.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 New dawn, new day, new life + Charles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronspicy squirrels
- Elisa Gascoigne -
duco corporis

Elle n'ose pas en parler. On lui soupçonne un homme dans sa vie, on ne sait juste pas qui.
Super-résistance et résistance au vieillissement. Ses pouvoirs s'estompent lorsqu'elle reste trop longtemps près de son frère.
Elle a été patiente à l'hôpital durant de nombreux jours. Elle n'en est ressortie que récemment.
15/06/2016
Zooey Deschanel
Lydie
13

MessageSujet: New dawn, new day, new life + Charles   Lun 4 Juil - 0:59

new dawn, new day, new life
charles & elisa
Elle avait enfin l'occasion de sortir, braver ce monde si familier mais qui lui semblait si étranger. Elisa appréhendait son départ. Elle n'avait connu, depuis quelques mois, que les murs blancs de l'hôpital, son petit parc. Laisser derrière elle les quelques amis qu'elle s'était fait lui brisait le cœur. Le rire étrange de sa voisine de chambre lui manquerait, tout autant que son sens aiguë des ragots. La première chose qu'elle avait vu en se réveillant, qui n'était pas un homme ou une blouse blanche, était le visage de cette bonne femme, debout à la porte de sa chambre. Elle l'avait longtemps observée, se demandant s'il fallait l'aimer ou pas. Au final, elle avait décidé de lui laisser sa chance et les petites réunions tupperware et gloussements dans la chambre de l'une ou de l'autre avaient tôt fait d'exaspérer les infirmières. Même ces séances quotidiennes chez les divers spécialistes lui manqueraient. Et dieu sait combien elle en avait eu marre, de se voir ainsi forcée à être obligée de se souvenir de sa vie passée !
La première fois, elle s'était sentie seule, perdue, déboussolée. Elle sentait qu'il fallait qu'elle se souvienne, elle ne savait plus de quoi. Ça lui avait fait mal, parce que tous les visages qu'elle était sensée connaître n'était à ses yeux que des fantômes. Son frère, ses filles, son mari, et même ses parents, tout y était passé, mais elle n'avait reconnu aucun d'entre eux. Ce n'est qu'en voyant le regard des médecins qu'elle avait compris qu'elle était sensée se rappeler. Mais elle n'y arrivait pas. Le lendemain, elle avait déjà oublié qu'elle devait se souvenir. Et chaque jour, la même rengaine. Rapidement pourtant, elle avait fait le lien entre l'homme à ses côtés lorsqu'elle s'est réveillée et celui de la photo. Elle ne se souvenait plus qui il était pour elle, mais elle savait qu'elle lui faisait une confiance aveugle, même sans le connaître.
Et ses efforts herculéens avaient fini par payer. Charles l'avait aidé, sans relâche, pour qu'elle se souvienne, prenant ainsi le relais des médecins. Il lui avait montré bons nombres de souvenirs, raconté maintes réminiscences, eu tant de gestes attentifs à son égard. Elisa ne savait pas pourquoi elle voulait lui faire plaisir, en essayant de plus en plus dur. Ses efforts furent récompensés lorsqu'un jour, Charles était venu et qu'elle lui avait dit, dans un sourire éclatant, qu'il était son frère et qu'elle l'aimait. Un des nombreux verrous avaient sauté, et ce n'était plus qu'une question de temps avant que les autres ne suivent.
Enfin, après de longs mois de convalescence, elle avait eu l'autorisation de rentrer chez elle. On jugeait qu'elle avait recouvré assez de mémoire. Elle n'avait pas attendu l'heure fatidique où Charles était supposé venir la chercher. La veille au soir, ses valises étaient presque bouclées et au pied du lit et, si ça n'avait tenu qu'à elle, elle aurait pris la poudre d'escampette et aurait fui ces murs qui l'avaient si longtemps retenue prisonnière.
Quand l'heure approcha, Elisa ne tenait plus en place. Elle faisait les cent pas dans sa chambre, faisait et défaisait sa valise, certaine qu'il lui manquait quelque chose, allait et venait dans la chambre de sa voisine, afin de vérifier qu'elle était toujours là (elle, elle avait la fâcheuse habitude de se perdre. Le fait qu'elle ait retenu où était la chambre d'Elisa, et de ce fait sa chambre, avait constitué, selon les médecins, un progrès considérable) et pour savoir s'il y avait de nouveaux potins à raconter. Mais rien de nouveau ne se profilait dans les couloirs de l'hôpital. Elle avait fini par prendre son mal en patience, s'allongeant de nouveau sur son lit et saisissant le bouquin qu'elle avait laissé sur la table de chevet. Elle avait continué sa lecture là où elle s'était arrêtée. Quand elle leva les yeux, bien des minutes plus tard, Charles venait juste d'arriver. Elle lui adressa un joyeux sourire.
« T'en as mis du temps ! Allez, maintenant, on se dépêche de partir, j'en ai marre de rester enfermée ici ! »
Prise d'une frénésie soudaine, elle se leva d'un bond, oubliant avant tout qu'il y avait les divers formulaires de sortie à signer avant la délivrance.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
New dawn, new day, new life + Charles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's a new dawn, it's a new day, it's a new life... [Gin]
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» AVANT PROJET DE LOA DU SENATEUR FETICHEUR MOISE JEAN CHARLES !
» PREVAL, CELESTIN ,MAWOM ,MOISE J CHARLES SOUPLE BA NOU YON TI CHANS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: NEW YORK CITY :: queens :: Presbyterian hospital-