.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltamadmen krakens
- Hollya Sonstead -
wibbley wobbley timey wimey

Amoureuse, en couple depuis très longtemps si on peut dire, mais rien n'est évident avec Hollya. Viens d'accoucher d'une petite fan de star wars.
Elle voyage dans le temps, peut se téléporter dans le passé ou dans le futur, plusieurs jours en arrière ou en avant, n'importe où. Elle se déplace où elle veut sur la ligne du temps. Cela dit, son pouvoir la contrôle aussi, puisque ponctuellement, il décide de l'envoyer où il veut quand il veut, généralement très loin dans l'espace-temps et sans qu'elle puisse y changer quoi que ce soit. À savoir, son corps est lui-même un portail donnant accès à n'importe quelle époque. Quand elle le souhaite, les actes du présent n'ont donc pas d'effet sur elle.
Professeur de littérature et philosophie, et ouais.
28/11/2013
Natalie FUCKING Dormer.
Tearsflight (ava) & tumblr (gifs).
466

MessageSujet: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 2:55


hollya melissandra sonstead
citation
informations importantes
id card
NOM : Sonstead, c'est un nom qu'elle aime bien, elle le trouve "cool" si on peut dire, à ses yeux, il sonne comme un nom de super héros, ce qui lui plait beaucoup. ∞ PRÉNOM(S) : Hollya Melissandra, bon autant être honnête, le premier ne veut absolument rien dire, ce n'est ni à faire ni à refaire. Le second, d'après les dires de sa mère, est tiré de  la mythologie ou quelque chose comme ça, mais étant donné que PERSONNE n'utilise son second prénom, à part pour frimer, l'intérêt de le savoir est assez limité. ∞ AGE ET DATE DE NAISSANCE : 28 ans, c'est ce qu'elle dit et elle est née un 28 décembre d'une quelconque année. ∞ STATUT AMOUREUX : célibataire, trouver un homme qui accepte de se caser avec une femme qui peut disparaitre du jour au lendemain et faite lui signe. ∞ DEPUIS QUAND ES-TU A L'INSTITUT : C'est assez compliqué à dire, donc on va simplement rester évasif en disant plusieurs années. Elle est professeur de littérature et philosophie. ∞ POUVOIR/DON : Le temps, c'est son truc, plus ou moins, elle voyage dans le temps en vérité, elle crée des espèces de failles spatio-temporelles si on veut aller du côté des mots compliqués et pseudoscientifiques. C'est un don particulier et pas évident à contrôler. ∞ D’APRÈS TOI, DANS QUEL CLASSE (DON/POUVOIR) ES-TU ? : Catégorie 3 peut-être? Ou 4 si c'est possible? 5 soyons fou? Je ne sais point... je vous laisse trancher. ∞ CARACTÈRE : Loufoque - Curieuse - Secrète - Têtue - Amusante - Altruiste - Empathique - Cerne facilement les gens - Observatrice - Susceptible - Jalouse - Cynique - Sarcastique - Torturée - Effrayée - Intelligente.  ∞ AMBITION : Rester dans la même période de l'histoire pendant plus de quelques mois, ce serait déjà pas mal... ∞ GROUPE : Staff and professors
PSEUDO : Nemo OWO
PRENOM : Si je vous le dis, je devrais vous tuer bou  
AGE : 22 ans bientôt 23 owo  
PAYS : Made in France!  
FRÉQUENCE DE CONNEXION : Tous les jours, geek powa :o 
INVENTE OU SCENARIO : Inventé.  
OU AS TU CONNU LE FORUM : Sur bazzart et je me suis inscrit grâce à Dahlia owo  
AS TU QUELQUE CHOSE A DIRE DESSUS : Magnifique , swag, badass, et plein d'autres termes élogieux dans le même style *o*
AVATAR : Emilie de Ravin ♥️
CRÉDITS : Tumblr :s
real life
un peu plus sur moi
◊ Elle mange vraiment beaucoup. Fast-food, cuisine asiatique, mais surtout du poulet frit, c'est une espèce de dingue du poulet frit, elle est très malheureuse quand elle apparait dans une époque où ça n’existe pas encore. ◊ Elle adore les animaux, vraiment, mais elle ne peut pas en avoir, elle craint de disparaitre du jour au lendemain et de ne plus pouvoir s'en occuper. ◊ Elle adore lire, c'est l'une de ses plus grandes passions avec la peinture. ◊ Elle peint depuis qu'elle est enfant et elle a eu la chance d'apprendre au côté de grands artistes... dans des époques lointaines où l'art était apprécié à sa juste valeur selon elle. ◊ Elle n'aime pas toucher les gens, elle porte toujours des gants pour ne pas avoir à directement les toucher. ◊ Elle collectionne les comics et les figurines. ◊ Elle est très cultivée, avant, c'était avant tout une passion, mais depuis que son pouvoir c'est "activé" elle le voit aussi comme une obligation, car elle sait par expérience que ne pas connaitre certaines choses peut se montrer problématique dans certaines époques. ◊ Elle a toujours des pièces d'or sur elle, voyager dans différentes époques lui a permis de comprendre que l'or est souvent gage de sécurité matérielle et ce, peu importe l'époque où on se trouve. ◊ Elle s'intéresse un peu trop à ce que font les autres, elle espionne, écoute aux portes... ◊ Elle adore prendre des photos, elle a presque toujours avec elle un appareil à polaroids... ◊ Elle se touche la joue lorsqu'elle est très stressée ou mal à l'aise. ◊ Elle dort énormément et déteste qu'on la réveille alors qu'elle n'a rien demandé, attendez-vous à de sévères représailles si vous jouez à ça avec elle. ◊  Elle est passionnée par l'Asie et parle le coréen, le mandarin et le japonais. ◊  Elle déteste qu'on lui rappelle son âge... peut-être parce qu'elle n'est plus certaine de savoir quel âge elle a. ◊ Elle déteste les plantes , la nature et les insectes. ◊ Elle a très peur des grandes étendues d'eau, parce qu'elle est squallophobe et qu'elle s'imagine qu'un requin blanc peut surgir de n'importe quelle grande étendue d'eau. Il faudra l’assommer si vous voulez qu'elle grimpe sur un bateau. ◊ Elle ne sait donc pas nager. ◊ Elle se vexe facilement, même si elle ne dit rien sur le moment, c'est une personne qui garde tout pour elle. Beaucoup trop. ◊ Elle aime la mutation, elle aime pouvoir aider d'autres mutants, mais elle déteste son propre pouvoir et l'échangerait volontiers même si elle ne l'avoue pas, changeant de sujet quand on ose lui en parler. ◊ Elle se venge facilement et parfois violemment des personnes qui l'ont blessé.

des questions au sujet de moi
quand as tu découvert que tu étais "différent(e)" ? J'ai découvert ma mutation plutôt tardivement, à seize ans exactement... Je ne m'y attendais pas, même si ma mère était elle-même une mutante, je pensais ne pas avoir hérité de ses gênes, parce que j'avais déjà seize ans et qu'elle avait découvert les siens à onze ... Alors quand c'est arrivé, j'ai été surprise et je n'ai malheureusement pas eu le temps de demander quoi que ce soit à qui que ce soit, puisque mon pouvoir m'a envoyée directement dans une autre époque. Je l'ai senti venir, comme à chaque fois que ça arrive, mais à l'époque, je ne me suis pas dit "Tient, je vais me retrouver subitement dans les années 40" , non, je pensais juste que j'étais malade, que je couvais quelque chose. Puis j'ai été happé, par cette espèce de ... vortex ou je sais pas trop quoi, et je me suis réveillé ailleurs, simplement ailleurs. Je crois que c'est pour ça que je déteste autant mon don... la première fois conditionne toujours la façon dont on verra la chose par la suite, moi, la première fois que j'ai découvert que j'étais mutante, je me suis retrouvée seule, en pleine guerre, à devoir survivre, sans l'aide de qui que ce soit. Je m'adapte facilement, et je suis ce qu'on appelle une surdouée, ça m'a sans doute sauvé la vie, mais ça n'a pas rendu émotionnellement les choses plus simples pour autant. J'avais peur et ce sentiment ne m'a jamais quittée depuis.
en quoi consiste ton pouvoir ou ton don ? C'est un pouvoir très complexe à expliquer. Pour faire court, je suis capable de me téléporter n'importe où dans le temps, je peux aller dans le futur et dans le passé. Mes voyages ont gravement altéré ce que je suis, je veux dire que tout mon corps est une espèce de portail dimensionnelle et ça, je m'en suis rendu il y a peu de temps, même si le temps est une notion vague pour moi. Mon ADN est profondément différent de celui d'un humain ou d'un mutant, je ne vieillis plus à la même vitesse, en vérité, je n'ai même plus la sensation de vieillir... Lorsque je suis dans une époque, j'ai le sentiment de grandir, j'avais en tout cas cette sensation, mais dès que je repars, tout revient à une espèce de point de départ, comme si je n'avais pas vécu les mois ou les années que j'ai passées dans cette faille du temps. C'est aussi pour ça que je ne suis pas certaine de me rappeler de mon âge... J'ai tellement voyagé... Parce que oui, le hic avec ce pouvoir, c'est que si à petite échelle je le contrôle, à plus grande échelle c'est lui qui me contrôle. Il décide quand et où je disparaitrais... Dix ou quinze minutes avant que ça arrive, je le sens, mon corps le ressent, ma température grimpe et je me sens mal, ce qui est plutôt cruel, parce que ça ne me laisse que dix minutes pour dire au revoir, je serais alors happée, une nouvelle fois, dans les abysses du temps, sans savoir quoi que ce soit sur ma destination. Aujourd'hui, j'y suis préparée, plus ou moins, mais vous imaginez bien que ce fut difficile à une époque... J'ai disparu à seize ans et je suis reparus auprès de mes parents cinquante ans plus tard, ils allaient mourir... et je n'ai eu le droit qu'à trois jours à leur côté.. Voilà ce qu'est ce pouvoir pour moi, des adieux perpétuels.

Malgré tout, je contrôle mon pouvoir sur de petites distances, je peux allez facilement une heure ou deux en arrière, voir vingt-quatre heures ou plus lorsque je suis en forme, ou quelques secondes seulement , ce qui donne l'illusion que je me téléporte, ce qui est plutôt pratique, car je peux décidé où je me téléporte dans le temps. J'ai l'image en tête, je sais exactement où j’atterrirais dans le futur ou le passé. Et comme je l'ai dit, mon corps lui-même a été modifié, il est devenu une espèce de portail temporelle, dans la vie de tous les jours ça ne se voit pas, puisque c'est surtout mon ADN qui est modifié et quelque peu endormi tant que je ne décide pas de le réveiller. Mais je le peux, je peux décidé que mon corps deviendra une espèce de portail dimensionnelle, dans ses moments, je deviens presque translucide, on peut me toucher, je suis toujours là, mais en même temps plus vraiment, puisque tout ce qui m'arrivera sous cette forme sera envoyé à une autre période. Compliqué à comprendre, je me doute, en somme, si quelqu'un me tire dessus sous cette forme, hé bien la balle me traversera et je pourrais soit la laisser atterrir n'importe où dans le temps (et j'ai envie de dire VDM a celui qui se trouvera à proximité), soit je crée un nouveau petit portail et décide où et à quelle époque la balle ressortira. Derrière mon assaillant par exemple. Mon contrôle s'arrête là et j'ai bien peur que ça reste toujours ainsi.
arrives-tu à le maitriser ? est-il dangereux pour ta santé ou celles des autres ? Comme je l'ai dit, je ne le contrôle qu'à moitié. Sur de faibles distances (tout du moins, pour moi, ce sont de faibles distances), je le contrôle, je peux me téléporter dans le temps où je veux, quelques heures en arrière ou en avant, certes, mais j'ai le contrôle total de la chose. Et puis il y a cet autre côté de mon pouvoir, qui décide où et quand je disparaitrais d'un présent pour arriver dans un quelconque futur ou un autre passé. Celui-là, je ne le contrôle absolument pas, il décide, je subis et il m'emmène souvent très loin dans les failles du temps. Mon corps lui-même a été modifié, je ne vieillis plus de la même façon, aujourd'hui, je reste jeune, mais qui sait ce qui pourrait arriver, je pourrais très bien subitement vieillir de plusieurs années ou davantage rajeunir et redevenir une adolescente, c'est difficile à dire, mais j'ai bien peur que mon corps finisse par un jour payer les conséquences de ses voyages.
est-ce que cela a une influence sur ta vie ? as-tu été exclu par ta famille, tes amis, la société ? Non voyons, le fait de disparaitre régulièrement de la vie de mes proches n'a absolument pas affecté ma vie familiale et sociale. Ironie, évidemment. Bien sûr que mon pouvoir affecte ma vie, il est même cruel envers cette dernière. Parfois, je reste un an ou deux au même endroit, puis subitement, je disparais, parfois je ne reste que quelques semaines, quelques mois, puis je m'en vais. Je réapparais souvent à la même époque, mais des années après, ou des années avant, comme une espèce de blague sans merci, histoire de bien me faire voir ce que mes proches sont devenues après ma disparition. Je suis incapable de me lier à qui que ce soit, parce que j'ai cette peur constante d'être séparé des gens que j'aime, alors j'essaie, vraiment, de ne plus aimer, mais c'est difficile... Ma vie, c'est uniquement la peur, la peur de disparaitre, la peur d'aimer, la peur de souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltamadmen krakens
- Hollya Sonstead -
wibbley wobbley timey wimey

Amoureuse, en couple depuis très longtemps si on peut dire, mais rien n'est évident avec Hollya. Viens d'accoucher d'une petite fan de star wars.
Elle voyage dans le temps, peut se téléporter dans le passé ou dans le futur, plusieurs jours en arrière ou en avant, n'importe où. Elle se déplace où elle veut sur la ligne du temps. Cela dit, son pouvoir la contrôle aussi, puisque ponctuellement, il décide de l'envoyer où il veut quand il veut, généralement très loin dans l'espace-temps et sans qu'elle puisse y changer quoi que ce soit. À savoir, son corps est lui-même un portail donnant accès à n'importe quelle époque. Quand elle le souhaite, les actes du présent n'ont donc pas d'effet sur elle.
Professeur de littérature et philosophie, et ouais.
28/11/2013
Natalie FUCKING Dormer.
Tearsflight (ava) & tumblr (gifs).
466

MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 2:55


if i had a voice, i could sing
un peu plus sur moi

    ‟ No happy ending for me ”
« Où j'ai encore atterrit moi? » C'est la question qu'elle se posait à chaque fois qu'elle était contrainte par son pouvoir d'apparaitre n'importe où dans le temps, laissant derrière elle la vie qu'elle commençait tout juste à construire. Maintenant, ça ne l'émouvait plus, plus en apparence en tout cas, elle le cachait derrière des plaisanteries et des sourires moqueurs. Des années, ça faisait des années que ça durait, à dire vrai, elle aurait du mal à affirmer avec exactitude depuis quand elle faisait ça, à chaque fois qu'elle réapparaissait quelque part, elle avait cette sensation que son corps revenait à une espèce de point de départ, du coup, les années qu'elle avait vécu ne lui semblait avoir été que des jours, elle avait ce sentiment en tout cas. Alors, savoir exactement quand elle était née, quand elle avait disparu et quel âge avait, c'était un challenge, un challenge que son esprit n'avait pas vraiment la force de relever. Aujourd'hui elle se retrouvait au milieu d'une espèce de ruelle, entre deux grands bâtiments, elle ne reconnaissait absolument rien, alors elle avança, prudemment, enfilant sa veste, qu'elle avait juste eu le temps d'attraper avant de disparaître. Hollya avança, en essayant de ne pas penser aux personnes qu'elle venait de laisser derrière elle... Ses amis, qu'elle s’était faits. Cet homme, de qui elle commençait tout juste à tomber amoureuse et à qui elle n'avait pu offrir qu'un sourire avant de partir, toutes ses personnes qu'elle ne reverrait sans doute jamais, ou alors lorsqu'il serait trop tard pour rattraper le temps perdu. Elle n'était qu'un vague souvenir pour ceux qu'elle croisait, alors qu'eux, étaient toute sa vie. La belle le savait depuis un moment maintenant, son pouvoir était sadique, capable de l'arracher aux gens qu'elle aime avant de finalement les lui rendre... avec des années et des années de retards, alors qu'eux on refait leur vie, pendant qu'elle n'a fait qu'imaginer la sienne à leurs côtés. On l'avait prise trop souvent à rêver de cela, aujourd'hui, elle essayait de ne plus tomber dans ce piège, pour ne plus souffrir, mais comment être humains si on ne peut même plus rêver? …

Rapidement, c'est dans une rue que l'Irlandaise se retrouve, des voitures, des gens qui hurlent, de la fumée qui sort des égouts, il n'y a pas de doutes, elle se trouvait à New York, mais tout semblait en même temps très différent, plus... impressionnant, plus modernes... Le futur? C'est la première pensée qui lui vint à l'esprit, et à dire vrai, elle sourit en espérant croiser un quelconque cyborg au détour d'une rue avant d'être interrompue. « Hollya? » Elle tourne la tête vers cette voix presque familière, et elle perd son sourire, subitement. « C'est bien toi? » Sur le moment, elle ne la reconnaît pas. Non, sur le moment, elle ne veut pas la reconnaître. Devant elle se tient sa mère, sa jeune mère, mais elle n'a plus rien de celle qu'elle avait connue. Elle était âgée, terriblement âgée, alors que celle qu'elle avait laissée n'avait qu'une petite quarantaine d'année. Pourtant, Holly' reconnaissait ses traits, ses yeux, tout en elle lui était familier et en même temps totalement inconnu. Cette vieille dame ne put s'empêcher de la prendre dans ses bras, elle, elle ne parvint pas vraiment à réagir... Depuis combien de temps ne l'avait-elle pas vu? Dure à dire, tout ce dont elle était certaine, c'est qu'elle était une adolescente, une enfant, la dernière fois qu'elle avait eu le droit à une étreinte maternelle si réconfortante et aujourd'hui, elle se sentait comme telle, comme une gamine qui a besoin d'un câlin. « On t'a cherché pendant si longtemps... » Ses mains ridées et rugueuses se posent sur ses joues, la différence est tellement grande, presque gênante, mais c'est sa mère, elle le sait, et ne peut s'empêcher de sourire , les yeux brillants. Les mots lui manquent, alors elle la laisse parler et l'emmener dans une maison non loin, une maison bien loin de la grande ferme dans laquelle elle avait vécu dans sa jeunesse.

À l'intérieur, Hollya reconnaît tout un tas de meubles de son enfance. Ce buffet, sur lequel elle grimpait étant petite, ce fauteuil, sur lequel elle lisait des histoires avec son père ou même cette vieille table sur laquelle toute la famille dinait... Tant de souvenirs qu'elle avait occulté pour ne pas souffrir et qui revenait en elle, tel un raz-de-marée. « Ton père sera tellement fou de joie de te voir … Mais tu es... tu sembles... si … jeune... » La question raisonne dans sa tête et la sort de ses songes. « Si jeune? Depuis... combien de temps je suis... partie? » Sa mère semble surprise de la question. « Quarante ans... ça fait quarante années que l'ont te cherche... » Quarante ans... Tout s'explique maintenant. L'âge de sa mère, le mobilier si usé... cette maison, surement davantage dans les moyens de deux retraités et le fait qu'elle n'entendait aucune de ses petites sœurs hurler , comme à la grande époque. Elle n'a pas l'impression d'avoir vécu quarante ans, c'est tellement perturbant de se dire qu'ici, elle aurait dans les cinquante ans si elle avait vécu normalement... Sa mère lui propose de s'asseoir, elle le fait, un peu chamboulée par ses retrouvailles. Les minutes défilent, elles boivent un thé, discutent de tout et de rien, surtout de rien, avant que finalement la porte de l'entrée s'ouvre, c'est son père. Au début il ne la remarque pas, vacant à ses gestes routiniers, il pose ses clés dans un petit bol, enlève son manteau, puis se dirige vers son fauteuil, ce fameux fauteuil, avant de finalement enfin croiser le regard de sa fille. Le silence règne dans l'appartement, personne n'ose parler, personne n'ose croire à ce qui se joue ici, il lui faut quelques minutes avant d'y parvenir. Là, il tombe à genou, pleurant, Hollya se jette dans ses bras, autant pour le réconforter que pour elle-même. La belle a toujours été extrêmement proche de son père, il n'était pas mutant, mais il était son père, et elle était comme qui dirait sa favorite, celle avec qui il partageait sa passion de l'histoire et de l'art, car c'était lui l'artiste de leur famille et surement avait-elle hérité de ce talent unique. Elle l'espérait, elle voulait y croire, un moyen de ne pas totalement oublier ses racines.

Une bonne demi-heure s'écoule avant qu'Harry, son père, parvienne à se reprendre, tout le monde prend alors place autour de cette table, bouleversé, mais aussi désireux d'obtenir des explications. « Qu'est-ce qui s'est passé? Pourquoi tu es partie? Pourquoi tu as l'air... si jeune? La police dit que tu as été enlevé? C'est vrai? » Que répondre à cela? Devait-elle leur dire la vérité? Simplement leur raconter son histoire? Sa terrible histoire? Leur mentir après tant d'années de séparations? « Je … Je non.. Non j'ai pas été enlevée... pas vraiment... » Personnes ne semblent comprendre, tout le monde s'interroge. «  Hum... C'est... ma mutation... Elle me permet... de me … téléporter dans le temps... mais à l'époque... je le contrôlais pas du tout, alors ça m'a envoyée... un peu n'importe où et je pouvais pas vous contacter... vraiment pas.» Inutile de leur dire qu'elle avait atterrit en France, en pleine seconde guerre mondiale et qu'elle avait vu des choses qu'une adolescente ne devrait jamais voir, qu'un être humain ne devrait jamais voir. Tout devient tout de même plus clair, pour eux en tout cas. « Alors, tu viens, du passé? C'est pour ça que tu es si jeune, tu es dans ton futur? » Hollya détestait parler de ça, parce que son cerveau semblait se liquéfier quand elle devait penser à où elle était, d'où elle venait. Était-elle dans le futur? Dans le passé? Mais puisqu'elle venait d'un futur encore plus lointain, n'était-elle finalement pas dans le passé et pas dans le futur, même si techniquement c'est SON futur? Fiouu, trop compliqué, même pour elle. « Oui... c'est un peu près ça... » La discussion se fait de plus en plus détendue, ils rattrapent rapidement les années perdues, elle leur raconte ses histoires, ils lui racontent les leurs, tout ça avec le plus de détails possible, comme pour permettre à l'autre de faire partie de sa vie. La belle préféra tout de même ne pas préciser que son pouvoir la contrôlait d'une certaine façon, elle prétexta s'être perdu dans le temps , ce qui expliquait qu'elle n'ait pu revenir vers eux dès qu'elle sut contrôler son pouvoir. Elle ne voulait pas les rendre tristes, car elle savait que ce serait dur pour ses parents de savoir qu'elle ne contrôlait pas sa vie et qu'elle en souffrait tant. Alors lorsqu'ils lui posèrent cette fameuse question « Mais tu es heureuse? » Elle répondit spontanément et sans fioriture « Bien sûr! » , ce qui n'était pas totalement faux, puisqu'à cet instant, elle l'était vraiment.

Les jours, les semaines s'écoulèrent à leur côté. Elle eut même la chance de revoir ses sœurs, qui avait tant grandi, ainsi que ses nièces et neveux, elle ignorait qu'elle en avait autant, mais elle se sentait plutôt bien dans cette grande famille, parce que justement, c'était sa famille. Une famille qui lui permit de presque oublier sa malédiction durant des mois, comme si elle n'avait plus ce pouvoir, ou plutôt comme si personne n'avait plus aucun pouvoir sur elle... Malheureusement, le fait de l'oublier ne le rendait pas moins réel... Loin de là. « Moi aussi je veux bien une bière ma chérie! » Hollya hocha la tête avant de se téléporter jusqu'au frigo, elle aimait cette partie de son pouvoir, en tout cas, le côté fainéant de sa personne l'appréciait. Elle ouvrit le frigo, souriante, attrapant deux bières, mais lorsqu'elle voulut se téléporter à nouveau, elle sentit cette sensation qu'elle essayait d'oublier. Sa température qui augmente soudainement, ses mains qui deviennent légèrement translucides … Elle allait partir, alors que cette fois-ci, elle n'en avait réellement aucune envie. Ses yeux brillaient, Holly' n'avait qu'un souhait, pleurer à chaudes larmes, mais elle ne pouvait pas se le permettre, alors elle se reprit, affichant un sourire, avant d'attraper un petit bloc note, y déposant quelques mots. Elle n'y expliquait rien, elle se contenta d'un « Je dois m'en aller, je n'en ai pas envie, mais je le dois, ne vous inquiétez pas, je vais bien, j'irais toujours bien, je vous aime, tous, mais ne m'attendez plus... » , puis elle attrapa son manteau après avoir déposé les deux bières à côté du mot, se dirigeant alors vers la porte, la voix enrouée. « Heu... Y'a plus de bières, je vais en acheter... » Ses parents lui offrirent un sourire en hochant la tête, avant de se reconcentrer sur la télé, ne se rendant absolument pas compte de ce qui se jouait sous leurs yeux. Elle franchit la porte, mais ce stop... Elle ne veut pas partir... Pas sans leur dire avoir, elle veut une nouvelle fois sentir leurs étreintes, entendre les mots que chaque parent se doit de dire à son enfant, elle le veut, vraiment, même si elle sait que ce sera dur pour eux de la voir disparaître, elle en a besoin. Alors subitement elle fait demi-tour, pose sa main sur la poignée, aperçoit son père par la fenêtre, mais lorsqu'elle tente d'ouvrir la porte, elle se sent partir, une lumière l'aveugle. Ses parents remarquent alors la porte entre ouverte, son père se dirige vers cette dernière, observant les alentours pour comprendre ce qui se passe, mais il n'y a personne, il referme l'entrée négligemment et c'est à cet instant qu'il aperçoit les deux bières dans la cuisine... Il le comprend alors, comme pris d'un sixième sens, il le sait, elle est partie.

    ‟ I try to be happy ”
Quel est le comble pour une personne capable de voyager dans le temps? Arriver en retard bien évidemment. « Désolé désolé, j'ai... loupé mon bus. » Oui, bien sûr, comme si personne ne savait qu'elle vivait à l'institut et qu'elle était capable de se téléporter d'un point à un autre, ses élèves étaient peut-être jeunes et insouciants, mais pas complètement stupide, pas tous en tout cas. Toujours souriante et pétillante dans sa robe jaune, la belle pose ses livres sur son bureau, avant d'observer sa classe. Oui, sa classe. C'était une avancée assez impressionnante dans sa vie de mutante et de femmes. Elle avait toujours travaillé là où elle le pouvait durant ses voyages, simplement pour gagner assez d'argent pour survivre et pas vraiment pour se faire plaisir, alors que maintenant, tout était différent, elle était professeure de littérature et de philosophie, deux de ses grandes passions. Elle aurait bien aimé enseigner l'histoire, mais au final, elle se sentait un peu trop proche de certains grands événements historiques pour les expliquer de façon impartiale et honnête. Et puis, elle avait rencontré de grands et célèbres auteurs durant ses voyages et même d'illustres philosophes, alors qui mieux qu'elle pourrait exposer ce qu'ils ont voulu retranscrire dans leurs œuvres? « Aujourd'hui, on va étudier un classique, un vrai classique, Romeo et Juliet. Il y a plein de choses à comprendre derrière cette histoire d'amour tragique... » Une holà de soupir se fit entendre dans la salle, elle commençait à avoir l'habitude de ce genre de réaction même si ça ne faisait que quelques mois qu'elle jouait les maitresses d'école, elle prenait le coup de main comme on dit et se sentait moins agacé par les stupidités de ses élèves. De plus, ils étaient mutants, comme elle, certains avaient des dons particuliers, gênants, et pouvoir les aider à les accepter, en relativisant, ça lui plaisait, car au fond, qui pourrait avoir un pouvoir pire que le sien? C'est ce qu'elle essayait de montrer à certains de ses jeunes adultes et de ses enfants surtout, beaucoup abandonné par leurs parents ou rejeté pour ce qu'ils sont. Hollya avait eu la chance de ne pas connaître ça, pas de la même façon, ce qui la rendait moins à l'aise avec les orphelins qu'avec les mutants aux pouvoirs embarrassants.

Ne perdant pas son joli sourire la belle commence à écrire au tableau diverses informations, là, un élève un peu trop zélé décide de jouer les perturbateurs, lui lançant une boule de papier avant de plonger la tête dans son livre, l'air de rien. Malheureusement, son petit jeu se referma sur lui, puisque la boule disparut au contact d'Hollya pour réapparaitre derrière lui, comme s’il s'était lui-même lancé ce bout de papier , ce qui semblait assez le surprendre. Si elle était dans cette école depuis trois mois, les élèves avaient encore du mal à cerner son pouvoir. Amusée, elle se retourne, s'assoit sur son bureau et jubile de son petit effet. « Oui je sais, parfois mon pouvoir est assez cool... » Des rires, des sourires, puis ces regards empli de questionnement apparaissent dans les yeux de certains élèves, ils sont curieux, avides de savoir, mais n'osent demander. Pourtant, Holly' décide de ne pas y répondre et de se concentrer sur la raison de sa vie ici, la littérature et uniquement cela. « Romeo et Juliet, quelqu'un peut me dire ce que ça lui évoque? … Pikachu a toi. » Oui, elle donnait des noms de pokemons à tous ses élèves, évidemment, chaque élève avait le droit au nom d'un pokemon ayant plus ou moins les mêmes facultés que lui, en l'occurrence le contrôle de l'électricité pour ce jeune homme. « L'histoire de deux ados qui tombent amoureux et qui finissent par se suicider stupidement...? » Le cours était lancé, chaque élève se mit à parler de la façon dont il voyait ce bouquin, Hollya prit l'initiative d'en lire plusieurs passages, avec l'humour qui la caractérisait tant et surement est-ce cela qu'elle aimait tant dans l'éducation, pouvoir être elle-même et en même temps être sur que ça pouvait servir à quelque chose, que ses actes n'étaient pas juste vains et sans but précis.

Elle s'était résigné depuis longtemps à ne plus donner de sens à sa vie, elle enchainait les voyages depuis trop longtemps, elle voyait trop de gens souffrir, elle-même en souffrait, alors pourquoi donner une raison à tout cela? Ça n'avait aucun sens. Puis elle était arrivée à l'école Charles Xavier, à dire vrai, elle l'avait déjà rencontré ce directeur si énigmatique, à une lointaine époque, plusieurs fois, lorsqu'il était enfant, lorsqu'il était immature, puis elle le retrouvait maintenant, chauve et en chaise roulante... Y'a pas à dire, si elle déteste son don, parfois, elle se sent chanceuse de ne pas avoir l'air de vieillir comme les autres. Mais peu importe, il avait réussi à lui redonner un peu d'espoir, l'envie de vivre à nouveau et de, pourquoi pas, réussir à contrôler cette part de son pouvoir qu'elle haïssait tant. C'était un peu le but et je crois que c'est ce dont elle avait besoin, croire qu'elle pouvait trouver une solution, même si c'était faux, impossible, ou stupide, ça lui suffisait, pour l'instant.

Son cours se termine, la jeune femme salut ses élèves, toujours avec une pointe d'humour, voile qu'elle ne semble pas prête à laisser s'envoler, puis elle commence à ranger ses affaires, tranquillement, comme tous les jours depuis des mois. Subitement, elle se sent mal, prise de vertige, elle a l'impression de reconnaître ses symptômes, mais elle n'en a pas sur, ou peut-être ne veut-elle pas l'être. Sans attendre elle se téléporte dans sa salle de bain, manquant de trébucher, se rattrapant de justesse au lavabo, elle regarde son reflet et se rend compte que son corps brille presque, il est en quelque sorte translucide, comme à chaque fois que le destin s'apprête à lui jouer un mauvais tour. Hollya a du mal à respirer, elle se sent défaillir, ce qui ne lui était jamais arrivé auparavant et malgré les minutes qui s'écoulent, la peur qui le consume, il ne se passe rien, rien du tout. Sa peau retrouve sa couleur d'origines, ses tremblements s'arrêtent, elle peut à nouveau respirer librement. Une fausse alerte? Oui, d'une certaine façon. Depuis qu'elle se permet d'espérer, ce genre de scène se produit plutôt régulièrement, des crises de paniques, voilà ce que c'est, elle a peur, comme toujours, mais plus aujourd'hui, car elle a peut-être cette sensation que cette époque est la sienne, qu'elle doit y rester, qu'elle VEUT y rester , plus que tout au monde, alors elle craint davantage encore le jour où elle devra disparaître. Son corps réagit en conséquence, et lui offre ses petits moments de frayeurs... Heureusement, ce n'était pas le jour J. La belle laisse échapper un soupir avant de s'allonger sur son lit, exténué et toujours aussi effrayé. Une vie normale, c'est ce qu'on venait de lui offrir, mais son esprit et son corps ne semblaient pas prêts à l'accepter aussi facilement...

    ‟ I'm tired to tell goodbye ”
« Pourquoit tu as attendu qu'ils s'en aillent pour faire ton apparition...? » A ses mots, Hollya apparut dans la chambre d'un vieillard, souriante, comme d'habitude, cela étant, on pouvait lire cette mélancolie dans son regard, cette tristesse qui semblait déchirer son cœur davantage chaque minute. « Je me suis dit que j'aurais du mal à expliquer à tes enfants où je t'ai rencontré... » Effectivement, comment pourrait-elle leur dire qu'elle avait connus leur père alors qu'il était un jeune soldat envoyé en France pour combattre l'envahisseur, elle, n'étant qu'une jeune adolescente, perdu, dans un monde qui n'était pas le sien et dont personne n'aurait voulu à cette époque. James faisait partie de l'histoire de sa vie qui se répétait sans cesse, en général, elle n'avait pas la chance de revoir à plusieurs périodes de leurs vies les personnes qu'elle croisait, ça arrivait, plus souvent qu'elle ne l'avouait, mais au fond, c'était tout de même moins fréquent que le fait de ne jamais les revoir. C'était le cas avec cet homme, c'est ancien soldat, l'une des premières personnes qu'elle a croisées alors que son pouvoir venait de lui être dévoilé. Il l'a aidé, lui a permis de survivre durant longtemps et elle a pu grandir avec lui durant quelques années, aider les autres, plus qu'elle ne l'aurait imaginé, et plus qu'elle ne l'ose l'admettre. Il était plus vieux qu'elle bien sûr, mais ça ne les a pas empêchés de tomber amoureux, terriblement, passionnément, et à l'époque, elle ne pensait pas en être séparée un jour, parce qu'elle ne connaissait pas son pouvoir. « Tu n'as pas changé... » Elle sourit avant de s'assoir à son chevet. « Toi non plus... » Ils se mettent à rire et James ne peut retenir une toux douloureuse, qu'il tente de cacher en avalant, tant bien que mal, un peu d'eau. Malheureusement, si les années avaient épargné la jeune femme, ce n'était pas le cas pour lui, lui il était humain, il avait vieillit, il avait fait sa vie... plus ou moins, il n'avait épousé sa femme que par principe, parce que l'époque où il vivait l'imposait, mais il ne l'avait jamais aimé, pas comme il avait aimé Hollya, pas comme il l'aimait encore. « Tu as toujours ce collier... ça me rappelle les années soixante-dix … l'époque où c'est retrouvé... Une grande époque... » Elle hoche la tête, en se remémorant malgré elle ce moment de sa vie. Il approchait la cinquantaine lorsqu'elle l'a retrouvé, des années c'était écoulé depuis qu'ils avaient été séparés par son pouvoir. Elle avait grandi, évidemment, traversé tant d'épreuves, mais elle n'avait pas vraiment réussi à l'oublier, même si elle mentirait en disant qu'il était le seul amour de sa vie, disons qu'il était à l'époque, le plus long et celui qu'elle ne pouvait se résoudre à oublier. Surement est-ce pour cela qu'elle était finalement tombée sur lui à nouveau, presque vingt ans après leur dernière journée ensemble.

Il était marié et elle n'était qu'une inconnue qui débarquait dans sa petite ville. Personne ne lui faisait confiance, encore moins la femme de James, qui avait du accepter qu'elle vive dans leur garage, alors qu'elle détestait cette idée. Et qui l'aurait apprécié? Elle voyait bien la façon dont ils se regardaient et les moments qu'ils passaient ensemble, trop pour n'être que des amis comme il s'amusait à le clamer. Encore une fois, ils étaient restés presque deux ans tous les deux, à se côtoyer, sans aller au bout, sans se laisser aller, car chacun savait qu'elle finirait pas s'en aller. Hollya ne voulait pas qu'il abandonne tout pour elle et qu'il se retrouve finalement seul. Elle eut raison, grâce à cela, aujourd'hui il allait sans doute partir pour de bon, mais il avait une famille avec lui, là, prête à l'accompagner jusqu'au dernier moment, un cadeau que beaucoup enviait, Holly' la première. « Je suis professeure maintenant, professeur de littérature et de philosophie... A l'école Charles Xavier... C'est une école... particulière... pour les gens comme moi... » Les conversations s'enchainent, ils parlent des années qu'ils ont passées ensemble, des multiples moments où elle est réapparue dans sa vie pour disparaître quelque temps après, des moments aussi douloureux qu'indispensables à leur histoire. Il avait vieillit, il allait mourir, mais Hollya ne pouvait pas le voir comme un simple vieillard, non, elle le voyait toujours comme ce jeune officier dont elle est tombée amoureuse, ce quadragénaire avec qui elle a fait les quatre cents coups , ce quinquagénaire qu'elle a retrouvé au Japon, alors qu'il était encore un soldat, mais haut gradé et affecté à une base américaine. Elle se souvient comme il avait hésité à ce moment de leur vie, il était vieux, beaucoup plus qu'elle, il allait avoir cinquante cinq ans, elle avait l'air d'en avoir vingt-cinq, il avait longuement hésité. Pour au final cédé et lui offrir la plus partie de leur histoire. Tous ses moments qu'elle avait partagés avec lui, ils défilaient sous ses yeux maintenant. L'âge n'avait jamais eu d'importance pour elle, les années n'avaient jamais altéré leurs sentiments, aujourd'hui, plus que jamais. « On se reverra peut-être... Si tu repasses dans les années cinquante, tu pourras m'empêcher d'épouser cette femme et de faire des enfants aussi ingrats... » De nouveau ils rient, ensemble, comme au bon vieux temps. « T'en fais pas, tous les enfants nés après les années soixante sont en général des con***** … » Elle le savait par expérience.

Après des heures à échanger, à discuter, Hollya finit par poser sa main sur la sienne, lui souriant. Elle n'a qu'une envie, revenir en arrière, encore et encore, pour vivre cette journée, jusqu'à la fin des temps s’il le faut, tant qu'il ne meurt pas, le reste n'avait que peu d'importance à ses yeux. Mais elle ne le pouvait pas, ni pour elle, ni pour lui, elle ne savait que trop bien les conséquences d'être piégé dans le temps, elle en avait déjà trop souffert, lors des rares fois où elle avait tenté le diable. Le temps qui leur est accordé touché à sa fin... Elle doit s'en aller. Lui aussi. Pas au même endroit. Les grands discours, les adieux, ce n'est pas son truc, ni celui de James, alors rapidement elle se lève, dépose un baisé sur la paume de sa main et sort de la chambre, laissant perler quelques larmes sur ses joues, qu'elle efface rapidement, pour la première fois depuis des années. Il la sauvé il y a longtemps, la seule chose qu'elle pouvait faire à présent, c'était vivre pour ne pas trahir ce qu'il lui avait jadis offert. Cette journée lui fit prendre conscience, que si son pouvoir l'éloignait souvent des gens qu'elle aimait, il avait aussi cette capacité à lui permettre de les revoir, avant que tout soit fini. Cruel, surement, indispensable, tout autant. Son pouvoir marche ainsi, un équilibre parfait entre ce qu'on lui donne et ce qu'elle prend, car le temps est comme ça, on ne peut en altéré le cours sans en payer les conséquences et elle le comprends chaque jour à ses dépens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 3:01

trop bien le persoooo. fou en plus, avec emily!
bonne continuation pour ta fiche est qui déjà très avancée!
bisous. heart
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 3:20

han je suis carrément fan de ton pouvoir fall c'est tellement triste quoi... de plus le choix d'avatar est parfait ** bienvenue parmi nous officiellement et bon courage pour la fin de ta fiche qui est déjà bien entamée heart et pense à notre voyage chez les dinos ! Arrow
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 7:41

Emily de Ravin est magnifique (je l'aimais dans Roswell, c'est te dire xD) (et je n'ai pas parlé de Roswell, bien sûr, on oublie Arrow) et puis ton pouvoir ! *-* Il colle tellement parfaitement avec son métier !! Et puis, on dirait le Doctooor supplier  (pardon, j'arrête xDD)
En tout cas, bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fichette in love 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 8:01

Bienvenue *-*
Ton vava est génial, ton pouvoir aussi, il me fait aussi trop penser à Doctor Who crazy  Bonne chance pou ta fiche en tout cas ♥️


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 11:25

Emilie De Ravin ♥ Quelle magnifique choix d'avatar sans parler du pouvoir, ça roxx ! En tout cas bienvenue et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 12:02

    Emily est magnifique fall fall puis ton pouvoir, ton perso, gosh in love 
    bienvenue heart heart 
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 12:14

Bienvenue chou 
Bonne chance pour ta fiche big eyes 
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 13:12

Emily in love fou Bienvenue parmi nous & bon courage pour ta fiche heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltamadmen krakens
- Hollya Sonstead -
wibbley wobbley timey wimey

Amoureuse, en couple depuis très longtemps si on peut dire, mais rien n'est évident avec Hollya. Viens d'accoucher d'une petite fan de star wars.
Elle voyage dans le temps, peut se téléporter dans le passé ou dans le futur, plusieurs jours en arrière ou en avant, n'importe où. Elle se déplace où elle veut sur la ligne du temps. Cela dit, son pouvoir la contrôle aussi, puisque ponctuellement, il décide de l'envoyer où il veut quand il veut, généralement très loin dans l'espace-temps et sans qu'elle puisse y changer quoi que ce soit. À savoir, son corps est lui-même un portail donnant accès à n'importe quelle époque. Quand elle le souhaite, les actes du présent n'ont donc pas d'effet sur elle.
Professeur de littérature et philosophie, et ouais.
28/11/2013
Natalie FUCKING Dormer.
Tearsflight (ava) & tumblr (gifs).
466

MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 14:13

Holala merciiii tout le monde, ze vous nems déjà tous big eyes big eyes 

OMG mais ouais, ça ressemble un peu à Doctor Who (même si je connais cette serie que nom xD) , du coup,, nouveau pseudo mutant , Doctoress Who! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: Pnj
- S.I.R. -

Te faire tourner en bourrique.
06/07/2010
... GLaDOS ?
batteryfox. (avatar)
1577

MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 17:09

Bienvenue parmi et excellent choix en avatars in love 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 17:16

bienvenuuuuuuuue.
EMILYYYY. je l'aime cette fille fall in love 
il va juste y avoir un petit problème avec le poste que tu convoites hide les postes de professeur d'histoire et celui d'histoire de l'art sont déjà pris big eyes comme tu peux le voir ici. néanmoins il y a encore plein de poste à pourvoir et si tu le souhaites tu peux en inventer un big eyes 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltamadmen krakens
- Hollya Sonstead -
wibbley wobbley timey wimey

Amoureuse, en couple depuis très longtemps si on peut dire, mais rien n'est évident avec Hollya. Viens d'accoucher d'une petite fan de star wars.
Elle voyage dans le temps, peut se téléporter dans le passé ou dans le futur, plusieurs jours en arrière ou en avant, n'importe où. Elle se déplace où elle veut sur la ligne du temps. Cela dit, son pouvoir la contrôle aussi, puisque ponctuellement, il décide de l'envoyer où il veut quand il veut, généralement très loin dans l'espace-temps et sans qu'elle puisse y changer quoi que ce soit. À savoir, son corps est lui-même un portail donnant accès à n'importe quelle époque. Quand elle le souhaite, les actes du présent n'ont donc pas d'effet sur elle.
Professeur de littérature et philosophie, et ouais.
28/11/2013
Natalie FUCKING Dormer.
Tearsflight (ava) & tumblr (gifs).
466

MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 17:54

Merciii Darwyn, j'adore ton pseudo au passage in love in love 

PENELO > OMG YOU ARE MY GODDESS OWO Déjà , ton pseudo, PENELO quoi, comme dans final fantasy XII , mon perso préféré de ce jeu en plus fou  Et puis KRYSTALLLLL omg fall fall fall  L'une des plus belles idoles du monde, bon c'est que ma troisième bias après Min des Miss A et Bora des SISTAR, mais mon dieu qu'elle est belle fallfall Je suis trop contente de la voir sur un fow pas asiatique, en plus t'es admin, c'est swag crazy *out*
Pour le cours, j'ai modifié en prof' de littérature/philosophie, c'est possible? think
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 18:25

T'sais hier soir quand j'allais dormir je me suis mise à penser, ouais je pense qu'une fois couchée moi think, et d'un coup j'ai hurlé dans ma tête : BLOODY HELL ! Je sais quoi faire pour Astra' ! Un prof qui voyage dans le temps sans se contrôler et qui apparait n'importe où n'importe quand ! (un peu comme dans le film "the time traveler's wife"). Et puis ça sera trop génial, et puis on fera de bébés, et puis on va se mêler les pinceaux avec les voyages dans le temps et on va adopter un diplodocus, et puis j'suis sûre que j'vais faire du whoufflé pour bien aller jusqu'au bout dans mon délire.
Et puis t'es arrivé et t'as capoté (perv) mon plan en l'air ! boude/pan/

Keur keur keur, non en fait, j'suis over excitée pour ton perso' ! C'est genre tellement cool, le pouvoir qui tue trop et l'avatar, L'AVATAR GOSH BEELLEEEEE ! fou in love baise
Je veux un lien, toi et moi prof ! crazyclasse 
BIENVENUE SUR LE FOFO & bonne chance pour ta fiche ! heart
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 18:37

bienvenue et bonne chance pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 19:33

Hollya Sonstead a écrit:
Merciii Darwyn, j'adore ton pseudo au passage in love in love 

PENELO > OMG YOU ARE MY GODDESS OWO Déjà , ton pseudo, PENELO quoi, comme dans final fantasy XII , mon perso préféré de ce jeu en plus fou  Et puis KRYSTALLLLL omg fall fall fall  L'une des plus belles idoles du monde, bon c'est que ma troisième bias après Min des Miss A et Bora des SISTAR, mais mon dieu qu'elle est belle fallfall Je suis trop contente de la voir sur un fow pas asiatique, en plus t'es admin, c'est swag crazy *out*
Pour le cours, j'ai modifié en prof' de littérature/philosophie, c'est possible? think
OMFFFGGG mdr fall t'as de bon gout parce que je suis in love de Bora & Min aussi  bave câlin une amatrice de final fantasy #vient dans mes bras perv  non mais je crois qu'on est faite pour s'entendre classe fou in love et puis merci pour tout ça t'es trop cuuuute big eyes in love heart tavutouslesémoticonesquejedéversepourtoi ?perv bref je t'aime voilà c'est dit one teeth et oui bien sur c'est possible pour le cours What a Face  c'est un super choix, ça lui va trop bien à la Emilie !  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltamadmen krakens
- Hollya Sonstead -
wibbley wobbley timey wimey

Amoureuse, en couple depuis très longtemps si on peut dire, mais rien n'est évident avec Hollya. Viens d'accoucher d'une petite fan de star wars.
Elle voyage dans le temps, peut se téléporter dans le passé ou dans le futur, plusieurs jours en arrière ou en avant, n'importe où. Elle se déplace où elle veut sur la ligne du temps. Cela dit, son pouvoir la contrôle aussi, puisque ponctuellement, il décide de l'envoyer où il veut quand il veut, généralement très loin dans l'espace-temps et sans qu'elle puisse y changer quoi que ce soit. À savoir, son corps est lui-même un portail donnant accès à n'importe quelle époque. Quand elle le souhaite, les actes du présent n'ont donc pas d'effet sur elle.
Professeur de littérature et philosophie, et ouais.
28/11/2013
Natalie FUCKING Dormer.
Tearsflight (ava) & tumblr (gifs).
466

MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 21:06

Astrae Jiménez a écrit:
T'sais hier soir quand j'allais dormir je me suis mise à penser, ouais je pense qu'une fois couchée moi think, et d'un coup j'ai hurlé dans ma tête : BLOODY HELL ! Je sais quoi faire pour Astra' ! Un prof qui voyage dans le temps sans se contrôler et qui apparait n'importe où n'importe quand ! (un peu comme dans le film "the time traveler's wife"). Et puis ça sera trop génial, et puis on fera de bébés, et puis on va se mêler les pinceaux avec les voyages dans le temps et on va adopter un diplodocus, et puis j'suis sûre que j'vais faire du whoufflé pour bien aller jusqu'au bout dans mon délire.
Et puis t'es arrivé et t'as capoté (perv) mon plan en l'air ! boude/pan/

Keur keur keur, non en fait, j'suis over excitée pour ton perso' ! C'est genre tellement cool, le pouvoir qui tue trop et l'avatar, L'AVATAR GOSH BEELLEEEEE ! fou in love baise
Je veux un lien, toi et moi prof ! crazyclasse 
BIENVENUE SUR LE FOFO & bonne chance pour ta fiche ! heart
HAAAN ON EST CONNECTED DE LA TÊTE owo Je suis quand même désolé de t'avoir coupé l'herbe sous le pied du coup , don't hate me hide hide 

Rooo merciiiiiiii in lovein lovebaise
Mais trop, un super lien de la maurt-ki-tue même crazycrazy


MERCIII DAPHNÈ in love in love in love big eyes big eyes 

PENELO > Le destin nous as réunis OWO *saute dans les bras de Pénélo* waza  in love in love fall crazy fou Ouij'aivutoutlesemoticons,moiaussij'enaimisplein chope sing sing 
Tu m'aime, j'te nem, on s'nem, c'est beau crazy crazy in love in love 


Du coup voilà, j'ai terminé ma fiche, j'espère que ça ira, c'est pas top top, mais je suis pas douée pour faire de longues et bonnes fiches hide hide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 22:09

Bienvenue parmi nous et excellent choix d'avatar fou 
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Jeu 28 Nov - 22:24

Mais noooooon faut pas voyons, of course je te hate pas pupuce (nouveau surnom, pupuce xD) ! heart En plus on a une mind connection et ça c'est trop cool ! perv fou Et j'adore ton histoire, c'est tellement triste ce qui lui arrive boude
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
statut: PNJ
- Professeur Xavier -
le chef de..le chef de nous

Directeur de l'institut Xavier.
Télépathie.
compte pnj. ne pas envoyer de messages privés.
02/10/2013
james mcavoy.
w. (avatar) + map (signature)
1064

MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Ven 29 Nov - 13:37

félicitation, tu es validé(e) !
comment ça c'est pas top ? fou t'as fiche elle envoie du lourd et c'est tonton Xavier qui te le dit one teeth crazy j'adore le personnage, je suis ravi de t'avoir parmi-nous jolie poupée sifflote je te souhaite de bien t'amuser avec nous dans ma belle institut tavu siffle 
⊹⊹⊹
Et voilà, tu es officiellement validé(e). Tu as franchi l'étape la plus importante avant d'aller t'enjailler, t'éclater, bref avant de pouvoir RP sur le forum  Mais on est gentils, on ne va pas t'abandonner de la sorte en pleine nature. Donc voici quelques petites étapes que tu peux suivre pour mieux t'y retrouver et t'intégrer
~ il est évident que tu es déjà allé(e) lire le règlement et les annexes du forum pour planter le contexte et commencer sur de bonnes bases. Si tu n'es pas passé(e) par là, je te conseille vivement d'y aller
~ ensuite arrive le moment d'intégrer ton personnage. Première étape, recenser ton pouvoir, si tu ne le fais pas, on peut te le piquer  . Seconde étape, demander une chambre, tu ne veux pas dormir dans le parc du château, si ? Si tu es un professeur, je t'invite à envoyer le formulaire qui se trouve ici au professeur et a bien lire les explications.
~ sauf qu'il ne lui suffit pas de lui trouver un toit, il lui faut également des ami(e)s et plus si affinités  Donc je t'invite à te rendre ici pour poster ta fiche de liens et en demander.

Je t'informe que tu es dorénavant prêt(e) pour commencer l'aventure
ENJOY ET ENCORE UNE FOIS, BIENVENUE A L'INSTITUT  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltamadmen krakens
- Hollya Sonstead -
wibbley wobbley timey wimey

Amoureuse, en couple depuis très longtemps si on peut dire, mais rien n'est évident avec Hollya. Viens d'accoucher d'une petite fan de star wars.
Elle voyage dans le temps, peut se téléporter dans le passé ou dans le futur, plusieurs jours en arrière ou en avant, n'importe où. Elle se déplace où elle veut sur la ligne du temps. Cela dit, son pouvoir la contrôle aussi, puisque ponctuellement, il décide de l'envoyer où il veut quand il veut, généralement très loin dans l'espace-temps et sans qu'elle puisse y changer quoi que ce soit. À savoir, son corps est lui-même un portail donnant accès à n'importe quelle époque. Quand elle le souhaite, les actes du présent n'ont donc pas d'effet sur elle.
Professeur de littérature et philosophie, et ouais.
28/11/2013
Natalie FUCKING Dormer.
Tearsflight (ava) & tumblr (gifs).
466

MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   Ven 29 Nov - 13:48

Merci Alexiiiiia crazycrazy

Astrae > Ouff merciiiii poupoute (pupuce et poupoute BEST DUO EVER crazycrazy) et oui, s'triste hein, la pauvre, elle a besoin de pleins de câlins siffle 

Professeur X drague > C'est vrai, ça va elle est pas nulle-nulle? Je suis rassuréeeee, merciiiiiiiiiiiiiiiiii crazycrazy Et re-Mercii beau professeur drague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end   

Revenir en haut Aller en bas
 
Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Try to catch the deluge in a paper cup | HOLLYA , end
» Topic Catch
» Waterslide Clear Decal Paper
» Edwige Ghiles ♣ Gotta Catch 'em All !
» Modeliste : Titan Warhound

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: APPRENDS A TE CONNAITRE :: Assume ta différence :: bienvenue à l'institut-