.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 I'm not a pain in your ass, I'm just very vocal about my opinions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Lily Tyler -
they bend stuff

manipulation de la lumière
Elève
28/06/2016
kristen stewart
Tumblr
18

MessageSujet: I'm not a pain in your ass, I'm just very vocal about my opinions    Mar 26 Juil - 14:13

Il y a des jours où on se lève en se disant que le monde est quelque chose de grand et beau, plein de miracles qui ne demandent qu'à éclore, de sourires qui vous sont destinés et de petites intentions qui rendent le monde le plus agréable.
Il y a ces jours là, et il y a les autres. Ceux où il faut pousser un peu – voir beaucoup pour que les miracles se réalisent - , où il fait distordre la réalité pour qu'elle semble enfin un peu plus belle, et où les sourires ne sont là que pour cacher la mesquinerie ou les mauvaises intentions. Clairement, Lily avait plus l'habitude d'être dans cette catégorie là que la première. Et s'il fallait provoquer les miracles pour qu'ils arrivent – bon, certes, le mot miracle était un peu grandiloquent, peut-être pourrait-elle se contentait de le remplacer par « quelque chose dans son intérêt » - elle était en tous cas prête à le provoquer. Et pour se faire, elle s'était armée de plusieurs feuilles imprimées. Si la plume était plus forte que l'épée, il était grand temps de le voir maintenant.

Parce qu'au bout de 4 mois, elle commençait sérieusement à se lasser des variations autour des légumes que lui infligeait le cuisinier. Oui, il était gentil, et faisait bien attention à ne pas mettre en contact ses repas avec des produits venus d'animaux tués, mais il avait encore des progrès à faire niveau diversification. Et ne parlons même pas du sucré. Oui, certes les Oréos sont vegan et c'était une chose merveilleuse, mais 1- tout le monde les prenait, 2- elle avait sérieusement envie d'autre chose. Un bon gâteau moelleux par exemple. Ou n'importe quoi d'autre.
Oui, il y avait besoin de 2 ou 3 – une dizaine ? - d'ingrédients en plus et de quelques conversions, mais ce n'était pas trop demander pour une jeune mutante stressée et fragile, non ? D'autant plus qu'elle ne doutait pas que bien d'autres seraient ouverts, si ce n'est content, de tester d'autres pistes.
Elle avait donc pris sur elle-même, dans sa grande magnanimité, pour venir apporter au cuisinier les copies de ce qui lui faisait envie.
Et zut en plus, c'était son boulot, non, de faire la cuisine tout en respectant les principes de chacun sans les carencer au point qu'elle devait être au bord de l'anémie !

Frappant doucement à la porte, Lily entra sans attendre de réponse. La cuisine était un lieu commun comme beaucoup d'autres à l'institut où elle avait peu de chance de heurter une sensibilité si elle ne se conformait pas à toutes les règles de bienséance.
Comme toujours, la cuisine était immaculée, pas un seul ustensile ne dépassant de son emplacement, aucune tache ne souillant le comptoir étincelant. Et comme partout, elle n'était équipée que du matériel le plus haut de gamme dans un état quasi neuf. C'était devant ce genre de constatation qu'elle se sentait véritablement pouilleuse, habillée à peu de frais avec des vêtements récupérés en friperie qu'elle avait elle-même soigneusement retouché pour leur donner une apparence flatteuse. Elle n'était pas la seule mutante à ne pas être née avec une petite cuillère en argent dans la bouche, mais ce manoir ne rendait pas aisé de ne pas l'oublier.

« William ? Vous êtes là ? J'ai trouvé quelques recettes intéressantes !»

Elle déposa son stock de recettes sur le comptoir avant d'aller se servir dans le frigo pour récupérer le flacon de lait de riz – son lait de riz, merci bien – et d'y boire directement au flacon. Le genre de petit comportement qui avait une tendance certaine à faire frémir le cuisiner, mais en quoi quelques germes déposées dans sa bouteille était bien méchant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: modérateurclasse deltaspicy squirrels
- William Wallace -
duco corporis

Xavier's ears and eyes
Bouclier permanent : qu'il soit physique ou mental, rien ne peut l'atteindre, sauf s'il baisse volontairement sa garde, ce qui arrive rarement...
Cuisinier de l'institut
05/06/2015
Channing Tatum
Lion-lame et autres
624

MessageSujet: Re: I'm not a pain in your ass, I'm just very vocal about my opinions    Mer 27 Juil - 16:27



Shield again !


Feat Lily et Liam.

Le service de midi était terminé depuis une bonne heure déjà mais Liam était toujours dans sa cuisine. Normal, il trouvait toujours quelque chose à astiquer pour se détendre.
Je vous vois venir, esprits tordus...
Comme d'habitude, tout semblait en ordre dans l'espace confortable et impeccable où s'alignaient les ustensiles dans une précision chirurgicale. Présentement, Liam attendait que le micro-onde sonne pour le nettoyer. Depuis peu, il s'était vraiment mis aux nettoyants bio et aux astuces de grand-mère qui, il devait bien le reconnaître, fonctionnaient aussi bien que les produits chimiques qu'il utilisait jusque là. C'était une suggestion du directeur. Liam, lui, ne risquait rien. Son bouclier le protégeait des émanations, mais il n'en allait pas de même pour tous et, puisque nettoyer était le hobby quotidien du grand gaillard, le directeur aimait autant que ce soit fait avec des produits naturels.
Il avait donc mis un bol d'eau et de vinaigre au micro-onde pendant deux minutes et, après que ça eut sonné, il ne lui restait plus qu'à rincer l'appareil. C'était toujours avec un brin d'émerveillement que Liam constatait combien ce type d'astuce fonctionnait. Ce n'était pas ce qu'on trouvait dans les supermarchés mais bel et bien dans des livres ou des blogs à la mode.
Oui, parce que si Liam est vieux jeu sur pas mal de points, il sait quand même se servir du net, très bien d'ailleurs !
Du coup, il testait ses découvertes et les évaluait en notant consciencieusement les résultats dans un carnet. Il ne doutait pas de pouvoir, à terme, étendre ses méthodes au reste de l'institut. Si quelqu'un prenait la peine de l'écouter.
Liam savait, depuis le temps, que sa manie de l'ordre et de la propreté lui valait quelques commentaires et sobriquets de la part des élèves comme des professeurs. Certains s'amusaient carrément à tout déplacer sous son nez pour le rendre dingue mais le cuisinier était d'une patience d'ange et, parce que le ménage l'apaisait, ça ne le dérangeait pas vraiment de devoir recommencer. Il ne tolérait pas, néanmoins, qu'on lui manque de respect en se moquant ouvertement de lui ou de son travail. Ceux qui s'y étaient essayé avaient été collés suffisamment longtemps pour ne pas avoir envie de recommencer.
Ayant fini le micro-onde, le jeune homme eut un regard alentour pour chercher sa future cible. Le four avait été décrassé deux jours avant, sous l'évier la veille. Toutes les surfaces exposées aux élèves avaient été d'infectées, comme tous les jours, mais l’œil affûté du jeune homme avisa les joints des carreaux au niveau de l'évier.  

_ Ca, c'est bicarbonate de soude et brosse à dents, murmura-t-il pour lui-même.

Son chien, le fidèle Shamrock, ne leva même pas la tête de son immense panier. Son maître lui ferait signe quand ils pourraient partir.
Liam allait s'armer lorsqu'il entendit la porte de la cuisine et vit apparaître une élève un peu particulière. Shamrock se leva aussitôt pour la saluer, comme il le faisait avec tout le monde, et il quémanda sa dose de câlins, comme s'il en manquait ! Ensuite, il suivit la jeune femme comme son ombre. S'il la dérangeait, elle n'avait qu'à le lui dire, le berger australien avait été parfaitement dressé.
Lily Tyler était végane, il l'avait appris dès son arrivée. Depuis, Liam prenait grand soin à lui préparer des plats qui respectaient son mode de vie. C'était contraignant, mais il n'avait jamais bronché pour s'exécuter, estimant que chacun avait le droit de choisir ce qu'il voulait dans son assiette. Lui-même n'achetait que du bio, ou presque, pour les élèves et choisissait des oeufs issus de poules élevées en plein air. Pour ce qui était de la viande, il s'approvisionnait directement chez un éleveur de la région. Pas d'OGM, pas d'hormones de croissance, que le mieux qui se faisait.

_ Bonjour Lily, lança-t-il en réponse à ce qu'elle venait de dire. Ah oui ? Je ne suis pas à la hauteur ?

C'était une question, posée avec la plus totale des neutralités. C'est un des défauts du cuisinier : il oublie souvent de montrer ses émotions. Impossible donc de savoir si elle l'agaçait, le frustrait, l'inquiétait ou lui tapait sur le système. En vérité, l'homme était simplement curieux d'avoir son avis. Il faisait de son mieux mais c'était une configuration qu'il n'avait pas encore eu et il y a tant d'aliments qui sont issus des animaux, quand on y réfléchit. Alors tout éliminer était... Compliqué. Mais il ne désespérait pas de s'améliorer. Après tout, il était aussi là pour ça.
Il avait pris les impératifs de Lily comme un défi et il avait déjà fait quelques recherches. Néanmoins, il devait bien avouer que la plupart des recettes lui avaient paru compliquées et ardues, surtout pour une unique portion. Il s'avança donc pour regarder ce qu'elle avait apporté, puisqu'il n'avait rien contre des suggestions mais il releva aussitôt la tête en la voyant foncer droit sur le frigo. Pour l'avoir déjà vue faire, il se doutait de la catastrophe qui arrivait.
Il saisit un verre, propre naturellement, et le lui tendit à l'instant même où elle portait la bouteille à ses lèvres. Il eut une moue de dégoût et de frustration. Si elle voulait jouer avec ses nerfs elle avait gagné. Et elle était bonne pour le sermon qui allait avec.

_ Lily ! Je t'ai déjà dit de ne pas faire ça ! Il y a des verres, c'est pas pour rien !

Il n'aimait pas donner des ordres ni jouer les redresseurs de torts. Ce n'était tout simplement pas dans sa nature. Néanmoins, c'était plus fort que lui ; c'était un cas d'extrême urgence.

_ Tu vis en communauté maintenant. Il faut te conformer aux règles. Je fais l'effort de respecter ton mode de vie, respecte les autres et boit correctement, s'il-te-plaît.

Eh oui, le drame était arrivé. Notre pauvre chou mettrait probablement un peu de temps à s'en remettre.
© code by Lou' sur Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Lily Tyler -
they bend stuff

manipulation de la lumière
Elève
28/06/2016
kristen stewart
Tumblr
18

MessageSujet: Re: I'm not a pain in your ass, I'm just very vocal about my opinions    Jeu 4 Aoû - 11:43

Lily finit de boire quelques gorgées pendant le vif sermon du cuisinier – rien qu'elle n'ai déjà entendu plusieurs fois – l'expression sur son visage une des plus expressives qui lui ai été donnée de voir. Pas aussi en béton que son pouvoir le laissait suggérer le bonhomme. D'un geste lent, tel un criminel en train de se désarmer et souhaitant prouver sa bonne volonté, Lily reposa le flacon sur le comptoir et le referma délicatement.

«  Si on met de côté le fait que je suis la seule à boire le lait de riz, ce n'est pas quelques germes qui feront du mal à quelqu'un, je ne suis pas malade ! C'est une obsession de tout vouloir aseptiser à ce point, l'organisme a besoin de germes pour apprendre à se défendre ! Et puis quand on pense à toutes les bactéries qui traînent dans le tube digestif, c'est pas les trois que je vais ramener qui seront délétère William ! »

Discours vérifié et approuvé – par elle – pas tout à fait faux, certes un peu poussé et contourné par les angles, mais qui valait parfaitement celui qu'osait lui infliger certains carnistes. Persuadés eux aussi d'être dans leur bon droit ! La différence ? Elle avait raison, elle. Une main sur le comptoir, l'autre sur la hanche, elle redressa le dos, essayant de se faire aussi grande que le cuisinier – fait ardu vu la stature de l'homme – mais aujourd'hui n'était pas un jour à se sentir vaincue. Finalement, sa main descendit vers le chien qui folâtrait autour de ses jambes pour caresser le poil doux de ses oreilles – pour son bonheur à lui, et non parce qu'il était plus rassurant que son maître bien sur. Et lui, il était hygiénique dans une cuisine, peut-être ? Mais trop mignon pour être utiliser comme arme, dommage.

«  Ça ne vous dérange pas de manger du fromage, non ?  Pourtant entre le fait que c'est fait avec d'horribles trucs récupérés dans des estomacs de veaux et que c'est souvent à moitié moisi, je suis sure que c'est encore plus dégoûtant que cette brique avec mes germes ! »

S'antagoniser avec la personne à qui elle venait justement demander quelque chose – que ce soit son métier ou non – n'était pas la meilleure des solutions. Mais pourquoi serait-ce à elle de baisser les bras et d'accepter de ne rien dire ? Trop souvent personne ne remettait rien en question, surtout pas les dogmes bien installés dans la société. Donc non, raisonnable ou pas, Lily était parfaitement capable de se braquer pour un rien et de continuer d'argumenter pour le plaisir.

«  Et de toute façon, ce qui est d'origine végétale se gâte bien moins que le lait animal. Je suis sure que vous vous en apercevriez si vous tentiez un peu plus la cuisine vegan. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: modérateurclasse deltaspicy squirrels
- William Wallace -
duco corporis

Xavier's ears and eyes
Bouclier permanent : qu'il soit physique ou mental, rien ne peut l'atteindre, sauf s'il baisse volontairement sa garde, ce qui arrive rarement...
Cuisinier de l'institut
05/06/2015
Channing Tatum
Lion-lame et autres
624

MessageSujet: Re: I'm not a pain in your ass, I'm just very vocal about my opinions    Ven 12 Aoû - 17:52



Shield again !


Feat Lily et Liam.

Elle était gonflée, vraiment.
Liam faisait preuve de beaucoup de patience avec les jeunes, beaucoup trop d'ailleurs, la plupart du temps. Mais il était une chose pour laquelle il ne transigeait pas et c'était l'hygiène.
On pourrait tenter de mettre ça sur le dos de sa formation de cuisinier, tout frais payés par l'institut et son directeur, où il avait reçu des cours sur l'hygiène et la conservation des aliments, mais ça serait se leurrer. Le problème de Liam : ce sont ses TOC. Il a besoin de ranger, besoin de nettoyer et il ne supporte pas qu'on aille dans un sens inverse que le sien, au moins dans sa cuisine. Pour le reste de l'institut, il prenait sur lui. Il n'allait pas nettoyer les chambres, même si certaines frisaient l'insalubrité. Il ne donnait pas de leçon quand il apercevait des échanges de chewing-gum ou autre atrocités du genre.
Soit dit en passant, peut-être que s'il avait eu une activité buccale avec qui que ce soit, il aurait lâché du lest, mais ne lui soufflons pas l'idée de réfléchir aux germes échangés lors de baisers sans quoi il restera moine jusqu'à la fin de ses jours.
Déjà qu'il court le risque sans ça...
Mais ce n'est pas le sujet.
Le sujet, c'était Llily, son insolence et l'aplomb avec lequel elle affrontait son courroux qui n'était que verbal. Elle rétorqua des arguments qui tenaient la route, Liam haussa un sourcil.

_ Il n'y a pas que toi qui buvais dans cette bouteille, fit-il remarquer. Mais je devrais m'abstenir à présent, merci bien...

En vrai, Liam avait goûté et... Il n'avait pas trouvé ça mauvais. En plus, ça se digérait mieux. Mais ayant vu ce qu'il avait vu, il n'était pas près d'y retoucher. Elle poursuivit sur sa lancée en évoquant le fromage et le cuisinier s'occupa l'esprit et les mains en rangeant la bouteille à sa place, c'est à dire dans le frigo, puisqu'elle ne semblait pas vouloir s'en donner la peine.
Pas immédiatement du moins.
Mais pour lui, ça aussi c'était difficilement soutenable.

_ Le problème ne relève pas uniquement de l'hygiène, il s'agit surtout de politesse. De civilité. Je ne me permet pas de manger dans ton assiette sous prétexte que je ne suis pas malade. Je respecte ton espace et tu devrais en faire autant.

On ne parlait plus uniquement de la brique, mais peu importait. Liam n'est pas rancunier, mais elle avait touché une corde sensible. Du coup, il s'agaça un peu du ton qu'elle emprunta, mais il s'efforça de ne pas tout bonnement l'envoyer bouler.
Il comprenait ses raisons. Il tolérait son militantisme.
C'était déjà pas mal.

_ Je cuisine vegan, fit-il remarquer avec calme et sans la moindre agressivité. Tous les jours depuis ton arrivée. Je suis passé de la maîtrise d'aucune recette à plus d'une trentaine, que je décline pour ne pas que ça devienne rébarbatif. Lequel de nous a fait le plus d'efforts ?

Bon il y allait un peu fort mais elle avait enfreint sa règle absolue d'hygiène et l'image ne voulait pas quitter son esprit.
Ca n'arriverait pas avant un bon moment !
© code by Lou' sur Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: I'm not a pain in your ass, I'm just very vocal about my opinions    

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm not a pain in your ass, I'm just very vocal about my opinions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Crise du Pain !!!!
» No pain in your future. [Pv Sip]
» La Cascade de Pain : Illustration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: XAVIER'S SCHOOL :: Le rez-de-chaussée :: coin cuisine-