.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   Dim 14 Fév - 10:44

All we do is sit in silence waiting for a sign"

All we do is sit in silence waiting for a sign
Dire que la soirée a pris une tournure inattendue serait un euphémisme. Tu ne pensais pas te réconcilier avec Graham, mais tu es loin de t'en plaindre. Tu t'attendais encore moins à ce qu'il t'avoue être bisexuel. En fait, ça, tu ne t'y attendais pas du tout, c'était même complètement inconcevable pour toi il y a à peine 10 minutes. Wow. Ca fait... beaucoup. Et maintenant, vous êtes tous les deux dans le parc de l'Institut, enroulés dans des plaids avec un pack de bières à regarder les étoiles, comme deux ados dans un mauvais films. Graham vous a trouvé un banc dans un endroit dégagé, tranquille_ en même temps, il doit pas y avoir des masses de gens dehors à cette heure-ci. Après tout, il est quoi, près de trois heures du matin ? Des insomniaques, il ne doit pas y en avoir des tonnes... Du moins, la plupart ne doivent pas passer leurs nuits blanches dehors.

Graham s'est affalé sur le banc et tu te laisses tomber à ses côtés. Il fait plutôt doux, pour un mois de février. «  Fresh air, that probably what I needed, finally. » «  Yeah ? Thought you wasn't a fan of coolness » tu taquines. Après tout, ton meilleur ami est un gros chat, et il râle dès que les températures descendent. Par contre, dès qu'il fait suffisamment chaud, il passe ses journées sous sa forme féline et se prélasse au soleil, de préférence sur son rocher fétiche. La pensée t'arrache un sourire et tu prend une bière, que tu décapsules avant de la passer à Graham, et de te servir à ton tour.
Le métal est est froid contre ta peau, et tu portes la cannette à tes lèvres. Tu ne bois jamais d'alcool, mais même toi tu n'es pas saoul avec une ou deux bières seulement. Tu crois. Peut-être. T'as pris aux fruits rouges, par contre, parce que la normale, tu trouves que la normale, c'est fade. «  You don't mind ? » tu demandes en désignant ta cannette «  If not, I can get back inside and grab you the normal ones. But I'll also say your tastes suck. » tu charries en prenant une gorgée.

Un peu de mousse s'accroche sur tes lèvres et au dessus, et tu passes ta langue pour enlever ce que tu devines être une moustache rosâtre très peu viril. Tu regardes Graham du coin de l'oeil. C'est pas difficile, comme la lune est pleine, c'est mieux que tous les lampadaires du monde. C'est plus naturel, plus doux, et pourtant tu le vois aussi bien qu'en plein jour. Les tâches de douceurs qui ornent la peau sur laquelle tu voudrais poser ta main, les pommettes saillantes qui semblent l'oeuvre d'un nouveau Pygmalion, la ligne ferme de la mâchoire que tu voudrais redessiner de ta bouche, tout est baigné dans une lumière bleue blanche, lui donnant un aspect un peu surnaturel. Tu secoues légèrement la tête. Bordel, Ciel, arrêtes. C'est pas parce qu'il aime les hommes qu'il a des vues sur toi. Tu prends une autre gorgée pour te donner une contenance, et lèves les yeux pour observer les étoiles. «  I feel like I'm a teen again » tu finis par dire avec un sourire « When I was in high scool, I used to do this sometimes with friends. Most of the time they ended up drunk and made stupids jokes. » Ca vous faisait plus rire qu'autre chose, et tu en gardes des bons souvenirs, mais c'est vrai qu'on ne t'a jamais autant fait de blagues sur ton prénom qu'a cette époque. « We tried to find constellations but we ended up pretending to see them. » Au final, des soirées comme ça, tu n'en a pas fait tant que ça, tu te rends compte. La plupart du temps, tu étais sur une affaire et tu devais décliner les propositions de tes amis.

Tu te cales un peu mieux sur le banc et rejettes un peu la tête en arrière pour mieux voir les cieux dégagés. Tu détailles les étoiles, mais tu n'arrives pas vraiment à te concentrer dessus. Elles te semblent moins attirantes que les yeux de Graham. Tu te mets une petite claque mentale. Sap. Tu regardes dans le vague et fixe la voûte céleste en resserrant un peu la couverture dans laquelle ton meilleur ami t'a enveloppé_ tu avais été très content à ce moment-là qu'il n'ait pas le pouvoir de son frère, ou un truc comme entendre les rythmes cardiaques. Il t'aurait grillé depuis longtemps sinon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   Mar 16 Fév - 0:02

All we do is sit in silence waiting for a sign"

All we do is sit in silence waiting for a sign
«  Yeah ? Thought you wasn't a fan of coolness » Tu le regardes s'asseoir à tes côtés, un léger sourire aux lèvres. « That's cause I'm the definition of coolness, I don't need it around me. » Bon, ta cause n'était pas complètement perdue, tu étais encore capable de plaisanter. La fraîcheur te permet aussi de te concentrer sur elle plutôt que sur la douleur qui t'enserre la poitrine. Et ça, ça c'est bien. Tu prends une grande inspiration, emplissant tes poumons d'air frais. Tu te dis qu'à l'avenir, il faudrait que tu passes plus de temps dehors, la nuit, lorsque le sommeil se fait désirer, plutôt que de passer par la case boisson. Mais peut-être que tout seul, ça n'aurait pas le même effet. Non, c'est Ciel plus la nuit qui te rendent aussi paisible, tu le sais. T'y mettrais même sans doute ta main à couper... si on pouvait te couper la main.

Le bruit typique d'une canette qu'on ouvre attire ton attention, comme celle d'un prédateur par sa proie. Tu la prends des mains de ton meilleur ami, le contact accidentel de tes doigts sur les siens t'arrache un frisson, même si tu le mets sur le compte de la température. Vraiment, c'est ridicule, et dire que pendant tout ce temps, tu as toujours agi comme cela, à trouver des explications rationnelles à ces réactions corporelles que tu étais tout bonnement incapable de contrôler. Combien de temps as-tu passé à ignorer ces signaux? Comment est-ce possible de renier à un tel point ses propres instincts? Tu l'ignores. «  You don't mind ? If not, I can get back inside and grab you the normal ones. But I'll also say your tastes suck. » « No, it's ok, I'll survive. » Tu esquisses un sourire en coin. En vrai, tu as horreur de ces bières aromatisées, mais tu ne veux pas qu'il s'en aille, tu as envie qu'il reste près de toi, comme ça. « I should be the one to say that your tastes suck, to be honest. » Ajoutes-tu avant de porter la boisson à tes lèvres. Tu arques un sourcils, l'air impressionné, après avoir avalé ta première gorgée. « Eh, that ain't so bad, actually. » Honte, tu devrais avoir honte, Graham, de dire une chose pareille. C'est même pas de la vraie bière, ce truc. Mais la douceur du nectar est la bienvenue ce soir, alors tu peux faire une exception. Tu lèves le regard vers le firmament, tandis que tu sens le sien traîner sur ton visage. Ca te met mal à l'aise, ton pouls s'accélère, mais tu fais semblant de rien. Il finit par en faire de même, et vous vous retrouvez là, à regarder les étoiles. «  I feel like I'm a teen again... When I was in high scool, I used to do this sometimes with friends. Most of the time they ended up drunk and made stupids jokes. We tried to find constellations but we ended up pretending to see them. » Tu souris franchement cette fois-ci. « Don't tell me you didn't drink with them... Did you even have a life back then, or were you already a little criminology nerd? » Tu ris légèrement, tu le taquines, ce n'est pas méchant. Tu le fixes un instant, te perdant dans les détails de ses traits. Ca devrait être illégal, un tel visage, t''as terriblement envie de le toucher, t'as envie de te perdre dans ses cheveux, de poser tes lèvres sur son front, dans son cou... Merde, qu'est-ce qu'il t'arrive? Vite trouver autre chose, il faut que tu te ressaisisses ou ça va mal finir. « When I look at the stars, it reminds me of my childhood, actually. In summer, we'd sleep outside in the garden under the stars, with Marie and Wade, and we'd make up stories about them. I used to tell them that The Great Bear was here to look out for all the little kids in the world. » Un sourire tendre et nostalgique étire tes lèvres. Il te manque, ce temps où tout était plus simple, où ton plus grand problème, c'était de savoir ce qu'il y avait à dîner. C'est incroyable de voir où tu en est arrivé, une vingtaine d'années plus tard, et c'est aussi terriblement triste. Tu bois une nouvelle gorgée pour essayer de faire disparaître cette boule qui commence à se former dans ta gorge. C'est stupide d'être ému pour quelque chose comme ça. Mais peut-être que tu t'en veux de leur avoir filé de faux espoirs, car même si Marie s'en est plutôt bien sortie, ça n'aura pas forcément été le cas pour Wade.

Tu t'installes toi aussi plus confortablement sur le banc, et cela implique que tu sois assis très proche de Ciel, au point que vos cuisses, vos bras se touchent, mais il n'y a que comme ça que tu te sentes vraiment bien, finalement. Tu as l'air calme mais tu réfléchis à cent à l'heure, essayant de trouver un moyen de savoir, quelque chose de pas trop risqué. Tu finis par abandonner tout sens de stratégie, et venir poser ta tête sur l'épaule de Ciel en soupirant. Tu te fiches pas mal que ce soit trop intime ou trop cliché. Tu as juste besoin de son contact et de te sentir près de lui. Tu fixes un point devant vous. « Why is my life so difficult? I wish things were easier. Sometimes I tell myself, what if I hadn't gone to war? None of this would have happened. But then I wouldn't have met you. And that would suck. Cause you're worth it, all the pain and everything. » Tu sens ton cœur s'affoler dans ta cage thoracique. Il semblerait que ce soir soit la soirée de toutes les confessions, de la révélation de tes secrets les plus enfouis. Il fallait bien que tu vides ton sac, un jour. C'est comme la première fois que vous vous êtes rencontrés, dans ce cabinet. Tu as l'impression de le découvrir sous un nouveau jour, et tu te sens comme un adolescent en proie à un béguin. C'est exactement ce que tu es, en fait.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   Dim 21 Fév - 23:01

All we do is sit in silence waiting for a sign"

All we do is sit in silence waiting for a sign
Il prend une gorgée de sa bière aromatisée aux fruits rouges, et tu vois à son expression que, même s'il prétend le contraire, non, ça ne lui plait pas du tout. Mais il fait semblant, et toi, tu n'as pas envie de bouger, tu veux rester près de lui, juste comme ça, juste là. Alors égoïstement, tu fais mine de ne pas voir qu'il n'aime pas. S'il ne le manifeste pas, ça veut dire que, d'une certaine manière, lui non plus ne va pas percer l'étrange bulle qui s'est gonflée autours de vous, comme si sortir des plaids romprait un charme mince et ténu. « Eh, that ain't so bad, actually. » «  Liar » tu murmures affectueusement.Vous regardez les étoiles et tu lui racontes les rares soirées que tu passais à regarder les cieux aves tes potes au lycée, et il te taquines légèrement lorsque tu glisses que tes amis finissait éméchés « Don't tell me you didn't drink with them... Did you even have a life back then, or were you already a little criminology nerd? » «  Oh, shush... I was a very cool little criminology nerd. And I still remember how you looked on this picture Wade showed me at your home during Christmas ! » Tu charries à ton tour en lui jetant un œil trop pétillant pour être assassin. Tu rejettes à nouveau la tête pour te perdre dans la voûte céleste, parce que c'est quand même mieux que de te perdre dans ses yeux à lui.

… Ca y est, t'as atteins le point maximum du cliché dégoulinant d'eau de rose, là. Mon Dieu...
Sauf qu'au bout d'un moment, tu as l'impression que c'est lui qui te regardes. Qui te fixe, même. Ton regard coulisse discrètement en une oeillade en biais, et tu t'aperçois que oui, il te dévisage. Ton palpitant s'accélère et tu fermes les yeux pour  l'ignorer. Tu ne dois pas t'imaginer des choses, pas juste parce qu'il t'a avoué aimer aussi les hommes. Il te fait confiance, et si tu commences à tenter autre chose qu'une simple amitié, ça serait de la manipulation, ça serait prendre avantage de ton meilleur ami, et ça tu refuses. Il a confiance en toi, et tu ne peux pas le trahir comme ça. « When I look at the stars, it reminds me of my childhood, actually. In summer, we'd sleep outside in the garden under the stars, with Marie and Wade, and we'd make up stories about them. I used to tell them that The Great Bear was here to look out for all the little kids in the world. » Ca te fais sourire, parce que tu visualises très bien la scène. Graham a toujours été un grand frère protecteur et désireux de faire du mieux possible pour ses cadets, alors l'imaginer se transformer en Père Castor le temps d'un conte coule presque de source. Lui aussi, il sourit, mais peu à peu, son sourire se fane,
et tu sais qu'il pense à quelque chose de désagréable. Tu te doutes qu'il se remet  en question, qu'il estime avoir échoué. Tu voudrais lui démontré que non, non, il n'a rien à se reproché, il n'est pas l'abomination incapable qu'il imagine être, il est... Il est la personne pour qui tu serais prêt à aller en Enfer pour l'aider à sortir du sien.

Un mouvement près de toi te fais tourner la tête et tu sens une légère pression sur le longueur de ta cuisse et de ton bras. Ce sont ceux de Graham, qui s'est approché, jusqu'à créer un réel contact physique. Ton pouls, qui s'était un peu calmé, repart de plus belle_ babam, babam, Graham, Graham_ et ta gorge se trouve comme tapissée de papier de verre. Qu'est ce qu'il fait ? Il a l'air calme, serein presque, lorsque sa tête se pose contre ton épaule. C'est atroce comme ça te semble naturel, comme si c'était une suite logique des évènements. Est-ce qu'il l'entend, l'arythmie dans ton myocarde ?  « Why is my life so difficult? I wish things were easier. Sometimes I tell myself, what if I hadn't gone to war? None of this would have happened. » Et tu ne dis rien, tu ne peux rien dire. En effet, s'il n'était pas parti en guerre, rien de tout ça ne serait arrivé et il serait heureux. C'est ce que tu veux, non ? Alors... pourquoi ça te pinces vicieusement à l'intérieur ? « But then I wouldn't have met you. And that would suck. Cause you're worth it, all the pain and everything. » Ta respiration se coupe presque violemment_ est ce qu'il a entendu ce son qui t'a échappé ? Graham se borne a fixer un point invisible devant vous, sans doutes pour ne pas te regarder toi. Tu passes ta langue sur ta bouche trop sèche. Ton cœur pulse comme le sang à tes tempes et un milliard de choses se bousculent dans ta tête.

Est ce qu'il saisit la portée de ce qu'il dit ? Est ce qu'il a trop bu ? Non, il ne peut pas être ivre à cause d'une misérable bière. Quoique, il fait peut-être une réaction allergique ! C'est un type de bière qu'il n'a pas l'habitude de boire, donc c'est peut-être possible. Est ce qu'on peut être saoul en étant allergique à une bière aromatisée ? Non, ça paraît hautement improbable. Alors... Est ce que ce n'est qu'un jeux ? Ca ne ressemble pas à Graham et ça serait cruel... Mais... S'il vient d'accepter d'élargir son horizon sentimental, peut-être que Graham voudrait se tester... ? Non, Graham ne l'utiliserait pas comme cobaye...
Tu réfléchis trop, trop vite, tu ne peux pas être objectif. Comme malgré toi, ton auriculaire vient doucement s'enrouler autours de celui de Graham. C'est toi, maintenant, qui évite de le regarder, qui fixe le sol pour ne pas croiser ces yeux qui te troublent, pour ne pas le laisser voir la rougeur qui crépite sur tes joues.

Pourquoi il dit ça ? Tu voudrais répondre, tu devrais répondre, mais les mots restent bloqués dans ta gorge. À la place, ils frappent ton mental. You can't say things like that, why dis you say that, what do you mean by that- Et une des propositions ressort, Don't say things like that. Graham ne sait pas ce que ça te fait, ne peut pas savoir, ne doit pas savoir. Oui, mais Graham risque de croire que tu te fermes, si tu dis ça, ça serait comme nier ce que tu ressens, et tu ne penses pas en être capable. Pas après tout ce temps. «  What... How do you mean that ? Because... It can be... misunderstood... and right now, I don't know if I prefer to misunderstood ou... to be right... » Et merde. Tu... viens de te grillé un peu plus. Mais seulement parce que Graham te le permet, parce qu'il te donne cette minuscule lueur d'espoir, parce que ce qu'il adit, ajouté à ce qu'il a dit plus tôt, ça t'autorise à y croire. Alors tant pis, quitte ou double. Si Graham t'envoie promener, alors tu t'excuseras, et tu lui promettra de ne plus jamais aborder le sujet. Mais tu dois être fixé.
Alors tu prend ton courage à deux mains et tes dents se plantent dans ta lèvre inférieure, parce que tu sais que tu atteins le point de non-retour, mais tu n'arrive pas à regarder autre part que part terre, à trouver la force de le regarder lui. «  Listen, I... There's something I'd like to... To tell you as well and if you... You tell me no, I promise I will never bring it on again and we'll do as if this part of the conversation never happened. I'll drop it, I won't harass you or something, and I will not let you down, wathever happen. » Ca y est, c'est le moment où tout se joue. Ta respiration est hachée, tu mords ta lèvre si fort que tu crois qu'elle saigne, mais tu n'arrives plus à rien ajouter ni à rien faire. Tu ne peux pas risquer de lui dire que tu l'aimes, parce que c'est quelque chose de trop gros, mais il doit comprendre qu'il est plus que ton meilleur ami. Si tu lui dis que tu l'aimes et qu'il te repousses, ça sera gênant pour vous deux. Et tu ne veux pas le forcer à quoique ce soit, alors ça limite aussi les façons de lui faire comprendre... Oh bordel, pourquoi c'est si compliqué ?

Alors tu trouves la force de te tourner pour le regarder dans les yeux, tes yeux accrochent son visage un long moment et finalement, tu murmures comme un dernier souffle «  Kiss me. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   Lun 22 Fév - 21:39

All we do is sit in silence waiting for a sign"

All we do is sit in silence waiting for a sign
Le silence te tue. Il ne dure que quelques secondes, mais c’est suffisant pour que le doute s’empare de toi. Et si tu venais de faire la connerie de ta vie? Sous toi, tu sens la respiration de Ciel se bloquer puis repartir, tandis que ton cœur bat de plus en plus fort. C’est le moment fatidique, tu en as conscience, celui où tu vas enfin savoir si votre amitié va se briser ou passer à quelque chose d’autre, de plus fort. Et ça te terrifie. C’est quitte ou double, c’est faire tapis sans connaître les cartes que tu as en main, c’est sauter dans le vide sans savoir si t’as pris ton parachute avec toi. Mais tu ne bouges pas, la peur t’en empêche. Tu guettes le moindre bruit, le moindre geste qui puisse te donner ne serait-ce qu’un tout petit signe, quelque chose, une indication. Mais pendant un moment, terriblement long, il ne se passe rien. Il n’y a rien que le silence, perturbé par le vent, vos respirations, et son pouls que tu peux entendre d’aussi près. Puis son auriculaire vient s’enrouler autour du tien, et au lieu de soulager ton myocarde, il ne fait que l’affoler encore plus. Le sang bat contre tes tempes, ébranle tout ton être comme un tremblement de terre. Tu ne te souviens pas avoir connu pareille sensation par le passé, c’est incroyable, et tu es à deux doigts de paniquer. Tu finis par te redresser, sans retirer ta main, elle est bien là où elle est, très bien même. Et puis enfin, comme le salut inespéré, sa voix se fait entendre. «  What... How do you mean that ? Because... It can be... misunderstood... and right now, I don't know if I prefer to misunderstood ou... to be right... » Pendant un horrible instant, tu te demandes ce qu’il a compris, s’il a réellement compris ce que tu as voulu dire, ou le contraire. Mais son doigt autour du sien te donne une petite idée. « I… Uh. I meant it… I meant it like… » Ton regard fuit et tu fronces les sourcils, frustré par cette fin de phrase qui refuse de sortir. « Fuck. » Ah, oui, Graham l’handicapé de la parole, le retour. Tu te rends compte que s’il le prend au pied de la lettre, ce serait encore plus terrible. « No, I didn’t mean it like fuck, not that I wouldn’t like – wait, never mind. » Oh my god. Tu n’as pas dis ça, si? Et si. Tu deviens rouge pivoine et tu baisses le regard sur tes genoux. En ce moment précis tu voudrais juste te taper la tête contre un tronc d’arbre. Pourquoi est-ce si difficile à dire ? Mais puisque les mots te font défaut, tu vas t’exprimer par un autre moyen, le meilleur que tu connaisses, les gestes. Tu lâches sa main pour mieux l’attraper entre les tiennes, et tu braques ton regard sur elle, trop embarrassé pour oser le lever sur son visage. « I… meant it like that. » Tu as l’impression d’être ridicule, mais c’est le seul moyen que tu aies trouvé pour faire passer le message. Tes joues te picotent atrocement et tu dois sans doute être rouge comme une tomate à l’heure qu’il est. Que Dieu bénisse l’obscurité et la lueur de la lune, qui ne font pas ressortir ce genre de teinte.

Puis Ciel reprend la parole. «  Listen, I... There's something I'd like to... To tell you as well and if you... You tell me no, I promise I will never bring it on again and we'll do as if this part of the conversation never happened. I'll drop it, I won't harass you or something, and I will not let you down, whatever happen. » Ca semble tout droit sorti d’un rêve, et tu laisses simplement échapper un « Okay. » dans un souffle en hochant la tête, trop intimidé par la situation pour tenter quoi que ce soit d’autre. Tu ne le regardes toujours pas, fixant le sol devant vous. Le son étouffé de ta voix te fait réaliser que tu avais presque cessé de respirer depuis un bout de temps déjà. T’as l’impression que tes tripes font des nœuds dans ton abdomen, et tu n’arrives pas à savoir si c’est agréable ou non. Tu as vraiment très peur de la suite, et pourtant tu es impatient de l’entendre. Il faut en finir, une bonne fois pour toute, mettre les choses au clair, et peut-être que vous pourrez continuer vos vies tranquillement. Au fond, tu sais que ce ne sera jamais plus comme avant, quelque chose va changer, après cette nuit, quelque chose d’important, mais ce qui est angoissant, c’est que tu ne sais pas quelle sera la nature de ce changement. Bonne, ou mauvaise ? Tout serait tellement plus simple si tu avais le don de la divination, ou celui d’Hollya, pour voyager dans le futur, pour te rassurer. Mais tu n’as rien de tout ça, tu n’es qu’un lion, un lion vraiment très idiot de surcroît.

Et soudain, deux petits mots te rendent toute chose. « Kiss me. » Tu n’es pas sûr d’avoir bien entendu, mais ton corps, lui, si. Une décharge se produit dans ton bas ventre, et ton pouls s’accélère encore, bien que tu ne penses pas que ce soit possible. Tu es proche de la crise cardiaque, c’est pas possible autrement. Tu lèves enfin le regard vers lui, sondant son visage à la recherche d’un signe montrant qu’il n’était pas sérieux. Il semble aussi terrifié que toi, alors il doit être sincère. Tu déglutis, cela signifie qu’il faut se jeter à l’eau. La main qui recouvre les vôtres se lève et vient se poser délicatement sur sa joue. Rien que le contact de son visage contre ta paume t’arrache un frisson. Tu observe un instant ses traits, comme quelqu’un qui chercherait à les graver dans sa mémoire avant de mourir. Puis tu te penches, et vos lèvres se rencontrent enfin tandis que tu fermes les yeux. Elles se découvrent, timidement, mais naturellement. Car c’est l’impression que tu as, que ça coule de source. Elles ont le goût acidulé de sa bière aromatisée, mais franchement, tu te dis que tu pourrais goûter n’importe quoi sur ses lèvres, ça t’est égal si ça te permet de pouvoir l’embrasser comme ce soir. Une sensation de délivrance s’empare de toi, comme un salut inattendu. Une passion brûlante se réveille dans tes entrailles, mais tu la canalises, il ne faut pas griller les étapes. Tu te recules avant de perdre le contrôle, de quelques centimètres à peine, si bien que tu peux toujours sentir sa respiration effleurer tes joues. Tu viens doucement coller ton front au sien, et tu caresses sa pommette de ton pouce. « I have been so stupid and I am so, so sorry. I wish I did that sooner. » murmures-tu. Tu es pris dans la magie du moment, et tu voudrais qu’il dure éternellement. Tu pourrais rester longtemps ainsi, dans cette proximité presque irréelle, et pour l’instant, rien ni personne ne semble en mesure de t’en empêcher, à part peut-être Ciel.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   Mar 23 Fév - 0:50

All we do is sit in silence waiting for a sign"

All we do is sit in silence waiting for a sign
«  Kiss me. » Les mots te brûlent encore plus lorsque Graham sonde ton regard à son tours, et tu te sens terriblement vulnérable, comme mis à nu. En soi, ce n'est pas tout à fait faux, tu as complètement exposé tes sentiments, ce que tu as de plus intime. Ton palpitant s'affole de plus en plus que les secondes te semblent ralentir, s'étirer comme du miel qui coule d'une cuiller. Ca te rend fou, d'autant que sa main, qui s'est posée sur la tienne, se pose sur ta joue, et ça te fait clore les yeux un instant, comme un chaton, avant que de les rouvrir. C'est fou comme ses yeux t'attirent, t'emprisonnent, te troublent et t'apaisent en même temps, et en cet instant, t'as l'impression qu'ils détiennent la réponse à tes angoisses, la certitude que tout ira bien. Tu déglutis, ton regard darde de ses rétines à sa bouche, de sa bouche à ses rétines. Et puis il incline sa tête et tes paupières se closent au moment où il t'embrasse.

C'est très timide, incroyablement doux, et tellement juste, comme si il t'était rendu quelque chose dont tu ignorais avoir besoin. Plus rien n'existe à part vous deux, à part vos bouches qui se découvrent. Tu réponds au baiser, goûtes l'arôme chimique sur ses lèvres, mais tu t'en fous, ce baiser, sur une échelle de un à dix, il vaut vingt-quatre au moins, parce que c'est Graham, l'homme que tu aimes depuis tellement longtemps, et que c'est réel. Et juste ça, ça fait que c'est le meilleur baiser que tu ais eu depuis bien longtemps. Sa bouche est gercée mais douce, et tu attrapes sa lèvre inférieure entre les tiennes un moment, léger approfondissement de votre échange, avant qu'il ne se recule très légèrement. Tu perds tes yeux dans les siens, incapable de voir, se sentir quoique ce soit qui ne soit pas Graham. Il pose son front contre le tien, effleure la protubérance de ta pommette, et ce simple contact te fait te mordre les lèvres parce c'est une preuve de plus que c'est réel. « I have been so stupid and I am so, so sorry. I wish I did that sooner. »

La confession te prend un peu de court, parce que lui aussi, il y pensait... ? «  How long ? » tu ne peux pas t'empêcher de demander. Ta main se lève d'elle même, frôle légèrement sa bouche, avant de partir se loger sur sa nuque que tu caresses «  So do I... I mean, we were both affraid, I guess ? I didn't wanted to screw things between us, and... I felt like it would have been... taking advantage on you... » C'est sûr qu'un psy avec un de ses patients, c'est pas très éthique, et tes anciens collègues seraient en train de te lyncher. Sauf que tu es avant tout l'ami de Graham, et tu es professeur de criminologie maintenant_ ça aide, de jouer sur les nuances dans ce genre de situation.

Un petit rire t'échappes «  We are being so cliché right now » Tu ne peux pas t'empêcher de remarquer «  But I like it. I... actually would like more of it. If that's ok with you. » Doucement, tu te permet de presser une nouvelle fois ta bouche contre la sienne «  But it's true, we've got some time to make up for. » Tu as du mal à y croire, et un peu peur de rompre le charme. Sauf qu'à la douce euphorie du présent s'insinue sournoisement l'angoisse du futur. Parce que tu sais que ça va être difficile. Vous êtes tous les deux des mutants dans une époque et un pays où une partie de la population considère la mutation comme une aberration de la nature, parce que vous êtes deux hommes dans une époque où une partie de la population continue de considérer l'amour entre deux personnes du même sexe comme une aberration de la nature, parce que vous êtes deux hommes et que c'est nouveau pour Graham, parce que le mariage de Graham s'est mal terminé, parce que tu ne sais pas si Jimmy_ et pourtant Dieu sait que tu adores ce gamin, qu'il est génial_ sera prêt à t'accepter comme ça dans la vie de son père. Parce que c'est un grand changement.

« Et puis, il a un fils. Il se remet très difficilement et il commence tout juste à remonter la pente. Alors est-ce que ta présence est si bénéfique que ça ? »

Un élan de douleur traverse ton crâne, pile à ta blessure au front. Ta main s'y porte automatiquement avec une légère grimace. D'où est-ce que ça vient ?... En tout cas, ça a le mérite de te faire un peu redescendre de ton petit nuage. Tu sondes encore une fois son visage «  Graham... I... What does it make of us ? Because... I am ready for us to be... wathever you want us to try to be. I want a us, if you want one, too. » Ta main est toujours sur la peau fraîche à l'arrière de son cou, mais tu te remets à mordiller ta lèvre «  But you need to be sure. I've... wanted to do something like that » ton autre main effleure à nouveau sa bouche «  For a long time. But most of all, I want you to be happy. Being with me... with a man... It will be a change for you, and we have to keep that in mind. Your well being is all that matter, and... if we start a relationship like that... it might be difficult. And I'm ready to try it even if it might be complcated because you're so worse it but... You have to be sure you want to try, knowing everything it implies. » Tu inspire un peu parce que c'est là que ça peut devenir délicat. Qu'est ce que tu es, pour lui ? Qu'est ce qu'il veut avec toi? Un simple coup d'épée dans l'eau, tu ne sais pas si tu pourrais le supporter, pas après avoir goûter à ce qui te tentes depuis des années. T'as pas peur de t'engager, au contraire, tu es prêt à aller au bout du monde si Graham est à côté de toi. Mais il doit être sûr qu'il veuille tenter le coup.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   Jeu 25 Fév - 13:04

All we do is sit in silence waiting for a sign"

All we do is sit in silence waiting for a sign
« How long ? » Ton sourire se fait cynique. Combien de temps? C’est difficile à dire lorsque l’on a tenté pendant si longtemps de faire semblant de rien, même envers soi-même. Il effleure tes lèvres de ses doigts, t’arrachant un autre frisson qui s’intensifie lorsque tu sens sa main sur ta nuque. « I don’t know, a while, probably. I was too busy trying to ignore my own feelings to count the days. » Tu ris doucement. «  So do I... I mean, we were both affraid, I guess ? I didn't wanted to screw things between us, and... I felt like it would have been... taking advantage on you... » « Yeah, I get it. I was basically consciously and unconsciously ignoring all kind of attraction towards you cause I didn’t want to… to lose you as a friend if... Well I wasn’t sure you’d want me… like that. Cause I’ve been so blind, all this time. I’m very sorry. » Tu risques de t’excuser toutes les deux minutes pendant un bon moment. Tu te détestes pour avoir été aussi stupide, et aveugle. Tout le monde a plus ou mois tenté de te tirer les vers du nez, parce que ton corps te trahissait, tes sentiments aussi, tu es sûr que Wade avait capté depuis un certain temps déjà. Mais tu avais préféré rester dans ton petit cocon de sécurité, ne pas sortir de cette routine que tu t’étais imposé pour ne plus rien risquer de perdre. C’est compliqué d’apprendre à prendre des risques lorsque l’on a déjà perdu beaucoup de choses. Mais en cet instant précis, tu te rend compte de l’idiotie dont tu as pu faire preuve, pour t’efforcer de passer à côté de ça, pour t’imposer des oeillères inutiles.  

«  We are being so cliché right now » Un nouveau sourire, plus amusé, orne tes lèvres. « True. But cliché ain’t necessarily bad, is it? » Pas forcément, si le cliché ne marchait pas, les salles de cinéma diffusant des comédies romantiques dégoulinantes d’amour seraient toujours vide. Or c’est loin d’être le cas. « But I like it. I... actually would like more of it. If that's ok with you. » En posant une main sur son genou, tu lui rends son baiser avec une douceur que tu avais presque oubliée. Tout ça, tu l’avais oublié, enfoui loin, tenté de l’effacer de ta mémoire pour de bon. L’amour, cette chose ignoble, pendant un moment, tu n’as plus voulu y penser. Tes relations, lors des dernières années, ont été purement charnelles, sans tendresse ni attention. Juste un besoin bestial à assouvir. « It’s okay with me. » réponds-tu dans un murmure. «  But it's true, we've got some time to make up for. » « Yeah. » Tu te retiens de t’excuser une nouvelle fois. Tu te dis qu’il va finir par te frapper si tu continues. Mais vous avez beaucoup à construire, et toi tu as de nouvelles sensations à découvrir. Tu ne penses pas trop aux conséquences, à ce que les autres peuvent penser. L’euphorie n’est pas encore redescendue, alors tu profites au maximum de la plénitude du moment. Puis Ciel grimace et porte une main à son front. C’est vrai qu’il a mal, et toi aussi, une belle équipe de bras cassés en somme. L’inquiètude te barre le front l’espace de quelques secondes. « You okay? » Il se met à te fixer, et prend la parole. «  Graham... I... What does it make of us ? Because... I am ready for us to be... wathever you want us to try to be. I want a us, if you want one, too. » Oh. Voilà que ton coeur se remet à s’exciter. Ce “us te paraît tellement irréel pour l’instant, comme un rêve, ou un saint graal, quelque chose d’éloigné, d’encore inaccessible, mais d’une valeur inestimable. « But you need to be sure. I've... wanted to do something like that » Tu fermes les yeux au contact de sa main sur tes lèvres, sans perdre une miette de ce qu’il est en train de te dire.  «  For a long time. But most of all, I want you to be happy. Being with me... with a man... It will be a change for you, and we have to keep that in mind. Your well being is all that matter, and... if we start a relationship like that... it might be difficult. And I'm ready to try it even if it might be complcated because you're so worse it but... You have to be sure you want to try, knowing everything it implies. » Tu attrapes la main qui était encore sur tes lèvres il y a quelques secondes, et tu la prend entre les tiennes, les fixant en silence un instant. Tu réfléchis à toute allure. C’est vrai que tu n’as jamais été avec un homme auparavant. C’est vrai que tu vas peut-être essuyer des regards blessants, des remarques désobligeantes. Mais qu’est-ce que ça peut être à côté de ce que tu as vécu lors de ton procès? Et Jimmy, qu’est-ce qu’il en dira? Tu espères que ça ne le mettra pas mal à l’aise. Mais au pire, ce ne sera qu'une leçon de plus à lui inculquer, la tolérance que tu n'as pas toujours eu. Mais tu sais que ce n'est pas le genre de ton fils, à moins que Jane lui ait plus pourri l'esprit que tu ne le croies.

Enfin, tu relèves le regard et le plante dans celui de Ciel. « I want to. I’m ready. My well being you say? Ciel don’t you see? You are my well being, I’m only truly happy when I’m with you or with my family. And maybe that’s because you’ve always been family too, since the beginning. So I don’t care about you being a man or anything. I might have been scared to be in a relationship, but that’s only because I’ve been hurt pretty bad before, and you know it. But you’re nothing like… her. I’ve known you for years, and I know that you’d never do what she did. And I promise that if I get pissed off, I’ll go away, but I know I won’t have to. I just… don’t wanna hurt you too. » Tu déglutis, essayant de faire disparaître la boule qui se forme dans ta gorge. Tu gères pourtant mieux ta colère, désormais. Mais on n’est jamais à l’abri d’un dérapage, pas vrai? Et c’est ça qui te fait peur. Tu reviens à ses lèvres pour les embrasser encore, avec un peu plus de passion cette fois-ci. Oui, tu veux de ça, le plus longtemps possible. Tu sais quelque part, que c’est l’étape finale de ta guérison, que c’est ce qui te manquait, pendant toutes ces années. La pièce manquante du puzzle s’est enfin dévoilée, et tu es plus que prêt à la saisir. Le contact de ses lèvres sur les tiennes, tu n’aurais jamais cru en avoir autant besoin, mais tu te dis que désormais, il va être difficile de t’en passer.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   Dim 3 Avr - 23:09

All we do is sit in silence waiting for a sign"

All we do is sit in silence waiting for a sign
Une fois ton monologue fini, tu ne peux pas t'empêcher de te mordre la lèvre avec violence. Quel crétin ! Tu étais à deux doigts de pouvoir être avec Graham, avec l'homme qui te plais depuis tellement de temps, et qu'est ce que tu fais ? Tu fous tout en l'air, tu brises la magie du moment en lui donnant toutes les raisons pour lesquelles vous en devriez pas être être ensembles. T'es maso ou... ? Tu vois bien , que tu as cassé cette petite euphorie si agréable, que Graham réfléchit à ce que tu dis.
Oui, mais d'un autre côté, tu devais le faire, sinon, ça aurait été profiter de la situation, ça aurait été de la manipulation, et ça, tu refuses, quitte à te faire taxer d'oie blanche. Tu l'as déjà fait, de mentir par omission, de faire pencher la balance en ta faveur, juste... plus maintenant. Pas avec Graham. C'est à lui de faire ses choix, même si tu viens probablement de t'auto-saborder, au moins, tu sais que tu es clean. Pourtant, c'est une bien maigre consolation, et tu commences déjà à regretter tes paroles. Finalement, le professeur de transformation animales relève la tête et plante ses yeux dans les tiens « I want to. I’m ready. My well being you say? Ciel don’t you see? You are my well being, I’m only truly happy when I’m with you or with my family. And maybe that’s because you’ve always been family too, since the beginning. So I don’t care about you being a man or anything. I might have been scared to be in a relationship, but that’s only because I’ve been hurt pretty bad before, and you know it. But you’re nothing like… her. I’ve known you for years, and I know that you’d never do what she did. And I promise that if I get pissed off, I’ll go away, but I know I won’t have to. »

Tu avais retenu ta respiration, tu t'en aperçois lorsque tu l'entends se débloquer en un souffle discret. Et tu ne peux t'empêcher de sourire comme un idiot, parce que ce que Graham te dit, c'est juste la meilleure réponse qu'il pouvait te donner. Tu te sens léger, incroyablement heureux, et l'espace d'un instant, tu hésites à te pincer, parce que c'est trop beau pour être vrai. Bon, évidement tu ne le fais pas parce que ça serait un peu excessif_ et puis, ta douleur à la tête de toute à l'heure t'a convaincu, bien qu'elle soit partie maintenant. « I just… don’t wanna hurt you too. »

Oh... Tu sens ton expression s'adoucir instantanément. Le plus grand doute de Graham ce n'est pas toi, c'est lui-même. Ca ne t'étonne même pas venant de lui, et pourtant, ça fait se tordre agréablement quelque chose en toi, et tu as envie de le serrer dans ta bras parce qu'il a quelque chose de très fragile quand il dit ça, parce que ce sont les marques du passé qui ressortent discrètement, mais pour une fois, ça ne te fait pas mal, parce que tu sais que tu vas pouvoir l'aider.
« Hey » tu dis en posant une main sur sa joue pour soutenir son regard «  You're not gonna hurt me. You're strong enough to tame your anger, and if we get in an argument, we'll talk this through. And don't underestimate me, I can hold you in your human shape ! And for your lion shape... I'll just pet you like I do with Grimm, must be quiet the same. » En vrai, tu sais que Graham te mettrait par terre en deux secondes, tu es loin d'être faiblard mais Graham est quand même militaire de base, et il est beaucoup plus habitué que toi dans les combats. Mais tu sais que Graham ne lèvera jamais la main sur toi, tu lui fais confiance.

Graham t'embrasse à nouveau, et tu te sens fondre. Ta main sur sa joue glisse sur sa nuque, et si Graham s'enhardit un peu plus dans ce baiser, tu t'enflammes aussi. Tu caresses la racine de ses cheveux, inclines un peu plus la tête et savoure cette caresse qui t'enivre bien plus que la bière. Dans un mouvement un peu brusque pour poser ton autre main sur sa nuque, tu renverses la canette qui roule au sol avec un CLING qui te rappelle à l'ordre. Tu ne veux pas être trop pressant, tu te doutes que Graham veut prendre son temps, et tu ne veux pas bruler les étapes. «  Sorry, I get a bit carried away... » Tu ris et colles ton front au sien, le regardant par en dessous tes cils " You're not a bad kisser " tu taquines. La situation est digne d'une mauvaise série, mais tu t'en fous, tu es bien, tu es heureux, et Graham a l'air d'être heureux aussi, alors c'est parfait. Tu te mords la lèvre dans ton sourire «  Know what that means ? I'm gonna have to take you on a date... Think you can handdle some hours with just the two of us ? » Il y a vos vendredis soirs, bien sûr, mais c'était des sorties entre potes, ce n'était pas la même chose, parce qu'une fois sur deux, tu devenais jaloux d'une quelconque jeune femme. Bon, possessif comme tu es, c'est très possible que ça arrive encore, mais tu auras le souvenir de la bouche de Graham sur la tienne qui t'apaisera.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   Sam 9 Avr - 21:44

All we do is sit in silence waiting for a sign"

All we do is sit in silence waiting for a sign
La passion qui avait peut-être jadis réchauffé ton être, tu la pensais disparue, envolée à tout jamais. Jane avait emporté beaucoup avec elle, et ça aussi, tu étais persuadé qu’elle te l’avait pris, qu’elle t’en avait privé. Retrouver une sensation pareille, ça a depuis lors tenu du rêve, du mirage, et pourtant, tu as tenté de la recréer, mais sans jamais prendre de risques, en évitant à chaque fois de t’attacher. Les histoires sans lendemain, elles servaient simplement à ça, à une quête inutile, désespérée, parce que tu savais très bien, au fond, que ça ne fonctionnerait jamais sans cette toute petite étincelle qui pouvait pourtant mettre le feu aux poudres. Ces jeunes femmes qui connaissaient à peine ton nom ne t’apportaient rien d’autre qu’un plaisir fade et sans relief, un plaisir qui comble sur le coup mais laisse un vide par la suite. Tu saisis enfin à quel point tu as pu être misérable, perdu et surtout stupide. Comment Ciel a-t-il fait pour supporter tes mésaventures pendant toutes ces années ? Il a du terriblement en souffrir, par ta faute.

Sa main élisant domicile dans tes cheveux coupe court à toutes ces pensées toxiques et te fait tourner la tête. Ton corps en réclame plus et tu te laisses aller à glisser ta main sur sa cuisse. Comme un futur drogué tirant sur sa première taffe, tu n’arrives plus à te séparer de sa bouche, tu n’arrives plus à sortir de cette spirale entêtante et tellement envoûtante. Tu ne sais plus la date, tu ne sais plus où vous êtes, tu ne sais plus quel âge tu as, tu ne sais même plus comment tu t’appelle, non là, tout ce qui importe c’est Ciel, il occupe tout ton esprit, le réveille et le stimule. Ciel sur tes lèvres, Ciel dans tes cheveux, Ciel dans ta tête, Ciel dans ton cœur. Ce dernier bat à tout rompre, comme si lui aussi, cherchait à se rapprocher encore plus près de l’autre professeur. Ta transe enivrante se rompt avec la cannette qui heurte le sol avec un bruit qui se fait retentissant dans le calme de la nuit.  « Sorry, I get a bit carried away... » Tu laisses échapper un petit rire, et puisque ce baiser a complètement annihilé tes capacités cérébrales, tu ne parviens à produire rien de plus qu’un « ‘s ok. » dans un murmure, une expression pleine de tendresse sur le visage. « You're not a bad kisser. » Tu hausses un sourcil, ton sourire perd en innocence et devient celui que tu affiches lorsque tu es fier d’une chose, certainement peu vertueuse, que tu viens de faire. « Thanks. That’s cause I got a great partner I guess. » Tu laisses ton regard vagabonder sur ses traits. C’est tellement bon de ne plus avoir à fuir du regard en priant pour que tes coups d’œil passent inaperçus. Tu te rappelles encore des fois où tu le faisais même inconsciemment, et ça te mettait terriblement mal à l’aise lorsque tu te surprenais à le reluquer. Il se mord la lèvre et tu sens que ça remue des choses dans ton abdomen. Un item de plus à noter dans la liste des trucs qui ne te laissent pas indifférent. Si Ciel la connaissait, il pourrait sans doute te faire faire tout ce qu’il veut, parce que tu es un homme faible et soumis à des pulsions, enfin, la plupart du temps. Mais tu ne vas pas lui donner ce pouvoir, du moins pas tout de suite.

« Know what that means ? I'm gonna have to take you on a date... Think you can handle some hours with just the two of us ? » « Hmmm I’m not quite sure I can. You’re pretty annoying, ya know? It’s a miracle I’ve been able to bear you all this time. » Oh vraiment? L’adoration qui se peint sur ton visage semble pourtant prouver le contraire. « So where should we go ? Remember that bar with that homophobic waitress one year and a half ago ? Should we go back just to piss her off? Nah, not romantic enough, and she probably won’t be here anymore, though it would have been fun. » Tu ris avant de reprendre le cours de tes pensées. « Well, how about… the NY aquarium? Or Luna Park, you know, on Coney Island. It’s been way too long since I’ve last had cotton candy. And if it’s great enough, we could bring Jimmy and maybe Leia too, next time. » Tu vas peut-être trop vite en besogne mais tu ne sembles pas t’en apercevoir. Tu es impatient de passer du temps ainsi avec lui, de le découvrir sous un autre angle. C’est un nouveau départ, une remise à zéro qui vous permettra, tu l’espère, de trouver quelque chose de bien plus beau à l’arrivée. En tous cas, l’indécision te fait froncer les sourcils et t’agace quelque peu. « Ah, I don’t know, there’re too many possibilities in this huge ass city. What would you like to do? Anything you want would be my pleasure. » Tu te rends compte que tu as vraiment envie de jouer les princes charmants, d’être attentif à ses moindres désirs. Ton bonheur passe avant tout par le sien, et désormais, tu sais que tu as pleinement les capacités de le combler.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   Sam 23 Avr - 19:33

All we do is sit in silence waiting for a sign"

All we do is sit in silence waiting for a sign
« Know what that means ? I'm gonna have to take you on a date... Think you can handle some hours with just the two of us ? » « Hmmm I’m not quite sure I can. You’re pretty annoying, ya know? It’s a miracle I’ve been able to bear you all this time. » Tu arques un sourcil sans réussir à réprimer le sourire qui nait sur ta bouche «  Oh really ? Well then, I'll just leave... » Tu taquines en faisant mine de te lever sans vraiment le faire, et ton sourire fait écho au sien. Tu attrapes sa main et joue distraitement à entremêler vos doigts ensembles « So where should we go ? Remember that bar with that homophobic waitress one year and a half ago ? Should we go back just to piss her off? » Ca oui, tu t'en souviens, de cette histoire, en même temps tu aurais du mal à oublier... Entre cette blondasse qui avait fait du gringue à Graham et ce dernier qui t'avait annoncé comme une fleur qu'il partait en mission à Boston, tu avais eu ton lot. «  Ugh, hard to forget... You sure you want us to go back there ? There are still glasses not broken yet. » Tu avais fais tomber un verre, te coupant méchamment au passage. Tu n'as pas peur, et certainement pas honte, de retourner là bas avec Graham, surtout depuis que vous êtes ce que vous êtes maintenant_ tu préfères ne pas mettre de mot dessus, ça pourrait te porter la poisse_ mais l'idée te fait un peu grimacer. Parce qu'un bar, ça signifie de l'alcool et des femmes à la recherche d'un compagnon pour la nuit. Et bien que tu fasses entièrement confiance à Graham, du moins sur le deuxième point, tu préfères ne pas prendre de risques, parce qu'avec ta tendance à voir le mal partout, tu voudrais être sûr de tout faire pour que ce premier rencard_ rencard, ça fait bizarre mais pas d'une façon désagréable_ ne tourne pas au vinaigre. Qu'importe ses raisons, Graham approuve ton fil de pensées silencieux « Nah, not romantic enough, and she probably won’t be here anymore, though it would have been fun. » «  Oh, don't worry about that, we'll have plenty of occasions to shock close-minded people. And I'll do my best to keep you entertained. » Tu plaisantes en l'embrassant furtivement une fois de plus. Attention, tu pourrais devenir addict.

« Well, how about… the NY aquarium? Or Luna Park, you know, on Coney Island. It’s been way too long since I’ve last had cotton candy. And if it’s great enough, we could bring Jimmy and maybe Leia too, next time. » Tu regardes vos doigts qui dansent légèrement ensembles et souris. Tu as la capacité décisionnelle d'une huître et tu as surtout envie de faire plaisir à Graham, donc du moment qu'il ne te traîne pas à une conférence sur les concombres de mer, tu es prêt à le suivre partout. «  Sounds good... I'm sure Jimmy and Leia would love it. I'm not sure who would be the actual child between you and your son, though. » Tu le taquines en lui tirant la langue. Graham, par contre, semble aborder la question comme si c'était un problème mathématique des plus complexes, et sa tête de réflexion intense est juste trop mignonne. « Ah, I don’t know, there’re too many possibilities in this huge ass city. What would you like to do? Anything you want would be my pleasure. » «  I was about to say the same... As long as you're with me, I'll like it. The aquarium or Luna Park sounds good, whichever you prefer. » Un autre baiser fugace, c'est bon, tu es Graham-addicted. «  Surprise me » Tu ajoutes, taquin. Devant vous, la lumière blanche bleutée ne va pas tarder à laisser place à une plus chaude, matinale. Vous allez sûrement être crevés mais tu t'en moques, c'est la plus belle soirée que tu as eue depuis... longtemps. Et tu ne la changerais pour rien au monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   Mer 1 Juin - 19:51

All we do is sit in silence waiting for a sign"

All we do is sit in silence waiting for a sign
Pour une soirée, tu as l’impression de retomber en adolescence, avant que la vie décide que tu doives souffrir pendant des années. Avant que ton père ne découvre la vérité à ton sujet. Avant que tu ne partes en guerre. Avant que tu ne commettes l’irréparable. Tu en viendrais presque à te demander comment tu as pu te forcer à renoncer à tout ça à cause de ton stupide paternel. Mais ce n’est pas comme ça que tu as été élevé. On a tendance à oublier que les parents sont ceux qui forgent la mentalité de leurs enfants, ceux qui les construisent et les façonnent. A l’époque, tu n’étais pas prêt à remettre en cause ses paroles, parce que tu le voyais encore comme un modèle, même s’il t’avait frappé, tu étais même persuadé qu’il avait raison. Tu buvais ses paroles, les prenais comme évangile, et c’est resté inscrit dans ta manière de penser. Même après qu’il ait coupé les ponts avec toi lors du procès, tu as continué à avoir peur de le décevoir, même inconsciemment. Au fond, tu restes toujours ce gamin qui pense que son père est un héros, quelque part. Mais ce n’est pas vrai, et tu le sais. Cet homme a fait beaucoup de mal, à toi, et au reste de ta famille. Il a fait souffrir ta mère, et c’est impardonnable. Alors pourquoi, pourquoi faut-il que tu t’accroches à son opinion. Tu aimerais t’en défaire, comme une couche de suie qui ne partirait peut-être qu’après un nombre incroyable de douches, mais qui reste là, et qui te colle à la peau dans une sensation plus que désagréable. Mais peut-être que Ciel saura t’apporter la pluie salvatrice, celle qui te lavera de tous tes maux. En tout cas, lorsque tu le regardes, ce soir, tu veux y croire, il y a quelque chose à faire, quelque chose à vivre.

C’est fou comme les choses ont changé entre vous en l’espace de quelques minutes, et pourtant, ça semble tout à fait naturel à présent. Vos sourires, vos regards ne laissent pas place au doute. Tu n’as jamais vraiment vu Ciel sourire comme ça, et ça te procure de la chaleur à l’intérieur. L’idée que tu en sois à l’origine n’est pas déplaisante, bien qu’encore difficile à croire. Tu aimes être là, avec lui, sentir ses doigts entre les tiens, ses côtes contre les tiennes. Le sentir contre toi, en somme. « I was about to say the same... As long as you're with me, I'll like it. The aquarium or Luna Park sounds good, whichever you prefer. » Ce n'est possible d'être aussi adorable, non vraiment. Un autre baiser sur tes lèvres, bien trop rapide à ton goût, mais qui ne t’empêche de t’enfoncer un peu plus dans ton air d’idiot heureux. « Surprise me » Tu hausse les sourcils, une expression amusée sur le visage. « Do you even know how dangerous it is to ask me that ? You really wanna take that risk ? » Tu ris, c’est vrai que c’est un peu risqué sachant que tu es capable d’agir comme un enfant de six ans. Tu lèves une main pour en poser la paume sur sa joue. Ton pousse effleure sa lèvre et tu reprends une expression sérieuse l’espace d’un instant. « Ciel, I’m really, really sorry for having been so stupid. I… You must’ve suffered so much, bearing me all this time. When I think about all the things I’ve been doing around you, Jesus… Fate must be some kind of cruel monster to do this to you. I hope I’ll be able to repay myself, some day. Let’s start with this date, ok? » Ton regard accroche le sien pour lui montrer que tu es sincère. Tu lui offres un sourire désolé, et tu déposes délicatement tes lèvres sur son front. « You’re a gift to this world and I’m gonna show it to you. » tu murmures tout près de lui, comme une promesse qu’il serait le seul à entendre. Tu poses ton regard sur l’horizon qui va bientôt se parer des couleurs de l’aube. Cette nuit a été riche en émotions, et tu commence à en sentir le contre coup ? Ce petit moment de flottement laisse s’insinuer la fatigue dans l’équation et tu bailles aux corneilles, à t’en décrocher la mâchoire. Tu redeviens fidèle à ce que tu es, fondamentalement, c'est-à-dire, un gros chat qui dort beaucoup. Mais tu n’as pas vraiment envie d’aller te coucher, même si finalement, ce serait la chose la plus raisonnable à faire.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   Ven 10 Juin - 15:56

All we do is sit in silence waiting for a sign"

All we do is sit in silence waiting for a sign
«  Do you even know how dangerous it is to ask me that ? You really wanna take that risk ? » «  Oh, I gotta pretty good idea of what kind of risk I throw myself in. I think I can manage. » Tu souris en le voyant rire, et tu as l'impression qu'il est tellement plus détendu, comme si une partie de ses soucis s'étaient effacés de son visage. C'est sûrement un peu présomptueux de ta part, de penser ça, si vite, de penser que c'est grâce à toi, mais tant pis. Tu donnerais beaucoup pour que ton meilleur am-Non, pour que Graham ait cet air plus heureux pour le restant de ses jours.
Il est plus que ton meilleur ami, maintenant, et tu as le droit de l'appeler autrement que comme ça. Ça va te faire bizarre, au moins au début, tu avais tellement pris l'habitude de te museler mentalement, de peur de dire une bêtise. Bien sûr, tu n'es pas totalement naïf, tu ne veux pas encore mettre un label là-dessus, tu ne veux pas aller trop vite, mais Dieu que c'est bon.

Graham, justement, caresse ta joue et effleure ta lèvre de son pouce. Ta respiration s'arrête un instant, et tu frissonnes à la douceur de son geste. Puis son expression redevient plus sérieuse. « Ciel, I’m really, really sorry for having been so stupid. I… You must’ve suffered so much, bearing me all this time. When I think about all the things I’ve been doing around you, Jesus… Fate must be some kind of cruel monster to do this to you. I hope I’ll be able to repay myself, some day. Let’s start with this date, ok? » «  Stop talking about yourself like you're a burden » tu dis d'une voix un peu enrouée par l'émotion en appuyant le contact dans sa main «  Past is past, we were both affarid. All that matter is present, right now. And everething in the past, I would do it again if it lead to now. To us now. You don't have to repay or anything. I'm with you 'til the end of the line. But I'll keep looking forward to that date "  tu ajoutes en riant un peu. Il pose délicatement sa bouche sur ton front « You’re a gift to this world and I’m gonna show it to you. ». Tu te sens fondre, tu n'aurais jamais cru qu'un simple baiser sur le front puisse être si intime... On dirait que Graham a la capacité de te renvoyer au d'adolescent qui se trouble pour un rien. «  Don't say things like that, or I'll start saying really cheesy stuff and you'll think I'm a dork. » tu murmures d'une voix enrouée en te cachant un peu dans le creux agréable de sa gorge.

Graham se met à bailler brusquement, ce qui t'arrache un petit rire. C'est vrai qu'il est tard_ ou tôt, ça dépend du point de vu_ et le pauvre doit être absolument épuisé... Sûrement le félin qui refait surface pour manifester son besoin de roupiller. «  Tu es trop mignon » tu murmures, attendrie, avant de l'aider à se lever «  C'mon, you big cat, you should get some sleep, or you'll scare your student to death... » Et oui, tu sais que Graham est un adulte, mais ça ne t'empêche pas de le raccompagner jusqu'à la porte de sa chambre. Tu ne vas pas pousser le vice jusqu'à le border, ça serait trop maternant et tu ne veux pas donner l'impression de t'inviter dans sa chambre. Mais au moment de le laisser, tu l'enlaces avec une tendresse que tu jugulait auparavant et dont tu n'as plus à te cacher «  G'd night » tu souris doucement en lui embrassant la joue.

Lorsque tu retournes dans ta chambre, tu as encore un sourire béat et sûrement un peu niais au lèvres_ Rien à foutre. Tu t'affale sur le lit, récoltant au passage un miaulement indigné de Grimm, et tu ne peux t'empêcher de te mordre la lèvre sans te départir de ton sourire. Tu n'as pas du tout sommeil, au contraire, tu te sens plein d'une énergie positive et pétillante_ ça va être difficile de cacher ça à tes collègues. Et aux élèves amateurs de ragots. Mais franchement ? Là non plus, tu n'en a rien à foutre.

Et tu ne t'étais pas senti aussi apaisé depuis longtemps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
All we do is sit in silence waiting for a sign (Gratciel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05. What the hell are you waiting for.
» Waiting for the miracle to come - Prio Morpheus.
» Waiting for the Grand BAYAKOU
» Waiting for the bus __ Amanda
» All boundaries are conventions waiting to be transcended Δ Nora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: XAVIER'S SCHOOL :: extérieur de l'institut :: Le parc-