.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 Il faut toujours garder une âme d'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
228

MessageSujet: Il faut toujours garder une âme d'enfant   Ven 3 Juin - 12:23

Rien ne se ressemble, rien n'est plus preil. Mais comment savoir, la peur envolée, que l'on s'est trompé ? Chanson éternelle, au refrain fané, c'est vrai c'est étrange, de voir comme on change, sans même y penser...


Le trajet de New-York à Orlando me paraît interminable mais en même temps, bien trop court à mon goût. Il faut dire que je n'ai cessé de ressasser pendant toute la durée du trajet en bus tant je me demande s'il va venir. Je crois que de ma vie, je n'ai jamais fait une proposition de sortie aussi pathétique et idiote : un simple mot sur une feuille de papier posé sur sa table de chevet pendant qu'il était en cours. "RDV au pays des merveilles à Orlando lundi à 10h14. Prévois un sweat". Point final, simple, net, efficace. Mais clair...ça reste à démontrer. Si ça se trouve, il a cru que je l’invitais à aller dans un squat ou je ne sais quoi. Quoique ce ne soit pas vraiment mon genre. Bref.
C’était très cavalier de ma part de lui proposer ça, je me demande si Luke a pris l’avion ou si comme moi, il a pris le bus pendant 15h par souci d’économie. Auquel cas, nous sommes peut-être dans le même sans nous voir. Non, peu probable. Et puis il y a souvent des bus qui font la navette jusqu’à Disneyworld. N’empêche, c’est long comme voyage, et peu confortable, je suis rompue. Mais c’est toujours mieux que d’avoir fait le trajet avec lui, ça évite les silences awkwards, les prises de tête. Plus le temps passe et plus je me demande si je ne vais pas passer la journée toute seule entre Mickey le tripoteur et Dingo le dépressif. Je n’ai pas beaucoup parlé à Luke depuis l’épisode de l’exposé et ça m’a pas mal turlupiné cette histoire d’amnésie, de dispute et tout. Alors j’ai décidé de la jouer un peu vicieuse sur les bords et de rappeler à son bon souvenir une promesse qu’il m’a faite après un incident sur lequel je ne reviendrais pas, la promesse que nous irions ensemble à Disney quand je le souhaiterais. Je me demande s’il n’a pas oublié cette promesse, je comprendrais et puis c’est très cavalier de ma part de l’utiliser ainsi contre lui. Quoique « contre » ne soit pas le meilleur terme, je ne le piège pas, j’essaie de faire avancer les choses.
Les portes du bus s’ouvrent en un chuintement et je sors, ma sacoche en bandoulière sur ma veste ouverte. Comme prévu, il fait beau mais pas assez chaud pour qu’un jeune adulte en sweat face tâche dans le décor. J’ai essayé de prendre en compte les ailes de Luke dans le programme, autant que possible. Je m’approche de la file d’attente pour acheter les places, guette l’arrivée du blondinet du regard. Près de moi, une mère essaie désespérément de trouver sa carte bleue, dépassée par les crises d’hyperactivité d’une petite fille vêtue d’un costume de Reine des Neiges dont la tête d’Elsa brille au soleil. Voilà bien quelque chose que je ne comprends pas : pourquoi mettre la tête de la princesse sur la robe ? Ça la gâche et le costume est aisément reconnaissable sans.
Je regarde de nouveau vers l’entrée du par cet aperçoit Luke qui arrive, ce qui al e don de me détendre un peu, je souris légèrement, soulagée qu’il soit finalement venu. Je le rejoins donc aussi calmement que possible( (je me vois mal courir vers lui) et essaie de jouer la détente.

Salut, contente que tu ais deviné ce dont je parlais. Euh…comment va ton nez ?

Des baffes, je mérite des baffes, lui parler de son nez maintenant ?! Pff… Je me reprends et passe une main gênée dans mes cheveux pour me donner une contenance.

Mouais…merci d’être venu. Je me suis dit que vu que tu as un peu oublié certaines choses, ce serait bien de se fabriquer de nouveaux souvenirs.

J’arrive à reprendre confiance et à le regarder dans les yeux sur la fin ce qui est un exploit en soit tant j’ai peur qu’il ne change d’avis et ne reparte. Ou m’ignore. Bon, bref, assez d’angoisse, je vais profiter de cette journée avec mon ami. Na.



©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

En couple (Thalia)
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
maimihina. (avatar)
599

MessageSujet: Re: Il faut toujours garder une âme d'enfant   Mer 8 Juin - 11:37

Il n'y croyait pas vraiment... Et pourtant. Il était bel et bien en route pour ce fameux parc d'attraction qui coûtait une blinde aux parents et qui faisait pousser des cris d’excitation insupportables aux gamins en tout genre. Et le pompon dans tout ça, c'était qu'il s'y rendait avec Thalia. Ils n'y allaient pas exactement ensemble mais ils avaient rendez vous tout les deux là-bas. C'était pour le moins original quand on savait que la dernière fois, il lui avait gueulé dessus et elle lui avait écrasé son poing dans la figure. Ou quelque chose comme ça. En clair, il s'était retrouvé avec le nez en sang, l'air pataud. Elle lui avait laissé un message clair, et maintenant, il était en route pour la ville des parcs, de l'amusement et du fun. Il aurait aimé prendre l'avion, mais qui disait avions disait douane, et scanner. Et il savait déjà que ce qu'il avait dans le dos poserait quelques soucis aux douaniers lorsqu'il exécuterait une fouille au corps, intrigué par ce que leur dirait leur petite machine à rayon X. Il pouvait donc laisser tomber l'avion. Le bus serait son ami. Ou pas. Le trajet dura des heures, et des heures ! Il arriva à l'aéroport, où son bus déversait. De là, un taxi et avant ! Rien que l'aéroport d'Orlando était déjà exceptionnel en soit. L'air était plus humide, plus lourds qu'à l'institue, sud du pays oblige. On pouvait y trouver un véritable hôtel au sein même de l'aéroport. Normal, quand on savait qu'à l'étage en dessous se trouvait un parking géant de grosses voitures à louer, et des chemins menant tout droits à tous les parcs de la région.

L'entrée du parc était bondée. Déjà on entendait les rires (ou les pleurs des enfants très agacé d'attendre avant de rentrer), des soupirs de soulagements et surtout, des mines radieuses. Il avait fait un terrible effort pour porter un bermuda en jean (chaleur oblige, il avait du laisser ses pantalons dans son placard). Au moins il n'avait pas eu à se séparer de sa paire de vans. Quant à ses ailes, elles étaient dissimulées grâce à son harnais, planqué sous un – élégant – tee shirt Jack and Jones (il y tenait à celui là) imprimé fleurs Orjones. La base, d'après lui. Thalia ne fut plus très compliqué à repérer une fois la foule de colons dépassée. Elle avait déjà pris les billets, soulagement, il n'aurait pas à faire la queue.

« Mon nez va bien... Et toi ? »

Il avait envie de rentrer dans ce parc. Il la sentait, cette drôle d’excitation comme le matin de Noël. Il avait envie de tout tester, les attraction qui mettait la tête à l'envers à qui avait le courage de les tenter, les plus calmes, les boutiques... Il voulait tout voir. En priorité les attraction dédié à Indiana Jones, cultes d'après certains, puis le quartiers des princesses. C'était étrange venant de lui mais il s'en foutait pas mal. Les vieux Disney était des chef d’œuvre et les attractions qui leur était dédié était inscrite dans l'histoire de ce parc. De toute façon, beaucoup iraient vers les nouvelles attraction Stars Wars. Le rachat de franchise et les derniers films avaient redonné le goût de cette saga mythique à certains. Il était curieuse de voir si les anciens films avait une attraction qui leur était dédié, où si tout était désormais focalisé sur ce reboot infernal, ce robot mignon mais ridicule et ses nouveaux personnages principaux.

« On y va ? »



Blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
228

MessageSujet: Re: Il faut toujours garder une âme d'enfant   Sam 11 Juin - 10:40

Rien ne se ressemble, rien n'est plus preil. Mais comment savoir, la peur envolée, que l'on s'est trompé ? Chanson éternelle, au refrain fané, c'est vrai c'est étrange, de voir comme on change, sans même y penser...


Une fois nos tickets tendus à une femme au sourire pas encore trop crispée (mais la journée aura tôt fait de le coincer), nous entrons dans le parc et j'avoue que là, mon cœur bat plus fort. La musique résonne dans les haut-parleurs, c'est festif, joyeux, il fait beau. De quoi redonner le sourire et la confiance au pire pessimiste du monde.
Autour de nous, des gamins qui courent donc certains avec un ballon dans la main, au cours de la journée, la moitié de ces ballons vont s'envoler haut dans le ciel à cause de l'absence de vigilance des mômes qui vont immanquablement se mettre à pleurer à chaudes larmes et réclamer un autre de ces pièges en forme de tête de Mickey. Quoique j'en aperçoive déjà dont les parents, probablement baroudeurs des parcs dans ce genre, ont attaché la ficelle autour du poignet du bambin. Technique simple mais dont beaucoup oublient l'existence. Mais je suis en train de disserter sur les ballons à Disneyland, sujet dont tout le monde se fiche royalement.

Comme tout bon parc qui se respecte, l'entrée (et donc la sortie) est bordée de rues, de boutiques dont les vitrines sont pleines d'articles ou d'automates, tout invite à la consommation et au rêve, ça y est, j'ai 9 ans. Discrètement, je repère la boutique spécialisée dans les peluches (à Paris, elle est près du château de la Belle au bois dormant, côté puits aux vœux) , mon péché mignon.  Mais attention, il ne s'agit pas des petites peluches tsoum tsoum comme on trouve de plus en plus et qui me font penser à des hamsters écrasés (pardon pour l'image). Je parle de vraies peluches, toutes douces, mignonnes et terriblement encombrantes. Le rêve quoi.

L'ambiance colorée et joyeuse aidant, je me laisse aller à sourire et regarde autour de moi à la recherche d'attractions sympas à faire. La gêne est encore palpable pour l'instant et je me demande si c'est une bonne idée de démarrer par un truc calme ou avec beaucoup de file d'attente. Cherchons, cherchons...
Je dois bien avouer que le rachat de franchises par Disney ne me plait pas vraiment, pour moi, Disney est synonyme de rêve, de magie et d'enfance et même si Marvel vend aussi du rêve, je ne place pas Aurore dans la même catégorie que Thor, quoiqu'ils aient les mêmes cheveux blonds flottant au vent et un souci avec un personnage au couvre-chef cornu. Même si les goodies sont parfois sympas, je préfère acheter tout ce qui concerne les super-héros dans des endroits spécialisés (dont mon magnifique T-shirt Team Iron-man) mais c'est un autre débat. Tout cela pour dire que voir du Star Wars à toutes les sauces, surtout pour quelqu'un que la saga n'intéresse que très peu, me fait un peu froncé le nez. Pourvu que Luke ne soit pas un grand fan sinon, je ne me verrais pas lui refuser de faire les attractions correspondantes.
Je continue à regarder autour de moi à la recherche de l'attraction bénie qui permettra de réinstaurer confiance, rires et détente au sein de notre duo chaotique (oui, je me laisse gagner par l'espoir Disney) et étouffe une exclamation joyeuse en voyant le Saint-Graal saupoudré de Reliques de la Mort : le Big Thounder Moutain ! Soit un train brinquebalant à toute vitesse sur des rails dans et le long d'une sorte de montagne genre wagonnet de mine.

Ca te tente ça ?

Je désigne la montagne d'où résonnent déjà des cris tout en arborant un grand sourire encourageant.

A moins que tu n'ais la trouille...

Je ne lui laisse pas le temps de répondre et file vers l'attraction, heureusement vide de file d'attente en cette matinée. Je me suis découvert récemment un amour des roller-coaster et même si j'ai toujours la boule au ventre avant de commencer, je suis aussi toute excitée. Alors que j'arrive à la hauteur des portillons d'entrée, un wagonnet arrive en un grincement sinistre. Chouette, chouette, chouette.


©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

En couple (Thalia)
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
maimihina. (avatar)
599

MessageSujet: Re: Il faut toujours garder une âme d'enfant   Mer 10 Aoû - 16:22

« La trouille ? Moi ? »

Bon, on pouvait avoir un doute quand on le connaissait. Mais faire des attractions ui vous mettez la tête à l'envers, qui vous secouait dans tous les sens jusqu'à vous en retourner l'estomac... Disons que cela avait été son quotidien quand il avait appris à manipuler son don tombé du ciel. Le vertige, il ne l'avait pas et son corps était comme qui dirait, immunisé contre les turbulences en vol. alors une attraction comme ça... Il se laissa guider par la jeune femme, ne pouvant s'empêcher de sourire jusqu'aux oreilles. Sans plus attendre il se hissa dans le petit wagon qui arriva sous leur yeux en grinçant. Sympa. Au pire, si le wagon se décrochait, il n'était pas vraiment en danger de mort, il lui suffirait de choper Thalia au vol et de partir loin d'ici avant la chute. « Penses pas au pire voyons... »

« En avant ! »

A fond, il l'était. Il avait envie de faire toutes les attraction du parc pour être plus précis et pour ça, il était près à courir entre chaque attraction. Pour la première il ne fut pas déçu. Il en vit pas les secousses ni les loopings venir, loopings qui réussirent à lui arracher un petit cris de surprise au tout premier abord. Comme dans beaucoup de manège, un flash le brusqua vers la fin de l’attraction, signe qu'une photo venait d'être prise, les prenant sans doute dans les feux de l'action tout les deux.

« Cette photo, je vais l'acheter. »

Il était terriblement sérieux. Il se souviendrait à jamais de cette journée comme ça. Il se précipita vers le guichet où déjà les touristes faisaient la queue pour acheter leur tirage. Du coin de l’œil l vit cet autre garçon blondinet qui depuis qu'ils étaient sortis de leur wagonnet, n'avait de cesse de fixer sa camarade d'un air terriblement... insistant. Ces instinct de mutants étant plus fort que tout, Luke s'était tout d'abord posé la question légitime que tous mutants se posaient quand on les regardaient aussi intensément ; était-il au courant de sa véritable nature ? C'était plus forte que lui après tout. Les mutants étaient presque formaté comme ça. Ils devaient se méfier de tout et de tout le monde. Le moindre regard de travers pouvait en dire long pour eux, avoir une signification hors norme. Mais ses craintes s'envolèrent quand le blondinet se fendit d'un large sourire en regardant Thalia, puis en l'accostant directement, l’air terriblement sur de lui. Il l'entendit se présenter (Teddy était son prénom visiblement, nul doute qu'il devait s'agir d'un diminutif) et commencer à engager la conversation avec la jeune femme. Luke acheta ses photos et revint vers eux au moment où le jeune homme se proposait pour l'amener à la prochaine attraction. Le regard presque vide, il regarda Thalia, puis le blondinet, puis Thalia à nouveau, puis de nouveau le blondinet avant de faire une moue.

Pardon, c'est ta copine peut-être ?

Toujours rien. Pas très expressif de base, le jeune homme se contenta de fixer Thalia en fronçant les sourcils. Pourquoi ne s'était-elle pas débarrassé de ce gars avant qu'il revienne ?



Blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
228

MessageSujet: Re: Il faut toujours garder une âme d'enfant   Sam 13 Aoû - 19:07

Rien ne se ressemble, rien n'est plus preil. Mais comment savoir, la peur envolée, que l'on s'est trompé ? Chanson éternelle, au refrain fané, c'est vrai c'est étrange, de voir comme on change, sans même y penser...


Ma petite remarque a le don de faire briller une lueur de défi dans les yeux de Luke qui s'installe avec une extrême nonchalance dans le wagon genre "j'ai fait ça toute ma vie, même pas peur, trop banal bitchplease". Je coince ma sacoche autour de mes pieds, le cœur battant plus fort au fil des secondes, excitée à l'idée que ça démarre. Les yeux rivés sur les rails devant, je ne fais pas attention aux gens alentour même si je me doute que tout le monde doit être dans un état approchant.
Et c'est parti ! Il faut avouer que le bruit est assez atroce, ce clang-clang infernal comme si l'attraction allait s'effondrer et le wagonnet plongé vers le lac artificiel. Lac où circule déjà le petit bateau style bayou avec ses touristes, je les imagine toujours en train de se moquer, bien à l'abri. Les loopings et descentes en piqué s'enchaînent à un rythme fou et je ne retiens pas mes éclats de rire, horriblement enfantins qui se mêlent heureusement à ceux du reste de l'attraction. Tout se finit assez vite et je descend du train avec un sourire jusqu'aux oreilles, c'était extra. Vivement la prochaine.
Je me tourne vers Luke, histoire de savoir ce qu'il a envie de tester ensuite mais il me quitte le temps d'acheter les photos, je ne m'étais même pas rendue compte qu'il y avait eu un flash. Je me détourne de lui pour regarder les autres qui sortent, les mamans vertes tenant la main à leur môme souriant, les papas cherchent leur sac à dos au fond du wagonnet. Un groupe d'amis retient mon attention, deux garçons et trois filles qui discutent en faisant des grimaces, je les détaille longuement, cherchant à savoir s'il y a des couples, qui est plus proche de qui. Du coin de l'œil, je distingue une silhouette blonde et peu bronzée, je me dis que c'est Luke revenu avec ses photos et le laisse réfléchir à la suite du programme, peu désireuse de sortir de ma rêverie. Mais il n'est pas de cet avis, ce que je comprend, on dirait que je le snobe.
Je me retourne donc et me rend compte, légèrement surprise et dépitée qu'il ne s'agit pas de mon blondinet. Enfin, de mon ami blond. C'est pas le bon décoloré, voilà !
Je dois avoir l'air de revenir d'une autre planète à la façon intriguée dont je le regarde, j'arrive au milieu de son baratin et n'ai même pas écouté son nom. Oups... Sauf que plus je fais mine de l'écouter et plus je me rend compte qu'en fait, il me drague. Ca ne m'arrive pas souvent, je dois bien l'avouer et autant les gros lourds, je sais les envoyer bouler sévère autant là, il est pas particulièrement méchant. Donc je suis démunie, vu que je n'ai pas de raison de l'envoyer paître violemment. Je suis vite gênée quand il faut coller un râteau à un gars pas méchant, le manque d'habitude je suppose. Voilà qu'il me propose de m'accompagner à la prochaine attraction, l'air godiche due à mon incompréhension a du l'encourager, aie aie aie.

C'est gentil mais...

Oh nan....et Luke qui arrive vers nous. Il doit me prendre pour une allumeuse ou la dernière des idiotes. Misère....Et puis zut, depuis quand ça m'importe ce qu'il pense ?! Oui mais en même temps, j'ai l'air débile à ne pas savoir repousser un mec collant. Il va croire que j'ai besoin d'être "sauvée". Alors que pas du tout.
Le Don Juan regarde tour à tour Luke (qui a l'air totalement blasé) et moi (qui doit avoir l'expression d'une carpe), semblant se livrer à un calcul complexe. Ouais....1+1 = 2, oui, on dirait mais en fait euh...

Pardon, c'est ta copine peut-être ?

Euh....hum....hi....Dilemme. Non, techniquement, c'est pas mon chéri, je crois que l'idée le rebuterait plus que d'avaler des limaces mais en même temps, moi, ça me plairait bien. Mais qu'Est-ce que je raconte, faut que j'arrête mes bêtises, c'est déjà assez cuisant avec lui. Je sais qu'il m'a sorti qu'il m'aimait mais c'était pas à prendre dans le sens comédie romantique, il m'apprécie. Et puis j'étais en train de le boxer, il aurait dit n'importe quoi pour que j'arrête de lui mettre la misère et de l'engueuler. Il était sincère pour le coup de l'amnésie alors pourquoi pas le reste ? Naaaaaaan ! Stop ! Stop ! Stop. Oublions ce point là. Est-ce que je veux faire croire que Luke est mon petit ami ? Je le veux Ca m'arrangerait bien, histoire de faire partir le pot de colle. Mais Est-ce que Luke serait d'accord ? Ca va rendre le reste de la journée awkward au possible.... Bon...tant pis.
Je ne pipe pas un mot, déjà rouge de confusion, et me rapproche de Luke, lui prenant la main du bout des doigts en jetant au jeune homme blond un regard de "sorry, je suis prise mais je suis sûre que tu vas te trouver quelqu'un. Ailleurs. Loin de moi."
Apparemment convaincu ou du moins revenu sur sa décision, le mauvais blond se détourne en haussant les épaules et s'en va tandis que je regarde Luke, toute rouge.

Désolée, je ne savais pas trop comment le faire partir, je n'ai pas fait attention à lui et tout....Et puis zut, je n'ai pas à me justifier. Merci de ta présence, je suppose que ça l'a fait partir plus vite que mon absence de conversation. Bref....elles sont comment les photos ?

Le slip de Mickey, à côté de mon visage, il est pas rouge, nan, il est à peine rosé.
Je cherche les photos des yeux histoire de détourner l'attention, sans me rendre compte que j'ai gardé ma main contre celle de ce que l'on pourrait appeler un chevalier servant pas convainquant ni convaincu.


©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

En couple (Thalia)
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
maimihina. (avatar)
599

MessageSujet: Re: Il faut toujours garder une âme d'enfant   Mar 18 Oct - 10:53

« T'es rouge cramoisie, tu te sens bien ? »

Il jouait avec ses nerfs, il le savait bien, c'était sa spécialité après tout. Il fallait être le dernier des imbéciles pour ne pas comprendre ce que ressentait la jeune femme. Et Luke n'était pas le dernier des imbéciles mais parfois, juste pour l'embêter, il aimait bien donner cette impression.

« Elles sont cool, tient, voilà pour toi, souvenir de ce manège de la mort. »

Il attrapa sa main alors pour de bon et la tire hors de la boutique de l'attraction. Le temps était devenu plus agréable, le vent soufflait dans ses cheveux et le soleil timide mais bien là réchauffait sa peau. Ils avaient bien fait de venir aujourd'hui, la météo serait clémente, sympa pour une fois. Oui, pour une fois que quelque chose tournait rond et bien chez Thalia et Luke.

« On mange quelque chose ? »

Parce que mine de rien le temps avait passé à une allure folle. Son regard se perdit quelques instants sur le château  de la reine de cœur, qui dépassait de son terrible labyrinthe. Il en pu s'empêcher de sourire. Les labyrinthe et eux, c'était une longue histoire. Comique, tragique et romantique à la fois. Ce fut plus fort que lui sa main se resserra autour de celle de Thalia et il y fonça. Les enfants parurent surpris de voir un adulte aussi amusé de se perdre dans les haies. Mais sa taille avait un avantage, il voyait loin contrairement à tous ses gnomes qui cherchaient leur chemin en hurlant le nom de leurs parents ou de leur amis. Et enfin le château apparu sous leur yeux, entre deux larges haies vertes coupés à la perfection. Il était plus petit vu de près. Mais il s'en fichait, il avait atteint son but. Il se tourna vers la jeune femme, lui lançant un regard qui voulait définitivement dire « on grimpe ? » et leva la tête vers la tour. D'après ses souvenirs, elle était accessible, ce n'était pas bien grand là-haut, généralement les parents laissaient leur enfant se bousculer sur la balustrade pour admirer une petite vue du parc dans son ensemble (enfin, de la partie féerique du parc). Il l'avait entraîné en souriant (trop de sourire aujourd'hui, il allait finir par avoir uen crampe) jusqu'en haut.

« Crois le ou non, mais j'ai toujours rêvé d'amener une fille ici. Je trouve ça fun. »

« Fun » n'était pas le bon mot mais Thalia le connaissait (mieux que personne visiblement) et elle savait qu'il n'utilisait jamais les bons mots pour décrire le fond de sa pensée. Sauf quand il était en colère. Sa main dans la sienne, il ne pu s'empêcher de savourer ce moment. C'était le genre de souvenir qu'il voulait garder en lui toute sa vie, que l'ancien Luke n'aurait peut-être jamais voulu avoir (quoi que…) et qu'il ne voulait jamais oublier. L'autre lui avait toujours eu du mal à l'avouer, mais il s'y était attaché, à sa reine des neiges. Quant à lui, sa nouvelle version de lui… il l'adorait tout simplement. Mais là aussi, l'admettre semblait être compliqué. Il avait bien faillis faire le premier pas lors de leur dispute, mais elle l'avait violemment remballé.

« Tu sais, j'ai très envie de t'embrasser. Là, tout de suite. »



Blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
228

MessageSujet: Re: Il faut toujours garder une âme d'enfant   Mar 18 Oct - 17:49

Rien ne se ressemble, rien n'est plus preil. Mais comment savoir, la peur envolée, que l'on s'est trompé ? Chanson éternelle, au refrain fané, c'est vrai c'est étrange, de voir comme on change, sans même y penser...

Et l’autre qui ne m’aide pas….vilain. Je lui tire la langue et secoue la tête en espérant que je retrouve une coloration un peu moins voyante. Ce qui est étrange, c’est que je vois bien qu’il se moque de moi, qu’il me taquine plutôt. Il n’y a rien de méchant. Si j’étais le genre de midinette que l’on voit dans les comédies romantiques, je dirais qu’il y a dans ses yeux (toujours aussi bleus, hélas, comment garder la tête froide ?) une douceur que je ne pensais plus revoir. Ce qui a le don de me faire fondre et donc de remplacer mon expression de gêne par un sourire mal contenu. Je devrais peut-être consulter pour bipolarité un de ces quatre, impossible que ce soit lui qui me fasse changer d’humeur aussi vite. Je prends les photos et rigole en entendant le surnom que Luke donne au manège avant de le sentir m’attraper la main pour sortir de l’attraction. Geste inconscient ou technique au cas où Teddy nous surveillerait, aucune idée. Mais j’avoue que j’adore la sensation. Bon, faut que je reste concentrée, inutile de partir dans des scénarios rose bonbon.
En tout cas, Disneyland a l’air d’avoir une excellente influence sur l’emplumé parce qu’il est tout sourire. Ça devrait me sembler flippant mais ça fait la même chose à tous les gens de ce parc. Sauf les employés (les pauvres).

On mange quelque chose ?

Ah, voilà un homme selon mon cœur….La nourriture. Merveille de ce monde. J’approuve l’idée d’aller manger en essayant d’être la moins véhémente possible (il paraît que sexe féminin et estomac sur pattes, ça ne va pas bien ensemble), cherche des yeux par où aller.

Mieux vaut éviter tout ce qui est pizza ici, c’est assez affreux. Et les brownies « fait maison ». En cas de stock trop important, le parc les utilise comme briques pour les attractions. Pour le reste, je vous suis chef.

Je capte un peu trop tard vers où il nous emporte tout à coup, reconnaissant les haies et le thème d’Alice au pays des merveilles. Il faut reconnaître que ça ne manque pas d’ironie. Les labyrinthes et nous…c’est une longue histoire. Compliqué, pleine de péripéties. Avec une fin bizarre si vous voulez mon avis. Pourvu que ça ne revienne pas sur le tapis, je ne suis pas sûre d’apprécier si Luke s’enfuit de nouveau.
Mes pensées parasites s’envolent bien vite tandis que Luke nous fait courir entre les haies avec le flair d’un limier (j’avoue, ce n’était pas très sympa comme comparaison mais vous avez une autre ?), je me laisse prendre au jeu, ris en voyant la tête des gamins que nous croisons, surpris de voir des adultes s’adonner à leurs jeux avec encore plus d’entrain qu’eux. Sans avoir croisé trop de cul-de-sac, notre duo arrive devant le château coloré, victoire.

Tu as l’intention de conquérir le château ? Parce que je suis curieuse de te voir te battre avec des cartes à jouer.

Je ris et le suit dans la tour, intriguée parce que l’on peut voir de là-haut. J’ai la vague impression que nous sommes en terrain inconnu, un peu comme des enfants qui jouent aux explorateurs.
Je regarde le paysage, le château de la Belle au bois dormant qui se dresse, magnifique, les ballons qui s’envolent, les décors fantaisistes, le tout sur les musiques de la Belle au bois dormant. C’est magique. Même si j’avoue qu’une partie de moi est concentrée sur la main de Luke qui n’a toujours pas lâché la mienne.

Crois le ou non, mais j'ai toujours rêvé d'amener une fille ici. Je trouve ça fun

Oh…

Que répondre ? Mais que répondre ? Je me sens redevenir toute rouge, fixe mon regard sur la première chose que je vois, un intervenant déguisé en Peter Pan, et prie pour que tout se passe bien, que l’on passe à autre chose, qu’il ne s’offusque pas de ma réponse. Pour que mon cœur arrête de battre aussi fort. Il va finir par l’entendre…
Tout ça me semble tellement étrange, le paysage comme quand je suis venu lui souhaiter un bon anniversaire (avec les suites que l’on sait), le labyrinthe, tout aussi chargé de souvenirs… Sa présence tout près de moi. Tout ce que j’essaie d’enfouir depuis des mois remonte, malgré tout, je l’aime. C’est terrible, c’est affreux. Mais c’est plus fort que moi. J’ai envie de le regarder, de me plonger dans ses yeux qui m’ont tant marqué à la bibliothèque la première fois, qu’il me prenne dans ses bras comme sur le toit. Bon, sans les galères et disputes qui entourent ces moments mais…

Tu sais, j'ai très envie de t'embrasser. Là, tout de suite.

Boum. Quelque chose au niveau de ma cage thoracique vient de faire des sauts périlleux. C’est tellement inattendu, tellement étrange dans sa bouche (non, ne pense pas à sa bouche, tu vas encore partir en vrille) et en même temps, c’est exactement les mots que je voulais entendre. Je ne vais plus jamais quitter Disneyland. Même si ça veut dire avoir un rythme cardiaque anarchique et la respiration qui s’affole tout ma vie.
Je me retourne vers lui, je ne dirais pas que le temps s’est arrêté mais juste que le décor, la musique niaise et tout, je m’en fiche. Qu’est-ce qu’il est mignon… C’est fini, il y a eu contact visuel, je suis perdue. Je crois bien que ma main tremble un peu dans la sienne, pour le coup, je ne pense même pas à mes pouvoirs, juste à lui, à sa peau chaude contre la mienne, à ses mots.

Alors n’hésite pas

S’il a entendu, il est fort parce que j’ai l’impression que ma voix n’est qu’un souffle étranglé par l’émotion.
Je me rapproche, la tête totalement vide, me redresse pour être à sa hauteur. On pourrait presque entendre « Embrasse-la » en fond sonore. Nos visages sont tout près l’un de l’autre, comme deux aimants. Je me mets sur la pointe des pieds et presse mes lèvres contre les siennes. Est-ce que ça avait fait ça la première fois ? Cette impression de chaleur qui se répand dans tout le corps, l’envie de rester comme ça pour toujours ? Sans m’en rendre vraiment compte, je pose ma main libre sur sa joue pour qu’il ne s’éloigne pas, savoure cet instant ou plutôt ce rêve. C’est magique.


©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

En couple (Thalia)
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
maimihina. (avatar)
599

MessageSujet: Re: Il faut toujours garder une âme d'enfant   Mar 18 Oct - 18:11

Alors n’hésite pas

Il aurait pu lui faire un de ces fameux coup du « oh, tu sais finalement.... » dont il était le maître incontesté de toute l'institue (oui oui, il se vantait bien de ça en son fort intérieur) ou éclater de rire devant sa tête (parce que ça aussi il en était parfaitement capable) mais il n'en fit rien. Au lieu de ça il la laissa se hisser sur la pointe des pieds et l’embrasser la première. Évidement qu'il répondit à son baiser. Il ne voulait pas faire autre chose que ça en cet instant précis. Tout ce qu'il souhaitait c'était l'avoir conte lui, la serrer dans ses bras, sentir ses lèvres sur les siennes. Elle posa une main sur sa joue, il l’imita presque aussitôt avant de la repousser doucement. Elle n'avait jamais été si belle. Enfin si, Thalia avait toujours été belle, qu'elle soit contente ou en colère elle avait toujours été belle. Et lui... son cœur battait à tout rompre, il le sentait, il n'allait pas tarder à exploser. C'était différent que dans le labyrinthe à l'institue. Plus passionnel. Et maintenant il avait cette petite voix dans sa tête. Qui lui demandait, et maintenant ? Et maintenant il l'embrassait à nouveau, réclamant un nouveau baiser du bout des lèvres. Combien de temps avait-il attendu ce moment ? Un peu trop longtemps sans doute. Et maintenant il ne voulait plus qu'elle. Il se faire violence pour séparer son visage du siens et tenta de redescendre sur terre.

Beurk...

Ce fut un gamin gros et gras qui gâcha tout. Et le regard que Luke lui lança (en mode je vais le rôtir ce gris dindonneau) acheva de faire peur au gamin qui fila en hurlant au secoure. Le plus beau des baisers gâché par un gamin. Un gamin ! Que c'était ironique, lui qui n'aimait pas ça. Et avant que les parents rappliquent et qu'une dispute éclate, il préféra s’éclipser, Thalia sur les talons.

Et si je te demande de sortir avec moi, tu répondrais... ?

Encore une manière étrange de formuler un vœux pourtant simple comme bonjour. Mais c'était tout lui, une fois de plus, il ne faisait rien comme tout le monde. Et il se voyait mal faire machine arrière. Il la voulait auprès d'elle, il en avait marre d'être seul, de la voir si loin de lui. Thalia était et serait toujours son ancre.



Blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
228

MessageSujet: Re: Il faut toujours garder une âme d'enfant   Mer 19 Oct - 8:24

Rien ne se ressemble, rien n'est plus preil. Mais comment savoir, la peur envolée, que l'on s'est trompé ? Chanson éternelle, au refrain fané, c'est vrai c'est étrange, de voir comme on change, sans même y penser...

Mon cerveau devrait carburer à toute vitesse en cet instant, me crier tout ce que Luke et moi nous sommes envoyé à la figure, tous ces moments où il m’a déçu, où je l’ai déçu. Ou même le fait que le dernier gars dont je suis tombée amoureuse a fini gelé. Mais c’était un gros connard aussi.
Bref, mon esprit devrait courir partout comme à son habitude mais il n’en est rien. Je suis à la fois parfaitement calme et totalement en émoi. Mais pour rien au monde, je ne quitterais cet instant. Parce qu’il est parfait, tellement doux. J’ai envie de me fondre en lui, qu’il ne s’écarte pas de moi d’un seul millimètre, ça doit se sentir à la façon dont je serre sa main plus fort, dont j’entrouvre les lèvres quand il me rend mon baiser. Qui eut cru qu’il embrassait si bien ? Ce doit être l’effet Disneyland mais pour l’heure, je me sens princesse dans les bras de son prince. Et pourtant il n’a pas toujours eu quelque chose du prince charmant. Mais il a toujours eu cette espèce de douceur un peu maladroite qui me fait fondre. Depuis, il a gagné en assurance, et aussi en charme, c’est affreux. Après, on s’étonne que je fonde comme ça. C’est de sa faute à lui.

Mes réflexions sont interrompues par un garçonnet qui pousse une exclamation dégoutée en nous voyant Luke et moi. Oups, j’avais presque oublié où nous étions. Je prends le parti d’en rire un peu, encore à six mille pieds du sol, sur mon petit nuage. Même si je ne peux plus sentir le contact de ses lèvres, il a gardé sa main dans la mienne. Nous nous enfuyons rapidement, peu désireux que d’autres enfants viennent mettre leur grain de sel dans un instant aussi particulier.

Et si je te demande de sortir avec moi, tu répondrais... ?

C’est dans la logique des choses qu’il me pose cette question, il a toujours eu un côté plus terre à terre que moi (et pourtant, c’est lui qui vole) et je sens dans sa voix qu’il est malgré tout un peu inquiet. Même si –encore une fois- je suis étonnée de son calme et de son assurance. C’est fou, il y a quelques semaines, j’aurais paniqué à cette idée, sortir officiellement avec Luke. Luke le casse-pied, celui qui peut devenir aussi venimeux qu’un serpent ou doux comme une peluche (j’aime pas l’image de l’agneau, ça sent pas bon un agneau, lui si), celui avec qui je me dispute. D’un autre côté, il y a quelques semaines, je lui éclatais le nez sur une table pour avoir osé dire qu’il m’aimait. Malgré ce moment de douceur et d’euphorie pure, est-ce que lui et moi, on pourra s’entendre ? Parvenir à s’aimer sans se disputer ou se frapper ? La question mérite de se poser sérieusement. Est-on vraiment capable d’être un couple avec tout ce que l’on s’est fait traverser ?

Oui, je le veux (en français dans le texte), oui, oui, oui…absolument.

Au diable les doutes et que l’on a pu traverser, il n’y a pas eu que des disputes, il y a eu tous ces moments de joie, de tendresse, de complicité, d’émotion. Je lui réponds comme on le ferait pour une demande en mariage ou devant l’autel. Mais qu’importe, ça ne fait que traduire ma joie, ma conviction, mon bonheur. C’est plus fort que moi, je lui saute au cou sans même chercher à savoir s’il va accepter ce geste. J’ai l’impression que le Luke qui m’avait envoyé bouler sur un toit pour une simple bise a disparu, remplacé par un être que je pensais imaginaire mais qui est bien là, devant moi, près de moi.


©Pando

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaspicy squirrels
- Luke Holmes -
duco corporis

En couple (Thalia)
Vol (possède des ailes noires semblables à celle des corbeaux) + Contrôle des oiseaux.
Élève
20/11/2013
Dane DeHaan
maimihina. (avatar)
599

MessageSujet: Re: Il faut toujours garder une âme d'enfant   Mer 19 Oct - 10:51

Elle accepta. Pourquoi avait-il douté ne serait-ce qu'une seule seconde ? Évidement qu'elle allait accepter. Cela ne pouvait pas en être autrement, pas elle, pas maintenant, pas après tant d'aventures passées ensemble, bonnes ou mauvaises. Elle lui sauta au cou et pour une fois, il ne la repoussa pas. Il n'allait tout de même pas commencer à faire son chieur dès maintenant. De toute manière ils apprendraient à se connaître pendant encore de nombreuses années, il le savait. Pour le moment, elle avait de l'avance sur lui, elle le connaissait plus qu'il se connaissait lui même. Quand à lui, il se souvenait de leur première rencontre au bord du lac, et à partir de là seulement les souvenirs avaient commencé à se forger.

Bon, maintenant, on va vraiment manger...

Parce qu'ils allaient finir par mourir de faim sinon, il n'avait rien avalé depuis hier soir à l'institue et on ne pouvait pas dire que Luke était un gros mangeur, le soir. Tout lui paraissait bien. C'était peut-être l'effet parc d'attraction magique qui faisait ça, la magie semblait opérer en tout cas, monsieur Disney pouvait être fier de lui. Il n'aurait jamais cru une telle chose possible, si on le lui avait dix deux mois auparavant. Lui et Thalia. Ils étaient tellement différents sur tellement de choses et pourtant. Les contraires s'attirent disaient certains, pour une fois, la citation semblait juste. Pour l'heure il avait aussi envie de retirer sa veste, afin de laisser les deux ailes qu'il avait dans le dos respirer. Leur condition d'être exceptionnelle n'était jamais bien loin pour tout gâcher mais pas aujourd'hui. Il chassa cette idée de sa tête et se contenta de se mettre en quête d'un restaurant. Aujourd’hui leur vraie nature ne leur porterait pas la poisse. Ils devaient oublier les soucis, les conflits, l'institue et vivre un peu leur vie. Certains mutants s'en sortaient bien, pourquoi pas eux ? C'était ça qu'il avait en tête depuis qu'il avait perdu la mémoire. L'ancien lui aurait bien voulu vivre terré à tout jamais entre les quatre murs de l'institue Xavier, pas lui. Tenter de faire sa vie normalement, bon, avec des ailes dans le dos mais... Demain ils seraient de retour à la (dure) réalité, sur les bancs de l'institue, elle dans sa classe, lui dans la sienne. Ils seraient de retour sur les terrains d'entraînements que Luke s'amuserait à fuir une fois de plus, mais aujourd'hui.... aujourd'hui, tout était bien.

RP TERMINÉ.



Blame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: Il faut toujours garder une âme d'enfant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut toujours garder une âme d'enfant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut toujours garder une âme d'enfant
» « Il faut toujours viser la Lune car, en cas d'échec, on atterrit dans les Étoiles. »
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..
» Avec la crème il faut toujours se permettre un peu d'excès [pv Zach]
» Parce qu'il faut se détendre des fois... [ LEYIA ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: IN THE WORLD, IN TIME :: dans l'espace :: Dans l'hémisphère nord-