.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 LA FIN. (luke holmes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: LA FIN. (luke holmes)   Jeu 14 Juin - 12:29

CAUSE YOU HAVE A BAD DAY – LUKE HOLMES LA FIN.


INTRODUCTION ; FREYA. 12 JUIN 2018
« Je trouve juste incroyable le nombre de chose… que l'on trouve dans cet institut. » « Tu peux le dire, en ce moment même, tu parles à un clone. » « Hein ?! » En face d'elle Wiccan éclata d'un rire franc et derrière eux la porte de son bureau s'ouvrit en grand… Pour laisser apparaître un deuxième Wiccan. Le deuxième Wiccan ouvrit de grand yeux en voyant le faux Wiccan assit sur son fauteuil et ses sourcils se froncèrent immédiatement. « Que… Dégage ! Vient par là ! » « Non ! » Freya resta bouche bée. Est-ce que Luke et Ethan avait omis d'autres détails sur le psy de leur institut ? Non parce que clairement… Elle se souvenait des dires de Luke "c'est un mec un peu perché, mais pas méchant." et de Ethan "il est trop drôle ha ha". Vous vous foutiez de moi en fait les garçons… « Reviens sale con ! » Elle regarda avec des yeux ronds le vrai Wiccan plaquer son clone sur son bureau et… « Aaaargh ! »

Freya était tombée de sa chaise. Il venait de se faire aspirer. Comme ça. Par… mais… « Pardon, c'est toujours bizarre la première fois qu'on me voit faire… Mais il est particulièrement désinvolte celui-là. Il n'aurait pas su t'écouter convenablement. » Il lui tendit une main pour l'aider à se relever et Freya la saisit. « Je heu... » « Je suis vraiment désolé. Je fais des clones sans le vouloir et heu… Enfin. Bref. C'est la première fois que tu viens me voir ? » « Oui, je suis arrivée cette semaine. » « Hé bien Freya, je t'écoute, tu peux tout, absolument tout me dire. » Le sourire de la jeune femme s’élargit un peu plus. Au fond, il n'avait pas l'air trop méchant. Un peu paumé, mais pas méchant. Après tout, il lui avait donné comme tuteur un homme qui ne vieillissait pas alors un psy qui créait des clones à la chaîne… En plus, il était assez mignon.


STOLE THE SHOW ; ETHAN. 25 JUIN 2018
« Professeur ? Toi ? » Luke le regardait avec des yeux ronds. « Bah ouais. Je suis passionné d'histoire, et plutôt bon en la matière... » Ethan croisa les bras sur son torse, feignant d'être vexé par l'attitude du blondinet. À vrai dire, l'idée lui trottait dans la tête depuis pas mal de temps maintenant. Et puis, professeur, c'était le genre de métier qu'on pouvait exercer partout, même dans des petites villes où on était pas embêté. Où un mutant comme lui serait en sécurité. « J'ai déjà envoyé des Cvs. » Oui, il était motivé comme jamais. Il voulait quitter cet endroit. Pour vivre une vie normale, voyager, voir du pays, du monde… Il savait que ce n'était pas le cas de Luke. Lui aimait cet endroit. Il y était aussi depuis bien plus longtemps que lui. Et tu avais du mal à couper le cordon Luke, ça se voyait. Tu ne voulais pas quitter cet endroit qui t'avait tant donné. Mais moi… moi j'avais besoin d'aller voir ailleurs. Nos chemins allaient enfin se séparer. Tu en avais rêvé non, fut un temps ? Il le lâcha du regard pour se reporter sur le terrain de basket totalement désert. « Oh et puis… J'ai assez foutu la merde ici je pense. Il est grand temps que j'aille briser d'autres couples d'ailleurs. » Il lâcha un rire nerveux et à son grand étonnement Luke l'imita. « Pardon, c'est pas super fin... » « T'inquiète. » Non, je m'en voulais tellement si tu savais. Je n'avais aucune idée de ce qu'en avait pensé ton ex mais… Je sais pas. Je me sentais toujours un peu mal en la croisant. Mais toi… Toi tu semblait être passé à autre chose, à laisser tout ça derrière toi. « Bon, faut que j'y ailles, j'ai séance de tutorat avec des nouveaux. » « C'est la plus belle ironie du monde ça. » Ethan lui donna un coup de coude. « Héé… Je suis un très bon tuteur. » « Je n'en doute pas. Sans doute plus pédagogue que moi. » « Ça, c'est clair. » Il se leva et lui fit un dernier signe de la main avant de courir en direction de la petite salle de cours que l'on lui prêtait gracieusement.


DARLING, DARLING ; LUKE. 30 JUIN 2018
Sentir l'air siffler tout près de ses oreilles, plonger une main dans les eaux du lac en plein vol… C'était des sensations auxquels il s'apprêtait à renoncer. Le professeur Xavier lui avait dit : il serait toujours le bienvenue ici quand il aurait envie d'à nouveau étendre ses ailes au grand jour. Sur la berge une silhouette lui fit de grand signe de la main et il renonça à poursuivre son tour pour venir se poser auprès d'elle. « On a le sourire aujourd'hui Freya... » dit-il en la saluant. Tu étais l'une de mes plus belles fiertés Freya. Que tu ais accepté de venir ici pour t'acheter, comprendre… J'étais si heureux pour toi. « Alors, comment se passent tes séances avec Monsieur Clone ? » « Très bien. J'avance, je fais… je fais le point sur mon passé. Et parler du passé, entendre les pires horreurs que l'humanité ait commises avec Mariah et Wiccan, ça me fait prendre du recul. Il faut croire que je ne suis pas vraiment un monstre au final... » « Il n'y a pas de monstres ici Freya. Et tu n'en as jamais été un. » « Merci Luke. Alors c'est vrai, toi aussi tu te tâte à partir d'ici ? » « Je me laisse encore une semaine ou deux pour y songer. J'ai pensé à aller m'installer près de chez ma sœur. Elle est sortit il y a deux semaines, elle est encore sous surveillance, mais d'ici quelques mois... » « C'est merveilleux ! » Il n'avait pas résisté à l'envie de la prendre dans ses bras. Je t'aimais tellement Freya. Je n'avais jamais pensé que tu deviendrais une amie, et j'étais triste d'envisager te quitter alors que c'était moi qui t'avais attiré ici. Mais tu étais heureuse pour moi, c'était peut-être pour ça que tu ne pourrais jamais être un monstre. Jamais.


WHAT WE ARE ; ETHAN. 17 JUILLET 2018.
« Tu es sûr ? Sûr et certain ? » « Ouais. » Il n'en revenait pas vraiment. Luke Holmes. Quitter cet endroit auquel il tenait tant ? J'avais sous estimé l'amour que tu portais à ta sœur. « Mais… Tu ne pourras plus jamais voler... » Il regarda son ami, perplexe. Tu avais toujours été un mystère, tu le sais ça ? Un mystère pour moi, mais je pense que tu en étais un pour tout ceux qui t'entourait, qu'ils t'aiment ou te déteste. On ne savait jamais ce que tu pensais, Luke Holmes. C'était intriguant, mais terriblement existant d'un certain point de vue.

Au même moment, Juliet Holmes.
Juliet Holmes aimait sa maison. Elle aimait son jardin, ses voisins tout à fait charmant, la météo de cette petite ville dans laquelle elle vivait depuis plusieurs années enfermés dans un institut… Aujourd'hui elle était libre. Libre de penser, de vivre, de manger ce qu'elle voulait, de se déplacer… Et il allait venir. Enfin. Ils nous avaient volé des années de notre vie Luke. Mais nous avons tenu bon. Nous étions enfin prêt à les  reprendre. Tu avais oublié toute une part de ta vie, mais j'étais prête à vivre la seconde avec toi. Toi, et tout ceux qui voudraient s'y joindre. Vient grand frère, vient que je puisse te prendre dans mes bras et ne plus jamais te lâcher.


WE'RE WALKING THE WIRE, LOVE ; LUKE. 24 AOÛT 2018.
« Tu crois que Freya nous en veut ? » « Regarde là... » Il avait un sourire radieux ce jour là, ses valises en main. Mariah avait insisté pour qu'il emmène plein de photos d'ici avec lui. Les souvenirs c'est important avait-il dit. Plus que tout. Et il voulait bien croire le vieil homme. À ses côtés Wiccan leur adressait de grand signe de la main. « Je crois que tant que monsieur Clone est à ses côtés... » « Haha, tu as remarqué aussi ? » « C'est évidement, elle est dingue de ce barge. » Ethan éclata de rire. Ce n'était pas des adieux les gens. Je reviendrais vous embêter, et je le savais… Luke referma le coffre de leur voiture et s'empressa de monter se mettre au volant. « Aller, on y va où j'vais chialer pour de bon. » « Rooh, tu sais faire ça ? Pleurer pour des adieux ? » « Ferme ta grande bouche Ethan. Et attache ta ceinture. » « Ils savent tous que tu me suis par amour. » Luke leva les yeux au ciel. « Dans tes rêves. » Ethan rigola et baissa sa vitre. J'ai mis dix bonnes secondes à mettre le moteur en route. J'étais conscients qu'une page se tournait. Et ça me faisait mal. Mais il avait raison, le pitre à côté de moi, je devais évoluer, aller de l'avant.


BELIEVER ; LUKE. 31 AOUT 2018.
Chère Freya,
Je voulais t'écrire dès mon arrivée, parce que j'avais tellement de choses à te dire, à éclaircir. Tu es une fille géniale, et je ne pouvais pas te laisser seule dans cet asile de dingues sans te donner quelques tuyaux. C'est pourquoi tu trouveras dans ce colis un plan du labyrinthe de l'école que j'ai eu plaisir à faire. Cartographier des trucs, c'est mon dada. Une bonne amie m'a offert pleins de livres à ce sujet, j'ai eu de quoi me perfectionner. Normalement, tu trouveras également les sujets d'examens de maths et de physique, matière dans lesquels tu n'es pas trop bonne. Ça, c'est un cadeau d'Ethan : il voulait que tu réussisses tes tests et il a tenu à les voler, enfin, emprunter pour toi. Ce sont des photocopies, alors normalement, personne ne devrait rien remarquer. Et enfin, si je peux te donner un conseils : accepte toute l'aide qu'on voudra t'offrir. Je sais, c'est moi qui t'écris ça. Mais je te jure que ça te changeras la vie. Si j'ai bien suivis, tu suis déjà ce conseil, mais je ne peux que t'encourager à poursuivre. Wiccan est un bon gars, chelou mais sympa, et je suis persuadé que tu peux lui faire confiance. À Mariah aussi. Ce sont de bons gars, et puis, l'un a vécu plusieurs guerres, la vie, il la connaît. Tient, d'ailleurs, après de longues observation dans le bureau de monsieur dingue, j'ai appris deux trois trucs intéressants. Tu coup, je me suis permis te te joindre quelques notes sur comment différencier le vrai du faux Wiccan, tu me remercieras plus tard.

À l'heure où je t'écris, je suis à la maison. Ma vraie et nouvelle maison. J'ai pu serrer ma sœur dans mes bras une nouvelle fois. Et je veux vivre le restant de ma vie près d'elle. Je veux qu'elle sache que je suis là pour elle, maintenant, et pour toujours. Ethan a trouvé un poste de professeur sans grande difficulté. Il faut dire que quand il veut, il peut avoir l'air charismatique. Je sais ce que tu te demandes au moment où tu lis ces lignes ; est-ce qu'on vit ensemble ? Hé bien, deux possibilités s'offrait à moi ; vivre seul dans une minuscule appartement que je pouvais réussir à me payer avec un faible revenu (oui, j'ai trouvé un travail, mais je compte bien évoluer, parcourir le monde pour trouver des endroits encore inexplorés et les cartographier) OU BIEN me farcir une nouvelle colocation pour alléger mes frais. J'ai pris la deuxième option. J'imagine tes yeux briller rien qu’en lisant ces lignes. Clairement – et il le sait – je profite de son nouveau job pour vivre. Oui, nous sommes sous le même toit. Mais j'ai insisté pour avoir deux chambres, fallait pas non plus abuser. Déçue ? Ha ha. Moi pas.  Il a du me faire quarante déclarations depuis que nous sommes arrivés. Il pense que je vais céder à force de ? C'est très mal me connaître. Je suis un pro, je peux tenir des mois, des années comme ça. Un pro j'te dis. Merde, je suis en train de complètement m'égarer. Bon, tu sais quoi ? Tu es la bienvenue ici. Avec tes amis (mais pas trop non plus, n'oublie pas : je n'aime pas les gens) et ton amoureux (si si, je sais que tu l'aimes, je te vois rougir d'ici). Tout le temps, j'insiste ! Il est temps que je te laisse, ma sœur m'attend pour que l'on se fasse un cinéma. C'est une première pour tous les deux, je suis tellement excité.

Je t'embrasse,
Luke.

PS : les tâches sur la feuille ne sont pas des traces de larmes.
PPS : Bon, d'accord, si, elles le sont. Mais écrire ces lignes m'a fait un bien fou, j'avais besoin de t'en parler, de conclure ma belle épopée à l'institut comme ça. Mais ne le dis pas à Ethan que tu le croiseras, d'accord ? Merci.


* * *

Cher Toi,
Tu m'as reconnu ? Et oui, c'est moi. Et oui, même si je n'écris pas ton prénom, c'est bien à toi que je parle. Je t'ai volontairement mise en dehors de toute cette agitation de départ. Je suppose que je… Je sais pas. J'avais pas envie d'adieu déchirant et de pleurs dans tous les sens ? Ou peut-être que je suis vraiment, juste un gros connard fini qui a été incapable d'assumer une nouvelle décision face à toi ? Peut-être. Mais aujourd'hui si je t'écris cette lettre, c'est pour te remercier. Te remercier d'être venu vers moi ce jour là. Te remercier de m'avoir fais ouvrir les yeux. De m'avoir fais sourire, danser, pleurer, rire. Tu as été une part importante de ma vie. Et je ne t'oublierais jamais. En tout cas, pas les souvenirs d'après mon trou de mémoire. Jamais, je te le promet. Je n'ai jamais osé te demander si tu allais me pardonner un jour, je suppose que non, et c'est légitime. Il ne me reste plus qu'à te souhaiter une belle vie. Tu es une personne merveilleuse qui, j'en suis sûr, trouveras une autre personne merveilleuse.
Je te laisse, libre à toi de garder cette lettre, ou de la brûler ou encore d'un faire des confettis. J'ai ouvert tes paquets – enfin – l'autre jour, et j'ai toujours avec moi ces précieux livres, objets, qu'un jour, tu m'as offerts.
Je t'embrasse,
Un crétin emplumé.



THE END ; LUKE. 21 NOVEMBRE 2020.
« Ah, ils sont là ! » « Un peu plus et on allait souffler tes vingt-huit bougies sans eux ! » « Vingt-huit... » Le temps avait filé... à une allure folle. Jamais il n'aurait pensé voir les jours défiler aussi rapidement, se faire aussi bien à une vie normale. Finalement il était retourné assez souvent lors de la première année à l'institut. Pour voir Freya, et pour voler aussi. Et beaucoup moins la seconde année. Mais il s'y était fait. Et j'étais presque sûr de pouvoir continuer comme ça. Les mutants n'étaient pas encore accepté dans ce monde. Et rien allait en s'arrangeant, mais en étant prudent, il menait une vie qui lui convenait. « Et ouais, tu te fais vieux ! » Ethan lui balança un grande tape dans le dos en éclatant de rire. Depuis quelques jours il s'était mis à le taquiner avec ça. Pfft, parle pas comme si t'étais un gamin, on est proche en âge j'te signale… « Aller, on va accueillir la future madame Clone ! » Tu ne nous avais pas vraiment surprise Freya… Que tu sorte avec le psy… Ethan et moi avions donc vu juste. On avait même parié sur ça tient.

Elle était rayonnante. Belle comme au premier jour, lui souffla Ethan et Luke se sentit rougir. Et puis le souvenir d'un Ethan allant draguer Freya lui revint en mémoire et il esquissa un sourire. Freya s'était avancée pour les prendre dans ses bras. « Vous m'avez manqué, tous les deux… Nos dernières vacances ici étaient tops… Oh et… Bon anniversaire Luke ! » « Merci... » « Te force pas à sourire surtout ha ha ! » Wiccan débarqua avec un gros paquet cadeau dans les mains. « Pas de cadeaux j'avais dis... » « Raah, non mais tu crains ! Pose ça dans le salon chéri et ooooh ! » Trop tard, elle l'avait vu. Le bébé blondinet qui dormait à point fermé dans le salon. « Vous avez adopté ?? » Ah Freya… Ça, tu pouvais toujours rêver. Et pourquoi j'aurais fais ça ? « Il est à ma sœur. » Visiblement le faire-part de naissance s'était égaré en route. Ethan lui donna un coup de coude, sans doute pour lui signaler qu'il venait de parler de son neveu comme d'un petit chien. « Trop chou ! » Mouais, tout dépendait de si on aimait les enfants ou pas... Mais Luke devait bien reconnaître que cet enfant avait un charme. D'accord, je pensais aussi ça parce que c'était le fils de ma sœur, encore un truc que je n'avais pas vu venir tient... Juliet fit son apparition, visiblement essoufflé d'avoir couru partout dans la maison pour que tout soit enfin fin prêt. Elle avait changé ces dernières années. Elle avait grandit, mûri, avait emménagé avec son petit ami – que Luke avait eut du mal à accepter au départ – avait prit une maison plus grande... « Ju', tu les installe ? Faut que je touche deux mots à Lu'. » Luke lui jeta un regard interrogateur quand Ethan le prit par le bras.

« Tient. » « C'est... » « Un double des clefs. Ça va faire deux ans que tu fais genre que tu n'en as pas besoin mais... » « Je compte pas rester ad vitam aeternam, c'pour ça. » « Peut-être, mais en attendant, tu n'as toujours pas bougé. Alors c'est mon cadeau. Tu prends ces clefs. Ça ne t'engage à rien. » « Hormis rester vivre avec toi. » Ethan haussa les épaules. Il se passait quoi dans ta tête en ce moment Ethan ? Tu me testais ? Luke attrapa les clefs qu'il lui tendait et les observa en silence pendant quelques secondes. « Je suis un mec patient, moi aussi. J'attendrais le temps qu'il faudra que pour que tu piges. » Pas aussi patient que moi. Tu me testais Ethan, tu voulais vraiment voir jusqu'où je pouvais tenir ? « J'ai attendu deux ans, je peux attendre encore un peu. En attendant… Viens, où il vont débuter le repas sans nous ! » Il glissa les clefs dans sa poche. Et je crois qu'à ce moment là, j'ai souris franchement. Je souriais rarement de manière aussi honnête, en tout cas aux autres. Ma sœur faisait exception. Toi… Toi aussi je suppose. Je n'avais aucune idée de comment tu avais fais pour me supporter toutes ses années. Mes hauts, mes bas. Comment tu avais encaissé mes humeurs, mes caprices, mes longues journées de silence. Comment tu vivais le fait que je parte régulièrement cartographier les mers et les océans. Comment tu faisais pour m'attendre, toujours et encore, avec le sourire et avec ce souhait d'un jour me prendre dans tes bras d'une toute autre façon. De temps en temps, j'imaginais quelqu'un d'autre à ta place. Mais l'illusion ne restait jamais trop longtemps, et avec le temps, j'avais pansé mes blessures ; elles s'étaient envolées pour de bon. « T'es une personne géniale Ethan. » « Ah ouais ? » Il lui déposa un baiser sur le coin des lèvres avant de le pousser vers le salon. « Qu... » « Merci pour tout. »
FIN.



† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LA FIN. (luke holmes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partners in crime (Luke Holmes/ Thalia Bubble)
» Luke Adam L UFA 22 875000 0 D- C C D C- C- D C- C- C D C C- C- C
» Lyle S. Abrams | Luke Grimes
» Fiche technique de Luke Cage
» Santino & Luke Gallows Vs Shad & Jtg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: IN THE WORLD, IN TIME :: dans le temps :: Dans le futur-