.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 (M/Libre) Troye Sivan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: modérateurclasse alphamadmen krakens
- Blake Whisper -
duco corporis

Tu persistes à te dire que ce n'est rien pourtant t'as cette putain de chaleur dans les entrailles à chaque fois que tu le vois. Foutue addiction.
Tu le sens pulser régulièrement, s'affoler parfois, trahir les émotions de son propriétaire au rythme de son myocarde. Le sang ne ment pas, le sang est le traître à même leur corps tandis qu'il répond à la moindre de tes volontés. Aucune prison de chaire ni de tissu veineux ne t'arrête et, si tu sais soigner les hémorragies, tu préfères le pouvoir cruel qu'il t'accorde. Tu peux le diriger où tu le souhaites, tu peux en modifier le cours, la pression et l'état. Le rendre aussi solide que du métal, le faire flotter si tu le souhaites, chauffer jusqu'à imploser si la fureur te dévore de ses crocs acérés. Capable d'agir au niveau moléculaire aussi bien que plus général, les possibilités et applications te semblent presque infinies et, acharné, tu n'as de cesse d'expérimenter de nouvelles choses. Hémokinésiste, ton don est aussi nécessaire à ta survie que le sang que tu sens couler dans la moindre de tes veines.
Entraîner ton don et continuer d'ouvrir les yeux des autres mutants quant au fait que les humains vous sont inférieurs. Et accessoirement assister aux cours. Tout pour essayer de ne pas trop penser au mec qui hante tes pensées et qui semble prendre un malin plaisir à l'éviter.
09/07/2014
Ash Stymest
Adament
553

MessageSujet: (M/Libre) Troye Sivan   Sam 28 Mar - 20:57

Saul Whisper.

feat. Troye Sivan.
ton personnageen réalité
NOM : Whisper
PRÉNOM(S) : Saul (ou Aurel ou négociable)
AGE ET DATE DE NAISSANCE : 1998 (16/17 ans)
ORIGINE & NATIONALITÉ : Américain, avec des origines ukrainiennes du côté de sa mère.
STATUT AMOUREUX : au choix.
DEPUIS QUAND EST-IL:ELLE A L'INSTITUT : Il vient tout juste d'arriver depuis quelques jours tout au plus.
POUVOIR/DON : Photokinésie ; contrôle de la lumière.
A-T-IL/ELLE UN PSEUDONYME ? : Sans doute pas encore.
CARACTÈRE : Croyant – discret/introverti – crédule – souriant/joyeux – pacifique – attentif – curieux – facilement impressionnable mais ne se laisse pas marcher sur les pieds et étouffer lorsqu'il s'agit des opinions auxquelles il croit – fidèle – manipulable – rêveur et idéaliste – modeste – parfois un peu maladroit – exècre les injustices de toute sorte.
Cependant, il possède aussi quelques traits de caractère qu'il réprime inconsciemment car allant à l'encontre de ce que ses parents lui ont apprit à être et de ce qu'ils attendaient de lui. Le fait qu'il les partage avec son frère, qu'ils coïncident avec ce qu'il dirait être certains de ses ''mauvais'' côté ne l'aide pas à les accepter. Parmi ceux-ci, on peut compter un côté plus manipulateur qu'il ne le croit, un autre frôlant une certaine arrogance, et un peu de cette colère qu'il croit parfois ressentir et qu'il craint plus qu'autre chose.
ÉLÈVE/PROFESSEUR OU AUTRE ? : Élève.
COURS SUIVIS OU DONNÉS : Ceux de maîtrise du pouvoir + les classiques.
GROUPE : A brighter futur. 
Une partie des informations générales sur son histoire se trouve dans le lien, ce qui explique aussi la longueur de celui-ci heart

◊ 001. Sa mère lui a apprit à parler ukrainien puisqu'ils ont toujours de la famille dans le pays. Sans être bilingue, il parle bien la langue, et ils allaient d'ailleurs assez régulièrement là-bas, à peu près une fois tous les deux ans. ◊ 002. Il est catholique, et très croyant. Ses parents -pratiquement catholiques extrémistes- très fervents, se sont assuré de ça, et à ne surtout pas le laisser s'écarter de la religion comme l'a fait son frère. ◊ 003. Il a presque toujours un chapelet sur lui, que ce soit autour de son cou caché ou non sous son haut, soit soigneusement rangé dans une de ses poches. ◊ 004. La découverte de son pouvoir est encore toute récente, et dès lors que ses parents l'ont découvert, il lui a semblé qu'ils ont tenté de se débarrasser de lui en l'envoyant à l'institut. Le contraste avec leur attitude très protectrice de parents-poules -bien qu'ils n'entrent jamais vraiment dans la tendresse- l'a plus marqué, choqué qu'il ne se l'admet. Il est perdu entre une certaine rancoeur qu'il n'a pas l'habitude de ressentir, et la blessure. ◊ 005. Il n'a jamais fumé, ne bois pas non plus même s'il a déjà goûté de l'alcool. ◊ 006. Il ne sait pas encore véritablement quoi penser de son pouvoir ni du fait qu'il est un mutant. Bien qu'il n'ait jamais eu de préjugé ni ressentit quoi que ce soit de péjoratif envers eux, il a toujours vu la peur qu'ils inspiraient à ses parents et leur aversion infondée à leur sujet. Sans en être effrayé, il a cependant une vague mais obstinée sensation de malaise qui s'efface doucement avec le temps. ◊ 007. Paradoxalement au fait qu'il ne sait que penser de son pouvoir, jouer avec de fin rayon de lumière l'apaise. C'est aussi pour l'instant l'une des rares choses qu'il sait faire  puisqu'il vient de le découvrir, mais il est curieux et prit d'une timide impatience d'apprendre à en faire plus. ◊ 008. Le reste est au choix.
Blake Whisper

« Ce monstre que tu admires. »

Toi et Blake êtes frères de sang. Vous avez les mêmes géniteurs, les mêmes origines, vos visages partagent des traits communs. Pourtant, existe-t-il deux être plus différents que vous ? Six ans vous séparent, si bien que tu n'as jamais été véritablement proche de Blake. Six ans, c'est beaucoup lorsque l'on est enfant. Tout un monde vous séparait alors, et tu n'es pas sûr qu'il se soit un jour dissipé. Vous avez toujours été trop dissemblants. Tu te souviens de cette assurance qui le portait déjà enfant, qui attirait les regards, attirait aussi les gens. Tu te souviens de son indépendance, de cette nonchalance parfois presque insolente qui le portait. Tu te rappelles l'avoir entendu sortir des critiques plus coupantes qu'un rasoir avec un sourire tel que la personne en face de lui se serait confondu en excuse sans même s'en sentir insultée. Témoin encore inconscient de ce que tu voyais alors que tous semblaient aveugles à ses petits jeux, tu ne pouvais t'empêcher de l'observer, ce frère intouchable baigné dans une lumière que tu sentais pourtant bien loin d'être d'une quelconque pureté. Un fossé vous séparait peut-être, mais ça ne t'as jamais empêché d'admirer de ton frère. Tu ne sais pas si tu voulais lui ressembler, mais tu voulais t'en rapprocher, voulais qu'il te remarque, et quitter son ombre dans laquelle tu te trouvais pour se rapprocher de la lumière qu'il dégageait.

Ca n'est que bien plus tard que tu as compris que c'était là tout le contraire : Blake n'a jamais été la lumière. Enfant déjà, il était l'ombre insidieuse, les ténèbres qui envoûtent alors que le danger rôde sous la surface. Personne ne s'en rendait encore compte parce que cette obscurité sournoise restait légère. Et qui donc l'aurait soupçonné, avec ses sourires innocents ? Tu ne le savais pas encore pourtant, plus le temps passait, plus l'admiration déjà se mêlait au frisson, à la crainte. Les années filaient, et tu n'avais plus la moindre envie qu'il te remarque autant qu'il le faisait avec d'autres. Proche physiquement, mais paradoxalement d'autant plus éloigné, tu avais vu le dédain et la colère se distiller dans ses yeux de plus en plus froids alors que les jours s'écoulaient. Et la violence que tu avais parfois entraperçu aux milieux de leurs lueurs dansantes te confortait dans l'idée que la situation était très bien comme elle était. Et tes parents -vos parents- t'encourageaient dans cette voie. Votre mère avait toujours été plus attentionnée envers toi, mais tu t'étais plus ou moins rendu compte du changement qui s'était opéré alors que tu avais dépassé l'âge de raison. C'est bien plus tard que tu as compris que ça devait coïncider au moment de la révélation du pouvoir de Blake. Enfin, du moment où ils l'ont apprit. Ils se sont arrangés pour te préserver de cet effrayant secret, de ce secret dont ils avaient honte autant que peur, comme tu l'as apprit plus tard. Tu te souviens encore de la fois où toi, tu l'as vu pour la première fois. Devant tes yeux ébahis, écarquillés, Blake avait manipulé le sang qui s'était perdu sur les graviers de votre jardin quand tu étais tombé et tes pleurs s'étaient arrêtés sous le choc. Tu l'avais vu sourire, te sourire doucement alors qu'il s'était accroupi devant toi et, s'il n'avait pas réussi à te soigner, il t'avait réconforté à sa manière en te montrant son pouvoir, en s'appliquant à faire coaguler le sang sur ton genou pour l'empêcher de couler encore. Nul besoin de préciser que vos parents n'avaient pas apprécié, et même du haut de tes huit ans, tu devinais la peur qui les agitait déjà. Pourquoi ? Il t'avait aidé, il avait essayé de te soigner... Tu ne comprenais pas leur réaction, pas plus que la férocité méprisante dans le regard de ton frère. Le soir venu, tes parents étaient tous deux venu dans ta chambre, inquiets. Et ce qu'ils t'ont dit t'a marqué à tel point que tu te souviens encore aujourd'hui de certaines phrases mot pour mot et que ceux-ci t'influencent toujours : « Blake a... une maladie. », « le mal le ronge, que Dieu lui vienne en aide. », ou même encore « Ne t'approche pas trop de lui. Reste à distance, tu pourrais l'attraper toi aussi. ». Tu ne sais plus s'ils avaient déjà mentionné le démon, le Malin ce soir là, mais ces allusions ne tardèrent pas plus. Tu crois te souvenir qu'ils avaient dit que tu devais avoir Foi en Dieu, que tu devais prier pour ne pas l'attraper toi aussi, comme si c'était contagieux. Et puis pour le salut de Blake. Après tout, ce ne pouvait être que le mal qui s'était emparé de lui, et cela expliquait certainement aussi son manque d'intérêt pour votre religion.

Et puis un jour, le changement s'est fait drastique. Tu n'avais même pas encore dix ans, ce jour où ta mère est venu te chercher chez les amis où elle t'avait laissé pour la journée. Elle était en retard. Particulièrement pâle et tremblante, sursautant au moindre bruit. Tout avait changé. Tu n'as jamais apprit ce qu'il s'est passé ce jour-là, tes parents sont toujours restés incroyablement vagues, évitant le sujet sans même s'en cacher lorsque tu essayais de l'aborder, t'empêchant de rester seul dans la même pièce que ton frère, t'en éloignant sans te laisser le choix. C'était de la terreur, pure, sauvage, que tu lisais en eux à l'égard de Blake, malgré leurs vaines tentatives pour le cacher. Ca t'avait laissé comprendre que ce qui c'était passé était bien plus grave que l'accident qu'ils ne mentionnaient qu'extrêmement vaguement. Les policiers que tu as vu défiler aussi. Même l'attitude renfermée, bouillonnante de fureur de ton frère te le prouvait. Personne ne t'as jamais rien dit. Puis Blake est parti en pensionnat en Angleterre pendant deux ans, et c'est à peine si tu l'as revu depuis. Il rentrait bien les vacances, mais tes parents s'arrangeaient pour limiter au possible les contacts entre vous. Et lorsqu'il est revenu à New-York, encore avant d'entrer à l'Institut Xavier, ils se sont empressés de lui trouver un appartement ailleurs pour ne pas avoir à cohabiter encore avec lui. C'est à peine si tu as des nouvelles depuis mais avant cela, chaque fois que tu le voyais, tu percevais les ombres qui l'entouraient se faire plus profondes, plus insondables. Ses sourires se faire de plus en plus insolents, de plus en plus cruels, bien qu'il ne tente jamais rien chez vous. Tu percevais l'ire et la furie, la décadence, la déchéance. Lorsqu'il était absent, tu entendais tes parents le surnommer monstre. Démon. Et peut-être est-ce ce qu'il cache sous les masques que tu l'as vu ériger... Pourtant, aussi effrayant qu'il devenait, tu ne pouvais t'empêcher d'être un peu... fasciné. De continuer de l'admirer d'une certaine manière. Tu t'es souvent demandé pourquoi, en t'empêchant de trouver les réponses. Mais n'est-ce pas parce que tu ressens vos similitudes, que tu sentais déjà ce qui sommeillait en toi ? Parce qu'il osait se rebeller contre vos parents et leurs attentes, leurs croyances étouffantes que tu as toi aussi finis par idéologiser ? Parce qu'il ose être lui-même, sans avoir à rendre de compte à qui que ce soit, là où tu ne peux t'empêcher de te terrer ? Tu sais qu'il est malsain, tu le sais sans doute mieux que personne parce que tu l'as vu. Même de loin, tu as vu ce quelque chose changer chez lui, ou plutôt évoluer pour s'y complaire. La folie, le monstre, le fauve ? Tu ne sais pas ce que c'est, exactement, mais tu as vu les ténèbres l'entourer, l'habiller, l'imprégner. Tu le crains autant que tu l'admires, ce frère, cet étranger que tu ne pensais pas revoir un jour. Parce que c'est ce qu'il est pour toi : un instable et paradoxal équilibre entre inconnu et l'une des personnes que tu connais le mieux. Mais maintenant que tu te retrouves propulsé seul, abandonné à l'Institut dans lequel il rode, dans cette école sur laquelle tu l'imagines déjà régner dans l'ombre, tu sais que cet équilibre va changer, qu'il va éclater. Comment, la question reste entière. Mais tu sais qu'il n'y aura pas d'autre choix, et ton cœur palpite déjà d'anticipation, mélange déroutant de hâte et d'appréhension.
Isaora Fanizzi

Quelques jours à l'institut, quelques temps d'observation de ton frère t'ont suffit pour remarquer la relation qui le lie à la blonde au maquillage prononcée dont tu as fini par entendre le prénom dans une quelconque conversation interceptée. Tu as été surpris de voir la manière dont elle et ton frère interagissait, plus encore de percevoir de l'affection dans l'attitude de Blake à son égard. Un moment, tu t'es presque dit que plus qu'amis, ils étaient peut-être ensemble, et si tu as mis cette hypothèse de côté, tu as toujours des doutes sur ce qu'ils sont. Blake n'est pas de ceux à avoir vraiment d'amis... et pourtant ? Toujours est-ils qu'ils sont proches. Et que tu es de plus en plus tenté de t'approcher d'elle pour lui parler, pour tenter d'obtenir quelques informations supplémentaires sur ce frère qui t'es quasi inconnu.
Ignatius Leovitch

Iggy est ton cousin, une autre personne dont tu n'as pas eu de nouvelles depuis des années au point que tu ne pensais jamais le revoir, et que tu retrouves brusquement à l'institut. A croire que la moitié de ta famille s'y est donnée rendez-vous. Tu ne le connais que peu cependant. Quelques vagues souvenirs, probablement tirés de récits de tes parents, de ce mois que vous étiez allé passer en Russie un été il y a 13 ans pour que tes parents gardent les frères Leovitch alors que tu avais 4 ou 5 ans. Tous les deux étaient devenus des visages sur des photos, souvenirs capturés mais presque oubliés. Maintenant que vous êtes ici, tu ne peux t'empêcher d'être intéressé par le parallèle entre l'électrokinésie d'Iggy et ton propre don, de vouloir te rapprocher de lui aussi. Plus que jamais, tes cousins et ton frère sont ta famille, non ?


I WANT TO KEEP US COMPROMISING
Open your arms and pray. To the truth that you're denying. Give in to the game. To the sense that you've been hiding. I can't be blamed. I want you to want me again.
Desire ; Years & Years.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.tumblr.com/blog/adament-grapharts
avatar

Feuille de personnage
statut: modérateurclasse alphamadmen krakens
- Blake Whisper -
duco corporis

Tu persistes à te dire que ce n'est rien pourtant t'as cette putain de chaleur dans les entrailles à chaque fois que tu le vois. Foutue addiction.
Tu le sens pulser régulièrement, s'affoler parfois, trahir les émotions de son propriétaire au rythme de son myocarde. Le sang ne ment pas, le sang est le traître à même leur corps tandis qu'il répond à la moindre de tes volontés. Aucune prison de chaire ni de tissu veineux ne t'arrête et, si tu sais soigner les hémorragies, tu préfères le pouvoir cruel qu'il t'accorde. Tu peux le diriger où tu le souhaites, tu peux en modifier le cours, la pression et l'état. Le rendre aussi solide que du métal, le faire flotter si tu le souhaites, chauffer jusqu'à imploser si la fureur te dévore de ses crocs acérés. Capable d'agir au niveau moléculaire aussi bien que plus général, les possibilités et applications te semblent presque infinies et, acharné, tu n'as de cesse d'expérimenter de nouvelles choses. Hémokinésiste, ton don est aussi nécessaire à ta survie que le sang que tu sens couler dans la moindre de tes veines.
Entraîner ton don et continuer d'ouvrir les yeux des autres mutants quant au fait que les humains vous sont inférieurs. Et accessoirement assister aux cours. Tout pour essayer de ne pas trop penser au mec qui hante tes pensées et qui semble prendre un malin plaisir à l'éviter.
09/07/2014
Ash Stymest
Adament
553

MessageSujet: Re: (M/Libre) Troye Sivan   Sam 28 Mar - 21:37

Vos attentes

citation
Tout d'abord, bonjour à toi, Passant perv

Si tu es là c'est que tu as -normalement ? possiblement ? peut-être ?- eu le courage de parcourir tout le scénario, et qu'il t'intéresse un tant soi peu. Je vais néanmoins apporter encore quelques précisions (ou déprécisions ? Whatever. Arrow ) :
Tout d'abord, saches que mis à part le nom de famille -logique puisqu'ils sont frères- et le lien, presque tout est négociable ou tout du moins adaptable. L'important étant évidemment de s'approprier le personnage et d'être à l'aise avec heart

Donc, pour ce qui est du prénom, le choix est surtout porté sur un prénom biblique puisque les parents Whisper sont particulièrement croyants, mais s'il ne te plaît pas, libre à toi d'en changer.
Pour l'avatar, j'ai mis Troye parce qu'il a une certaine ressemblance avec Ash, mais c'est parfaitement négociable !
Pour le pouvoir, je trouve que la photokinésie lui colle très bien, mais on peut toujours en discuter si tu as une préférence pour autre chose. Cela dit, je tiens quand même à ce que son pouvoir soit plutôt inoffensif, voire presque doux, mais avec un fort potentiel et qui puisse tout de même s'avérer "dangereux" s'il est utilisé d'une certaine manière.
Et quant au caractère, je ne dirais pas qu'il est négociable mais disons qu'il est adaptable : certains traits ne sont là qu'à titre d'idées et donc totalement modifiables, et il est évidemment totalement possible d'en ajouter ou de modifier ces traits mineurs. Dans le doute, on peut toujours en parler aussi love

Bon, et je m'arrêterai là dessus, c'est déjà assez long avec le début du scénar, n'est-ce pas ? What a Face Mais si tu as la moindre question sur le personnage ou le lien, n'hésite pas à me mp, Blake ne mordra pas et je te répondrai avec plaisir -et avec des câlins- sourire




I WANT TO KEEP US COMPROMISING
Open your arms and pray. To the truth that you're denying. Give in to the game. To the sense that you've been hiding. I can't be blamed. I want you to want me again.
Desire ; Years & Years.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.tumblr.com/blog/adament-grapharts
 
(M/Libre) Troye Sivan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M/Libre) Troye Sivan
» (c) Troye Sivan
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: APPRENDS A TE CONNAITRE :: Choisis ta tête-