.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 [terminé] Stay with me (Hobble)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: [terminé] Stay with me (Hobble)   Jeu 21 Sep - 19:55



"Stay with me"

If I seemed dangerous, would you be scared ?- Imagine Dragons




Quel étrange endroit que les écuries, je n’y ai plus remis les pieds depuis qu’Apollo Méliès a quitté l’institut. Ça m’aura fait plaisir de le revoir, c’était une sacrée surprise de retomber sur lui après tout ce temps mais le genre de surprise que l’on apprécie. Quoiqu’il en soit, maintenant, il est parti et je me retrouve à attendre Luke, toute seule au milieu des box. Enfin, c’est vite vu que les chevaux sont un peu plus loin. Pour passer le temps, je fredonne en tapotant le sol en rythme, il fait beau aujourd’hui mais ça ne m’a pas empêché de mettre un manteau de laine et une écharpe, j’ai froid en ce début d’automne. Quand on connait un peu ma particularité, ça sonne ironique et croyez-moi, j’en suis la première surprise mais il faut bien que je ressente le froid de temps en temps. Et puis, j’ai un petit ami pour me réchauffer au besoin. S’il arrive un jour.

Que je suis mauvaise langue, je l’aperçois qui se dirige vers moi. Lorsque je l’ai croisé à la sortie des cours l’autre jour, je lui ai glissé que j’aurais besoin de lui parler tranquillement et il m’a proposé l’écurie. J’avoue que même maintenant, je me demande pourquoi un tel choix. Mais ça a le mérite d’être original et puis je suis sûre que nous ne serons pas dérangés. Je lui adresse un sourire et vient déposer un unique baiser sur sa joue avant de me reculer, ça suffira pour le moment. Une fois de plus, il est superbe avec ses grandes ailes sombres et ses cheveux qui commencent à pousser un peu trop long. Ça me donne envie de passer mes doigts dedans pour les ébouriffer.

Le pauvre doit se demander pourquoi je l’ai attiré à l’écart, nos sorties se finissent toujours de façon plus ou moins dramatique alors je comprendrais qu’il soit sur la réserve. Je prends mon courage à deux mains parce que ce que j’ai à lui dire est très important et que ça le concerne avant tout. Ça remonte à une ou deux semaines après que son coloc nous ait surpris au lit (mais nous avions beaucoup attendu avant d’en arriver là), quand je me suis rendue compte que quelque chose clochait.

Ça fait maintenant quelques temps que nous sommes ensemble et j’avoue que ce sont les meilleurs mois de ma vie.

Je ne fais pas que le brosser dans le sens du poil (ou de la plume), je pense chacun de mes mots. C’est vrai que ça n’a pas toujours été facile entre nous mais au final, je n’ai jamais été aussi heureuse. Ça peut paraître très cul-cul mais Luke est vraiment la personne qui a rendu ma vie plus vivante et je l’en remercie. C’est probablement mon âge avancé qui me fait dire ça mais je ne m’imagine pas vivre au dehors avec quelqu’un d’autre que lui.  Mais je m’égare et je ne dis toujours pas ce qui me colle une boule au ventre.

J’aurais aimé que nous puissions vivre ensemble, rien que tous les deux, comme un vrai couple à l’extérieur mais je sais que ce n’est pas possible, pas pour le moment. Et ça ne me dérange pas, ne te fais pas d’idées, j’aime la vie à l’institut puisque tu y es.

Et voilà, je repars dans la guimauve, le pauvre va probablement me jeter un regard ironique du genre « je vais vomir du sucre ». Quoique, depuis qu’il a perdu la mémoire, je n’arrive plus à prédire ses réactions. Mais ce n’est pas plus mal, j’aime le nouveau Lulu. Il est beaucoup plus calme, plus confiant que l’ancien. L’ancien ne se laisserait pas taquiner par son colocataire, il passerait plus de temps tout seul. L’ancien ne sortirait pas avec moi. Bon, c’est pas tout, mais il faut que je termine ce que j’ai commencé.

Néanmoins…j’en suis arrivée à un stade de ma vie où errer dans l’institut ne me suffit plus. J’ai achevé mes études depuis longtemps et j’ai envie de reprendre un peu ma vie en main.

Allons-y gaiement. Je ne peux m’empêcher de jeter un regard à Luke en espérant qu’il n’est pas en train de paniquer ou qu’il ne va pas fuir. C’est un peu compliqué et j’ai passé pas mal de temps à peser les pour et les contre. En soit, je suis une grande fille, je n’ai pas à attendre l’approbation de mon compagnon pour vivre ma vie mais je pense important d’avoir l’avis de Luke sur la question ou au moins de le mettre au courant.

C’est pourquoi, en attendant de pouvoir sortir et de devenir enseignante en maternelle comme je le souhaite, j’ai l’intention de postuler en tant que professeur de littérature ici. Qu’en penses-tu ?

Voilà, en soit, ce n’est pas gigantesque mais pour des gens qui vivent cachés dans une école, c’est déjà une façon d’acquérir de l’indépendance, de reprendre un peu de cette vie normale que nos gênes nous empêchent d’avoir. Et encore, je ne parle pas de moi puisque j’ai appris à maîtriser mes pouvoirs depuis le temps et qu’à part des mains froides, je ne montre rien de ma mutation. Non, je pense au merveilleux jeune homme qui se trouve devant moi et qui lui ne peut pas sortir sans être la cible de fous dangereux comme il en a fait l’amère expérience. C’est pour lui que je reste parce qu’il représente le pan le plus important de ma vie et que si je dois retrouver une vie « normale », ce ne sera qu’à ses côtés. Na.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Sam 23 Sep - 10:57



"Stay with me"

I'm not afraid to touch the flame




« Bah tu vois, c'pas si compliqué. Idiot. » Luke lança un nouveau petit cailloux sur la tête de son colocataire en attendant que ce dernier craque. Oui, il était le pire de professeurs. C'était d'ailleurs pour ça qu'il n'était pas professeur ici, à l'institut. S'il avait accepté de passer du temps (trop de temps, il allait finir par devenir dingue) avec son colocataire, c'était pour deux raisons : 1) il savait vous casser les pieds comme un môme pour vous faire craquer 2) il en avait marre de voir leur chambre en bordel à cause de son don mal maîtrisé. C'était donc tout bénéf, pour lui, comme pour Luke. « Aïe ! Mais pourquoi tu m'agresses ?! » « Je teste ta concentration. » Et j'en avais aussi très envie, j'avoue, pensa t-il très fort. « Mais mais... » « Y'a pas de mais je... Punaise ! » Un livre s’écrasa sur sa tête alors qu'il lévitait quelques secondes plus tôt. « Mais t'es con ! » « C'est pour le cailloux. » « Mais va te faire ! » Il était frustré Luke, terriblement. La seule chose qui le sauva, fut l'heure. Parce qu'il avait rendez-vous ailleurs, loin de ce pitre qui le suivait comme son ombre. « Bon, j'me casse. » « Non attend ! Pardon ! Hé ! » « J'ai rendez-vous avec Thalia, oui oui, je lui passe ton bonjour, aller, salut. » Ethan fronça les sourcils, faisant mine d'être terriblement choqué, outré, déçu, triste, bref.

Liberté chérie ! Direction les écuries. Il lui avait balancé le lieu de rendez vous un peu au pif. Quoi que. Non. Tout était calculé. Non il n'avait pas l'intention de la faire monter sur un poney pour ensuite la balader dans les jardins de l'institue. Oh que non, la réflexion était bien plus poussé. Thalia qui avait quelque chose d'urgent à dire = sans doute une nouvelle terrible = Luke qui allait s'énerver = il faut un endroit calme et éloigné du monde pour péter un boulon. Ou peut-être se faisait-il des histoires. Peut-être qu'elle n'avait rien de dramatique à lui annoncer. Pourtant des films, il n'avait cessé de s'en faire.

« Salut toi... » De la méfiance dans sa voix ? Carrément. Et... Thalia commença son discours. Au fur et à mesure, le stress retombait. Pas de nouvelles atroces. Pas de trucs idiots comme il leur en arrivait à chaque fois qu'ils se retrouvaient tous les deux. « Ah je... » Il était tellement surpris que oui, il y avait eu une pointe d'étonnement dans sa voix, suivit d'un long blanc. « Bah ok. » Soulagé il l'était tellement de ne pas entendre quelque chose d'autre que ça ? C'était une très bonne nouvelle. « Vas-y, fonce ! » L’enthousiasme revenait peu à peu dans sa voix, laissant la gêne et la surprise de côté. Et lui... Lui vivait sa vie comme un simple pensionnaire ici. Il ne suivait plus de cours en particulier, la seule chose qu'il faisait été d'être en sécurité. Et d'entraîner l'autre imbécile.


Code by Sleepy


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Sam 23 Sep - 16:51



"Stay with me"

If I seemed dangerous, would you be scared ?- Imagine Dragons




Evidemment, je vois le soulagement poindre dans ses beaux yeux bleus quand j’achève ma tirade. Parce que nous avons vécu tant de galères que l’importance que j’ai donnée à cette nouvelle semble parfaitement ridicule. Même moi, je me sens un peu idiote pour le coup, à le voir si…rassuré, comme si je lui annonçais simplement que je changeais de couleur de cheveux. Au fond, c’est vrai que devenir professeur n’est pas une étape hyper importante dans la vie de quelqu’un mais ici, cela reste un peu vers l’indépendance, en quelque sorte. Je ris en haussant les épaules pour montrer que, oui, je l’ai fait venir pour pas grand-chose au final. Mais j’avais envie de lui en parler, peut-être moins pour avoir son avis que pour lui montrer que malgré mon désir de vie, de vraie vie, je préfère rester auprès de lui et trouver des palliatifs.

Son « Vas-y, fonce » me met en joie, en soit, je n’ai pas besoin de sa permission, qui aurait besoin de l’approbation d’un gamin ? Mais c’est toujours agréable d’avoir un peu de soutien de la part de celui que l’on aime. Et comme Ethan n’est pas là…. Je plaisante, évidemment, ce n’est pas du tout mon genre. Mais il a au moins le mérite d’occuper Luke, il lui fait faire du sport et il le challenge à sa façon. Ça permet à Monsieur Grincheux de sortir un peu de sa monotonie solitaire. Mais le pauvre, on dirait que je parle d’un chiot…

Tu sais ce que ça veut dire ? Il faudra m’appeler « professeur ». Tu vas avoir une liaison avec une professeur…

Je me rapproche de lui, le regard taquin et aussi un peu enjôleur, il y a des choses qui ne se contrôlent pas et bien que je ne sois pas du genre coquine, Luke me donne envie de câlins, n’importe où. Surtout que malgré mon manteau, j’ai vraiment froid alors s’il pouvait me donner un peu de chaleur humaine. Il me doit bien ça, je lui ai servi de glaçon ambulant pendant la canicule (et nous savons comment ça s’est fini…). Mes yeux traduisent mon envie de baisers et je glisse une main dans le cou de l’emplumé pour l’encourager. Avant de remarquer sa légère grimace et de me décoller de lui, je dois avoir les mains plus froides que prévu. Plus tue-l ’amour, ça n’existe pas.

Désolée…

Je recule avec un sourire contrit, parfois, je déteste le fait que ma température corporelle soit plus basse que la moyenne. Ce n’est pas maintenant que j’obtiendrai des câlins. Tant pis. Je joue la décontraction en enfilant mes gants, espérant ne pas avoir rougi de trop. La gêne me tord le ventre à moins que je n’aie finalement attrapé froid. Luke doit se dire que je lui fais perdre son temps et ça, c’est assez moche à imaginer. Ça peut sembler étrange pour une personne extérieure mais même si Luke est devenu un jeune homme absolument adorable et le meilleur petit ami dont je puisse rêver, je continue de marcher sur des œufs, justement pour éviter qu’il ne rebascule du côté obscur de la force.

Tiens, puisque nous sommes aux écuries, ça me fait penser : tu sais monter à cheval toi ? Ce n’est pas trop gênant avec tes ailes ?

J’essaie de maintenir la conversation de mon mieux même si j’ai l’impression que ce tête-à-tête vire à la catastrophe. Je suis à fleur de peau en plus et plus je pense, plus on dirait que je dépeins un tortionnaire à la place du mutant qui me fait face. J’aurais peut-être dû rester couchée si c’est pour rendre les choses malaisantes. J'ai un nœud au ventre et je frisonne alors que la journée est belle. Ridicule.

Ça doit te donner une drôle d’allure.

Même mon rire sonne faux et je me demande vraiment pourquoi tout commence à partir en vrille. Ça vient de moi, pas de doute possible mais je n’arrive pas à croire que le fait d’avoir fait venir Luke pour quelque chose de peu important me rende malade comme ça. Normalement, je devrais m’en moquer et même le taquiner sur le fait que je lui vole de son temps, que je l’accapare pour éviter qu’il ne soit avec Ethan. Je baisse les yeux et remarque le givre épais qui recouvre mes gants et mon manteau tandis que mes lèvres bleuissent et que je frissonne.

Ça va te sembler bizarre mais…j’ai super froid.

Lui au moins, il comprend le caractère incongru de la situation. Je tente de retenir la panique qui monte en moi parce que j’ai les doigts tout engourdis et la sensation d’avoir plongé dans un bain glacé (Jack, je comprends ta douleur quand le Titanic a sombré). Je recule de quelques pas pour augmenter la distance entre Luke et moi, de peur de lui faire du mal. Je sens que la vague de froid s’étend autour de moi et je refuse que le mutant soit blessé.

Ne me touche pas surtout.... Lulu ?

J’avoue, ça ne fait pas très warrior ni adulte mais c’est un appel au secours dans ma voix, parce que j’ai beau me concentrer au maximum, je ne contrôle rien et je commence à avoir mal partout. Et froid surtout. Extrêmement froid.


Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Lun 25 Déc - 19:43



"Stay with me"

I'm not afraid to touch the flame




« Une liaison avec un prof... » Vu sous cette angle. Au pire, il s'en fichait clairement. Il avait l'âge, ce n'était pas tabou et il n'y avait rien d'illégal. Ou alors peut-être disait-elle ça juste pour détendre l'atmosphère ? Pourquoi je pige jamais l'humour des gens du premier coup moi... ? pensa t-il très fort. « Au pire, ce ne sera que plus existant. » Une simple phrase prononcée avec un ton presque trop las mais qui voulait en dire beaucoup plus. Thalia savait interpréter ses mots de toute façon, il ne se faisait pas vraiment de soucis là-dessus. « Si on te file des appartements spéciaux, je viendrais les squatter, j'en peux plus d'Ethan. » Oui, il s'invitait carrément chez lui, sans vraiment passer par le romantique hey, ça te dis que toi et moi on partage nos placards ?.

« Monter à cheval ? Je connais les bases, avec comme tu le dis, avec les ailes, pas pratique dès que tu sors des terrain bien dégagés. » Ou bien il fallait qu'il trouve la technique pour les enrouler, les plaquer autour de son torse et cela n'avait jamais été très agréable. « Pourquoi, t'en as envie ? » Il croisait les doigts pour qu'elle lui réponde par la négative. Il était prêt à mettre sa main à couper que le voir lui, se taper les fesses sur un cheval pendant une heure, ruinerait leur couple en moins de temps qu'il en fallait pour dire oups. Il le pressentait : il ne serait ni classe ni gracieux. Pourtant avec ce qui suivit, Luke aurait mille fois préféré ce scénario. Le froid, c'était son truc à elle ça. D'eux d'eux, il était le gros frileux, elle était la reine des neiges, chacun avec son rôle à jouer. Or, en ce moment même, quelque chose clochait avec la jeune femme. Aussitôt il repensa à sa décision d'avoir cette discussion loin de tous et eut envie de s'en mordre les doigts : c'était comme s'il avait pressentit qu'un malheur allait – encore une fois -leur tomber dessus. « Attend ne... » Thalia recula d'un pas et il mit à peine deux secondes à comprendre. La situation lui échappait, et elle voulait le préserver (dieu soit loué!) même si le froid avait commencé à lui engourdir les membres. « Ok, ok... reste calme.... » Il ne savait pas quoi dire, pas quoi faire, ni ou se mettre. La vérité la voilà, elle n'avait jamais déconné comme ça. Gaffé plusieurs fois, oui. Mais cela n'avait jamais été... très grave ? En tout cas, il n'avait jamais sentit le danger arriver comme il le sentait maintenant. Si elle lui avait interdit en quelque sorte de l'approcher, il sentait quand même que quelque chose en lui avait envie de la protéger. Il tendit ses doigts vers la jeune femme, méfiant mais avec la ferme intention de l'aider. « Ça va aller, calme toi, respire et heu... » Il se sentait con, et surtout, en danger. Ses pieds avaient quittés la terre ferme pour plus de sûreté, ses ailes s'agitant doucement dans son dos. Bon sang, comment en est-elle arrivée là ? Un de ses doigts l'effleura et il le retira aussitôt. La sensation de brûlure qu'il sentit à l'extrémité de ce dernier lui fit regretter son geste.

Code by Sleepy


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Lun 12 Fév - 12:24



"Stay with me"

If I seemed dangerous, would you be scared ?- Imagine Dragons




Pour mieux tenter de me concentrer, je ferme les yeux en me forçant à respirer le plus calmement possible, une chose à la fois. Inspire, expire, inspire…mais ça ne fonctionne pas, mon cœur bat beaucoup trop fort dans ma poitrine et je commence à avoir mal aux mains tandis que je les serre de toutes mes forces en cherchant à reprendre le contrôle. Jamais, même dans mes accès de colère les plus forts, je n’avais dérapé à ce point et ce qui m’inquiète avant tout, c’est de savoir que je ne suis pas seule, que Luke est près de moi. Des images du dernier homme à avoir assisté à ce spectacle fusent devant mes paupières closes et je sens la panique monter de plus en plus pour me comprimer la gorge. Il est hors de question que je lui fasse du mal, il a déjà traversé bien assez. Pourquoi est-ce que ça arrive maintenant alors que les choses allaient bien ?

Ne parvenant pas à retrouver mon calme, je rouvre les yeux, croise le regard de Luke, tout aussi perdu que moi. Aucun de nous deux ne sait ce qui se passe et je sens bien qu’il veut m’aider sans parvenir à savoir comment. Si on en réchappe sans bobos, ça risque de nous travailler pendant quelques temps. Mes dents claquent tant je frissonne et je peine à ouvrir la bouche mais je tente tout de même de détendre l’atmosphère, en pure perte mais de toute façon, face aux situations épineuses, l’humour reste la meilleure arme.

P….pourquoi toi….tu évolues c…comme un Pokémon et moi, mes…mes pouvoirs essaient de me t…tuer ? C’est du s….sexisme !

Si c’est pour cafouiller comme Porky, autant me taire, ça vaudra mieux. Je voudrais rire mais n’émet qu’un son de plainte, non, non, non, je m’étais promis d’être forte devant lui, pas une petite chose fragile. Mais j’ai tellement froid que ma honte est vite étouffée. Au moins, je ne pleure pas car sinon, je suis sûre que ça me gèlerait les joues et toute cette histoire est déjà bien assez ridicule. Luke ne peut même pas m’approcher, suspendu en l’air par ces ailes qui lui sauvent en ce moment la vie (ou les orteils, au choix). Une petite voix pathétique en moi me souffle de le rejoindre, pour qu’il me rassure peut-être, ou plutôt qu’il me réchauffe. Mais ce serait dangereux en même temps que tentant. Jamais je n’ai eu autant envie de pouvoir me blottir contre lui et aussi peur de le faire. Je recule encore, tente de respirer doucement sans quitter mon petit ami des yeux, cherche en lui ce qui me manque, quelque chose pour m’apaiser. Mais tout hurle, de froid, de douleur, de peur. Recule loin de lui. Garde ton calme. Bon sang, ça fait mal. Tu vas le tuer. Je ne contrôle rien. Prends-moi dans tes bras. Jamais tu n’aurais dû l’emmener ici. Lui, il peut te réchauffer. J’ai froid. Ecarte-toi de lui !

Mes pieds engourdis reculent encore, mon cerveau peine à analyser ce qui se passe. Les écuries sont loin mais je ne peux pas m’en approcher sans danger, pas plus que de l’institut. Mon petit ami est avec moi et c’est plus inquiétant qu’autre chose. Une solution, bon sang, trouve une solution. Mes doigts sont trop douloureux et raides pour que je tente même de prendre mon portable, je ne suis même pas sûre qu’il tienne dans ma main avec ce qui se passe. Alors je me contente de les tendre pour comme si cela pouvait créer une barrière entre Luke et le danger ambulant que je deviens. Mes mains sont livides et bleues, mes manches couvertes d’une épaisse couche de givre et le sol autour de nous est couvert de verglas. Encore une fois, je tente de retrouver mon souffle, mon calme, un point de repère en fixant le mutant qui vole toujours. Mais au lieu d’une parole rassurante ou d’une idée brillante, ce sont des mots plein de sens mais aussi affreux à l’oreille en cet instant, qui franchissent mes lèvres.

Je t’aime Luke…excuse-moi.


C’est affreux comme cela peut sonner comme un adieu alors que je n’ai aucunement l’intention de mourir, encore moins de le tuer. Mes pensées s’affolent et je me rends compte que mon pire cauchemar est en train de se réaliser. Encore pire que celui avec la mante-religieuse géante qui me décapite. Mon corps est en train de me détruire mais je m’en fiche, tout ce qui tourne en ce moment dans mon esprit, c’est qu’il faut que mon ange file à l’abri. Il est la meilleure chose qui me soit arrivée depuis mon arrivée ici voire même, depuis ma naissance. En quelques catastrophes et autres sourires, il a su se hisser aussi haut que mon Papa Longues jambes et c’était tâche ardue. Je ne veux pas le perdre, pas comme ça ni autrement. Il faut que ça s’arrête… Il faut quelque chose pour me réchauffer, il me faut une source de chaleur. Les bras autour de mes épaules, je me recroqueville sans même espérer que cela change quelque chose, me contente d’essayer d’apaiser la panique en moi, ne quitte pas Luke des yeux un seul instant. Prends-moi dans tes bras, ça fait mal. J’ai froid, réchauffe-moi. J'ai besoin de toi.


Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Mar 13 Fév - 18:01



"Stay with me"

I'm not afraid to touch the flame




Il n'avait pas aimé la manière dont les mots de la jeune femme avaient sonné dans sa bouche. C'était comme des adieux avant la fin, un départ imminent, ou la mort. Et les adieux... Non, ce n'était pas pour aujourd'hui. Pas maintenant, ils avaient encore bien trop de chose à explorer tous les deux avant de se quitter pour un monde meilleur. Sauf qu'il ne pouvait rien faire. Rien de rien. Hormis la regarder se torturer mentalement – et sans doute physiquement – il ne pouvait rien faire sans risquer de finir complètement congelé. Et pourtant, la regardait souffrir lui faisait tout aussi mal. Et puis la température en avait pris un sacré coup, et rapidement chacun de ses souffles se solda par un petit panache de buée très légère, mais tout de même présente. Merde... Peut-être... je dois aller chercher de l'aide je...

« Thalia, écoute moi je... »

Il n'avait aucune envie de la laisser toute seule ici. Parce qu’il imaginait le pire. Et qu'il avait toujours en travers de la gorge son propre kidnapping. Alors certes, ils étaient au sein de l’institut mais... Mais il se devait de prendre son courage à deux mains. Ne pas rester là à rien faire, ne pas rester là à la regarder se congeler de l’intérieur et lui lancer des regards larmoyants. Il risqua à nouveau de tendre une main vers elle mais la recula bien vite. Ses doigts étaient trop pâles et la prochaine étapes, c'était le bleu. Il ne pouvait pas risquer d'y passer.

« J-je vais aller chercher quelqu'un heu... »

Quelqu'un qui fait des flammes ou qui annule les pouvoirs, quelque chose dans ce genre, voilà. Mais il faut que quelqu'un te sorte de là, et cette fois-ci – si toutefois j'ai été un jour ton chevalier servant – ça ne sera pas moi.

«... pour t'aider ! » termina t-il, la voix plus assurée. « Surtout essaie de... »

Non, rien. Il allait balancer un « de te contrôler » mais le moment était mal venu. Vite, il fila à tire d'aile hors des écuries, prenant grand soin d'éviter sa petite amie au supplice par terre et vola en direction de la vieille bâtisse.

* * *

Jamais il ne lui avait semblait entendre son cœur tambouriner aussi vite. Sauf peut-être la première fois qu'il l'avait embrassé, mais c'était différent. L'instant, les sentiments, ce n'était pas du tout la même chose. Il n'avait jamais eu peur pour quelqu'un d'autre que lui même. Hors depuis l'homme fou... Si. Pour elle. Et aujourd'hui, c'était pire que tout. Quelqu'un, s'il vous plat, quelqu'un...

Le voilà qui beuglait à travers les couloirs de l’institut pour trouver quelqu'un. Luke le garçon solitaire qui n'ouvrait jamais sa bouche en public. Luke dont les gens ne connaissait que le prénom et le don tant il était discret depuis son arrivée par ici. Lui qui ne demandait jamais rien à personne. Aujourd'hui il cherchait une main tendu pour sauver la première personne qui l'avait approché – pensait-il – sans se soucier de son sale caractère. Et puis, au détour d'une énième couloir un peu trop désert, une main tendue...

Code by Sleepy


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Jeu 15 Fév - 9:57



"Stay with me"

If I seemed dangerous, would you be scared ?- Imagine Dragons




Impuissant face à la situation, l’hésitation de Luke est presque palpable et je m’en veux plus que tout de lui imposer un tel choix. Ce serait tellement mieux si les choses étaient simples mais à bien y réfléchir, elles ne l’ont jamais été entre nous et c’est ce qui fait le sel de notre couple. Si ce sel pouvait éviter de nous tuer, ce serait encore mieux. A défaut de pouvoir lui dire clairement de partir sans culpabiliser, je lui adresse un signe de tête entendu ; de toute façon, il sera mieux loin d’ici. Le pauvre, je vois dans ses yeux qu’il est partagé et tout ce que je peux faire pour lui faciliter la tâche, c’est de me forcer à sourire, pour lui traduire que ça finira bien, que je ne risque pas de m’enfuir en son absence. Peut-être que c’est ça notre destin, qu’un rencard sur deux échoue lamentablement. Non, mieux vaut ne pas envisager cette hypothèse.

Un souvenir s’impose dans ma mémoire, je revois Luke, une sucette à la bouche et des enfants autour de lui. Halloween, soit notre première sortie ensemble. A l’époque, on essayait de se connaître et c’était encore assez vacillant. Ça avait été une bonne soirée, pas mémorable mais la preuve que l’on pouvait passer un bon moment ensemble, sans se chamailler. J’avais presque oublié cette sortie, d’autres avaient été plus particulières comme notre séjour dans le labyrinthe ou nos « retrouvailles » à Disneyland. Des moments bien plus forts en somme. Pourtant, c’est vraiment cette nuit d’Halloween qui me revient à l’esprit, pour l’air heureux qu’avait Luke en sortant tranquillement avec ses ailes, sans craindre des remarques ou devoir les cacher. Il était lui-même.  Déjà à l’époque, je m’étais fait la promesse de revoir ce sourire le plus souvent possible. Est-ce que je vais rompre cette promesse aujourd’hui ?

Je ne peux empêcher mon cœur de se serrer en voyant le mutant ailé partir, même si c’est pour le mieux. Le froid semble s’infiltrer plus profondément en moi maintenant que je suis seule, c’est entièrement psychologique mais ça n’en reste pas moins douloureux. Mes doigts sont raides et engourdis, je ne suis pas sûre de pouvoir remuer quoi que ce soit. Reviens Luke, j’ai besoin de toi, ne me laisse pas. J’ai tellement froid, ça fait mal. Reviens, prends-moi dans tes bras. Je sens que si je ferme les yeux, la situation va empirer sans que je sache encore comment alors je m’obstine à ne pas baisser les paupières, même si c’est plus difficile à chaque seconde qui passe. La douleur me fatigue, le froid me fatigue mais je continue de fixer obstinément le paysage devant moi, désertique et couvert d’un givre plus épais de minute en minute. Prise d’une bouffée d’ironie, je me mets à chanter de mon mieux, pour m’occuper l’esprit, pour chasser les idées noires. Ma voix n’est qu’un filet mince, les mots s’envolent sans vraiment être formés mais qu’importe, ça reste une chanson.

The snow glows wild on the mountain tonight, not a footprint to be seen. A kingdom of isolation and it looks like I’m the queen…

***

Difficile d’ignorer les appels de détresse qui résonnent dans le couloir, surtout quand ils sont poussés par quelqu’un d’aussi discret que le mec ailé qui approche à grands pas. Isolé dans un couloir, comme souvent pour pouvoir mener ses expériences, Esteban arrondit des yeux surpris en voyant débouler ce gars dont le nom lui échappe mais les ailes un peu moins. Il l’a déjà vu, à la bibliothèque, dans certains de ses cours. Un mec plutôt silencieux et réservé, pas le genre avec qui tu te tapes des barres à l’intercours. Qu’est-ce qu’il veut, celui-là ? Rien qu’à sa tête, on devine qu’il est en panique et ça suffit à Esteban pour lever la main, intrigué, sans même prendre la peine d'éteindre les flammes qui naissent de ses bras et avec lesquelles il adore jouer dès qu'il en a l'occasion.

Mec, qu'Est-ce qui t'arrive ?

Il veut bien aider mais il a aucune idée de comment. Ce type a l'air désespéré, peut-être qu'il y a besoin de planquer un cadavre, ce serait fun. En plus, Esteban a des bras solides dont il fait gonfler les biceps à la moindre occasion alors si le petit chétif a besoin d'un coup de main, il est là.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Lun 12 Mar - 19:27



"Stay with me"

I'm not afraid to touch the flame




Un garçon qui faisait des flammes.... C'était exactement ce qu'il fallait. Au bon endroit, au bon moment celui là pensa Luke. Il n'avait aucune idée de son prénom d’ailleurs, juste un vague souvenir de l'avoir vu squatter quelques heures à la bibliothèque, mais rien de marquant, pas même un physique qui aurait pu l'intéresser un peu plus en détail. Mais peu lui importait. Il était là, avec sa main tendu, et il se devait de saisir l'occasion. Alors oui, il n'avait pas l'intention de brûler vuve sa petite amie, disons que cela ne faisait pas partit de ses plans.

« J'ai besoin de toi. »

Il lui balançait ça comme une évidence, une invitation à le suivre dans les plus brefs délais. En réalité, c'était plu un ordre, car il s'était saisis d'un de ses bras qui avait arrêté de générer de petites flammes pour le traîner derrière lui, sous les regards u peu médusés des camarades présents dans le couloir. Alors oui, ils devaient tous se dire qu'il avait fait le vol de trop, et qu'il était tombé de haut, avec ses yeux ronds, sa respiration saccadée et cet air mi-apeuré, mi-paniqué sur le visage.

« C'est là, dans les écuries, y'a... »

Comment expliquer la situation le plus simplement possible, hein ? Il ne pouvait pas. Il avait du mal à articuler, à se faire comprendre, voire même à parler en courant avec ce pauvre gars derrière lui. Comment puis-je lui expliquer, comment...

« C'est Thalia... »

Il lui balançait son prénom comme ça, comme s'il s'agissait d'une évidence. Comme s'il connaissait la jeune femme, mais en fait, il n'en savait foutrement rien du tout. Il était juste là, le cœur tambourinant dans sa poitrine, traînant la seule personne qu'il croyait apte à résoudre son plus gros soucis du moment : sa copine qui déraillait complètement. De nous deux, pensa t-il alors, tu étais bien la dernière que j'imaginais foirer comme ça, vraiment. Tu es celle qui a le caractère le plus doux, et qui a toujours plus ou moins contenir tes émotions et là... C'est toi qui t'échappe, qui dérailles, qui brise tout... Quand il arrivèrent au abords des écuries, complètement essoufflé pour sa part, il lui fut difficile d'ignorer la vague de froid qui en émergeait.

« E-elle est là-dedans ! Elle... »

Elle a froid, elle a peur, elle est seule et je ne peux rien faire pour elle. Voilà, c'était ça la terrible vérité qui s'imposait face à lui. Il était incapable de sauver sa propre petit ami, c'était à un autre de gérer tout ça. Lui restait sur la touche, une nouvelle fois. Si tu savais comme je m'en voulais Thalia, si tu savais, pensa t-il très fort. Ils firent le tour des écuries pour arriver devant la porte principale.

« Tu peux faire quelque chose avec tes flammes ! »

C'était une évidence, une obligation, et de toute façon, ce garçon n'avait pas le choix. C'était ou ça, où se prendre un poing dans la figure de la part de Luke parce que oui, il s'en sentait pleinement capable sur le moment.

Code by Sleepy


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Mar 13 Mar - 12:43



"Stay with me"

If I seemed dangerous, would you be scared ?- Imagine Dragons



Esteban ne comprend absolument rien à ce qu’essaie de lui dire le blond mais le suit sans discuter jusqu’aux écuries où il est difficile de ne pas remarquer les dégâts. Le givre a recouvert chaque surface disponible, continuant de craquer sourdement à certains endroits tandis que le silence pèse sur la zone sinistrée. On se croirait dans un autre pays, genre Scandinavie où on croise les loups et des ours polaires. C’est du moins ce qu’un jeune homme nul en géographie pense en voyant le terrain.

Oh putain ! C’est vous qui avez fait ça ?! La vache….

Le mutant n’en croit pas ses yeux et n’arrête pas de jeter des coups d’œil choqués à Luke tandis qu’ils font le tour des écuries pour arriver à la porte. Autant dire que le pyromane n’est plus si sûr que ça de pouvoir aider cette allumette avec son problème de copine. Qu’est-ce qui s’est passé au juste ? Ils ont eu une dispute de couple ? Elle est frigide ? Nan, celle-là était pas drôle, tant pis. Mais faut avouer que la situation est complètement invraisemblable. Enfin, Esteban, ce minus a besoin de toi, montre-lui de quel bois tu te chauffes, haha.

***

La chanson n’a pas pu être finie, je n’ai jamais réussi à poursuivre au-delà du premier refrain, pourtant j’ai vraiment essayé mais même les paroles ont commencé à grésiller dans ma tête en même temps que cette pensée obsédante qui ne cesse de tourner « tu as tout gâché, tu as tout gâché ». Plongée dans le silence glacé que j’ai créé de mes mains, j’en viens à songer que Luke ferait mieux de ne pas revenir du tout, de ne pas essayer de m’aider tant tout ceci a dégénéré à une vitesse folle. Dire que tout était devenu parfait depuis notre retour de New-York, nous avions réussi à trouver notre rythme, j’allais devenir professeur, nous serions parvenus à recréer un semblant de normalité au sein même du repaire des anormaux. Mais non, il a fallu que je brise ce fragile équilibre. Les yeux obstinément grands ouverts, je me rends compte soudain de deux choses : d’abord, que je me suis retrouvée étendue sur le sol sans trop savoir quand mes muscles ont lâché prise, les sentant encore raidis de froid. La seconde, c’est que deux tâches sombres viennent d’apparaître dans mon champ de vision et sont en mouvement. Ce qui ne peut signifier qu’une chose : Luke a trouvé de l’aide (ou alors, la Mort a pris un stagiaire).

Avant que mon cerveau n’analyse ce qui est en train de se produire, l’une des deux silhouettes s’est rapprochée avec hésitation et me fixe en ayant l’air complètement perdu. Ses bras rougeoient et il commence à les approcher par saccades, semblant se demander si ses flammes vont me faire du bien ou me réduire en cendres. Son plan est probablement de me réchauffer comme ça mais ce n’est pas très concluant. Une bouffée d’agacement incompréhensible me prend à la gorge et je sens monter en moi une idée folle mais tenace. Ça ne fonctionnera pas, il est trop loin, ses petites flammèches ne font aucun effet, c’est ridicule. Il faut de la chaleur, de la chaleur, de la chaleur . Je tends la main vers le bras du mutant, mue par une sorte d’instinct insensée qui fait se mouvoir mon corps avant même que mon cerveau ne comprenne. Qu’on me pardonne, je suis si fatiguée que je me branche en mode pilote automatique.

Ma main tremble et se pose sur la peau nue du jeune homme, ne craignant nullement les flammes qui me lèchent les doigts pour s’éteindre aussitôt. Qui du feu ou de la glace, je commence à entrapercevoir la réponse de l’énigme. Engourdis par le froid qui continue de se répandre (Luke, dis-moi que tu es loin de tout ça…), mes doigts parviennent à vaincre la tétanie pour se refermer sur le bras du mutant qui laisse échapper un glapissement surpris et tente de reculer. Cependant, je tiens bon, fermement accrochée à lui car je sens qu’il apporte finalement une solution au problème. Donne-moi un peu de ta chaleur, laisse-moi me réchauffer. Les flammes s’éteignent peu à peu et le mutant se débat tandis qu’une vague de chaleur bienvenue m’envahit de la tête aux pieds, calmant au fur et à mesure la tempête glacée qui ravageait tout en moi et au dehors. Lorsqu’enfin je sens que tout ce cauchemar est terminé, je relâche le bras qui m’a secouru et pousse un soupir de soulagement.

Mon sauveur recule avec effroi comme si j’étais le diable, tenant son bras et frissonnant en tentant, en vain, de rallumer ses biceps. Calme-toi, un plaid, une boisson chaude et tu seras comme neuf, arrête de geindre. Je ne le dirai pas à voix haute mais c’est une pensée qui me vient tandis que je me relève doucement, cherchant des yeux la seule personne que j’ai envie de voir, dans les bras duquel j’ai envie de me blottir maintenant que l’on ne risque plus rien. Exténuée et encore choquée par toute cette aventure, je ne réfléchis pas encore à ce qui vient de se passer, il sera temps plus tard. Pour le moment, je veux juste retrouver mon ange salvateur.

Luke ?



Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Mar 13 Mar - 23:51



"Stay with me"

I'm not afraid to touch the flame




Ce n'était clairement pas le moment de plaisanter mais pourtant ce garçon – son prénom allait-il lui revenir un jour?- tenta la chose. Avant de se manger un regard mauvais du jeune mutant ailé. Et il baissa les yeux, comprenant visiblement que l'humour n'était pas le bienvenue maintenant. Quoi que, avec Luke l'humour était rarement le bienvenue parce qu'il était lui même très peu réceptif aux diverses blagues et remarques jugés « marrantes » que l'on pouvait lui faire au quotidien. Il suffisait de voir son actuel colocataire pour le comprendre.

Et alors que le faiseur de feu entra en action, Luke détourna le regard. Sur les conseils de l'autre garçon il quitta même les lieux. Le feu, la glace, qui allait l'emporter... est-ce que les deux allaient s'en sortir ? C'était totalement imprudent de faire ce genre de chose ici. D'appeler un simple élève de l'institue à l'aide pour ce genre de cas gravissime. Mais non il avait été lui même, une fois de plus, une fois de trop, imprudent et impulsif. Tu parles de l'ancien toi, ou du vrai toi, celui que tu veux être Luke ? Et cette voix dans sa tête. Sa propre voix en fait. Celle qui lui chuchotait de temps en temps que sa vie était fausse, qu'il se mettait lui même des œillères. Que son ancienne vie, que l'ancien lui, celui qui avait oublié une part importante de sa vie, n'attendait qu'une chose : qu'il apprenne la vérité et qu'il sache enfin. Et il était là, les mains plaquées sur les oreilles comme pour devenir sourd à ses propres remarques internes, alors que sa petite amie souffrait sans doute le martyr, et qu'un illustre inconnu risquait aussi sa peau pour la sauver. Rien n'avait de sens ici, rien du tout. Je suis sûr qu'avant, il n'aurait jamais fais ça, jamais.

Il entendit son nom s’élever de quelque part dans les écuries, mais ses jambes refusèrent de bouger. Avaient-ils terminé ? Le garçon lui avait-il sauvé la vie ? Est-ce que tout allait bien là-dedans ? C'était autant de questions sans réponses qui se bousculaient dans sa tête. Et il n'avait qu'à faire quelques pas pour constater les faits mais... Ses pieds restaient là, cloués au sol. Finalement ce fut l'autre garçon qui émergea le premier, en sueur, l'air lessivé, épuisé par l'épreuve qu'il venait d'affronter. Et Thalia sur les talons, elle aussi complètement... Il n'avait pas de mot pour la décrire.

« Merci... » souffla t-il alors à l'adresse du garçon.

Dire merci avait toujours été compliqué pour moi, tu le savais, hein Thalia ? pensa t-il alors. Il n'aimait pas ces mots qui lui donnait l'impression de devoir quelque chose en retour. Et « merci » en faisait partit. Il baissa les yeux, les joues en feu à cause du trop pleins d'émotions qui lui brûlait le corps. Il n'osait pas faire un pas de plus vers elle, dire un mot de plus... Quelque part, tu étais sûr que c'était de ta faute, hein ? Pas lui. Pas cette voix. Qu’est-ce que tu avais bien pu lui dire qui avait provoqué ça, hein Luke ? Il du se contrôler pour ne pas hurler à la voix de se taire. Ferme là toi, ferme làààà. Mais oui, comme toujours, il ramenait toujours tout à lui.

Code by Sleepy


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Jeu 22 Mar - 12:42



"Stay with me"

If I seemed dangerous, would you be scared ?- Imagine Dragons



Le mutant quitte les lieux rapidement, sans demander son reste et regrettant pour la première fois de sa vie de ne pas avoir emporté une veste ou un pull. Aux remerciements de Luke, il se contente de répondre par un grognement avant de filer vers les bâtiments, décidé à fuir au plus vite ce duo de malades mentaux qui auraient plus leur place dans une cellule qu’une école. Enfin, ne nous attardons pas plus sur Esteban qui, après avoir passé quelques temps au chaud, sera comme neuf. Au moins, il y a peu de chances qu’il reparle de cette histoire.

***

Guidée par le jeune homme qui m’a probablement sauvé la vie, je sors des écuries sans cesser de chercher à apercevoir la personne la plus importante qui soit. Bon sang, il a dû avoir une peur bleue, le pauvre. Il est certain que toute cette histoire risque de nous hanter pendant quelques temps mais nous avons connu pire, ce n’est pas ça qui va enrayer notre couple. Nous avons traversé des disputes, des revirements, des enlèvements, des galères comme on en rencontre qu’une fois dans toute une vie et pourtant, nous sommes encore là. Alors il n’y a pas de raison de s’inquiéter, ne pensons qu'au fait que les choses se sont arrangées.

Passer par autant d’émotions (et de températures) m’a exténué mais je n’y songe pas, ne sent même pas mon corps en rejoignant Luke au dehors. Le mutant qui m'a aidé nous laisse entre nous et ce n’est pas plus mal, surtout au vue des regards horrifiés qu’il ne cesse de me jeter. Peu importe, en cet instant, je me fiche bien de ce qu’il peut penser. Non, j’ai bien plus important. Sentant que tout danger est écarté, je m’approche doucement de mon petit ami, tend la main pour la poser sur sa manche plutôt que sur sa peau même si je n’ai qu’une envie, c’est qu’il me prenne dans ses bras. Rien qu’à la façon dont il se tient, je comprends sans peine combien tout ceci a été difficile pour lui et je m’en veux de lui avoir infligé une telle angoisse. Même si ce n’était pas de ma faute jusqu’à preuve du contraire. Pour le moment, la cause importe peu, je ne veux penser qu’au soulagement et au fait que je peux encore regarder celui que j’aime.

C’est fini Lulu, tout va bien maintenant.

Quelque chose en lui me souffle qu’il ne vaut mieux pas que je m’approche plus. Lui qui est déjà peu tactile en temps normal doit être à fleur de peau et s’il y a bien une chose que je ne veux pas, c’est l’énerver ou le mettre mal à l’aise. Je réprime donc au plus profond mon envie de me blottir contre lui pour relâcher la pression, me contente de lui sourire en gardant ma main posée sur son bras. C’est amusant, j’ai probablement frôlé la mort mais je m’en fiche, tout ce qui m’importe, c’est Luke et le fait de le rassurer, de lui faire oublier combien ces derniers instants ont été éprouvants. En même temps, il a l’air –à juste titre- totalement chamboulé et je me suis promis depuis longtemps, de toujours l’aider à aller mieux. Oublier sa famille et ce qu’il a subi l’a peut-être libéré d’un immense poids mais je le connais encore assez pour savoir qu’il n’est pas forcément d’un naturel insouciant.

Parle-moi, mon ange.


C’est une demande murmurée plus que formulée à haute voix, je vois bien qu’il est en train de se refermer sur lui-même et ça m’angoisse plus que n’importe quel coup de froid (mauvais jeu de mots, j’assume). Il y a quelques années, j’aurais peut-être été plus directe avec un « dis-moi ce qui ne va pas » ou un « comment tu te sens ? » plus abrupte mais il me semble que ce ne serait pas la bonne démarche à avoir. L’important, c’est qu’il ne se recroqueville pas dans sa coquille, derrière sa muraille que j’ai peiné à percer. Encore aujourd’hui, il reste encore quelques murs entre nous, nous ne sommes pas totalement ouverts l’un à l’autre mais j’ai l’espoir que ça suffise pour qu’il extériorise un bon coup. Rien que parce que, égoïstement, j’ai envie de retrouver mon Lulu après tout ça. Peut-être que je me concentre autant sur lui pour oublier l’accident en lui-même, la peur, la douleur, l’immense fatigue et surtout, ce que j’essaie d’occulter mais qui risque de me revenir en mémoire dans quelques temps : la façon dont tout ceci s’est finalement terminé. Non, je refuse d’y penser. Pas maintenant, il y a plus important.

Autant pour laisser le jeune homme tranquille qu’à cause de la fatigue, je laisse retomber ma main le long de mon flanc pour regarder autour de nous. Après l’angoisse de la tempête, le calme n’est pas totalement revenu, une tension s’est formée et j’attends Luke, j’attends de savoir si tout ira bien ou si cet accident a des répercussions. Mes jambes tremblent, vidées, et je m’en fiche, entièrement tournée vers mon petit ami auprès duquel je me retiens de faire tant, par crainte que quelque chose ne se brise. Est-ce que c’est déjà le cas ? Non, ça ne se peut pas, je n’y crois pas. Tout ira bien à présent.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

Célibataire.
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
♣ Croco. (avatar) ANESIDORA (signature)
631

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Jeu 22 Mar - 17:06



"Stay with me"

I'm not afraid to touch the flame




Il ne le vit pas, mais il devina que le mutant faiseur de feu venait de s'éloigner, sans doute sonné par tout ce qu'il venait d'endurer. Il n'avait aucune idée de comment tout cela s'était passé, à l’intérieur des écuries, mais au moins, le bâtiment tenait toujours debout, rien n'avait gelé vu de l’extérieur et rien avait pris feu non plus. Il aurait ou se montrer positif – rien que pour une fois, une seule petite fois – mais non. Non il gardait les yeux rivés vers le sol, avec cette mine même mien boudeuse qu'il affichait étant môme après s'être fait reprendre par son père ou par sa mère. La voix de Thalia se fit entendre, juste là, tout près, mais visiblement elle aussi avait sentit qu'il ne valait mieux pas en faire – ni en dire – trop. Si en temps normal il aurait pris un malin plaisir à la reprendre sur le « Lulu » qu'il ne supportait d’ordinaire pas (il faisait juste semblant de temps en temps de trouver cela mignon, mais c'était plus pour les beaux yeux de Thalia qu'autre chose) cette fois-ci il ne se prononça pas. Tout va bien, tout va bien… c'est toi qui a frôlé la mort ou je ne sais quoi Thalia, pas moi, pensa t-il, soudain un peu agacé par la situation. Il ne savait pas trop pourquoi il avait cette subite envie de s'énerver, là, tout de suite, mais elle venait de le prendre comme ça. Bah vas-y, tu te lâche, tu cris et tu lui fais peur un grand coup, comme autrefois, et après tu tournes les talons pour te donner ce genre un peu mystérieux et mauvais que tu avais autrefois… Il dégaina enfin relever les yeux vers elle. La ferme toi, arrête de… Arrête de me pourrir l'esprit.

« Je... »

Je, tu, il… Pfft. Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il s'apprêtait à lui dire en réalité. Il avait débuté une phrase sans savoir où il voulait aller. En temps normal ses pensées étaient assez claires et ordonnées, sauf quand cette vilaine petite voix venait lui faire la morale sur ce que l'ancien Luke aurait fais, et sur ce ô combien ce que faisait le nouveau était nul, inutile, indigne de lui. C'était dans ces moments là que je regrettais d'avoir tout rasé, mes souvenirs, des bribes de la vie… Et de ne rien t'avoir dis là-dessus Thalia, pensa t-il, amère. Ses épaules s’affaissèrent un peu et son nez retomba vers le sol.

« Je vais rentrer. »

Voilà, ça n'avait aucun sens, c'était du Luke tout craché. Il se repliait – encore une fois – pour aller voir si l'herbe était plus verte ailleurs, juste pour oublier qu'il avait manqué de finir complètement congelé il y a moins d'une heure… Il voulait juste replonger dans un de ses livres fétiches du moment, oublier, encore oublier, oublier jusqu'à ne plus rien ressentir. Il tourna les talons, enfonçant les mains dans ses poches de jeans, pour s'éviter de devoir lui faire face. Ne me rattrape pas, s'il te plaît, laisse moi juste tout seul, tu sais que j'en ai besoin.

Code by Sleepy


† blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   Ven 23 Mar - 12:06



"Stay with me"

If I seemed dangerous, would you be scared ?- Imagine Dragons



Le trouble de Luke est palpable mais je me tiens immobile, tel un ornithologue devant une espèce rare qu’il craindrait d’effrayer. Mes doigts fourmillent d’envie de le prendre dans mes bras, de lui prendre la main ou de me blottir contre lui pour lui murmurer que tout va bien. Mais il me faut me retenir, ne rien faire du tout, attendre. Attendre le temps qu’il faudra pour qu’il se calme, pour qu’il reprenne ses esprits. Tout ceci s’est passé si vite, il est peut-être encore sous le choc et je ne peux pas l’en blâmer. Qu’il prenne son temps, je resterai debout près de lui autant de temps qu’il le faudra. C’est stupide mais j’espère sincèrement que tout ceci se tassera rapidement, que l’on en rira sous peu et que ça ne gâchera pas nos années d’efforts. Si c’était le cas, j’en assumerais toute la responsabilité mais l’idée me déplait fortement. Non, ne soyons pas pessimiste.

Je vais rentrer.

Il fuit. Ça faisait longtemps… Non, je ne dois pas penser ça, je me monterais injuste envers lui. Ce n’est pas grave, je sais ce que je dois faire ou du moins, ce que je ne dois pas faire. Je hoche la tête en baissant les yeux, le laissant aller où bon lui semble. Comme je dois rentrer à l’institut moi-aussi, je m’écarte et prend le chemin du retour en restant à bonne distance. Autant laisser Luke tranquille, le temps qu’il digère, le temps qu’il aille mieux. Parce que ça finira par aller mieux, il va s’en remettre.  Une crainte sourde me prend et je repense à son anniversaire, à la serre, au labyrinthe. Toutes ces fois où il m’est apparu incompréhensible, où il s’est énervé sans que je comprenne pourquoi, où les choses ont dégénérées. Aujourd’hui, il n’est plus le même Luke mais au fond, est-il vraiment impossible qu’un tel cas de figure se présente ? Même si nous avons mis certaines choses à plat, même si nos rapports n’ont jamais été aussi bons que ces derniers temps….N’y a-t-il pas un risque que l’homme que j’aime redevienne celui qu’il était : morne, revanchard et insaisissable ? Je préfère chasser cette hypothèse de mon esprit, comme d’autres d’ailleurs. C’est dramatisé une situation qui n’a pas besoin de l’être. Luke est simplement…sous le choc et ça va s’arranger.

Je n’ai, de toute façon, pas la force d’investiguer plus aujourd’hui. Il est préférable d’abonder dans son sens et de le laisser en paix, rien que pour éviter une dispute. Non, plus de disputes, nous en avons assez eu. Je vais le laisser tranquille, rentrer et m’effondrer sur mon lit pour les deux ou trois prochains jours, le temps que mon corps se remette, le temps que mon petit ami retrouve son état normal. D’ici quelques temps, cette journée sera de l’histoire ancienne, j’aurai retrouvé mes forces et surtout, Luke sera fidèle à lui-même. Les choses reprendront leur cours, ça ne nous atteindra pas. Conséquence de l’accident ou simple réflexion, mon propre optimisme me parait bien vacillant.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: [terminé] Stay with me (Hobble)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[terminé] Stay with me (Hobble)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique et news de Stay with me
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: XAVIER'S SCHOOL :: extérieur de l'institut :: Les écuries-