela ne se traduira pas sur la balance, mais tu sais très bien que c'est impossible. Il te faudra faire des efforts pour retrouver la forme, mais finalement tu t'en fiches, le sport, c'est ton truc. « Can't blame you, your mum is a great cook, she should open a restaurant... » Un tendre sourire étire doucement tes lèvres. « Yeah she should, I keep telling her that! You should tell her tomorrow cause she won't listen to me.» Tu affiches une moue boudeuse quelques secondes avant de rire légèrement. La merveilleuse femme qu'est ta mère se pense trop vieille pour se lancer dans un tel projet, de plus elle n'a pas confiance en sa cuisine et elle est persuadée que tu la complimente juste pour lui faire plaisir. On se demande de qui tu tiens ta tête de mule, tiens! Mais tu te dis que peut-être si c'est Ciel qui le lui conseille, elle aurait plus tendance à l'écouter. Même si elle serait capable de croire que c'est parce que tu lui as demandé de le faire. Inconsciemment, tu soupires en fixant le plafond, avant de reposer ton regard sur ton meilleur ami, et de s'attarder un peu sur ses cheveux d'ébène, sur ses traits anguleux. Il y a un moment de vide où tu ne peux pas t'empêcher de sourire à cette vue, et puis tu te rappelles que tu es doté de la parole, alors tu lui demande s'il a passé une bonne journée. Parce que son bien-être était primordial, sans savoir pourquoi, c'était terriblement important pour toi qu'il se sente bien chez toi, qu'il s'y sente comme à la maison.

« Yes, I did. Thank you again, for the invitation. I had a great time. Plus, I finally met your mum and sister, and I had the opportunity to better know Seven... She's a nice girl. » Au moins les sous-entendus de ta fratrie ne l'ont pas dérangé. Peut-être as-tu exagéré leur importance? Peut-être que tu t'es fait des idées, mais tu ne sais pas si ça doit te rassurer ou te faire peur. Te rassurer dans le fait que ce n'est pas si grave que ça, ou te faire peur dans la mesure où si tu as imaginé ces références sous-jacentes, c'est qu'il doit bien y avoir une raison. Ton subconscient essaie-t-il de te faire passer un message? Tu n'as pas vraiment envie de te pencher sur la question. Tu préfères te concentrer sur Seven et sur l'affection presque paternelle que tu lui portes. « Seven is such a great kid. She's so clever and so nice, yet super strong. » La gamine a eu une vie très difficile, elle a elle aussi traversé l'épreuve des tribunaux et tu as été son plus fervent soutien à l'époque. Tu es très fier d'elle, de son parcours et de ses accomplissements. Comme toi elle est un peu brisée, mais elle continue à vivre et à s'épanouir à sa manière. Elle n'est pas encore parfaitement heureuse, tu le sais, mais tu espères que quelque part ton frère pourra l'aider à atteindre ce bonheur qu'elle mérite tant. «  What about you ? » « I had such a great day, I'm so happy I finally got to see Marie after so long and I'm also so glad you could be here with us. » Tu es sincère, parce qu'il a apporté un peu de fraîcheur à la maison. Mine de rien cela fait longtemps que tu n'avais pas vu Marie et Wade aussi complices et de bonne humeur, et bien que ce soit un peu à tes dépends, ça t'as fait énormément plaisir.

Tu sens un mal être planer et du coup ça te met un peu mal à l'aise toi aussi. « I... I should sleep on the floor. After all, it's still your room, and it's because of me that you have mattress issue. Besides, I will probably not sleep, or not much, so... » Tu fronces les sourcils et te redresses un peu. « What? No way! You're my guest and guests aren't supposed to sleep on the floor. » Tu t'apprêtes à le réprimander sur le fait qu'il ait dit qu'il n'allait pas ou très peu dormir, puis tu te rappelles le bal de noël et votre dispute. Le bal de noël et ton craquage nerveux. Le bal de noël et les bras de Ciel. Tu avais bien fait attention à ne pas y penser jusqu'à maintenant, parce que tu es effrayé par ce qui a pu changer en toi cette nuit-là. Quelque chose s'est passé, et tu sais qu'au fond de toi les choses ne seront plus comme avant. Tu sais que tu ne regarderas plus jamais Ciel de la même façon. Et c'est ce qui te fait peur, tu angoisses à l'idée que quelque chose se brise à cause de ce petit truc qui s'est transformé quelque part en toi. Tu n'oses pas poser de mots sur ces modifications, c'est bien trop terrifiant. Nommer les choses, c'est le recenser, les avouer comme réelles et solides, leur accorder une existence palpable. Cela te fait presque plus paniquer que l'idée de t'approcher à nouveau d'un brasier.

« And please Ciel, try to get some sleep, just a few hours I don't care, but you can't go around without sleeping for days. Someday you're just gonna drop dead! » Dans ton regard se lit une réelle inquiétude. Tu as conscience que le manque de sommeil est très mauvais à la santé, et parfois tu aimerais vraiment savoir ce qui l'empêche de dormir. Tu voudrais avoir un don utile à son malheur, quelque chose qui puisse lui permettre de passer des nuits calme, de dormir dix heures d'affilée sans une once de mauvais rêves. Mais malheureusement tu n'es qu'un stupide gros chat inutile. Tu bailles en te glissant sous la couverture et replaces ton oreiller. « If I take all the blanket just wake me up alright? » Tu connais ta tendance à t'enrouler dans la couverture, et tu n'es pas sur que dans ton sommeil tu te rappelles qu'il y a quelqu'un d'autre dans ton lit, toi qui as pris l'habitude de dormir seul depuis si longtemps. Tu tends le bras pour éteindre la lampe de ton côté. « Good night. » tu murmures, sans pour autant fermer les yeux. Trouver le sommeil ne sera peut-être pas forcément chose aisée, ce soir.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Ven 10 Juil - 7:59

I used to say " I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
« I had such a great day, I'm so happy I finally got  to see Marie after so long and I'm also so glad you could be here with us. »  Tu sens quelque chose se tordre d'une façon agréable en toi, quand Graham te dit ça avec un air de réelle sincérité. Déjà, il est heureux, donc tu es heureux, mais il est heureux parce que tu étais là. À la douce impression succède l'amertume de l'objectivité. Oui, il est heureux que son meilleur ami soit présent. Tu voudrais barricader ces stupides bouffées de sentimentalisme quand elles arrivent. Au collège, au lycée, à la FAC, on peut se bercer d'illusions, s'accrocher à de minuscules phrases sorties de leur contexte ou à des regards qu'on croit plus brûlants que d'habitude : ici, tu te tortures juste un peu plus. Et tu n'es pas masochiste, alors tu vas très vite arrêter. Tu réponds à Graham par un sourire.

Tu as visiblement offensé ton meilleur ami en proposant de dormir par terre parce qu'aussitôt, il prend l'expression qu'il utilise pour réprimander les élèves «  What ? No way ! You're my guest and guests aren't supposed to sleep on the floor ! » «  Yes, but guest aren't supposed to let their cat ruined the host's bed, so we would be equal. » Ton meilleur ami n'a pas l'air convaincu par ton raisonnement. Tu connais Graham et tu te doutais qu'il allait refuser net, mais tu devais au moins lui proposer un échappatoire à cette situation gênante. Bon, gênante surtout pour toi, parce que lui semble plutôt bien prendre la chose. Ce qui est totalement normal, après tout, d'un point de vu extérieur, il n'y a pas besoin de faire de chichi. Oui, mais le point de vue extérieur, il a prit en compte toutes les données ? Tu coupes court à ton petit débat intérieur quand ton colocataire d'un soir te parles à nouveau « And please Ciel, try to get some sleep, just a few hours I don't care, but you can't go around without sleeping for days. Someday you're just gonna drop dead! »

Une nouvelle vague d'embarras te submerge. Tu repenses d'office au bal de Noël, que d'ailleurs tu as complètement gâché pour Graham en obligeant à te servir de baby-sitter, où tu as fais un malaise à cause du manque de sommeil. Déjà, pour la virilité, on repassera_ en soit, tu t'en fiche un peu, mais quand même_ et puis tu as donné à ton ami une raison supplémentaire de se faire du souci. Tu es sensé être un appui pour lui, pas un boulet ! «  Well, let's hope I will not fall on some innocent people then. » Tu essais de t'en tirer par l'humour, mais même toi tu n'es pas convaincu. Tu ne veux pas dormir, tu ne veux pas revoir les horreurs d'un autre, et ce soir en particulier. Tu sais très bien que tu peux avoir des réactions violentes au moment où tu te réveilles_ ça dure moins d'une minute, le temps que tu te reconnectes à la réalité, mais c'est largement suffisant pour blesser quelqu'un. Et même si tu te doutes que tu as largement de la marge avant de blesser Graham, tu ne veux pas qu'il te voit comme ça. Et puis... tu ne peux pas ignorer le risque qu'un jour, à force d'être dans la peau de quelqu'un d'autre, même pour quelques heures, tu ne finisses pas par devenir comme lui. Cette possibilité te terrifies. Et si tu rêvais d'être un pyromane fou et que tu te levais au beau milieux de la nuit pour mettre le feu à la maison ? Non. Hors de question de prendre le plus petit risque. «  I can't promise you that...And besides, I am the psychologist one, so I am the one supposed to be worried about you anytime »  

Que ce soit parce que tu l'as réellement convaincu ou juste qu'il déclare forfait à cause de la fatigue, le jeune homme aux yeux verts s'allonge et semble se préparer à dormir. «  If I take all the blanket just wake me up, alright ? » Oh. Ca y est, tu es arrivé à l'instant fatidique. Mais arrêtes un peu de faire ta drama-queen, bordel ! C'est vrai, c'est juste passer une nuit avec un ami, tu as connu bien pire. Tu penses. Pourtant tu te sens déglutir légèrement et murmurer un simple « O...Okay. » si bas que tu n'es même pas sûr qu'il ait été entendu.  Et ça y est, Graham éteint la lumière «  Good night. » «  Good night » Tu fais de même de ton côté, avant de te rouler sur le flanc, dos à Graham. Oui, c'est puéril, mais de toutes façon, ce n'est pas comme si le professeur de transformation animalières allait s'en rendre compte dans le noi- dans le mouvement, tu heurtes sans le vouloir la jambe de ton ami. Et merde. «  Sorry » tu murmures tout bas avant de rester fermement sur le côté gauche, les deux genoux repliés, un bras rabattu sous ton oreiller, l'autre au niveau de ton torse, presque en position foetale au bord du lit.

Tu es complètement tendu, rigide, bien trop conscient de la présence de Graham près de toi, de sa respiration calme et mesurée. Est-il déjà en train de dormir ? Tu n'as pas vraiment envie de t'approcher de lui pour vérifier. Tu trouves le silence pesant, l'obscurité lourde. Tu gardes les yeux grands ouverts, bien trop conscient de chaque petit bruissement provoqués contre les draps ou la couette. Mentalement, tu comptes : hier, tu as dormi deux heures, la veille, tu as passé la nuit a corriger des devoirs de tes élèves et a lire, et le jours d'avant, tu as dormi un peu plus de quatre heures. Ca fait presque sept heures de sommeil en trois jours. C'est vrai que c'est léger, et que tu risque de t'endormir ce soir. Mais pourquoi Grimm a-t-il pensé que ça serait drôle de se soulager sur le lit de Graham ?! Bon, inutile de fustiger le chat maintenant, c'est pas comme si ça allait changer grand chose.

Tu hésites un moment à te lever et à te rendre discrètement dans le salon, où tu pourrais allumer la lumière, ce qui t'aiderais à rester éveiller, et lire ou trouver une autre façon silencieuse de passer la nuit. Sauf que pour ça, il faudrait traverser la chambre, puis le reste de la maison, dans le noir, sans réveiller personne, et vu ton agilité légendaire, ça sonne comme une mauvaise idée. Tu serais capable de renverser une étagère sans faire exprès et d'ameuter tout le monde. Ou alors, tu pourrais aller dans la petite salle de bain contiguë à la chambre ? Tu n'aurais qu'à attraper le bouquin qui est sur ta table de nuit, te lever discrètement, tâtonner jusqu'à la porte et- non, tu rayes vite l'idée Graham va peut-être avoir besoin d'utiliser la pièce et la situation risque d'être au moins aussi embarrassante que l'actuelle. D'autant que l'homme lion serait capable de pousser une gueulante en voyant que tu luttes contre le sommeil et tu n'y tiens pas spécialement. Bon. Tu sembles être dans une impasse. Il va falloir que tu t'évades dans ton palais mental et t'occupes l'esprit ici, alors. Tu espères juste que ton corps ne va pas te trahir maintenant et se laisser happer par le sommeil.

Une poigne qui presse ton corps contre un mur froid et dur dans la ruelle. Tu as un point de côté, tes jambes ne tiennent plus à force d'avoir couru, ton souffle est haché, tu fais sûrement une crise d'asthme. Tu essais de t'écarter de la surface de briques rêches mais on t'y colle fermement. L'homme en face de toi sourit d'un rictus qui te donne envie de pleurer « Well, well, honey... trying to play hard to get ? » Tu sens la bile monter dans ta gorge « N-no... No, please...Please, I-I don't... I just... » Une gifle bourrue t'interrompt, ce qui fait redoubler tes sanglots. Tu sens le sang pulser au niveau de ta joue douloureuse, tu trembles «  D-Don't, please, just don't, I'm begging you, I-I don't want any trouble... » «  Shut the hell up ! » Tu sens un nouvel impact, puis des mains qui commencent à te fouiller. Alors tu te débats, par réflexe, par instinct peut-être, tu gigotes et griffes et frappes. L'autre s'énerve, te maintient par l'épaule violemment et s'apprête à te frapper de nouveau «  No ! » «  You little... »

Tu clignes des yeux et il y a toujours quelqu'un près de toi, la main sur ton épaule, alors tu serres le poing et l'envoie sur son visage. Ce n'est que trop tard que tes idées se remettent en place et que tu reconnais le visage que tu vas frapper_ Graham ?

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Jeu 16 Juil - 22:13

I used to say, "I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
This was the boy I loved.
A little bit messy.
A little bit ruined.
A beautiful disaster.
Just like me.
Tu fais mine d'essayer de t'endormir mais en réalité, tu es parfaitement conscient de chacun de ses mouvements. Il te rend ton "bonne nuit". Ton attention est irrémédiablement attirée par cette présence dans ton lit. Il éteint la lumière. Mais tu gardes les yeux grands ouverts et tu déglutis. Tu ne sais pas vraiment pourquoi tu es nerveux, mais tu l'es, c'est un fait. Tu te forces à fermer les yeux, et à réguler ta respiration. Il faut faire le vide dans ta tête, comme tu le fais sous ta forme animale. Tu ne peux pas te transformer ici, et c'est dommage car trouver le sommeil est tellement plus facile lorsque tu es un lion. Alors tu essayes de retrouver sa manière épurée de penser, de n'accorder de l'importance qu'à ce qui est important pour toi, dormir. Doucement, tu te remémore une escapade dans les bois derrière l'institut. Le décor commence à se planter mais tout cesse brutalement lorsque la jambe de Ciel entre en contact avec la tienne, provoquant chez toi un léger soubresaut. Il s'excuse alors tu murmures un petit « It's alright.» Ta voix sonne un peu fatiguée, un peu éraillée. Tu ajustes la position de l'oreiller sous ta tête et recommences ton manège, repars dans tes souvenirs bestiaux. La chasse d'une biche, voilà ce qui se déroule dans ta tête. Tu te rappelles t'être tapi derrière un rocher, et observé pendant de longues minutes ce frêle animal. Elle était si jolie, mais surtout elle semblait très appétissante. Tous tes sens aiguisés étaient en alerte, tes muscles tendus, prêts à te permettre de bondir d'un instant à l'autre. Puis le vent a tourné, et ta proie, après avoir levé la tête et scruté les environs, a disparu dans un bosquet. Et c'est à ce moment exact que Morphée t'accueille dans ses bras. Pour une fois, tu ne rêves pas, il faut croire que les kilos de nourriture que tu as ingurgités t'ont un peu assommé. Mais c'est tant mieux d'un autre côté, ça t'évitera de cauchemarder. Car il t'arrive toute de même assez souvent d'être assaillit de rêves sanglants. Souvent, ton père, ton ex femme et l'homme au lance-flammes y figurent. Parfois même, ce dernier et ton paternel ne font qu'un et c'est d'autant plus terrifiant. Ils te disent qu'il vont te purifier par le feu, que tu es né monstre mais qu'ils peuvent te soigner, te changer. Alors tu cries, tu refuses d'accepter, tu refuses de quitter tout ceux qui te sont chers, tout ceux que ta différence t'a permis de rencontrer. Mais cela n'empêche pas la douleur et la terreur. Mais ce soir, heureusement, ton sommeil est calme.

Il y en a un qui n'a pas eu cette chance cependant. L'agitation est la première chose à te réveiller. Ciel, inconsciemment, agrippe la couette, tire dessus, et tu clignes des yeux en grognant légèrement, ne comprenant pas encore très bien ce qu'il est en train de se passer. Tu passes sur le dos et te redresses sur tes coudes, les paupières encore mi-closes. « Ciel? 'You alright? » demandes-tu d'une voix faible et endormie. Il ne t'entend pas et commence à bouger de façon plus erratique encore. Tu commence à sentir l'angoisse monter. Ca t'inquiète de le voir comme ça. « Hey dude, wake up! » dis-tu, un peu plus fort. Ta langue passe rapidement sur tes lèvres tandis que tu le fixes, mais rien à faire, le psychologue semble coincé dans son cauchemar. Alors tu allumes la lumière de ton côté puis te tournes légèrement pour poser une main sur ton épaule, et le secouer, pas trop fort, juste de quoi l'aider à sortir de son subconscient. « Ciel, come o- » Tu es interrompu par un poing en pleine mâchoire. Tu ne savais pas qu'il avait autant de force, tu sens la douleur résonner dans ton crâne. Cependant tu croises son regard effrayé, et tu oublies bien vite ta joue qui te lance tandis que ton pouls s'accélère. Tu te rappelles le bal de noël, et tu le lâches immédiatement, il semblerait que le contact physique le fasse encore plus paniquer, alors tu tentes d'éviter de faire empirer la situation. « Hey... Hey! I'm sorry! It's okay, it's okay! It's me, Graham, remember? » Tu souris, et peut-être que ça ne se voit pas dans la pénombre, mais en tout cas, ça doit se sentir dans sa voix, que tu essayes de rendre rassurante, malgré la douleur qui recommence à se faire sentir au niveau de ton visage. Tu ouvres la bouche en grand et la referme pour étirer les muscles de tes joues. « Fuck, I didn't know you had that in ya! » dis-tu en te massant le visage. Un rire franchement impressionné s'échappe doucement de tes lèvres, mais tu retrouves rapidement ton sérieux. Tu te fais du soucis pour ton meilleur ami, tu ne le quittes pas des yeux. Sous la faible lueur de ta lampe de chevet, tu essayes de décoder son expression. « Are you... Are you okay? » Bien sur que non, il ne va pas bien, ça se voit. Mais tu veux être là pour lui comme il a toujours été là pour toi. Cette question sert plus à dissimuler une demande, l'autorisation de l'approcher à nouveau. Tu veux être près de lui, mais tu n'es pas sur que lui en ait envie. « You wanna talk about it? ... Or I can get you something, anything... A cup of hot chocolate? A glass of whisky? I can go get Jack if you want and leave you alone... Yeah... Maybe you wanna be alone... God I talk too much I'm sorry. » Tu passes une main sur ton visage et rit nerveusement. C'est comme ça, ça fait partie de toi. Tu fais plus attention aux autres qu'à toi même, parce que leur bonheur suffit au tien, et leur peine t'affecte bien plus que la tienne. La tienne ça fait bien longtemps que tu ne la ressent plus tellement. Oh tu sens toujours cette gène désagréable, c'est pour ça que tu bois, mais tu as appris à vivre avec. Mais celle des autres te touche en plein cœur, tu te l'appropries, même sans le don d'empathie de ton frère. Parce que c'est comme ça, parce que c'est toi. « I'll just... leave if you want me to. » S'il te le demande, tu ne dormiras surement plus de la nuit, sauf si tu te transformes. Mais tu le feras, pour son confort. Tout faire pour qu'il se sente bien, n'est-ce pas?


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Sam 18 Juil - 1:38

I used to say " I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
Dans ta tête, c'est comme si tu marchais dans un épais brouillard londonnien un soir de 1888. « Hey... Hey! I'm sorry! It's okay, it's okay! It's me, Graham, remember? » tu clignes des yeux une, deux, trois fois, rapidement, avant que cette voix comme la lumière d'un lampadaire dans l'obscurité de ton mental ne t'arrache à cet état de confusion profonde, ne te laissant qu'un peu désorienté. Graham. Même si tu es toujours complètement dans le potage, le nom te rassures, a quelque chose d'apaisant, bien que ta respiration reste saccadée et ton corps tendu comme un arc. Tu regardes sans vraiment comprendre le jeune homme devant toi « Fuck, I didn't know you had that in ya ». Quand il dit ça, tu sens d'étrange picotements dans ta main, comme des fourmis, et tu le vois se masser la mâchoire, mais là encore tu es trop à l'ouest pour faire le lien.

Et puis, à la fois très lentement et très rapidement, les souvenirs te reviennent, t'assaillent, mais tu restes bloqué, comme si ton horloge mentale s'était figée. Tu restes là, à moitié appuyé sur les coudes, face à ton meilleur ami que tu fixes avec des grands yeux d'enfant apeuré, d'enfant malade presque, les sourcils arqués en une expression de douleur et de terreur, ta poitrine se soulevant rapidement, ton cœur refusant de se réguler, myocarde complètement affolé. « Are you... Are you okay? » Ton meilleur ami te regardes avec cette plissure sur le front typique de quand il s'inquiète, avec la douceur et la précaution qu'aurait un homme voulant aider un animal sauvage à se sortir d'un piège de braconnier. Il faut dire, il n'y a pas cinq minutes, tu étais bel et bien prit au piège par une forme de chasseur_ sauf que personne n'était là pour t'aider. Ce souvenir fait monter en toi une nouvelle bouffée d'angoisse.

« You wanna talk about it? ... Or I can get you something, anything... A cup of hot chocolate? A glass of whisky? I can go get Jack if you want and leave you alone... Yeah... Maybe you wanna be alone... God I talk too much I'm sorry. » Il passe la main sur son visage dans ce tic nerveux qu'il lorsqu'il est mal à l'aise, et tu as envie de prendre sa main dans la tienne, de coller ton corps au sien pour te rassurer que c'est fini, que c'est ça le réel, ton réel, et que lui, Graham, est bien là, tangible, prêt à te protéger parce qu'il est comme ça, comme un lion protecteur. Mais tu ne peux pas, tu restes à moitié abasourdi, encore embrumé du souvenir qui s'accrochent à ton cerveau comme les résidus d'une vapeur d'opium. Tu restes là, à le regarder stupidement avec tes yeux d'enfant perdu, toi, le psychologue ancien profiler de trente-cinq ans.

Tu vois juste le visage contrit du professeur aux yeux verts « I'll just... leave if you want me to. » « Non ! » Il te faut peut être une demie seconde pour t'apercevoir que tu as dit ça un peu trop fort, en lançant ton bras qui désormais aggrippe fermement au T-shirt noir de Graham et en écarquillant tes yeux qui ne cessent de le fixer « Non, ne pars pas, s'il te plais... »

Et c'est ça ton déclic. Entendre ta propre voix, parlant en français ( ce qui n'arrive que quand tu es dépassé ) suppliant presque ton meilleur ami de ne pas te laisser seul, de peur nouveau dans l'opacité obscure. Tu le lâches, avec l'impression que ce geste est à la fois très lent et très rapide, comme si son T-shirt était de feu mais que ton bras retombait avec la lenteur qu'on les gouttes d'eau perlant au branches paresseusement. Mais au moins, maintenant, tu as les idées plus claires, beaucoup plus claires.

Dire que tu es mortifié serait un euphémisme. Bravo, Ciel, franchement, là, t'as raflé la médaille, le trophée, et même l'écharpe avec WINNER écrit en gros dessus. Tout, absolument tout, de ce que tu voulais éviter, est arrivé. Ah non, tu n'as pas mit le feu à la maison ! Chouette consolation ! Bon, si tu es capable de sarcasme, ça veut dire que tu retournes peu à peu à ton état normal. Et déjà tu es plus calme_ en surface du moins. «  I mean... I... » En cet instant tu es très heureux que Graham ne comprenne pas le français. Sinon tu serais littéralement mort de honte. Et puis tu la vois, la joue rouge un peu enflée de ton meilleur ami, et si avant tu étais mortifié, maintenant tu es rongé pat la honte et la culpabilité. «  Oh God, please tell me I didn't... Oh Man... » Tu touches un instant du bout de tes doigts glacés l'ossature meurtrie avant de vivement les retirer. Tu viens de le frapper, tu crois sincèrement qu'il va te laisser approcher de lui ? Et tu viens de faire une scène dont il était spectateur juste au premier rang_ encore. Ce sera à ranger avec le bal de Noël.

En cet instant, tu hais ton don. Tu voudrais l'arracher de ton corps et le piétiner. Tu déteste qu'on te voit si vulnérable. Tu déteste qu'il t'ait vu si vulnérable. Tu es sensé être le roc, mais franchement, tu es plus semblable à Andromède qu'à son rocher. «  I am... so sorry... I didn't mean to... I never would... » La honte tord ton ventre et une nouvelle vague d'angoisse commence à tricoter ta gorge. «  I 'm so screwed, I'm so sorry, I-I tried not to sleep but then I did and I dreamt about an agression and he was so close and he-he was trying to- bu-but I resisted an-and... » Tu arrêtes ton babillage aussi sec que tu en prends conscience. Tu essaies de te justifier, mais tu ne fais qu'accroitre ton humiliation. Alors tu te tais, te mords la lèvres jusqu'à sentir une douleur aigue, n'osant même pas regarder ton ami dans les yeux « I am... sorry I've woke you up and that you...you've seen this. And... Gosh, I punched you in the face ! » Tu déglutis, mal à l'aise. Décidément, tu fais vraiment tout de travers. Alors tu te lèves, encore un peu tremblant, évitant soigneusement de regarder Graham «  I'm... truely sorry. I shouldn't have fallen asleep. I'll just get in the living room or something, to let you rest, I... I apologize. You've been so kind and I... » I've fucked up. Mais après tout, tu avais peut-être déjà tout foutu en l'air en tombant amoureux de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Dim 19 Juil - 22:25

I used to say, "I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
This was the boy I loved.
A little bit messy.
A little bit ruined.
A beautiful disaster.
Just like me.

Tu ne l'as jamais vu aussi effrayé, aussi vulnérable. Son expression te rappelle celle des petits animaux que tu chasses, quand tu les tiens entre tes pattes puissantes et ils sentent leur dernière heure arriver. Tu te frappes mentalement pour cette terrible comparaison. Puis tu culpabilise pour toutes les fois où tu lui as demandé de dormir un peu plus. Tu ne pensais pas que ce serait aussi violent, et tu croyais surtout que c'était juste un problème d'horloge biologique, qu'en faisant quelques efforts, tout rentrerait dans l'ordre. Mais la vie n'a jamais été aussi facile, n'est-ce pas?

Tu te dis que ton psychologue a besoin d'être un peu seul, alors tu te proposes de partir. Il réagit au quart de tour, s'y opposant fermement en français en agrippant ton t-shirt. Tu as frémi car l'intensité du geste t'a fait croire espace d'une seconde qu'il allait te frapper à nouveau. Tu te détestes instantanément pour cela. Ton pouls s'accélère encore lorsque tu comprends à quel point il est mal. Il ne s'exprime presque jamais dans sa langue maternelle, sauf quand il est vraiment secoué. « Alright, alright... I'm not going anywhere. » Tu souris, ta voix est douce, tu espères que ça permettra de le rassurer un peu. Bien sur tu ne t'attends pas à des miracles mais tu veux bien faire, et tu restes quelqu'un de très attentionné quand il s'agit de réconforter ceux à qui tu tiens. Doucement mais fébrilement, Ciel te lâche, comme s'il venait seulement de réaliser son geste. Tu peux voir dans son regard qu'il revient progressivement à la réalité, c'est presque comme si tu pouvais voir son cerveau s'activer au travers de ses deux prunelles bleutées. Elles glissent sur ta peau, s'arrêtent sur ta joue tandis qu'il commence à balbutier quelques mots. Il tend la main, et ses doigts sur ta pommette provoquent un frisson qui parcourt ton corps comme un ras de marrée. Tu déglutis et garde le silence, un peu déstabilisé par la sensation bien qu'elle ne soit pas désagréable. Puis il essaie de justifier tout ça, il explique son rêve et tes sourcils se lèvent dans une expression de compassion. Tu voudrais le prendre dans tes bras afin qu'il se calme et qu'il se sente en sécurité mais tu ne sais pas si tu peux le toucher, surtout après un tel cauchemar. « I am... sorry I've woke you up and that you...you've seen this. And... Gosh, I punched you in the face ! » Tu avais presque oublié qu'il t'avait frappé, l'adrénaline alliée à l'inquiétude ont eu raison de ta douleur. Tu ris doucement. « No I'm okay, I swear! You know it's not the first time I've been punched in the face. » Ton sourire se fait malicieux. Pourtant c'était la vérité, ton job avait littéralement été de te faire frapper par tes élèves pendant trois ans. « And Ciel, you don't have to apologize for that, you don't get to choose what your dreams are made of so there's no need to feel sorry about that, cause you can't do anything about it. » Faites ce que je dis mais pas ce que je fais. Si tu pouvais appliquer ce que tu venais de dire à toi-même, tu sortirais sans doute de ta dépression en un clin d'oeil. Mais comme d'habitude, les choses sont souvent plus faciles à dire qu'à faire. Tu le regardes se lever et se diriger vers la porte. «  I'm... truely sorry. I shouldn't have fallen asleep. I'll just get in the living room or something, to let you rest, I... I apologize. You've been so kind and I... » Tu fronces les sourcils, restes sans rien dire à le fixer pendant quelques instants. Tu sembles réfléchir intensément, peser le pour et le contre d'une décision importante. Puis tu sors du lit et tu le rejoins en quelques pas. « Come on. Come here. » Ta voix est sérieuse mais emplie d'affection. Tu l'attires doucement contre toi et frottes son dos de manière réconfortante. « I'm sorry for all the times I asked you to get some sleep. » murmures-tu calmement, tout près de lui. « I didn't... I didn't thought it was that bad! » Tu oublies un peu ton obsession à vouloir mettre un peu de distance entre vous depuis le bal de Noël pour tenter de garder ton meilleur ami et ne pas tout foutre en l'air entre vous deux. Mais il a besoin de toi, tu l'as senti au profond de toi, comme une pulsion, comme quelque chose d'inné.  « We can go watch tv in the living room or something. I wanna stay with you. I told you I'm not going anywhere. » Tu souris contre son épaule, il sait que tu es borné, tu ne le laisseras pas tout seul. « You don't have to sleep but I probably will though. I'm a big cat and cats sleep a lot. » Un rire discret s'échappe de tes lèvres et tu espères qu'il te laissera aller avec lui. Tu ne trouveras pas le sommeil en le sachant tout seul dans le salon, de toutes manières. « But I'll have eggnog first, do you want some too? »


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Dim 26 Juil - 14:55

I used to say " I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
«  Come on. Come here. » La voix de Graham est douce, rassurante. T'entends le bruissement de la couette qu'on rejette, le poids d'un pas sur le parquet. Tu lèves tes yeux, jusque là ostensiblement baissé au sol, vers ton meilleur ami qui se tient debout devant toi. Il y a quelque chose rempli d'affection et de tendresse dans ses prunelles_ en temps normal tu t'interdirais de te laisser penser ça, mais maintenant, tu t'autorises une illusion innocente. Tu es toujours très vulnérable quand tu sors d'un cauchemar, et tu ne refuses jamais l'aide qui t'es proposé dans ces moments. Alors si c'est Graham qui t'offre son soutien ? Tu ne peux pas dire non. Même si c'est justement avec lui que tu devrais instaurer le plus de distance. Sauf que tu ne peux pas t'y résoudre. C'est injuste. Mais sur le coup, tu t'en fous. Alors tu obéis en silence, tu te tournes vers lui et fait un pas dans sa direction, et rien que dans cette action, tu te sens maladroit.
Et de nouveau la roue de la fortune décide d'être aussi cruelle que miséricordieuse avec toi_ c'est possible d'être les deux en même temps ?_ parce que Graham tend doucement sa paume ouverte vers toi, attrapes gentiment ton coude et t'attires contre lui.

Tu sens un de ses bras se refermer dans ton dos et commencer à le frotter doucement, pour t'apaiser.
« I'm sorry for all the times I asked you to get some sleep. I didn't... I didn't thought it was that bad! ». Tu ne réponds pas, tu ne lui en veut pas le moins du monde et il le sait. Tu te laisses juste happer par le contact de ton meilleur ami_ de l'homme que tu aimes_ contre le tiens, tu profites et savoures ce qui t'est offert parce que tu sais que d'ici peu, tu vas regretter, parce que tu sais que quand il s'éloignera, il ne te restera qu'un pincement amer dans le thorax. Tu fermes les yeux et inspires doucement, brièvement, son odeur, ta tête calée près de son épaule. Tu voudrais passer tes bras autours de lui. Tu hésites un peu et te laisse aller à un compromis en passant un bras, un seul, autour de ses épaules. Pas longtemps. Juste assez pour t'ancrer un peu plus dans le réel, parce que oui, c'est réel. Juste assez pour ne pas trop souffrir après, et pour te laisser aller maintenant.

« We can go watch tv in the living room or something. I wanna stay with you. I told you I'm not going anywhere. » Tu peux le sentir sourire contre le tissu sur ton épaule, et ça t'arraches un frisson. C'est trop, tu as dépassé les bornes, tu dois revenir au plus vite à ce contrôle que tu t'imposes pour ne pas tout foutre en l'air. Tu devrais refuser la proposition de Graham, lui dire que maintenant, c'est fini, le remercier d'avoir été là et lui dire qu'il peut se coucher tranquille, dans le lit. Mais tu n'y arrives pas. Il continue sur sa lancée, gentiment. Tranquillement. « You don't have to sleep but I probably will though. I'm a big cat and cats sleep a lot. But I'll have eggnog first, do you want some too? » Son rire discret fait un peu tressaillir sa poitrine, et tu n'es capable de le sentir que parce qu'il est si proche. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et il faut cloître celle-ci maintenant, avant que tu ne fasses quelque chose de vraiment stupide. Comme tourner la tête, juste un peu, et presser ta bouche à la sienne.

Alors tu le serres contre toi un peu plus fort, juste une demi seconde de plus, avant de le laisser partir. De mettre un peu de distance entre vos deux corps. Vous êtes toujours l'un dans l'espace personnel de l'autre, mais vous ne vous touchez plus. «  Yeah... Eggnog sounds good. » tu murmures doucement. Tu n'as aucune idée de comment on prépare le lait de poule, mais une boisson chaude te ferait sûrement du bien. Alors tu le suis, silencieusement, pour ne pas réveiller la maisonnée. Inutile de le suivre dans la cuisine, tu resterais les bras ballants, gênant, alors tu t'installes sur le canapé, où tu trouves le capucin de Seven, le chat de Wade et Grimm paresseusement affalés. Le trio, guère endormi, se dissipe quand tu te laisses tomber sur le canapé. Tu lâches la lèvres que tu mordais depuis dix bonnes secondes et respires profondément. Finalement, c'est quand une tasse fumante se glisse sous ton nez que tu lèves les yeux et tombes de nouveau sur ton meilleur ami. Tu attrapes le breuvage. «  Thank you » tu dis doucement «  For... everything. Really. » Tu le regardes dans les yeux en le remerciant, pour qu'il voit que tu es sincère, que ce ne sont pas juste des mots de politesse. Et puis tes iris bleus accrochent la peau encore enflée et rouge, là où ton poing est parti se loger dans son visage, et ta culpabilité te reprend. «  I don't deserve you. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Ven 31 Juil - 18:12

I used to say, "I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
This was the boy I loved.
A little bit messy.
A little bit ruined.
A beautiful disaster.
Just like me.
Tu essayes de te concentrer sur lui. Sur sa respiration, sur son odeur, sur sa présence entre tes bras. Parce que tu veux éviter de prendre trop conscience de ton coeur qui bat un peu plus rapidement que la normale, mais aussi des pensées étranges qui germent au creux de ton esprit, et de ces sentiments qu'auparavant tu ne réservais qu'aux femmes, celles qui t'avaient été chères, comme Jane au début. Il se passe beaucoup de choses à l'intérieur de ton crâne depuis le bal de noël. Tout ça te fait terriblement peur, et le pire dans tout ça, ce que tu refuses d'aller chercher de l'aide. Parce que la seule personne qui pourrait t'aider est justement celle que tout ce bordel qui s'étale dans ta tête concerne. Donc pour l'instant tu continues de douter tout seul dans ton coin, sans personne pour pouvoir t'aider. Et puis juste le fait d'en parler parait terrifiant. Tu as toutes les raisons de ne pas vouloir le faire. Malgré toi, tu as hérité des idées intolérantes de ton père, elles sont inscrites dans ton être, et bien que tu détestes cet homme désormais, le gamin de huit ans qui vit en toi a toujours peur de le décevoir... Encore plus qu'il ne l'est déjà. Et puis ta dernière relation sérieuse s'est terriblement mal terminée. Alors tu fais semblant, tu es tellement doué pour ça, n'est-ce pas ce que tu fais depuis cinq ans, finalement? Sourire alors que là dessous, il y a tellement de choses qui sont encore brisées. Tu es comparable à une maison qu'on rénove. Ta façade semble comme neuve, mais, bien qu'il y ait de la vie, il reste encore pas mal de choses à reconstruire à l'intérieur.

Tu le sens te serrer à peine plus fort alors tu en fais de même avant de le laisser s'écarter, un peu à regret. Ton corps te trahit, tes mains l'accompagnent légèrement, et tu lui souris doucement tandis qu'il émet le vœu d'un lait de poule. Tranquillement, sans faire de bruit, tu sors de la chambre et tu accèdes à la cuisine. Tu allumes la gazinière, et fait chauffer une casserole de lait avec un peu de cannelle et de cardamome. A côté, tu fouettes des œufs avec du sucre avant de mélanger avec le reste. Pendant que tu manies fermement l'ustensile, tu jettes un coup d’œil au salon. L’inquiétude refait surface, et avec elle viennent les questions. Depuis quand est-ce qu'il vit comme ça, en se battant pour rester éveillé parce que le sommeil est une véritable enfer pour lui? Comment a-t-il fait pour survivre tout ce temps sans jamais en parler à personne? L'angoisse te barre le front, et tu détestes ce sentiment d'impuissance qui commence à grandir en toi. Tu ne peux rien y faire, tu ne peux pas l'aider, le dispenser de ce don qui lui pourrit la vie. Mais tu te promets que désormais tu feras tout ce qui est en ton pouvoir pour lui rendre la vie plus agréable. Enfin, tu ajoutes quelques gouttes de rhum. Oui, on peut faire du lait de poule sans alcool, mais c'est tout de suite moins drôle. De toutes manières, ce ne sont pas les trois petites gouttes qui vont te faire rouler sous la table, c'est juste pour donner un peu de goût. Tu verses ton mélange encore fumant dans deux tasses et tu les apportes au salon.

Tu tends l'un des mugs à Ciel, toujours avec ce même petit sourire empli de tendresse et d'affection. Ce n'est surement pas comme ça qu'on regarde son meilleur ami, te dit une petite voix du fond de ton crâne, mais tu ne veux pas l'écouter. « Thank you ... For... everything. Really. » Tu évites son regard quelques secondes, un peu gêné. Tu n'as jamais trop été doué pour recevoir les compliments et les remerciements. « It's nothing really, I wish I could do more. » dis-tu en fixant ton lait de poule tandis que tu fronces les sourcils et déglutis. Oui, tu aimerais pouvoir te transformer en attrape-rêves géant au lieu de ce stupide gros chat, tu aimerais le soulager de ce poids, tu le prendrais volontiers sur tes épaules si ça pouvait lui permettre d'avoir des nuits complètes et tranquilles. Malheureusement rien de tout cela n'est possible. Tu te sens tellement inutile que ça te met en colère. Tu finis par aller t'asseoir, et tandis que tu te laisses tomber sur le canapé à côté de lui, assez près au point que vos jambes se touchent, tu l'entends dire «  I don't deserve you. » ce qui sur le coup te fait rire. Tu te tournes vers lui, une expression incrédule peinte sur le visage. « Dude, you're stealing my line! » Graham Abel Lester ou l'homme qui était persuadé que les plaisanteries étaient la solution à toute situation embarrassante. Mais c'est vrai qu'en général, c'est plutôt toi qui as tendance à dire tout ça. Tu le remercies à chaque fois qu'il t'apporte de l'aide et du réconfort, tu lui dit sans arrêt qu'il mériterait mieux que toi, que tu as bien trop de chance de l'avoir à tes côté. Mais ce soir, il semblerait que les rôles soient inversés. Tu te penches en avant pour attraper le mug que tu avais posé sur la table basse avant de t'échouer sur le sofa, et en boit une gorgée. Pas mal, tu es le pro du lait de poule de toutes façons, c'est toujours à toi qu'on demande de le faire. « So what do you wanna do? Watch a movie or just watch TV? Play truth or dare, or never have I ever? We're gonna have the greatest pyjama party ever! » Tu lui fais un clin d'oeil joueur, tu sembles une fois de plus avoir six ans d'âge mental, et cette impression est amplifiée par une moustache laissée par le lait, que tu finis par faire disparaître en la léchant. Tu veux lui changer les idées, lui faire oublier son cauchemar et retrouver la simplicité de Noël. Si tu ne peux pas le débarrasser de tout ça, tu peux au moins rendre les choses plus supportables.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Ven 25 Sep - 23:06

I used to say " I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
«  Dude, you're stealing my line ! » La tête de Graham est comique, et cela t'arraches un sourire mi-figue, mi-raisin. «  True enough » tu murmures avant d'ajouter "And I am not doing a good job if you keep saying that."  Sous la plaisanterie se cache autre chose, à la fois un regret et une promesse. Oui, ce soir, c'est lui qui s'occupe de toi, mais dès demain, tu reprendras ton rôle. De psychologue ou de meilleur ami ? Peut-être les deux. Parce que te laisser chouchouter comme ça, ce n'est pas être un bon meilleur ami. Quelque part, tu profites de la gentillesse de Graham. Et tu le laisses se faire du soucis. En clair, ce soir, tu es un véritable égoïste. Pour ta défense, de toutes façons, après ta petite crise, Graham ne t'aurait sûrement pas laissé partir comme si de rien n'était. Tu as essayé et il t'a fait le numéro du lion qui protège sa meute. L'image te fait sourire, un peu.

Tu sens un nouveau près de toi sur le canapé, et voit Graham porter sa tasse à sa bouche. Tu baisse le nez, ton regard atterie sur ta propre boisson encore complètement intouchée. À ton tours, tu prends une longue gorgée, et tu es surpris par la justesse du lait de poule : ni trop sucré, ni trop chaud, franchement bon. «  It's really good... Thank you. » puis tu souris doucement, nostalgique «  My mother used to say that when someone is feeling down, you have to give them a hot beverage. It was, like, a very serious law for her ». Il y a longtemps que tu n'as pas vu tes parents. Ou ta ville natal. Tu préfères ne pas prendre de risques et ne pas y retourner trop souvent, quitte à passer pour un parano, mais ça n'empêche pas qu'ils te manquent. Oui, même à ton âge.

«  So, what do you wanna do ? Watch a movie or just TV ? Play truth or dare or never have I ever, We're gonna have the greatest pajama party ever ! » Graham t'envoie un clin d'oeil, et son attitude de gamin t'arraches un petit rire. «  Your face is a mess. » Graham enlève sa moustache de lait d'un coup de langue expert, et un bref instant, ta gorge s'assèche. Bordel, jusque là, tu avais réussis à ne pas trop divaguer.

«  Let's just see what's on TV, for now. » Tu as la flemme de te lever, et n'as pas envie de demander à Graham de se bouger non plus. La télécommande sur l'accoudoir de ton hôte semble une bien meilleure option que se lever, choisir un film, le mettre, le lancer et se rassoir. Tu veilles cependant à ce que le son ne soit pas trop fort, tu ne veux pas réveiller tout le monde non plus. L'écran s'anime, et sur lui se dessine l'image d'un garçon encore tout jeune sortant de ce qui ressemble à un lycée. Sûrement la rediffusion d'une série pour ado. Tu ne vas pas t'en plaindre, à cette heure, tu avais peur de tomber sur quelque chose d'autre, et là ça aurait été gênant.

En silence, tu regardes donc le héros nier à une jeune fille rousse, sûrement sa petite amie, ses sentiments pour Andy. Typiquement un truc d'ado, ça. «  I don't even understand how he can denied it » tu murmures «  Come on,not in love? Did he heard how he talks about her ? ». Pas que tu sois très intéressé par l'histoire ô combien palpitante, mais le garçon_ Etienne, tiens, c'est français, ça_ n'est pas très convaincant. Surtout pas envers sa jolie rousse qui finit par partir en lui disant qu'il n'est qu'un trouillard. Tu lèves les yeux au ciel avec un demi sourire. Typiquement un truc d'ado.

Sourire qui s'efface un peu quand tu comprends qu'Andy n'est pas une fille, comme tu l'avais cru, mais un garçon lui aussi. Oh. Tu restes comme un con en comprenant qu'Etienne est amoureux de son meilleur ami, qui essaie présentement de le convaincre qu'il a lui aussi des sentiments plus que platonique pour Etienne. C'est horriblement cliché, surtout formulé comme ça, on dirait que ça sort directement des Feux de l'Amour, mais tu ne peux pas t'empêcher de trouver un écho, une résonance, avec...

«  Maybe there is something else on another channel » tu marmonnes en t'emparant de la télécommande. Finalement, les programmes bizzares tard le soir ne semblent plus si gênants, vu comme ça. Tu appuie presque furieusement sur les boutons, mais rien à faire, l'écran reste obstinément bloqué sur Etienne et Andy et leur jeu de cache-cache. Intérieurement, tu grognes de désespoir. Merci, ô grande puissance supérieure et infiniment moqueuse, de lui renvoyer dans la tronche sa situation digne des plus mauvaises séries télé. Tu finis par abandonner et te contente de baisser le son «  Do you mind ? » tu demandes à Graham «  Not my kind. Plus, this Etienne looks scary. » Tu te réinstalles plus confortablement dans le sofa et regardes l'horloge, puis ton ami. Moins de trois quarts d'heure se sont écoulés depuis que vous êtes descendus. Pour toi, ça va, mais peut-être que Graham commence à avoir sommeil. «  Are you feeling tired ? Maybe you should go back to sleep... »


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Dim 27 Sep - 19:01

rp perdu, je le retaperai si je peux never


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Ven 2 Oct - 22:55

I used to say " I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
« No, I'm good! I'll probably fall asleep on the couch in a few minutes, but for now I'm good. » Traduction du langage Graham : oui j'ai sommeil et je vais tomber comme une bûche, mais je ne veux pas te laisser seul. Tu soupires intérieurement, avec un petit sourire attendri. Tu commences à bien le connaître, et plus le temps passe, plus tu trouves que le lion lui colle parfaitement à la peau. Le loup aussi protège sa meute, mais Graham a quelque chose de félin, d'imposant, qui est propre au lion. Ou alors, c'est juste ton point de vue qui s'emballe, après tout, tu le vois avec les yeux de l'amour...
« I won't be able to sleep if I go back to the bedroom anyways. I know it. So just let me lay here. » Ca confirme ce que tu pensais , et tu n'as même pas de le temps d'essayer de le convaincre d'aller dormir au chaud, dans le lit. Lui aussi, il te connait bien. "  I bet you'd love to watch me sleep. I snore. It's wonderful. " Tu ris un peu, mais tu remarque qu'il a quelque chose de nerveux, dans son attitude. «  How did you know for my sleep fetichism ? » Tu feins l'air du gamin prit la main dans le pot de cookies " And snoring is very healthy and natural. 'M sure Sleeping Beauty snored a lot." Ouais, tes tentatives pour le détendre n'ont pas l'air de marcher. Tu as vu du coin de l'oeil qu'il était aussi gêné que toi avec cette stupide série, mais peut-être que la fatigue exacerbe aussi beaucoup ses sentiments. Tu le vois vautré sur le divan, et tu devines ses yeux lourds de sommeil. Tu lui lances un coussin «  You'll hurt your neck » avant de descendre du canapé et de t'assoir par terre, non loin de là où repose sa tête «  Lay on the couch, it will be more comfortable. I don't mind sitting on the floor. Plus, your mother's carpet is all soft and fluffy, I like it. » Tu te cales un peu plus confortablement, les jambes en tailleurs et le dos calé contre le pied de la table basse, et tu éteins complètement la télé. Ca ne sert à rien de la garder allumée. Graham va dormir, et toi, tu vas certainement le regarder. Non, il n'avait pas tout à fait tort, et oui, ça fait flippant dit comme ça_ Flippant et obsédé. Pourtant, c'est vraiment en toute innocence. Ca sonnait tellement moins glauque dans ta tête. Tu arrêtes de divaguer et reportes ton attention sur l'homme que tu aim-ton meilleur ami. Bordel, fatigue, quand tu nous tiens... «  I don't sing, unless it's in my shower, and believe me, it's a massacre. One time, I started to sing and the water turned ice cold this exact moment. I suspect it's a mutant controling temperature that wanted me to shut up. And I don't have my magical, wonderful book of unicorns and fairies stories, so... » Tu blâmeras la fatigue plus tard, tu te blâmeras certainement, mais là, tu es crevé et lui aussi, il est près de toi et prêt à ne dormir que d'un œil au cas où tu ais une nouvelle mauvaise surprise. Alors doucement, très légèrement, tu passes une main un peu timide dans ses cheveux que tu commences à caresser. Tu sais que ça l'apaise, tu l'as vu se détendre au moment où sa mère l'a fait. Et puis, quelque part, c'est comme de caresser un gros chat. Doucement, tu commences à fredonner à voix basse une chanson en français, assez bas pour que les mauvaises notes passent un maximum inaperçu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   Mer 7 Oct - 17:13

I used to say, "I want to die before I'm old"

but because of you I might think twice
This was the boy I loved.
A little bit messy.
A little bit ruined.
A beautiful disaster.
Just like me.
«  How did you know for my sleep fetichism ? » Un sourire malicieux, un poil malsain, s'affiche sur tes lèvres. « Oh but I know everything about you. » Tu prends une voix inquiétante et un air vraiment effrayant, celui du psychopathe qui suit les gens la nuit et les observe derrière leurs carreaux. Tu restes nerveux, tu espères que ça ne se sent plus trop. Sauf qu'on dirait bien que si. « And snoring is very healthy and natural. 'M sure Sleeping Beauty snored a lot. » « Are you calling me Sleeping Beauty ? » Tu laisses échapper un petit rire, même si tu as l'impression de t'enfoncer de plus en plus, sans personne pour pouvoir t'aider à sortir du bordel dans lequel tu viens de te plonger, tout seul comme un grand. Tu passes une main derrière ta nuque et regardes autre part, t’éclaircissant la gorge, avant de t'échouer sur le canapé. Le coussin te surprend, tu sursautes un petit coup. «  You'll hurt your neck » Tu le suis du regard en clignant bêtement des yeux.  «  Lay on the couch, it will be more comfortable. I don't mind sitting on the floor. Plus, your mother's carpet is all soft and fluffy, I like it. » Tu allais lui dire 'it's just like me' mais pour une fois, tu te retiens de raconter n'importe quoi. Ce n'était absolument pas la peine de rendre la situation plus embarrassante qu'elle ne l'était déjà. « My mom has always had agreat taste in carpets. » dis-tu avec un sourire amusé. Etait-ce de l'ironie ou non ? Tu ne te permettrais pas de manquer de respect à ta mère, mais d'un autre côté, est-ce qu'on peut fait preuve de bon goût en matière de tapis ? Peut-être, mais en tout cas, tu n'étais pas doté de cette capacité fort utile. Tu glisses l'oreiller sous ta tête, t'allonges un peu mieux sur le divan, et lui demande une chanson ou un conte pour t'endormir. «  I don't sing, unless it's in my shower, and believe me, it's a massacre. One time, I started to sing and the water turned ice cold this exact moment. I suspect it's a mutant controling temperature that wanted me to shut up. And I don't have my magical, wonderful book of unicorns and fairies stories, so... » « Such a shame... » dis-tu d'une voix déjà bien endormie avant de bailler aux corneilles. Tu commences à somnoler en l'entendant chanter, sa voix a un effet apaisant et relaxant. Mais ce n'est rien comparé au moment où tu sens sa mains glisser dans tes cheveux. Tu as déjà sombré dans le dans le sommeil depuis longtemps, mais tu le ressens tout de même, cela se voit, car un faible sourire s'esquisse sur tes lèvres, et tu pousses un soupir de satisfaction. Ton état d'inconscience t'épargne toutes ces questions qui d'habitude t'empêchent d'apprécier ces petits moments, parce que ton père t'a retourné le cerveau quand tu étais gamin. Il t'a fait croire qu'éprouver ce genre de chose était mauvais, et tu avais été influencé par ses paroles que tu buvais, à l'époque. Et en plus de cela, il y a bien sur la peur de s'engager à nouveau. La seule relation sérieuse que tu aies jamais eu, s'est bien mal terminée et tu n'as pas envie de refaire la même erreur. Mais quelque part, avec Ciel, c'est différent, tu peux le sentir, au fond, bien enfoui sous toutes ces couches de souffrance et de doutes. Et rien que pour pouvoir apprécier une nouvelle fois la sensation de sa main dans tes cheveux et de sa voix dans le silence de la nuit, tu voudrais les faire disparaître d'un claquement de doigt. Il y a juste à espérer que tu n'auras pas tout oublié demain matin...


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice   

Revenir en haut Aller en bas
 
(gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (gratciel) I used to say, "I want to die before I'm old" but because of you I might think twice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: IN THE WORLD, IN TIME :: dans l'espace :: Dans l'hémisphère nord-