.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 all the stars. (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: all the stars. (terminé)   Lun 9 Avr - 10:32


all the stars

 







Une semaine après l'incident aux écuries. (28 septembre 2017)
« J'ai besoin d'un peu de temps Thalia. Juste un peu de temps. » Chassez le naturel, et il revient au galop, diraient certaines mauvaises langues. Il venait de lui balancer ça comme ça, de but en blanc, sans vraiment prendre de pincette. Non, il ne la quittait pas. Loin de lui cette idée. Mais... Mais il avait besoin de temps, de prendre du recul, et sans trop se poser de question. Il avait tourné les talons sans dire un seul mot de plus, la laissant planté là, dans le hall de l'institut. Juste un peu de temps Thalia... Le temps que ça aille mieux. Que j'oublie juste que j'ai manqué de finir congelé des pieds à la tête, que je fasse partir cette voix horrible dans ma tête qui me pourrie de plus en plus la vie. Je ne te demande, que quelques jours, tout au plus.

Quatre mois plus tard. (23 janvier 2018)
On était en janvier. La neige avait fait son grand retour pour venir couvrir les toits et les jardins de l'institut. Quatre mois, bordel, cela faisait déjà trois mois. Il lui avait dit quelques jours de pause, qui s'étaient lentement changé en une semaine, puis deux... Et puis il lui était venu cette idée idiote de partir. Il l'avait prévenu, d'accord, mais juste avec un petit mot posé comme ça, sur sa table de chevet alors qu'elle dormait encore. Il lui avait déposé un baiser sur le front et puis... Il avait plié bagage. Maintenant... Il était de retour. Planté devant la porte de l'institut, Luke Holmes avait les mains si serrées sur les bretelles de son sac à dos que ses jointures en étaient devenues blanches comme le sol. « Bon... On y va ? » A ses côtés son ancien camarade de chambre avait l'air épuisé. Ethan avait des cernes de dix mètres de long sous les yeux ses cheveux bruns étaient totalement décoiffé par le vent, alors que ceux de Luke s’obstinaient à rester plaqué sur son crâne, lui donnant l'air d'être chauve – de loin seulement. Il lui jeta un regard un peu mélancolique avant de reporter son attention sur l'immense bâtie qui semblait posé là depuis des siècles. Sous son épais manteau d'hiver, ses ailes semblaient manquer d'air, mais il avait tenu à les camoufler pour rentrer. « O-ou pas hein ? S'tu veux on fait demi-tour et heu... » « Non, ça va aller. Allons-y. » Il sentait la gêne de Luke, à des kilomètres et ce dernier s'en voulu immédiatement de s'être trahis aussi facilement. Revenir ici, cela voulait dire la revoir elle. Sa petite amie qu'il avait lâché comme ça, sur un coup de tête... Sa copine avec qui il aurait du fêter son anniversaire, passer noël, se réjouir de la nouvelle année, sa copine qu'il aurait du serrer dans ses bras des milliers de fois... Ethan sembla penser que la bonne chose à faire était de lui emboîter le pas et le fit donc, le chopant par la manche au passage. Toujours aussi loin d'être tactile il se dégagea en grognant un peu et avança, les pieds traînants.

Devant eux la porte d'entrée lui parut immense, impossible à pousser. Enfin, c'est ce qu'il se forçait à penser, car maintenant, il avait plus envie de faire demi-tour que de rentrer pour de bon. Me dis pas que tu as peur Luke, je pensais que ces vieux démons étaient derrière toi... allons, soit pas faible comme ça... Et lui qui pensait pouvoir se passer d'elle, de cette voix horripilante qu'il avait dans la tête. Qui était la sienne, au fond. Mais c'était une voix qu'il haïssait quand même. « Oh merde... » La voix d'Ethan le rappela immédiatement à l'ordre. « Quoi oh merde... ? » Oh merde elle était là. Juste là. À dix mètres devant eux, certes, mais en l’occurrence elle avait l'air très prêt ; trop près. Bêtement, et comme un gamin de trois ans, il esquissa un mouvement de fuite mais l'autre garçon le retint par le bras en lui lançant le regard qui voulait tout dire : mon gars, à quoi tu joue ? Et puis, de toute façon, trop tard elle l'avait vu. Que dieu me protège Ethan, elle m'a cassé le nez une fois quand elle était en colère, et j'en ai pleuré pendant des jours et des jours. « Thalia... » Je n'avais aucune idée de quelle voix prendre là, tout de suite devant toi Thalia, crois moi, je m'en voulais vraiment au fond. J'étais un vrai con, je le savais bien.

Il y a quatre mois. (30 septembre 2017)
« Et ta copine ? Elle va pas t'en vouloir ? » « Je lui ait laissé un mot. » « Ah ouais, carrément. Un mot. Super, quel copain en or ! » Luke lui donna une tape sur le sommet de la tête et Ethan lâcha un petit cri. « Puis, pourquoi moi ? » « T'es le seul avec Thalia que j'ai pas envie de tarter h24. » Bon, ce n'était pas tout à fait vrai, Ethan était très agaçant par moment. Mais le fait de ne plus partager la même chambre que lui avait déjà amélioré leur relation. Ethan lui vouait toujours un culte, et Luke pouvait tenir sans l'insulter au bout de trois minutes. Voilà, c'était un grand pas. Et puis, Ethan n'était pas dangereux avec son don. Et puis... Il ne se voyait pas partir seul, voilà. Il lui fallait un compagnon de route, sympa, capable d'amadouer les gens et il mettait sa main à couper que Ethan était doué pour ça. « On va où du coup ? Tu ne m'as toujours pas dis ! » « Pas si loin, pas si loin... » Enfin, ce que j'entendais pas là très cher, c'est qu'on en changeait pas d'état quoi. « Mmh, bon... » Ethan attrapa son sac et referma sa veste jusqu'en haut. « Si tu es sûr de toi, j'te suis. » Bien sûr que oui il était sûr de lui. L'idée l'avait pris comme ça, juste un soir, mais elle n'avait plus voulu quitter son esprit après cela.

« Thalia,
Je sais que tu vas être en colère, genre, très, très en colère. Mais s'il te plaît, ne congèle pas tout l'institut Xavier à cause de moi. J'ai quelque chose à faire, d'important, et que j'aurais du faire depuis des années. Je vais revenir, je te le promet. Je pense en avoir pour quoi, une semaine ? Peut-être deux ? Je ne sais pas. Mais je vais essayer de t'envoyer des nouvelles. Promis.
 »

Et des nouvelles, il ne ne lui en envoya jamais.



† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Lun 9 Avr - 10:33


le début de la fin

 








30 septembre 2017.
« Tu crois qu'on va avoir un bus rapidement ? » « La dame à dit : dans quatre heures. Donc, dans quatre heures. » « Et on va attendre ici ? » Ethan lui lança un regard de chien battu avant de poser ses fesses sur le seul banc de l'abri-bus. « Ouais. » De toute façon avait-il le choix ? Il se voyait mal flâner, faire les boutiques. Les gens connaissaient l'existence des mutants, et au moindre gestes ou phénomène suspect, la population avait tendance à devenir complètement folle. Alors lui avait planqué ses ailes mais Ethan... Même s'il y avait du mieux dans la maîtrise de son pouvoir, il ne pouvait pas prendre le risque de voir les objets voler dans tous les sens, et le monde s'inverser à cause de son pouvoir bidon.

Et quatre heures plus tard, ils y étaient, dans leur bus. « Tu vas me dire enfin où on va ? » « Ouais. » Ethan se pencha un peu plus vers Luke et ce dernier décolla sa tête de la vitre du bus. « Saragota. » « C'est où ça ? » « Dans le même état que celui où nous sommes, à deux ou trois heures de route. » Il baissa sa casquette pour lui signifier que la conversation était terminée pour le moment et entendit Ethan pousser un peu soupir mécontent.

1 octobre 2017.
« J'y crois pas, on a roulé toute la nuit, et ce chauffeur qui prend une pause, comme ça ! Tu m'avais pas dis qu'on allait dormir dans ce bus ! » « Je savais pas non plus, désolé. » « Oh, bah si tu es désolé alors... Tu vas me masser le cou. Pour détendre ma nuque maltraité. » « C'est beau de rêver. » « Monstre ! » Luke leva les yeux au ciel devant le faux air outré d'Ethan et descendit du bus, ajustant la casquette qu'il avait sur le crâne et qui lui donnait l'air d'un parfait touriste. Ce n'était pas vraiment la saison pour en porter, mais elle passait encore. Le bus les avaient déposé au cœur de la petite ville et Luke attrapa sa paire de lunette de soleil pour protéger ses yeux du soleil un peu trop présent de cette journée. « Direction le cimetière Ethan. » « Mec... » « Je suis tout à fait sérieux. » Elle se trouvait dans le même secteur. Il reconnaît tout. Lentement mais sûrement. Le centre ville, le bâti trop simple de cette ville...

« C'est quoi c'te baraque ? » Luke plissa les yeux quelques secondes et retira ses lunettes. Ils avaient repeint en blanc la façade autrefois d'un beige maussade et déprimant. Et le tout rendait bien mieux que dans ses souvenirs. L'herbe était toujours tondue rase, au millimètre près devant la porte d'entrée, la boite au lettre parfaitement entretenue, et la voiture garé, légèrement en pente et prête à repartir le lendemain matin. Les volets arboraient toujours cette couleur bleu un peu vieillotte, mais qu'il avait toujours adoré. C'était lui petit qui avait choisi cette couleur là pour eux il avait supplié son père à la supérette pour acheter ce pot de peinture là, et pas un autre. « Je te présente la 20 Vanderbilt avenue. C'est la maison où j'ai grandis. »




† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Lun 9 Avr - 10:34


souvenirs...

 








1 octobre 2017.
« Sans blague... Tu as grandis dans ce genre d'endroit ? » Ethan regarda un peu partout autour de lui, les mains enfoncés dans ses poches de pantalons. Ouais, exactement, ce genre d'endroit. Le genre de quartier très calme, familiale, dans une ville minuscule, trop minuscule, mais qu'il avait aimé les seize premières années de sa vie. À la folie. Il avait toujours aimé les gens ici, il avait toujours aimé la place central le seul petit centre commerciale, le livreur de lait et de fourneau, les hivers terribles et secs... « On se trouve un endroit pour dormir, et je t'explique mon plan. » Mon plan. Ça faisait très sérieux d'un coup. Ethan hocha de la tête et le suivit en silence, toujours en détaillant le moindre recoin de la rue dans laquelle ils marchaient.

« Je peux payer au jour le jour ? » « Oui bien sûr ! » La dame de la réception lui tendit la petite carte magnétique de sa chambre et Luke la glissa dans sa poche. « Vous êtes de la région ? » « Pardon ? » « Vous me faites penser à quelqu'un... » « Je suis du Minnesota. » « Ah ! Une belle région celle là aussi ! » Il se força à sourire un peu, sentant le coup de coude d'Ethan dans ses côtes. Une fois installé dans la chambre il posa ses affaires et Ethan s'écroula sur le lit un peu miteux de la chambre. Mais pour le prix... Un petit coup de nettoyage et le tout serait parfait. « Tu la connaissais non ? » « On était ensemble en primaire. » Et d'un côté il était flatté qu'elle se souvienne vaguement de son visage, elle qui lui avait mit le premier de ses râteaux quand ils étaient enfants. Pfft. « Moi j'viens vraiment du Minnesota, c'marrant du coup que tu ais... fin bref. » Je sais que tu viens de là bas... tu avais un poster de leur équipe de hockey dans ta chambre... j'me suis dis que si elle nous posait des questions, tu y répondrais sans mal... « Bon, du coup, ton plan ? » Luke tira la seule chaise de la chambre pour s'asseoir et croisa les bras sur son torse. « Je... Je viens voir ma sœur. » « Tu as une sœur ! Incroyable ! Elle est comment? Elle est comme toi ? Le genre blondinette avec des yeux bleus ? Est-ce que... » « Tu me coupes encore une fois Ethan... » « Pardon pardon continu. Pourquoi maintenant ? » « Voilà, très bonne question. Disons que... j'ai l'impression qu'elle peut m'aider à aller mieux. Ces derniers temps ça part en vrille là-dedans. » Il tapota sa tête pour illustrer ses propos et Ethan haussa les sourcils. « Et j'ai souvenirs qu'enfant, elle était celle qui arrivait toujours à me faire rire, sourire... et elle me manque. Elle m'a toujours manqué mais là... cela fait neuf ans. Et j'ai le sentiment que je dois la retrouver, juste pour... pour parler ? » « Tu crois qu'elle est toujours à Saragota ? » « Peut-être. Dans tous les cas, demain, je rentre chez moi et j'enquête. » « Quand tu dis que tu rentres chez toi... » « Par effraction. Je sais qu'il ne faut pas que mes parents me voient. » Ne me demande pas pourquoi. C'est juste cette voix, et mon instinct qui me poussent à agir comme ça. Ethan se frotta la nuque d'un geste nerveux et s'écroula sur le lit. « Hé bien je... Deal. Je suis pour. » « Repose toi alors, on y va dès demain matin. J'dors sur la chaise et... » Il dormait déjà, sans doute mort de fatigue. Et parce que c'était un grand dormeur, aussi, avec cette faculté incroyable de pouvoir dormir tout le temps, partout, n'importe où.




† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Lun 9 Avr - 10:34


fausse route

 








2 octobre 2017.
« J'ai l'impression d'être dans Ocean Eleven. C'est géant. J'peux être Brad Pitt ? » « Si tu veux... » Luke n'avait clairement pas le temps pour toutes ses conneries. Il avait passé des heures sur Youtube à l’institut, pour trouver comment entrer en effraction chez des gens – il avait eu l'impression d'être le pire des criminel d'ailleurs en faisait cela – et maintenant, il mettait en pratique tout ce qu'il avait appris. Il croisa juste les doigts pour que, depuis le temps, ses parents n'aient toujours pas installé d'alarme. Mais puisqu'il entrait de la manière la plus simple qui soit à savoir, par la porte d'entrée, il n'avait pas à se faire de soucis. « Aller, on entre. » « Déjà ? » Oui, déjà, s'il passait trop de temps à bidouiller sa porte d'entrée les rares passants dans la rues allaient finir par se poser des questions. Quoi que, le quartier avait l'air mort niveau ambiance... « On cherche quoi du coup ? » Ma sœur. On chercher des informations sur ma sœur, genre son emploi du temps, des trucs qui me permettrons de la voir, mais en dehors de la maison. Alors ils débutèrent leur fouille.

Ethan passa un doigt sur un magnet du frigidaire et examina avec soin les moindres post-it qui s'y trouvaient. Des rendez-vous pour monsieur, des adresses de notés pour madame, une liste de course remarquablement bien écrite rien pour la sœur. Tandis que Luke examinait le salon d'un air un peu perdu (ils avaient du changer la décoration depuis son départ) Ethan grimpa à l'étage où devait se trouver les chambre. « Luke... » Il n'y avait pas de chambre pour enfants, pas une. Alors je sais, tu es partit depuis longtemps, et puisque tu es un mutant, ils ont sans doute voulu oublier ça, et ne pas s'attirer d'ennuis en te rayant de leur vie. Tu m'as fais le topo en venant ici. Mais ta sœur ? Excuse moi Luke, je sais qu'on est dans la bonne maison, mais je ne vois qu'une seule chambre et c'est une chambre d'adulte. L'autre est vide. Enfin, pour être exact, il y avait cette pièce de sport, très bien faite et aménagé, une salle de bain un peu petite et décoré sans aucun goût, une chambre parentale et une dernière pièce avec... rien. D'ailleurs c'était comme si personne n'y mettait jamais les pieds parce que tout semblait poussiéreux. « Ouais ? » Luke arrivait, désireux d'en savoir plus. « J'ai rien trouvé. Y'a pas... y'a pas de chambre. » Enfin, si, devant moi cette pièce vide était bel et bien une chambre. Il y avait encore des lettres en bois au motifs fleuries accroché dessus. JULIET. C'était ta sœur, non ? C'était elle ? L'air triste de son ex colocataire ne lui échappa pas, et Luke tourna les talons pour entrer dans la chambre parentale. Ethan le regarda entrer et le suivit en silence, détaillant l'endroit, mais mal à l'aise. Il n'y avait pas de photos de vous. J'en voyais de tes parents, et je... ah, si. Une petite fille. Une blondinette avec deux grands yeux bleus comme toi. Mais elle était enfant, petite, encore gamine. Tu m'avais dis qu'elle devait avoir quel âge normalement ? Dix huit ans ? Il regarda le mutant ouvrir quelques tiroirs, farfouiller un peu partout et le laissa faire, silencieux et soudain très triste pour lui.

5 octobre 2017.
Luke dévisageait Ethan d'un air morose. Il l'avait trouvé. Enfin, trouvé c'était vite dis. « Donc... Elle n'est plus dans cet État. » « Voilà. » « Elle est internée. Dans un institut. » « Voilà. » « Et donc... » « Et donc je vais là-bas. Je veux comprendre. » Il voulait comprendre. Pourquoi il avait trouvé des factures d'institut psychiatrique dans les affaires de ses parents, pourquoi sa pauvre sœur était là-bas... Qu'avait-elle fais bon sang ? « Prend tes affaires, on prend le premier bus qui nous approche de Meat Cove. » « Mais c'est... » Super loin ? Oui. Ils allaient devoir prendre plusieurs bus ? Sans doute. Mais il ne pouvait pas prendre le risque de vole,r et encore moins en portant Ethan. « Enfin, je t'oblige à rien, le deal était de venir ici pour toi. Après tu... » « Aller, aller, arrête de la jouer solo. Je suis prêt. » Vraiment Ethan ? Parce que je le sentais mal finalement ce voyage. Je pensais déjà être rentré à cette heure là moi.


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Lun 9 Avr - 10:35


meat cove

 








6 octobre 2017.
« On capte riiiien dans ce bus. » Il avait voulu envoyer un message à Thalia avant de monter, avait même préparé sa réponse mais... Rien à faire, le réseau était décidé à ce que Luke ne lui donne pas de nouvelle de suite. Frustré il balança son portable au fond de son sac et se ratatina un peu plus sur son siège. À côté de lui Ethan dormait la bouche grande ouverte, comme un gosse, les genoux repliés dans une drôle de position. « Hé, on arrive dans deux minutes... » La frontière, ils l'avaient passé avec une étonnante facilité. Luke avait toujours ses papiers, et même s'il avait seize ans sur sa photo d'identité (Ethan avait beaucoup en voyant sa tête) ils étaient toujours valables. « Oooh ça ressemble à çaaaaa ? La Nouvelle-Écosse ? » Ethan avait collé son nez contre la vitre, comme si lécher les traces de doigts des précédents passagers allait l'aider à mieux apprécier la vue. Le maniaque qu'était Luke fronça un peu le nez rien qu'en pensant au dizaine de microbes présents sur les vitres.

« J'veux pas te faire de mal mais... » En tailleur sur l'un deux deux de la chambre d’hôtel Ethan toisa Luke quelques brèves secondes avant de se gratter la nuque. « Comment tu veux qu'on rende visite tranquilou à ta sœur ? Tu penses qu'ils savent qu'elle a un grand frère là-bas ? » « Je sais pas, j'y réfléchis... » « Institut Crawford. Ça fait tellement série pour adolescent... » Luke leva les yeux au ciel en entendant sa remarque. Ouais, très bonne question Ethan. Écoute, pour le moment... Je nous voyais bien aller tenter au culot. Et on avisera en fonction de ce qui se passera, ok ?

7 octobre 2017.
« T'en veux ? » Evan lui agita un bout de viande sous le nez. Un bon petit déjeuné typique qu'il avait là... « J'mange pas de viande. » « Ah ouais ! C'est vrai. Quel sacrilège. » Il haussa vaguement les épaule et trampouilla un bout de son pancake dans une tasse de café déjà froid. Il avait l'esprit ailleurs tandis que son compagnon de route entamait son deuxième petit plateau de petit déjeuné. « J'crois que j'ai une touche. » Luke leva les yeux vers Ethan et le vit tout sourire, adresser un signe de la main à une fille qui venait de rentrer dans le café. « Ethan... » Sérieux ? Vraiment... Il le regarda se leva pour la rejoindre au comptoir, et revenir deux minutes plus tard visiblement fier de lui. « Elle m'a souris. » « Elle est polie... » Non, elle avait le regard fuyant à bien y regarder et elle avait vite pris sa commande avant de s’éclipser, comme si elle se sentait suivis. Mais Luke ne s'y attarda pas vraiment. Pour l'heure, il devait essayer de se remplir l'estomac. « Regarde, elle m'a donné son numéro ! » Il lui agita un bout de serviette gribouillé. Il devait s'agir d'un faux, mais il ne dis rien, levant un pouce en l'air. « Rooh, mais t'es complètement insensible ! » « C'juste que j'm'en fou de tout ça... »

Thalia, je te promets qu'à ce moment là, j'ai voulu t'appeller. On est sortis, on a marché quelques minutes dans la rue, et on l'a revu. Juste deux secondes. Avant qu'un camion noir aux vitres teintées ne s'arrête et ne la prenne au vol. c'était un kidnapping. Tout simplement. Je venais d'y assister, sans pouvoir rien faire. À ce moment Ethan à péter un plomb il a hurler qu'on devait l'aider, faire quelque chose et j'ai eu peur, je l'ai pris par la manche, je l'ai traîné jusque dans notre chambre d'hotel. J'avais vu un visage le temps que les portes s'ouvrent, et je savais très bien qui était cette personne. Elle était passée à la radio, à la télé de nombreuses fois pour clamer que l'espèce humaine était en danger à cause des gens comme toi, comme lui, comme moi. Il haïssait les mutants. Et j'étais prêt à parier qu'il venait d'en enlever une juste sous nos yeux.

8 octobre 2017.
« Laisse moi sortir. Luke. » Ethan avait fait voler à peu près tout les objets de la chambre pour lui faire peur, mais ne comprenant lui même pas son pouvoir, il avait fini par se retrouver lui aussi dans l'air. « On doit l'aider ! » « On sait même pas où elle est ! » Et je m'en fou, aussi. Je veux ma sécurité, et la tienne. Bordel, je t'ai traîné jusqu'ici, tu n'as pas idée de combien je me sentirais mal si tu venais à disparaître ! T'es un mec bien Ethan ! « Bordel ! » Ethan avait hurlé, alertant au passage une dame de l'accueil qui passait par là. « Tout va bien messieurs ? » « Oui oui on... Une petite dispute, rien de gr-grave ! » Il baissa d'un ton. « Fait moi redescendre, c'pas le moment d déconner ! » « Non ! » « Putain ! Alors tente de la joindre, je sais pas ! Si tu arrives à savoir où elle est... » Tout ça pour les beaux yeux d'une femme. Je rêve. JE RÊVE. Qu'est-ce qu'ils trouvent tous aux minettes ? Hein ? Cela sembla néanmoins le calmer un coup, puisque Luke retrouva le confort du sol.

Oh Thalia, ce que je m'en voulais d'avoir oublié de te répondre. Je venais de me lancer dans quelque chose que je pourrais plus contrôler. Une merde noire.


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Lun 9 Avr - 10:36


la fille du bar

 








9 octobre 2017.
« Tu es bien sûr de toi ? » « Certains. » Il n'avait aucune envie d'être ici. Vraiment aucune. Mais une promesse était une promesse, Ethan avait trouvé où sa charmante demoiselle se trouvait, maintenant, ils se devaient d'aller la sauver, tous les deux. C'est la meilleure ça, je ne peux pas sauver Thalia de son propre pouvoir, mais une illustre inconnue... Tsss. « Moi je le répète quand même, se fier à un gars qui a kidnappé une fille, c'est complètement con. » C'était même plus de ça, complètement con ! Archi con ! Ridicule ! Depuis quand on faisait confiance à ce genre de pourriture ? Thalia aussi avait suivis la voix d'un fou furieux pour le sauver. Et ça avait marché. D'accord, je l'admet Ethan, c'était la seule et unique raison qui me poussait à te faire confiance. Parce que Thalia avait déjà fais ça pour moi. Le gars demandait une rançon qu'évidemment, ils n'avaient pas. Mais Ethan avait répliqué qu'ils se serviraient de leur pouvoir pour filer avec la fille. Pourtant on fonçait dans la gueule du loup sans rien savoir de ce qui nous attendais. C'était placer beaucoup d'espoir dans notre duo je trouve... Moi je ne l'aurais pas fais.

« Tu la vois... ?» Ethan s'était penché pour lui chuchoté ces mots à l'oreille. Oui, il la voyait. Comment pouvait-il la rater ? Elle était endormie au milieu d'un entrepôt avec une dizaine d'homme autour d'elle. Et il n'y avait rien autour d'eux. Pas de verrière qu'il pourrait briser pour prendre son envol, pas de conteneurs pour se planquer en cas de... Non. Pas de fusillades. Ils n'étaient pas dans un film policier et Luke espérait vraiment qu'ils n'allaient pas en arriver là.

Nous n'avons pas été naïfs Thalia, je te le jure, nous avons été pris en traître. Et cons aussi, mais ça, c'est une autre histoire et tu le sais déjà que je suis un gros con. Un con, doublé d'un idiot égoïste et grognon. On a jamais eu le temps de négocier ou de déployer nos atouts. Ils avaient prévu dès le début de nous rajouter au pactole. Ils avaient flairé qu'on était comme elle tu penses ? Sans doute. En tout cas, tout ce dont je me souviens c'est d'être arrivé près de la fille et après, plus rien. Le plus le plus total. Juste une grande douleur dans la nuque. J'ai vu vaguement Ethan tomber juste à côté de moi et voilà. Plus rien.

15 Octobre 2017.
Luke avait un mal de crâne absolument horrible. C'était comme si quelqu'un lui compressait la tête depuis des heures, le tout en chantant horriblement faux juste à côté de lui. Attend... Il y a vraiment quelqu'un qui chante. Tout près. Ses paupières papillonnèrent quelques secondes et Il distingua une silhouette assise juste en face de lui. Ethan. Et juste à côté de lui, la fille. Réveillée. Il voulu parler, dire quelque chose bouger mais... Bordel Thalia, nous étions juste dans une putain de caisse. Une caisse ! Assez grande pour nous trois, mais... On m'avait mis un foulard dans la bouche et à elle aussi. Mes poings étaient ligotés, les siens aussi. Moi qui pensais avoir eu mon lot je...

Ses ailes. Ses ailes étaient à découvert. Et c'était peut-être pour ça que la brunette le regardait avec autant d'insistance. Il aurait tant voulu lui baragouiner un truc mais... On est quel jour ? Il avait soudain cet envie pressante de savoir quel jour ils étaient. Son ventre lui faisait un mal de chien, sans doute parce qu'il n'avait rien du avaler pendant des heures et... c'était quoi cette odeur ? Maintenant qu'il y faisait attention... Oui, il y avait bien une drôle d'odeur. Celle de la transpiration et de... Bon sang. Ne me dis pas que... Et si. Clairement, c'était bien ce qu'il pensait. « Ils se réveillent ! » Comment... Ah. Quelqu'un semblait les épier à travers les petits trous de la caisse. « Parfait, sors les... » L'un des hommes parlait avec un fort accent hispanique. La lumière l'éblouit immédiatement alors que l'on retira le couvercle de leur boîte-prison. Par réflexe il ferma ses yeux clairs, aussitôt imité par la fille en face de lui et par Ethan qui venait à peine d'émerger. « Conduis les aux douches, on change ce soir. » On change de quoi ? Aux douches ? Ils allaient où ? L'un des gros bras penché au dessus de leur boîte  l'attrapa sans ménagement et le tira vers... il n'en savait rien. Les douches du coup ? Trop aveuglé par la luminosité de la pièce il fut incapable de voir correctement tout se qui se tramait autour de lui, là où il mettait les pieds... derrière lui Ethan suivant, la fille aussi, tous les trois solidement encadrés.

Et puis ils nous ont balancé dans une salle qui ressemblait plus à une vieille douche de vestiaire qu'autre chose. Les joins avaient moisis, les carreaux étaient complètement absent par endroit, trois bouteilles de savon était disposées là, pour nous, côte à côte et... Ils nous ont détachés, nous ont ordonné de nous laver parce qu'on puait et d'enfiler les habits qu'ils avaient pour nous. Ces gars Thalia, ils me faisait peur. Comme le collectionneur, c'était la même chose. J'ai pensé à toi. Je me suis dis, que ferait-elle ? Est-ce qu'elle exécuterait les ordres ? Ou est-ce qu'elle se servirait de son don ? Ils nous ont menacé, et puisqu'ils avaient des flingues, aucun de nous trois n'a levé le petit doigt. J'avais plus mon bâillon dans la bouche, eux non plus, mais personne n'a protesté. Je crois que d'un côté, on avait compris qu'on avait pas l'avantage ici. Alors on a retiré nos fringues sans oser se regarder sauf droit dans les yeux et on a fait ce qu'ils attendaient. J'ai eu envie de chialer Thalia. Mais je ne l'ai pas fais.

« Comment on peut-être le 15 octobre ? » Ils étaient de nouveau dans une boite, mais propre cette fois-ci, et sans leur baillons. « J'en sais rien... J'en sais rien... » Ils avaient pioncé six jours d'affilé ? Non, il n'y croyait pas. Ces mecs les avaient... Il ne savait pas. Drogué, ou quelque chose dans ce genre ? « Qu'est-ce que vous faites là... » c'était la fille. La fille avait parlé. Bon sang elle avait une langue et savait s'en servir ! « On est venu te sauver princesse. Parce que monsieur a voulu fa... » « Merci... » Merci ? Merci?! Elle ne leur faisait pas la belle morale de "aaah, si vous aviez su! Vous n'auriez pas du ! Vous étiez juste deux inconnus pour moi !" « On doit tous s'entraider face à ses monstres je... je suis désolée que vous vous soyez fais prendre aussi. » « C'est qui ces gars ? » avait demandé Ethan. « Un groupuscule anti mutant. Je ne sais rien de plus. Ils avaient compris que j'étais différente et... voilà. Je suis Freya. » « Ethan. » Ethan tourna la tête vers Luke qui leva les yeux au plafond. « Luke. » « Ils ont pas arrêté de tripoter tes ailes Luke. Pour savoir si c'était des vraies. » « Bah 'zont pas du être déçu... »

Nous n'avions plus nos affaires, mêmes plus nos fringues, plus rien. Tout avait brûlé, sous nos yeux. Comme pour que l'on comprenne que voilà, nous n'étions plus rien. On a repassé la journée, ou peut-être la nuit je sais plus, dans cette caisse. Et le lendemain, ils nous ont bougé. Et nous sommes arrivés dans le pire endroit du monde.

Il y a quelques mois, avec Thalia.
« Tu crois au karma Thalia ? » Luke se pencha vers sa petite amie, un air très sérieux sur le visage. Il se posait souvent la question. Lui, il y croyait. Et dur comme fer. Si on faisait une bêtise une fois dans sa vie, et que celle-ci était grave... Les conséquences se feraient sentir un jour ou l'autre. Ces conséquences pouvaient arriver le jour même ou des semaines plus tard, mais on se faisait toujours rattraper par ses actes. « Moi oui. » Du coup il se demandait souvent si la vie qu'il avait oublié était calme et paisible, ou s'il avait été une véritable ordure. Il en était une, moins visiblement d'après Thalia, mais... Mais j'avais toujours cette sensation que quelque chose aller me tomber sur la tronche, vraiment. J'avais vécu l'enfer avec ce collectionneur mais cette petite voix dans ma tête me soufflait encore et encore que je n'en avais pas fini. Ou alors, autre hypothèse, je n'avais juste pas de chance.


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Lun 9 Avr - 10:37


double face

 








16 Octobre 2017
« J'ai un acheteur ! » « Moi également ! » « Pas aussi motivé que le mien, messieurs... » Luke regardait les pancartes et les portables se lever de toute part dans la pièce en face de lui. Des hommes, des femmes, tous d’ethnies et de pays différents visiblement se tenaient là, sur de vulgaires chaises en plastique dans ce sous-sol de boite de nuit pour... Une vente aux enchères ? C'était bien de cela dont il s'agissait. On le vendait. On les vendait tous les trois. On le poussa en dehors du tatami sur lequel il était perché et Luke trébucha en avant. C'était quoi cet endroit ? Hein ? C'était comme si à la base une personne l'avait aménagé pour faire des combats sportifs parfaitement illégaux et... Il se retrouva de nouveau nez à nez avec Freya et Ethan qui attendaient leur tour.

J'étais le seul à avoir trouvé un acheteur ce jour là. Le lendemain ce fut elle. Le tour d'Ethan attendait toujours. Si personne ne l'achetait avant dix jours, ils lui collaient une balle dans le crâne, ils avaient été clairs là-dessus. Bon sang Thalia... Où étions nous tombés hein ? Ni eux ni moi n'avions la moindre idée de la ville dans laquelle on nous avait traîné. Et je crevais tellement de trouille que j'avais peur de tenter quoi que se soit...

17 octobre 2017
« L'acheteur du blond viens le prendre le 1er novembre. À c'qui paraît il est en Chine là... » Luke écoutait les conversation de ses hommes négligemment assis sur leur caisse. Les bras enroulés autour des jambes il se demandait encore combien de temps ils allaient endurer tout ça. Toujours vêtu de cette combinaison grise, toujours mains et poings liés. « C'quoi ton truc à toi ? » avait-il soufflé à l'intention de Freya. Il n'avait pas entendu quel était son pouvoir lors des ventes. Ni vu. Le regard fuyant, Freya avait baissé les yeux. Ce n'était pas aujourd'hui qu'ils l'apprendraient. Parce qu'elle avait peur de son propre don, et ça crevait les yeux.

29 octobre 2017
Si Luke Holmes avait pu tenir un journal... Voilà sans doute ce qu'il aurait pu y écrire : « Cher journal, encore une journée de merde. On mange, et boit à peine. Mes yeux fatiguent vraiment, la faute au manque de luminosité. Ethan n'a toujours pas d'acheteur. J'ai peur. Vraiment peur. Je pensais avoir eu la peur de ma vie avec le collectionneur, puis avec l'accident de Thalia mais là ? Là c'est différent. Ils ont arrêtés de saucissonner mes ailes, pour qu'elles gardent une "belle forme" pour quand l'acheteur viendra me voir de ses propres yeux. Ethan, Freya et moi n'avons toujours aucune idée de quand tout se terminera. Être prisonnier... J'ai encore l'impression que j'ai vécu ça, avant. L'institut me manque. Thalia me manque.» Et tandis que Luke était perdu dans ses pensées, Freya laissa échapper un sanglot. Le premier depuis... tout ce temps. Son corps tout entier était secoué par ses sanglots, et elle tentait malgré ses liens de sécher ses yeux et ses joues humides. « Je... Je suis un m-monstre... » « On est tous des monstres ici... » chuchota Luke d'une voix faible. Enfin, de nous trois je suis le seul avec des ailes dans le dos... pensa t-il alors. « Non, je suis un vrai monstre. » « Dis pas ça... » Ethan avait enfin relevé la tête. « Et c'est à c-cause de m-moi... » « Freya... » « Je v-veux bien essayer de... m-mais j-je... » Il (voire ils) ne comprenait pas la moitié de ce qu'elle tentait de dire, mais il était aux aguets, légèrement penché en avant comme si cela pouvait l'aider à avoir une meilleure compréhension de la chose. « Je peux u-u-u-u-tiliser mon pouv-voir... pou-pour nous sortir de l-là... » « Tu déconnes ? » « Luke... » « Non mais... » Elle en a peur crétin, sois compréhensif ! Toi aussi tu avais eu peur de tes satanés ailes la première fois ! Tient. Cette voix. Il ne l'avait pas entendu depuis trop longtemps. Ça commençait à faire. « V-vous me promettez de m'aider ? » « Comment... hein ? Comment ? » « Si jamais je p-perd encore le contrôle... » Il commençait sérieusement à se sentir mal. En dehors de ses maux de ventre absolument horribles, Luke avait trop chaud mal à la tête et maintenant, il était mal à l'aise. C'était le regard de la jeune femme qui... Disons qu'il avait changé. Elle avait arrêté de pleurer et maintenant elle avait cet air déterminé sur le visage qui ne lui disait rien qui vaille. « Ethan, j'ai juste besoin que tu nous fasse graviter puis retomber assez fort pour péter cette caisse. » « Si j'utilise mon pouvoir ils vont... » « Fais ce qu'elle te dit. » Il tremblait comme une feuille, tout comme lui mais... est-ce qu'on avait le choix ? Je voulais vivre encore longtemps moi.

Il ne sut pas exactement à quel moment il laissa échapper un cri d'angoisse, ni à quel moment il se mit réellement à avoir encore plus peur pour sa vie. Quand la caisse gravita quelques secondes en l'air et qu'en dessous d'eux ? Ou quand des hommes les menacèrent de leur flingues ? Le tout en ne voyant rien, absolument rien ? Ou quand la caisse retomba lourdement au sol, le plaquant contre les lattes de la caisses, lui écrasant un poignet et lui explosant le front ? Les lattes flanchèrent presque toutes en même sous la pression que leur infligeait Ethan. Pour une fois que tu en as la maîtrise de ton don maudit, pour une fois... Jamais il ne se félicita autant de s'être acharné sur son cas. Et puis..

Thalia... Il y a eu des hurlements. Partout. Des coups de feu aussi mais pas sur nous, ils étaient juste pour nous dissuadé de faire quoi que se soit. Mais qu'est-ce qu'on pouvait faire de toute façon ? Nous n'avions certes plus de caisse pour nous retenir, mais nous avions toujours ses liens autour des poignets... Et c'est là que je l'ai entendu ; ce grognement bestial, juste derrière moi. J'ai tourné la tête juste à temps pour la voir. Un loup immense. Une bête monstrueuse. Noire comme la nuit, le poil épais et deux yeux bleus magnifiques qui...

« Freya... ? » Ethan hurla quand le loup bondit en avant et se plaqua au sol, aussitôt imité par Luke. C'était ça, hein Freya ? C'était de la bête dont tu avais peur ? Tu avais peur de toi-même ? Le loup planta ses crocs dans la gorge de l'homme qui les avait nourris ces derniers jours et Ethan détourna le regard. Quant à Luke... Quelque part il ne pouvait pas. La bouche légèrement entrouverte, tremblante il ne pouvait pas quitter des yeux cet horrible spectacle. Freya tuait. Ou plutôt, le loup tuait. L'un des hommes tira un coup de feu pour faire reculer la bête et... Il ne voulait pas te tuer. Ils avaient un acheteur, et visiblement la vie de leur collaborateur ne valait pas son prix. Le bras du pauvre homme vola et son corps tomba au sol, encore agité par de petits sursauts. La gueule en sang le loup avança. Et je crois que c'est à ce moment là qu'ils ont compris que tu n'allais pas t'arrêter... Alors ils ont pointé leur arme sur toi comme pour te dissuader. Ne fait pas un pas de plus Freya ou... Les armes leur échappèrent des mains. Elles s'envolèrent au plafond avec une vitesse fulgurante et firent un drôle de bruit en touchant le haut de l’entrepôt. « Fonce Freya !! » C'était Ethan. Il s'était levé, les bras en l'air, poings liés, concentré comme jamais pour maîtriser ce pouvoir avec lequel il peinait à vivre quelques mois plus tôt. Les babines retroussées, Freya se jeta sur le premier homme qu lui faisait face.

Du sang. Absolument partout. J'avais protégé mon visage avec mes ailes de tout ça. Mais j'entendais Thalia. J'avais la nausée et envie de vomir rien qu'en imaginant. J'entendais ces hommes hurler, chercher comment fuir le monstre. Mais elle était rapide, elle mordait, arrachait, mangeait sans s'arrêter. Et quand j'ai abaissé les ailes, il y en avait partout. Du sang par terre, sur les murs, sur les restes de notre caisse, sur Ethan, sur mes ailes, sur elle...

« L-luke ? » La voix tremblante d'Ethan le sortit de sa rêverie. Ethan s'était collé à lui, et toutes les armes étaient retombés au sol avec un bruit sourd. Le loup était toujours là mais... Elle les regardait. Avec appétit. Elle posa l'une de ses pattes poisseuses et collante sur un corps juste devant eux et le dégagea d'un mouvement brusque. « Freya... Freya ? » Là Luke, tu piges maintenant ? On va mourir, tous les deux. Toi, moi, bouffé par cette fille. L'oiseau bouffé par un gros chien. Voilà, c'est marrant tient. Elle n'a jamais eu le contrôle de son don. Peut-être même que c'est une mutante toute jeune et que... Tu vas mourir, avec ton coloc. Super mort. « Freya ? C'est nous... » Ethan avait tendu les bras en avant, toujours embêté par ses poings et pieds liés. Le loup grogna, les yeux perçants. « Ne... » Ne nous manges pas ? Chouette idée Ethan, pensa Luke.

Mais elle nous a sauvé Thalia. Quelque part, elle avait du savoir. Comprendre. Que nous étions.. de son côté de suppose ? Le loup à rongé nos liens et nous l'avons retrouvé. La transformation inverse fut longue et douloureuse mais elle fut de nouveau parmi nous. Nue, tremblante, épuisée et couverte de sang mais elle était de retour. À ce moment là j'ai pleuré pour de vrai. Vraiment. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps parce que j'en avais besoin, envie, et surtout qu'il fallait que ça sorte, depuis tout ce temps…


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Lun 9 Avr - 10:37


séparation

 








30 octobre 2017.
La chaleur était écrasante. Le soleil qui lui tapait sur le crâne n'en terminait plus de lui refiler les pires migraines du monde. Au Mexique. Voilà où ils étaient. Au MEXIQUE. Que... Est-ce que cela avait le moindre le sens ? Ils étaient dans une de ces villes qui devait sans doute rouler sur des marchés très légaux comme: la drogue, la vente d'organes d'êtres humains où il ne savait quelle autre connerie... Et en l’occurrence, la vente de mutant de domestique. La veille ils avaient troqué leurs habits contre ceux des hommes qui les avaient enlevé sur place trouvé dans leur casiers. Il fallait dire que ces types avait mis sur pieds une véritable petite base. Le genre presque militaire sur les bords. « J'en peux pluuuus... » Ethan s'éventait avec un vieux magasine trouvé dans les placards de leur chambre de motel pourrie. Ils avaient payé avec l'argent qu'ils avaient trouvé sur les cadavres mais... Ils le savaient, ils se devaient de faire des économies. Freya ne parlait pas beaucoup depuis. Ethan l'avait rassuré, que ce n'était pas sa faute, et qu'elle les avait sauvé mais la jeune femme paraissait inconsolable. « Il fait trop chaud dans ce pays... » Et Ethan se chargeait de combler les trous. Freya ne parlait plus, Luke ne causait pas plus que d'habitude alors... Alors il le sentait, son compagnon de route tentait de remonter le moral des troupes. « Demain matin, un bus part de Zacatecas vers neuf heures. Il pourrait nous rapprocher de la frontière... » Freya hocha vaguement de la tête et Luke l'imita en silence. Tout ce qu'il voulait, c'était quitter au plus vite cet endroit. Et retrouver l'institut. Ses ailes passaient à peine avec ses habits, il avait du prendre une taille xxl pour pouvoir les planquer et voler lui manquait cruellement.

31 Octobre 2017.
« Dès que nous sommes de retour au pays les garçons... » Luke se pencha vers sa nouvelle camarade. Oui ? Qu'allait-elle faire ? « Je vous... enfin... On ne peut pas rester ensemble. Je porte la poisse et je... » « Tu reste autant que tu veux. » la coupa Luke. Il s'était surpris lui-même à parler aussi franchement. « J'ai aussi une poisse d'enfer et... - il baissa d'un ton – Freya, on serait morts sans toi. Alors tu peux rester avec nous autant que tu veux. Ou sinon, laisse moi te donner une adresse, d'accord ? Un endroit où tu seras en sûreté. » Elle avait rougi avant de baisser la tête. « D'accord... Mais je m'arrêterais en Caroline du Nord, j'ai de la famille là-bas... » « Bien, bien ! » Le temps du trajet Ethan se chargea de faire la conversation. Luke ne pu s'empêcher d'admirer son talent pour délier les langues, mêmes les plus timides. Elle osa enfin parler, sourire à nouveau et illuminer son visage de poupée. Elle était étudiante, loin de sa famille quand tout avait commencé, il y a six mois. Elle avait blessé quelqu'un, à Meat Cove, et c'était comme ça que les barges des enchères l'avaient repéré. Sa mutation très tardive l'avait prise au dépourvus, effrayé et elle avait aussitôt pensé qu'elle était dingue. « Comme nous tous au début... J'avais dix sept ans quand j'ai commencé à... faire ces trucs. Lui seize. Toi on peut dire qu'à vingt ans, c'est tardif ouais... »

3 Novembre 2017.

« Si tu me dis que tu as volé tout ça Ethan... » « J'ai volé tout ça. Mais sans me faire voir. La caissière était vieille. » « Honte à toi. » Freya pouffa dans son coin avant d'éclater de rire dans un coussin  pour de bon. « Que... Mais je... » « Je rigole. J'avais trop faim. Merci. Et je note que tu as pris... des trucs végétariens. » Mauvais, mais l'effort était là. Toujours plié en deux à cause de la tête que Luke tirait, Freya ne s'arrêtait plus de rire, roulé en boule sur l'unique lit de leur pitoyable chambre de motel. Sur le coup, il en oublia presque les conditions horribles de leur voyage et les raisons pour lesquels ils étaient si loin de leur but initial.

7 Novembre 2017.
« Institut Xavier tu dis ? » « Nous habitons là-bas Ethan et moi... Tu y seras en sécurité. Et puis, tu apprendras à vivre avec ton don... Alors si jamais vivre ici devient trop pesant... » Il voyait du coin de l’œil Ethan se retenir de pleurer. Trop émotif sans doute. Mais lui-même devait bien avouer qu'elle allait lui manquait. Je te devais quelque chose, et je n'avais aucune idée de comment te rendre ça... Oui, il avait eu l'impression de se faire une amie. Et cela faisait depuis tellement longtemps qu'il n'avait pas ressentit ça... Freya passa une main dans ses cheveux couleurs jais et leur adressa le plus beau sourire qu'elle avait en stock. « Merci. Merci et... soyez prudents. Ceci est mon numéro. Si jamais... Quand vous aurait retrouvé un portable, de quoi communiquer... Et je vous promets de rappliquer chez vous si quelque chose ne va pas. » Ethan la serra brièvement dans ses bras et Luke lui adressa un signe de la tête. Et ils restèrent là de longue minutes à la regarder s'éloigner puis monter dans un bus pour Charlotte. Elle rentrait chez elle. Ce soir Freya aurait retrouvé tout l'amour d'une famille aimante et la sécurité. Luke glissa son numéro de téléphone dans sa poche de short et esquissa un sourire. « J'espère que tout... que tout ira bien pour elle. » « Moi aussi Ethan, moi aussi. » Et maintenant ? Il faut que je trouve comment joindre Thalia.


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Lun 9 Avr - 10:40


amitié

 









9 Novembre 2017.

« Tu es sûr et certain ? Sûr de toi ? » « O-oui Luke, oui ! » « Alors on a plus qu'à faire profil bas. On reste ici jusqu'à qu'ils se barrent. » Comment... Comment cela était-il possible d'avoir autant la poisse, hein ? Lui qui pensait en avoir fini avec ces groupuscules extrémistes... Non. Il fallait que la tête connue du groupe débarque à Charlotte, en Caroline du Nord. Faire profil bas, ne rien tenter, surtout pas de fuir la ville précipitamment. Ethan les avait entendu, ils n'étaient de passage ici qu'un petit mois. Franchement se vanter de venir casser du mutant dans un bar ? C'était écœurant.  « J'ai vu avec la dame de l'accueil, tant qu'on paie, on peut rester... j'ai avancé au max. » Luke opina. Ils n'avaient presque plus rien.

« Luke ? » « Mmh ? » Il avait enfin réussi à fermer l’œil. Pour une fois qu'il pouvait dormir dans un lit plus ou moins confortable. « J'ai peur. » Il se retint de justesse de soupirer. Vraiment Ethan ? Moi j'avais tellement peur tout le temps ces dernières semaines que j'avais arrêté de la ressentir. À genoux au but de son lit Ethan le regarda avec ses grands yeux d'un air triste. « Mec je... » Luke se redressa et se frotta les yeux pour s'assurer qu'il voyait bien. Il... Pleurait ? Le Ethan marrant qui n'avait pas lâché une seule larme pour montrer qu'il avait toujours foi, qu'il avait toujours la force ? Il craquait maintenant ? Il pleurait sans pouvoir s'arrêter, bruyamment. « Là, là... Hé... mon gars heu... » Déjà que je ne savais pas comment faire avec ma Thalia quand elle était mal à l'aise mais là ? Clairement... Il l'avait pris maladroitement dans ses bras et lui tapota le dos pour le rassurer. Ethan se moucha à moitié sur son tee shirt et Luke réprima un frisson de dégoût. « Dé-dé... solé... » « Mmh, non non ça va... » « J'pouvais plus me retenir je... » « Je sais, je sais... » Tu étais à bout de nerf, et moi aussi, pensa t-il alors, crois moi, je sais.

15 Novembre 2017.
Luke s'ennuyait. Il fallait dire que Burnsville n'était pas le patelin le plus attractif et le plus remuant du coin. Mais  ils devaient rester discrets. Dans sa chambre il pouvait détendre ses ailes, et quand il voulait prendre l'air lui et Ethan se jouaient la vie pour les faire passer inaperçues. « A ton tour de jouer. » Luke baissa les yeux vers le plateau de jeu et plissa les yeux, se donnant l'air de réfléchir. Il avait toujours été une quiche aux jeux de plateau et là... Disons que Ethan le battait à plate couture et qu'il n'aimait pas ça du tout. Il se forçait se donner l'air d'un bon joueur, bon perdant mais... « Bon c'est bon, t'as gagné... » « La partie est même pas terminée ! » Ethan lui lança un dé sur le nez et Luke le fusilla du regard. Faisant mine d'être vexé il le laissa ranger et se tourna vers la petite télé. « Ah bah oui, monsieur préfère regarder la télévision ! Tu sais qu'on a que quatre chaînes ? Dont trois de variétés franchement douteuse et oooh ! » Abandonnant son rangement il lui arracha la télécommande des mains pour monter le volume. « Une chaîne de musique ! » « Bon sang... » « Je regardais ça tout les matins avant d'aller au lycée, avant ! » « Ravi de l'apprendre. » « Rooh... » Comment te dire Ethan que la dernière fois que j'ai esquissé quelques pas de danse... bah en fait je ne m'en souviens plus. « Tu t'entendrais tellement bien avec elle... » Ethan fit un nouveau pas de danse et pivota vers son ami, sans cesser ses drôles de... trucs. « Elle ? Thalia ? Ouais j'pense ouais ! Je m'entends avec tout le monde moi ! » Et je ne sais pas comment tu fais... sourire en permanence... « D'ailleurs... Tu comptes lui donner des nouvelles ? » « Et avec quoi ? » J'ai plus mon portable, toi aussi. Je veux bien en acheter un, mais je serais quand même dans la merde, je ne connais pas son numéro. Qui de nos jours connais tout son répertoire par cœur ? Ethan fit un nouveau mouliné avec son bras et fronça les sourcils. « Ouais bah... »  Ouais bah visiblement même monsieur réponse ne trouvait pas de solutions. « Bon, aller, viens là ! » « Ah nan je... » Je ne danse pas. « C'est quoi ça ? Pourquoi t'as un balai dans l'cul ? Comment tu fais pour draguer en boite toi ? » « Je drague pas en boite. » « Que ta vie à du être moooorne avant elle ! » « Non ça va. » « Aller, on bouge son petit corps frêle et on danse ! On se change les idées ! Hop hop ! » Mon petit corps... J'te permets pas. Mais il pouvait parler, à côté de lui, oui, clairement... Ethan n'en imposait pas, ils faisaient quasiment la même taille mais s'il avait l'air tout sec, cela n'était qu'une impression. Si les deux venaient à se battre, Luke terminerait par terre en moins de deux secondes. Il le savait.

21 Novembre 2017.

« Ethan, me laisse pas dehors, ouvre c'te putain de porte... » Il était là à attendre depuis cinq longues minutes. Cinq minutes ! Bordel qu'est-ce qui lui prenait autant de temps ? Même sortir de la douche et enfiler un truc rapidement prenait moi de temps. Il a peut-être ramené une fille... Oh bordel. S'il fait un truc comme ça, je le découpe moi-même et je redeviens carnivore le temps d'un repas. Et enfin la porte s'entrouvrit légèrement et Ethan passa la tête par l'encadrement de la porte. « Hé hé, tu peux entrer. » Hé hé. Bordel et c'était quoi cette tronche ? Il avait un mauvais pressentiment le genre qui... « Pun... qu'est-ce que c'est que ça ? » Il avait refais la décoration.  Pardon, il avait intégralement refais la chambre oui. Le tout avec des confettis et des banderoles kitsh absolument partout sur lesquels on pouvait lire... « Bon anniversaire... » « BON ANNIVERSAIIIIIRE ! » Pourquoi les gens voulaient toujours en faire un jour génial ? Toujours planté là, le regard à moitié vide et inexpressif il détallait chaque recoin trop colorés de la chambre et... « C'est du fait main ! » Ah ça oui, il n'en doutait pas. Il avait encore du chaparder des trucs à gauche à droite... Mince, lui avait-il refilé ce toc de voler un peu partout ? « Heu hé bah... » « Je te vois ému, presque aux larmes, assis toi donc ! » Ému jusqu'aux larmes ? Au moins tient. Il s'assit sur un rebord du lit, une moue perplexe sur le visage. Normalement j'aurais du le fêter à l'institut... En toute simplicité. Avec Thalia. On aurait passé une chouette soirée, elle m'aurait offert un cadeau chouette, elle m'aurait baratiné sur les anniversaire, aurait voulu me faire un câlin, j'aurais râlé un coup avant de céder parce que c'était elle, bref. Ethan posa une boite rose bonbon sur ses genoux et Luke le laissa ouvrir le couvercle pour apercevoir un gros gâteau couvert d'une crème à la couleur pas très naturelle. « Hé hé, je l'ai volé ! » Et il était fier. Ce garçon était une cause perdue. « Avec mes pouvoirs en plus ! » « Mais t... » « Tu tu tu, c'est pour fêter tes heu... » « Vingt-cinq-ans .» « Voilà ! » « Merci Ethan... » Pas de joie dans sa voix mais... Mais si, elle était là bien planqué. Et de toute façon, ce n'était pas ce qui allait entamer la bonne humeur de son ancien colocataire.

22 Novembre 2017.
« Luke ! » Il se mangea un coup de poing dans la mâchoire qui le sonna à moitié. Putains de pouvoirs hors de contrôle... putain de pouvoirs, putain de... Non, ce n'était pas sa faute au fond. Ethan faisait ce qu'il pouvait avec un don qui le dépassait. On l'envoya bouler au sol avec une faciliter déconcertante et il sentit une de ses ailes se plier bizarrement, toujours sanglé autour de son torse, sous son propre poids. « Arrê... » Ethan avait lui aussi terminé au sol mais... Il est bien plus fort que toi, regarde pauvre tâche, regarde... Non, il n'avait pas utilisé son pouvoir pour inverser le rapport de force. Il avait juste envoyé un coup de pied bien placé pour faire se plier ne deux son adversaire. Luke – toujours à moitié sonné – le regarda se redresser. Ils étaient à trois contre lui... « Putain de mutant ! »

Tu aurais du le voir Thalia, il y a eu comme un déclic dans son regard. Le fait d'être insulté parce qu'on était différent, mais que nous ne l'avions pas choisis. De se faire frapper par des gens qui refusaient d'accepter les gens comme nous. De se faire insulter. Il avait le nez en sang, et moi je me relevais avec peine. Mais j'ai tenu bon. Je l'ai vu leur flanquer un coup et je suis venu à sa rescousse. Tu le sais bien Thalia, je n'ai jamais été quelqu'un de violent, ni fichu comme un athlète. Mais ce jour... Je me suis sentis pousser des ailes, sans mauvais jeu de mot. Ethan en a foutu un par terre qu'il a roué de coups en hurlant, j'ai pris le relais, l'un d'eux s'est barré, puis le deuxième. Ce gars il ne répondait plus. Je crois qu'on l'avait tué. J'en savais rien, je ne voulais pas savoir. Ses poings et les miens étaient juste couverts de sang et on est partis, vite. J'étais trop en colère pour me soucier de ce connard qui gisait là, par terre dans son propre sang.


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Lun 9 Avr - 22:45


délivrance

 








23 Novembre 2017.
« On a peut-être tué ce gars... » Ethan s'en voulait à mort. Et Luke n'avait aucune idée de quoi lui répondre. Oui, oui sans doute qu'il l'était sûrement, mort. Les images de la soirée d'hier étaient repassées en boucle dans sa tête, toute la nuit. Elles l'avaient empêché de dormir, de fermer l’œil. Il était resté éveillé à se demander qui allait tomber sur le corps en premier et ce qui allait se passer ensuite. Ils ne pouvaient plus rester là. Les autres hommes présents ce soir là avait clairement vu le visage d'Ethan, puis le siens, rester encore plus longtemps serait dangereux. « Tes affaires sont prêtes ? » « Quelles affaires... » Ah oui, c'est vrai. Ils n'avaient plus rien. Ils laissèrent les clefs à la réceptionniste avant de filer au plus vite. Faire profil bas, monter dans le premier bus venu, et se barrer loin d'ici. Luke n'avait aucune idée de l'endroit où il se trouvait exactement, hormis qu'ils étaient en Caroline du Nord.

24 Novembre 2017.
Luke était agrippé à la portière du véhicule, malade comme jamais. Il fallait dire qu'il n'avait pas posé ses fesses dans une voiture depuis des années et que la conduite de son camarade... Laissait quelque peu à désirer. « Le plan Lu', le plan ! » D'un geste maladroit il déplia sa carte routière qu'Ethan attrapa d'un geste brusque pour le poser sur son volant. Les yeux à moitié rivés sur la route il poursuivait pourtant, sans se soucier de rien. Une chance pour lui : la route était large, sans personne d'autre qu'eux roulant dessus. « On arrive bientôt dans une petite ville, on a qu'à s'arrêter là ! » « Tant que le propriétaire de cette voiture ne nous tombe pas dessus là-bas... » Tu sais quoi Ethan ? Tu m'épatais. Tu étais passé du vol de gâteau en boulangerie à un vol de caisse. Je n'aurais jamais eu le courage de faire ça. Pour moi c'était le genre de chose que l'on voyait dans des films, mais qu'on ne faisait pas dans la vraie vie. Puis tient, à son retour, il se voyait bien annoncer à Thalia qu'il avait braqué des voitures... Elle n'en croirait sûrement pas un mot.

25 Novembre 2017.
Il n'avait jamais trop eu l'impression d'avoir déjà joué ce rôle avec lui mais aujourd'hui... C'était bien un Ethan complètement torché qu'il traînait jusqu'à leur repère – à savoir la voiture qu'ils avaient volé puis garé dans un parking de supermarché pour la suit – et qui lui baragouinait des phrases incompréhensibles. « Buuh, Luuuuuu...keeeeee... » Cause toujours toi, cause toujours... Bon sang ce qu'il était lourd. Il n'en avait as l'air comme ça mais... Bon sang. Avec quelques difficulté il ouvrit la portière des places arrières et le balança sans délicatesse et referma les portes avant de se caler à l'avant. « C'était pas raisonnable du tout. » Il avait horreur de faire la morale mais là... Il le voyait bien de toute façon, Ethan ne l'écoutait pas. Pourquoi ? Pourquoi il avait jugé utile de se mettre complètement minable ? Il n'y avait pas meilleur moyen pour lui de perdre le contrôle et d'utiliser ses pouvoirs sans s'en rendre compte... C'était pour oublier leur vie de merde en ce moment ? « De toute fa-çon, si on... si on... si on est là aujourd'hui, c'est d'ma fauute ! » Luke haussa les épaules. Oui et non. Mais pour se donner raison il hocha la tête. « On t'a déjà dis que... » Ethan se redressa sur son siège avant de retomber moellement dessus en rigolant tout seul. « Que tu avais des lèvres de fiiiiille ? » Oh, super. Il leva les yeux au ciel et reporta son attention sur le tableau de bord et le chapelet qui pendouilla du rétroviseur intérieur. « Hein ? Hein ? Ouuuh ouhh ? Luuuke ? » « Tu veux finir dans le coffre ? » « Naaan. » « Très bien, alors tu la fermes. » « Haaan... d'accord... » Il chanta encore une bonne quinzaine de minute avant de tomber comme une masse, puis de vomir deux heures plus tard, puis de retomber comme une masse. Je regrettais de ne pas pouvoir prendre de photos pour te narguer le lendemain, vraiment. Le lendemain Ethan passa la matinée à s'excuser de son comportement, ce qui termina par mettre Luke de bonne humeur. Il le fit poireauter jusqu'à la fin de la journée pour finalement lui accorder son pardon. Mais au fond, je m'en foutais Ethan, pensa t-il.

30 Novembre 2017.
Il avait arrêté de compter les heures de trajet. Ces longues heures pendant lesquels Ethan avait parlé, parlé, parlé en recevant toujours très peu de réponse de sa part, mais sans qu'il ne s'arrête pour autant. Ces longues heures à avoir chaud, puis froid dans leur véhicule car après la chaleur écrasante du Mexique, le froid du nord des États-Unis leur rappela que le mois de Décembre arrivait. Décembre. Déjà. Ils étaient de retour à Meat Cove, retour à la case départ. Retour à l'objectif premier. Quelque part il peinait à y croire. C'était enfin bon ? Il allait enfin pouvoir revoir sa sœur dont les souvenirs commençaient vraiment à s'effacer peu à peu ? Il allait enfin pouvoir retrouver la paix intérieur dont il rêvait depuis des semaines, des mois ?

« Tu te sens prêt ? » « Plus que jamais. » Pour l'encourager Ethan lui donna une grande tape dans le dos, et il entra dans l'établissement. Ethan attendrait dehors. L'institut Crawford était un lieu clair, propre et avenant. Les gens y travaillant portaient cette tenue presque trop clichés, blanche et grise. Bordel c'était pas une bonne idée, pensa t-il en captant le regard sévère d'une secrétaire qui le dévisageait de loin. Mais, prenant son courage à deux mains, il s'avança et demanda sa sœur. « Et vous êtes ? » Évidement. Évidement qu'elle allait le lui demander, on ne laissait pas des gens entrer comme ça. « Luke Holmes, son grand frère. » « Vous avez une pièce d'identité ? » Fin du game, mes papiers ils s'étaient envolé en même tant que mon portable et tout le reste avec la milice anti-mutants. « Donnez lui ce mot au moins, s'il vous plais. » « Je verrais ce que je peux faire. » Elle lui arracha la lettre qu'il tenait entre ses doigts et Luke tourna les talons.

1er Décembre.
« Tu penses qu'elle le lui a donné ? Ta lettre ? » « Je l'espère. Je viendrais tous les jours ici s'il le faut. » La dame de l'accueil n'avait aucune raison de le faire. De lui donner cette lettre. Mais peut-être que... Juliet ne risquait rien à recevoir un peu de courrier, même d'un inconnu. Parce qu'il espérait il patientait dans ce café qu'il avait mentionné dans sa lettre. Peut-être pourrait-elle venir, peut-être ne pourrait-elle pas. Peut-être était-elle trop malade pour être autorisé à sortir ! Il n'en savait rien. En tout cas il remuait son café froid depuis déjà dix bonnes minutes quand soudain, la porte du café s'ouvrit. Une femme en manteau noir entra, tenant la porte à la suivante et...

Il la vit. Enfin. Juliet. Sa Juliet. Elle n'avait plus cette bouille d'enfant, ni ses cheveux légèrement ondulés. Elle était grande, trop grande, mince avec un visage ravissant et des cheveux blonds et raides qui lui descendait jusqu'aux coudes. Elle venait d’apparaître là, comme une apparition divine et il n'arrivait plus à en détacher son regard. À ce moment là il sentit un flot d'émotion le submerger. Quelque chose... de nouveau. Et son regard bleu croisa le sien et le sourire de la jeune femme illumina son visage. Elle... Elle savait. En moins de dix secondes Luke s'était levé de sa chaise et Juliet s'était jeté sur lui pour le prendre dans ses bras.


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Mar 10 Avr - 18:06


juliet

 








Tu sais Luke, j'ai pensé à cette réunion depuis que tu t'es envolé par ta fenêtre, il y a des années de cela. J'y ai pensé tous les jours avant de me dire que je n'avais peut-être aucune chance de te revoir un jour. Que ce qu'avaient fais papa et maman était si odieux que cela t'avais traumatisé à jamais et que tu n'aurais même pas cherché à me revoir. Mais regarde toi, regarde moi. J'ai dix-huit ans maintenant, et tu es revenu. Tu m'as retrouvé même si cela fais des années que l'on ne s'est plus donné de nouvelles. Tu as grandis grand-frère, tu n'es plus ce garçon de seize ans dont j'avais encore quelques souvenirs. 

« Juliet... » Elle était si loin de la petite fille qu'il avait connu... Et pourtant, c'était bien elle. Avec les mêmes yeux souriants, les mêmes pommettes, le même grain de beauté sur la joue... Du coin de l’œil il vit Ethan s'éloigner de quelques table pour les laisser entre eux et il lui en fut reconnaissant. Il n'avait aucune idée de quoi dire, de par quoi commencer... Il devait avoir l'air très bête avec sa bouche légèrement entre ouverte alors il fut soulagé quand elle prit finalement les devants. « Cathy va devoir rester, pour garder un œil sur moi, je ne peux pas sortir sans elle. » dit-elle en souriant. Oui, évidement. Mais pourquoi Juliet ? s'interrogea t-il, pourquoi ? « Luke je suis... tellement heureuse de te voir. » Lui aussi, mais il était incapable de dire un seul mot depuis qu'elle avait ouvert la bouche. Comment... bon sang, il avait raté tellement d'années auprès d'elle. Auprès de la sœur qu'il chérissait tant. Elle prit place sur la banquette en face de la sienne et Luke se laissa retomber à sa place. « Tu... - elle baissa d'un ton tu n'as plus tes ailes ? » Elle savait. Elle savait qu'il avait des ailes dans le dos. D'accord. C'était compliqué pour moi là, mes souvenirs étaient effacés à partir du moment de ma mutation. Je me souvenais de mon réveil ce jour là, et... ah si, je me souvenais que tu avais été la première à me l'avoir dis. « Si, elles sont toujours là... » parvint-il a articuler. « Pourquoi... Pourquoi es-tu ici Juliet ? Je veux dire, à l'institut Crawford ? » Elle le regarda quelques secondes avec un air étonné. « Les parents... Papa et maman ont cru que j'étais devenue folle après que tu.. enfin... » « Ma mutation. » « Voilà. » Il n'en avait aucune idée, mais ils parlaient tous les deux de choses complètement différente. Et d'un certain côté... tant mieux. Tu ne veux pas en savoir plus, tu ne veux surtout pas, lui souffla la voix. Si c'est oublié, c'est pour une bonne raison. Demande lui comment elle va, ce qu'elle a fait toute ces années, apprend à la connaître, je veux la connaître. Il voulait lui aussi la connaître. S'il était venu ici, c'était pour ça. Pour apaiser ses nuits agitée,s pour calmer cette voix du passé. D'ailleurs, elle semblait si douce face à elle. Fini le ton cassant et méprisant. « Je  veux tout savoir de toi Juliet, tout. Tu as des amis ? Un copain ? Ou une copine ? Est-ce que... » « Ha ha, doucement ! » Elle termina par sourire, une main sur la sienne. Mais elle répondit  ses questions. Une par une le frère et la sœur renouèrent contact. Elle lui parla de la vie qu'elle s'était faite des études de lettres qu'elle suivait à distance, des amis, des amours. Il lui parla de l'institut, de cet endroit merveilleux où les mutants étaient en paix. Il esquiva les heurts politique concernant son "espèce" et les derniers mois difficiles. Le frère et la sœur se retrouvèrent le lendemain. Puis le sur lendemain. Et tout le mois durant.

Tu semblais avoir oublié. C'était étrange. Mais moi, je me souvenais très bien. Que tu avais été enfermé des semaines et des semaines dans ta chambre, sans pouvoir t'envoler comme tu le voulais. Mais visiblement tu avais tourné la page. Alors ce jour là, comme tous ceux qui suivirent, je n'y fit pas allusion. Tu avais grandis, mûris, et tu avais réussis à passer outre les horreurs que tu avais connus.

31 Décembre.
« Elle est gentille ta sœur de nous avoir filé de l'argent. » « Je crois qu'elle a eut de la peine pour son frère et son pote qui dormaient dans une voiture depuis un mois. » « Sans doute... » Ethan rigola un peu avant de se laisser tomber sur l'un des  lits moelleux de leur chambre. Luke l'imita sur le sien, épuisé. « Elle est super en tout cas. » Oui, oui elle était super. Sa sœur était une personne géniale. Et pendant les semaines qui s'était écoulées depuis leur retrouvailles l'envie de s’installer pour de bon à Meat Cove pour y vivre lui avait traversé l'esprit plus d'une fois. « Je lui ai dis que je reviendrais pendant les vacances. Toutes les vacances. » Parce qu'il fallait bien qu'ils rentrent un jour. Ethan avait des cours, un diplôme à obtenir. Et une à l'institut, tout comme lui.

« C'est pour toi Luke, tu es heureux là-bas, tu as cette charmante fille, des semblables, et surtout... tu peux être toi-même. Je voudrais pas te retenir ici indéfiniment. Si tout se passe bien, je quitterais cet endroit rapidement. Cela fais des années que je suis irréprochable, ils ne peuvent plus rien trouver à redire sur mon état de santé... » « Juliet... » « On va se revoir. Promets moi de m'écrire. De venir me voir pendant les vacances. Toutes les vacances. » « Je te le promets. » Il l'avait pris dans ses bras avant de lui donner l'adresse de l'institut Xavier. Elle n'en avait plus pour longtemps ici. Bientôt elle serait libre, comme avant. Elle pourrait même venir à institut le voir. Elle salua Ethan qu'elle avait appris rapidement à connaître (et sans doute à apprécier comme tous les gens qui croisaient sa route) et prit son frère une dernière fois dans ses bras. Je voulais encore te parler. De quoi, je ne sais pas, de tout et de rien. Je te voulais à mes côtés mais cette fois ci, nous ne nous éloignions pas pour de bon. Nous nous reverrions, et je le savais.

1er Janvier.
« Prêt à reprendre la route ? » « Il faut bien. » Il n'était pas motivé, ni enjoué de remonter dans cette voiture de l'enfer. Mais ses ailes lui faisaient un mal de chiens à rester sangler à longueur de temps. Il ne rêvait que de les déplier à nouveau pour pouvoir voler pendant des heures. Ethan claqua les portières et s'installa à son poste de conduite. Le point positif ? Avec le temps, il s'était amélioré. « Tu vas la revoir. Souris maintenant. » Pour une fois il ne l'envoya pas balader et s’exécuta. C'était un peu étrange de le voir sourire comme un idiot, mais il avait du mal à afficher sa moue habituelle.


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Mer 11 Avr - 22:25


ethan

 








2 Janvier 2018.
« Le gars a dit : demain soir elle est à nous et avec un plein d'essence en prime. C'est pas génial ? » « Quitte à voler une voiture Ethan... Tu aurais pu en voler une qui tiendrait la route. » « T'es jamais content en fait ? » « C'est un principe chez moi. » Il allait finir par pouvoir tenir un petit guide de retour à travers la côté ouest, à dormir de motel pourris en motel pourris... Bon, celui-ci se tenait, même s'il était bondé de visiteurs à cette période de l'année (d'ailleurs Luke ne comprit pas pourquoi, la ville dans laquelle ils avaient atterris devaient avoir un monument sympa ou un phénomène observable qu'à ce moment là de l'année...). « Aller, dis toi qu'on est bientôt rentré chez nous... » Luke haussa vaguement les épaules. Concrètement ? Il avait cette désagréable impression que non, il ne reverrait jamais l'institut. Il avait eu presque un mois de répit avec Juliet mais là, la poisse continuait de les poursuivre. D'un air blasé le regard complètement vide il observa Ethan allumer le chauffage de la chambre, sans doute dans l'espoir de passer une nuit au chaud. Du bout des doigts il tira la couverture jaune pâle sur ses jambes. Il avait toujours eu horreur de ce genre d'endroit à cause de l'hygiène : on était jamais sûr de rien.

« Tu dors ? » Il se redressa un peu dans son lit et distingua dans le noire la silhouette d'Ethan assit en tailleurs dans son lit. « Mmh, pas vraiment. » Il avait vraiment du mal à fermer l’œil et il était prêt à parier que l'état de la literie y était pour quelque chose. « J'voulais te dire un truc Luke... » « M'j't'écoute... » « Merci d'être resté avec moi tout ce temps... J'veux dire, tu aurais pu ma laisser gérer Freya tout seul, ou pas venir à mon secours avec ces types à Burnsville mais... » Luke se frotta les yeux. C'était peut-être un petit con, mais pas un connard fini. S'il avait toujours eu du mal à supporter Ethan au début, il était qu'il le veuille ou non un de ces amis. « C'normal. » « Ah heu... D'accord. » Tu voulais que je me lance dans un long et larmoyant discours peut-être ? Il retourna sous sa couette, soufflant un bonne nuit à l'adresse de l'autre mutant et essaya de s'endormir pour de bon cette fois-ci.

3 Janvier 2018.
« Pourquoi t'es encore déchiré Ethan ? » Le garçon brun lui lança un regard si mauvais qui le fit arquer les sourcils. Depuis quand il lançait des regards comme ça lui ? « On est censé récupérer la caisse mais là... J'veux que tu décuve un grand coup, et après on ira. » Tu parles, il était vingt et une heure. Ethan avait disparut toute l'après midi, il s'était fait un sang d'encre et finalement, monsieur était juste allé boire un coup dans un bar. « Je. ne. Suis. Pas. Saoul. » « À d'autres... » « Tu m'as ignoré hier soir, j'voulais être sympa, me confier et tu as dormis. » Bah ouais, j'étais fatigué. Désolé de vouloir faire me heures de sommeil comme une personne normale. Attends, t'es partit de bourrer la gueule parce que je me suis assoupis ? Pitié, j'ai assez de drama dans ma vie avec Thalia et tout le reste pour que tu en rajoute encore une couche. Ignorant les lamentations du garçon au fond de la pièce il ferma les stores des fenêtres et fit un petit tour d'inspection de la chambre pour s'éviter de le faire le lendemain matin. « Tu m'écouuuutes même pas ! » « Si si... » Non, mais puisqu'il avait besoin d'entendre le contraire... « Écoutes Ethan, t'es mignon, mais faut que tu t'allonges. » « Je suis mignon ? » Il ne connaissait pas l'expression ? Il leva les yeux au ciel, agacé par la situation, l'autre qui parlait tout seul et l'odeur désagréable de la moquette de cette chambre. « Dodo. Maintenant. » A peine eut-il dit ces mots qu'Ethan lui agrippa le cou avec ses mains et plaqua ses lèvres sur les siennes. Le feu lui monta immédiatement aux joues et il le dégagea d'un geste brusque. « Non mais... ça va pas ?! » « C'est bon, c'est bon... » « Oh non c'est pas bon ! Qu'est-ce que tu f... » « J'vais me coucher maintenant... » « Tu... » Tu vas te coucher ? Que... c'était quoi ça ? Il le regarda s’emmitoufler sous sa couette et flanqua un grand coup du plat de la main sur la bosse que formait la couette. « Non non non et non ! » Il ponctua chacun de ses non par un grand coup sur son dos (ou sa tête, ses fesses, rien à faire tant que l'autre sentait qu'il était pas content).

La suite ? J'ai juste perdu le contrôle. Pour de vrai. Sa tête à émerger, sans doute parce qu'il voulait s'excuser et je lui en ai collé une, colorant sa joue au passage. Et puis je m'en suis voulu, j'ai vu son air de chien battu, de gars qui comprenais pas trop ce qui lui arrivait et je l'ai embrassé. Bon sang, pourquoi ? Pourquoi il a fallu qu'il me lance de regard pour que je craque et que j'embrasse ses joues puis ses lèvres avec ardeur ?  Il a répondu à mes baisers, une main sur ma nuque, dans mes cheveux. J'ai perdu les pédales, parce que c'était beaucoup trop bon, et lui poursuivait ses baisers effrontés. Et si les remords me prendraient d'assaut le lendemain j'ai su très vite les oublier. Mais oui, clairement, j'étais le roi des cons.

4 Janvier 2018
« Luke ? » Ne pas répondre. Faire genre de dormir encore. Et encore. En fait faire genre de dormir jusqu'à qu'il prenne ses affaires et dégage de là. Mais il n'allait pas dégager. Pour la simple et bonne raison qu'ils voyageaient ensemble. Pourtant il continuait de feindre, de garder les yeux fermer, et de prétendre dormir encore un peu. Il le sentait s'agiter juste à ses côtés, à essayer de voir si ses paupières étaient bel et bien closes... Ne me touche pas Ethan ne me... Argh. Il hésita deux secondes à enfouir sa tête dans le coussin mais cela trahirait le fait qu'il soit réveillé. Non non non il ne voulait pas le voir, ni lui parler, ni rien du tout en fait. Il avait juste honte, honte de ce qu'il avait fais, honte de... de tout ça. « Je sais que tu es réveillé. » Merde. Tant pis, il continuait à le feinter. « Écoute je suis désolé pour hier soir je... j'avais un peu trop bu. » Mais bon sang, tu savais très bien ce que tu faisais, tu ne me feras pas dire le contraire. Pourquoi tu ne m'a pas arrêté ?! Pourquoi ? « Et je heu... Thalia... pour heu... » « Ne me parles pas de Thalia maintenant ! » Il s'était redressé dans le lit, droit comme un « i » avant d'agiter un doigt agacé sous son nez. « Si tu lui dis je te bute, c'est pigé ? » « Oui oui je … Oui. » Évidement qu'il n'allait rien dire. « Je savais pas tu... » Que quoi ? Que je me débrouillais avec les gars aussi bien qu'avec les filles ? Breaking news, je l'avais aussi re-découvert ce soir. Je le savais, quelque part, c'est juste que je n'avais jamais pris le temps de me pencher sur la question, puisque je n'en voyais pas l'utilité. Mais mes gestes hier soir, je les avaient déjà eu, j'avais déjà... Je sais pas. Ils m'avaient semblé familier. Il attrapa son coussin pour y enfouir la tête, les genoux repliés contre lui. Fais chier, chier, chier, chier, chier, chier, chier, chier, chier, chier, chier !

Le silence de mort qui régnait dans la voiture... Le mettait clairement mal à l'aise. Ethan n'avait même pas allumé la radio. Ils roulaient juste comme ça, en silence. De temps en temps l'un ou l'autre lâchait un petit soupire et puis... voilà. Ils firent plusieurs heures de route avant de faire une pause, manger un bout, puis de remonter dans le véhicule. Toujours sans décrocher un seul mot. Chez Luke les images de la veille se bousculaient toujours dans sa tête et chez l'autre... il n'en savait rien, et il ne voulait pas savoir. Il faisait nuit noire quand il arrivèrent dans la ville la plus proche de l'institut. Et ce fut seulement à ce moment là que Luke ouvrit la bouche. « On dort dans la caisse ce soir, et depuis on rentre. » Il n'avait aucune envie de faire une arrivée de nuit. « Ok. » Ethan arrêta le véhicule et coupa le moteur avant de baisser les yeux vers son volant. « Luke, je suis vraiment désolé, j- » « Tu n'as pas a être désolé, je suis aussi dans le mal que toi. » Parce que je m'en veux tellement ! J'ai adoré, c'est pas moi ça.


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   Ven 13 Avr - 17:42


la fin; retour à la case départ

 








5 janvier 2018.
« Bon hé bien, nous y sommes. » Ils se tenaient là, planté devant l'entrée du domaine. Franchir le portail, puis la porte d'entrée et les revoilà au bercail. Pourtant... Luke ne fit pas un pas de plus. Livide, une écharpe remontée jusqu'au milieu de son visage il fixait l'allée devant eux. « Lu' ? » « Vas-y sans moi. » « Hein ? » « J'y arrive pas. » Ethan lui lança un regard un peu perplexe et se planta devant lui. J'aime pas ce regard que tu me lances... Tu me juge ? Tu essaie de comprendre ? « C'est à cause de l'autre soir ? Tu veux pas la revoir ? » Touché. « Non. » Évidement qu'il réfuta. Il n'allait tout de même pas confirmer ses dires, et puis quoi encore ? Il sentait con sœur battre la chamade, son pouls s'emballer légèrement et son visage se crispa avant qu'il ne tourna les talons pour s'engouffrer de nouveau dans la voiture. « Que... Hé ! » Ethan ouvrit la portière du siège passager et s'y jeta alors que Luke appuya sur la pédale. « Je peux pas. » « Mais... Va bien falloir rentrer ! » « J't'ai pas obligé à remonter là-dedans. » Ethan essaya de choper le volant, mais Luke lui donna un coup de coude dans le nez. « Aïe ! » Il plaqua aussi ses mains sur son nez en sang. « Tu m'as pété le nez ! » Non, pas vraiment, mais c'était bien vrai qu'il saignait. Les yeux toujours rivés sur la route, il avait mis le cap sur leur précédente destination.

6 Janvier 2018.
« Sors de là-dessous. S'il te plaît. » « Non » Roulé en boule sous sa couette le mutant ailé refusait tout dialogue, et refusait aussi de sortir le nez dehors. Il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas revenir là-bas, comme une fleur... Oui mais alors, comment ? Quelle était la bonne manière à avoir ? Comment allait-il lu expliquer ces longs mois d'absence ? Comment, comment... Les "comment" le tuaient. « Bon, je reste ici si tu as besoin de moi. Mais tu devras bien sortir d'ici un jour ou l'autre. » « Mmmh... jamais ! »

23 Janvier 2018.
J'avais attendu pour que tu sorte enfin ta tête de là. Bon sang ce que tu pouvais être horripilant parfois Luke ! Tellement agaçant ! Mais tu avais fini par émergé. Enfin. Pour mon plus grand plaisir, je parlais enfin à autre chose qu'à un tas de couette et de coussin. Tu avais ouvert la bouche, dis deux trois mots. Et puis tu m'avais déballé un long discours comme quoi je ne devais rien dire, à personne. Et je t'avais répondu que de toute façon, ce n'était pas ce que je comptais faire. Et tu avais pleuré. Sans prévenir, comme ça. Sans doute parce que tu t'en voulais à mort. Et je t'avais imité, parce que je suppose qu'au fond, j'étais blessé, mais aussi touché. D'accord, je voulais bien l'admettre, ce soir là, j'avais bu, mais j'avais aussi voulu le faire. Que tu ais cédé, ça, c'était une autre histoire et j'avais été honnête avec toi : je ne m'y étais pas attendu. Mais tu avais une copine, géniale de surcroît et qui m'appréciait par dessus le marché. Et qui n'avait sans doute aucune idée de tes autres penchants.

J'avais attendu pour qu'enfin tu te décide à affronter le monde. À remonter dans cette voiture. À t’entraîner à déballer de belles excuses même si j'étais presque sûr que tu n'en ferais rien. Moi j'irais, m'excuser. J'irais la voir pour lui dire que c'était de ma faute, que j'étais la cause de si longs mois d'absence. Parce que toi, tu allais tout prendre pour toi, par par gentillesse, mais parce que tu avais l'habitude d'être le centre de tous les malheurs du monde et que tu t'en accommodais très bien. Avoue le Luke, ça t'aidait à rester toi-même.


Et maintenant ils étaient enfin de retour. À quelques mètres de l'entrée. Tous les deux. Il allait retrouver son lit, sa douche, ses amis... Sa vie et la sécurité du lieu dans lequel ils vivaient tous les deux. Ethan le savait, rien ne serait plus jamais pareil. Freya, Juliet... Elles avaient laissé leur traces en eux, comme tous le reste d'ailleurs. Il passa une main sur son visage fatigué, ces cernes de dix kilomètres de longs et tapota l'épaule de son camarade de voyage. « Alors, on y va ? »

- fin.


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: all the stars. (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
all the stars. (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: IN THE WORLD, IN TIME :: dans le temps :: Dans le passé-