.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

  Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltacrazy foxes
- Isaora Fanizzi -
superior minds

Célibataire, pas assez courageuse pour changer ça
annihilation: annihile les pouvoirs des autres mutants + Détection: telle une montre que l'on ouvre elle peut décortiquer le pouvoir des autres mutants.
Elève qui passe la plus grande partie de son temps à traîner dans de mauvaises combines
31/08/2015
Taylor Momsen
Adament
200

MessageSujet: Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder.   Sam 9 Juil - 18:24





Donne moi une seule bonne raison pour ne pas t'aimer 

Le meilleur moyen de résister à la tentation,
c'est d'y céder.

Madison & Isaora



La nuit était tombée depuis un petit moment déjà et vous étiez toutes les deux dans les rues de Manhattan marchant sagement en direction du cinéma le plus proche. Tu ne savais pas trop comment tu avais fait pour en arriver à lui proposer de sortir avec toi en pleine semaine et rien que toutes les deux. En fait si, tu le savais parfaitement. C'était arrivé la veille quand, après quelques phrases dites au hasard elle t'avait confié ne pas avoir été au cinéma depuis son internement. Sans vraiment y réfléchir tu lui avais proposé de venir avec toi. Sur le coup déjà tu avais sentie à quel point ce plan allait être mauvais, genre toi et elle dans un endroit clos c'était le summum de la tentation. Mais voilà elle avait eut ce petit regard, celui qui te faisait craquer complètement et tu n'avais pas pu t’empêcher de lui proposer de sortir avec toi. Dire que tu avais passé les deux derniers mois à éviter de rester seule avec elle et que d'un coup d'un seul tu remettais tout en question juste parce que tu ne savais pas résister à ce regard en particulier.

Tu marchais l'esprit un peu ailleurs cherchant à évacuer les images un peu aléatoires que tu avais de Madison et toi. Les quelques baisers volés que vous aviez échangés depuis cette fameuse nuit où tu avais complètement perdue le contrôle te revenaient en tête tendis que tu ne prêtais pas vraiment attention à la jeune fille à tes côtés. Tu aurais du car, alors que tu t'arrêtais pour laisser passer une voiture avant de traverser Madison quand à elle, la tête ailleurs n'avait même pas prit la peine de ralentir. Elle était passée devant toi avant que dans un éclair de lucidité tu avais tenté de la rattraper maladroitement du bout des doigts. Ton geste fut plus brusque que tu ne l'aurais voulu et tu ramena Madison tout contre toi alors que tu bougonna quelque chose entre tes dents.

-Mais regarde où tu marche Madison.

Le ton de ta voix était plus sec que tu ne l'aurais voulu mais pour le coup tu n'y pouvais rien. En fait pour dire vrai elle venait quand même de te faire une belle frayeur. Genre finir aux urgences à attendre que la petite se remette de s'être fait écraser par une voiture ce n'était pas trop ton idéale de soirée. Non tu avais en tête quelque chose de plus...calme, une vraie soirée entre fille sans mélodrame et sans sortie de piste. En parlant de sortie de piste Madison était toujours contre toi quand tu avais finalement baissé la tête vers elle puis repris d'une voix plus douce.

-Fais attention ok ?  Tu avais glissé ta main dans la sienne la serrant légèrement tout en lui souriant légèrement. Reste près de moi on est bientôt arrivé.

Tu essayais de ne pas trop penser au fait que tu aimais sentir sa peau contre la tienne même si ce n'était qu'un simple contact entre vos deux mains. Tu sentais sa chaleur, la douceur de sa peau tendis que ton inconscient tenté de te convaincre que tu ne faisais ça que pour être certaine que rien ne lui arrive. La soirée allait être tellement compliqué surtout que tu avais fait en sorte de choisir une séance tard tout en soudoyant le mutant à l’accueille du cinéma pour avoir une salle rien que pour vous. Ce n'était pas un grand cinéma et ce ne serait pas la plus grande salle non plus mais tu voulais tout de même que Madison se sente bien et tu savais que en générale elle n'était pas trop en phase avec les gens et le monde alors t'avais fait en sorte de lui offrir ça. La encore sur le papier ça semblait être une bonne idée, sauf que là tout de suite tu sentais que ça allait être difficile pour toi de rester seule avec elle dans une salle de cinéma plongée dans le noir. Elle était trop...elle pour que ce soit simple...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse gammacrazy foxes
- Madison Mendel -
duco corporis

Hm, célibataire, définitivement
duplicata ( clônage)
Élève
16/09/2015
Sky Ferreira
sign: ROYALS.
95

MessageSujet: Re: Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder.   Mer 24 Aoû - 2:28





Donne moi une seule bonne raison pour ne pas t'aimer 

Le meilleur moyen de résister à la tentation,
c'est d'y céder.

Madison & Isaora



Ta vie n’avait rien à envier à personne. Tu n’étais plus cloitrer dans un asile, mais tu te cloitrais de toi-même dans cette pièce qui te servait de chambre. Plus le temps passait et plus tu arrivais à sortir, mais rien à faire, tu n’arrivais pas à te concentrer assez pour faire taire les voix. En fait, plus tu t’y appliquais et mieux tu les entendais, mais tu commençais à désespérer les faire taire pour de bon. Tout le monde tentait de te pousser à le faire, sauf que le « tout le monde » c’était tes clones, alors ça faisait un vacarme d’enfer à chaque fois. Tu allais devenir folle. Tu allais devenir plus folle qu’avant en fait. Tu commençais à t’en persuader.

Pourtant, il y avait des petits moments dans ta vie ou tu avais l’impression d’être une fille normale et ça, ça te faisait un bien fou. Si on te l’avait dit, tu ne l’aurais pas cru, mais chaque moment passé avec Isa te donnait des ailes et un peu plus de motivation à arriver à faire autrement. Personne n’arrivait à être unanime sur ton choix de presque-copine, mais tout le monde était d’accord pour dire qu’elle était profitable à ta santé mentale. C’était presque gentil de leur part non?

Heureusement pour toi, cette journée allait très bien tournée. Tu avais tenté de dresser tes clones sans succès et même si tes clones vides t’obéissaient à merveille, le reste n’était pas gagné. Tu n’avais même pas atteint la limite de ton pouvoir, mais tu n’osais pas en créé d’autre vrai, juste au cas. Genre un jour, ton cerveau allait peut-être juste exploser ou fondre d’un surchauffement de pouvoir. Alors on ne prendrait pas de chance.

Donc, bien tournée, oui. Tu étais finalement rentrée dans ta chambre pour t’y cacher jusqu’à ton prochain cours, tu mangeais toujours après tout le monde, mais au moins tu sortais pour le faire, ce qui était déjà très bien comme début. Sauf qu’aujourd’hui, c’était différent, tu avais un truc de prévu à l’extérieur de l’institut et même si tu allais mourir de stress d’ici là, tu en avais très envie. Il n’y avait surement que toi pour craindre un rencard non pas parce que tu sortirais seule avec Isa, mais bien parce qu’il se passait à l’extérieur.

Tu te retrouvas donc rapidement avec Isa, à l’extérieur. Toute la sortie de l’Institut avait été un maelstrom de peur, d’angoisse et de panique, mais ça allait. Les voix venaient et repartait par vague, mais tu suivais sagement Isa pour t’orienter, parce que tu ne connaissais pas l’endroit. C’était silencieux entre vous et tu commençais à t’inquiéter de n’avoir rien à dire, pourtant, tu n’aurais pas dû, mais c’était quand même le cas. Alors tu paniquais à l’interne, demandant à tout le monde quoi dire et tout le monde y allait de sa suggestion, c’était la fête dans ta tête et tu n’y étais même pas invité. C’est exactement pour cette raison, tentant de suivre tout ce qui se disait, que tu n’avais pas vu la rue, que tu n’avais pas senti le bitume remplacer le trottoir sous tes pieds et que tout ce qui te sorti de ta rêverie, c’était la main d’Isa dans la tienne qui te tirait vers l’arrière et un klaxon paniqué qui acheva de te ramener sur la terre ferme. Tu t’étais retrouvée tout contre une Isaora pas très contente qui te grommelait de regarder ou tu allais et tu essayais, mais tu n’étais pas très douée.

-Désolé, on cherchait quoi dire, je recommencerai pas.

Et tu lui lançais un regard par en dessous, rempli de culpabilité d’avoir fauté. Parce que tu ne voulais pas tout gâcher, pas avant même d’arriver au cinéma. Tu avais avalé de travers, tentant de te concentrer sur le monde réel, mais les autres y allaient de plus belle. Balançant que sortir était une mauvaise idée, que vous n’étiez pas prête et elles avaient surement raison. Vous n’étiez pas prête, mais si tu en avais envie? Pourquoi pas? Sauf qu’Isa c’était radoucit et ça t’avais mis du baume au cœur. Alors, tu avais forcé un sourire timide, tout en disant un simple : « Ok » . Tout petit le ok, mais tu allais tenter.

Sa main dans la tienne t’aidait quand même à garder le cap, fallait bien l’avouer. Elle était ton ancre au monde réelle et elle ne savait surement pas à quel point c’était le cas. Il était déjà très tard, vous étiez en semaine et pourtant, tu n’étais pas fatigué, tu n’étais jamais fatigué en fait, un des effets du décalage horaire. Tu n’étais jamais fatigué, mais tu dormais tout le temps, incapable de te fixer sur tes besoins à toi. Tu sentais la chaleur de sa peau contre la tienne et ça te faisais du bien. Alors, sans vraiment réfléchir (comme toujours quoi) tu t’étiras pour poser tes lèvres sur sa joue dans un infime baiser.

-Merci de m’avoir invité et de venir avec moi.

Parce que ça te faisais réellement plaisir qu’elle soit là, avec toi et que tu espérais beaucoup de cette soirée, fallait bien l’avouer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rafaello-Ariana / Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est dy céder.
» [DC] Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder /// underco'
» Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder... | Trevor & Abigail
» La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder. + Keith Evans.
» + le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: NEW YORK CITY :: manhattan-