.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 Don't blink

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
232

MessageSujet: Don't blink   Mar 24 Mai - 17:30

James & Thalia
Notre histoire commence par la chute


Oui, j'ai décidé que l'on ne ferait pas comme tout le monde alors on va démarrer par la chute. Na. J'ai dit.
Mais avant, il faudrait peut-être que je resitue le contexte. Allons-y !
Le jour se lève donc dans ma petite chambre à l'étage, rayon de lumière matinal atterrissant droit sur ma paupière close parce que sinon, c'est pas drôle. Je vous zappe les détails du lever, on en a tous vécu des violents avec la lumière en plein dans la figure ou le chant des oiseaux peu mélodieux ou encore la voisine qui décide de chanter à tue-tête en faisant le ménage (bon, à pour le coup, c'est souvent moi ladite voisine). C'est en enfilant un t-shirt que le drame est arrivé. Parce que mon armoire était vide et le panier à linge sale plein. Est apparu devant moi une règle de la Nature élémentaire mais que l'on oublie trop souvent : le linge toujours se salie mais jamais ne se lave (du moins pas tout seul). Dure réalité quand tu nous tiens.
Je ramasse donc lingerie et autres habits, charge le panier jusqu'à ras-bord et entreprend de sortir de la chambre sans trop faire de bruit car la fin de l'année approchant, beaucoup sont ceux qui dorment jusqu'à midi. Le problème, c'est que j'ai attendu si longtemps pour faire mes lessives que la pile me bouche la vue. Je peux voir devant moi mais en aucun cas mes pieds. Heureusement que j'ai pensé à compter le nombre de marches dans les escaliers sinon, j'aurais des soucis. Tout en entreprenant mon périple vers la sainte machine, je fredonne en réfléchissant à mon programme de la journée. Il n'est pas bien lourd, comme à l'accoutumée et j'envisage sérieusement d'aller me promener en ville, histoire de prendre l'air. Je n'ai pas grand monde avec qui discuter, Luke est introuvable depuis plusieurs jours, ma colocataire est de sortie aussi. Mais je ne vais pas me plaindre, avoir un peu de temps pour soi fait du bien.
J'arrive au rez-de-chaussée et me dirige vers la buanderie, plus que quelques marches et je suis arrivée.
C'est alors que je sens quelque chose me chatouiller le nez au fur et à mesure que je marche. Sûrement un vêtement qui a glissé. Saleté.
Je ne me dégonfle pas pour autant, fais fi de l'envie de me gratter le nez et commence à compter les marches jusqu'à la salle finale.
1...2...3...ATCHI !
Mon éternuement digne d'un Pikachu résonne une fraction de seconde avant le gros BOUM due à ma perte d'équilibre. Je glisse, déséquilibrée et dévale le reste des marches (heureusement peu nombreuses) en roulé-boulé. Le linge s'étale sur le sol, moi avec.

- Aie....au moins, je suis plus vite descendue.

Je remue, un peu sonnée tout de même, sent que j'ai une cheville un peu douloureuse. J'espère sincèrement ne rien avoir de grave, ça gâcherait ma journée. Ou pire, que quelqu'un m'ait vu. En entendant, je ris de la scène comique que je dois offrir, toujours par terre.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltateam outsiders
- James Raymore -
superior minds

Célibataire
Mémoire absolue
On ne dirait pas comme ça mais il dirige une entreprise d’électronique (officiellement) et de trafics en tout genre (officieusement) et il est député. Il aime bien se promener dans l'Institut sinon.
24/04/2016
Neil Patrick Harris
mon attaché de presse et Tumblr
23

MessageSujet: Re: Don't blink   Mar 24 Mai - 19:03



Don't Blink

James et Thalia

Ce matin en me levant, j’ai décidé d’être un pirate ! La plupart des gens ne saisissent pas l’importance qu’il y a à se lâcher de temps en temps et je sais que diriger une entreprise à moitié illégale pouvant parfois être stressant, il me faut des sas de décompression. M’amuser une fois de temps en temps à jouer à être quelqu’un dans ma tête est un exemple de sas. Bien sûr il ne s’agit pas de me déguiser entièrement et de ne parler qu’en « Yarr » pendant une journée, je dois quand même conserver une certaine dignité ! Non, jouer à être un pirate, c’est être assez boute-en-train tout en exprimant une certaine cruauté. Je peux vous dire que ce genre de sautes d’humeur sont parfaites quand on est en réunion avec des actionnaires !
Bref, c’est pourquoi je suis actuellement en train d’errer dans l’Institut avec une mallette remplie de paquets de trucs à manger ; il s’agit de mon trésor, je dois lui trouver une cachette ! Oui… j’ai peut-être un peu déconné aujourd’hui. Ça fait une semaine que je n’ai pas dormi plus de 3 heures d’affilées à cause d’un problème dans une de mes usines et j’avoue que la nourriture est un autre bon moyen de décompresser (d’ailleurs je vais surement finir par consommer mon trésor…). J’imagine que je fais un peu pitié à voir : un homme de 40 ans en costume et pardessus, errant dans l’Institut en rasant les murs avec une mystérieuse mallette à la main… Eeeh… plutôt cool en fait !!! Génial, en fait aujourd’hui on dira que je suis un agent-secret !!
Fort de cette résolution, je sors mes lunettes de soleil et me dirige vers les sous-sols ; tout le monde sait que les bases secrètes sont TOUJOURS dans les sous-sols (à cause des souterrains) !
Arrivé en bas, près de ce que je crois être la buanderie, je me fige un instant et me précipité derrière un angle. Quelqu’un arrive. Probablement un éléphant à en juger par le bruit qu’il ou elle fait en descendant. Je sors précautionneusement la tête de derrière mon mur pour évaluer la situation et découvrir à quelle cible j’ai à faire… et je me retrouve à regarder un énorme tas de linge avec des petites jambes. Pas besoin de me cacher, je me demande même comme ce tas de linge fait pour arriver à voir ou il va. A peine une demi seconde après m’être fait cette réflexion, la structure se met à trembler et s’envole littéralement sur les quelques marches restantes pour finir en bas, accompagnée d’un petit bruit d’explosion du style « ATCHIII ». Quand la poussière retombe (c’était vraiment une GROSSE explosion) je découvre une jeune fille au regard étonné, les fesses par terre.
- Aie....au moins, je suis plus vite descendue.
Je reste figé quelques instants, un peu interloqué moi aussi puis je finis par remarquer qu’elle bouge son pied bizarrement. Et soudain une super idée me traverse l’esprit : aujourd’hui je ne suis plus un pirate, ni un agent secret, je suis un Mystérieux Ange Gardien Ultra Stylé !! Je m’approche alors de la jeune fille toujours par terre en faisant virevolter mon pardessus et en enlevant mes lunettes et demande en me penchant vers elle :
-Besoin d’aide mademoiselle ?



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
232

MessageSujet: Re: Don't blink   Ven 27 Mai - 9:15

James & Thalia
Notre histoire commence par la chute


Ca vous est déjà arrivé de penser ou de dire un truc et que son contraire vous arrive ? Genre "j'espère qu'il n'y aura pas trop d'embouteillages ce matin" et que l'on se retrouve coincé pendant deux heures. Et bien ça vient de m'arriver. A l'instant. Oui, parce que quand on prie pour que personne n'ait vu notre splendide gamelle avec le linge et que l'on attend une voix, c'est que a) on est Jeanne d'Arc b) on a pas de bol. Je penche pour la seconde option.
Je me redresse tant bien que mal et regarde mon interlocuteur. Je ne l'ai encore jamais vu lui, fin de trentaine je dirais, grand pardessus, qui Est-ce ?
Voyant qu'il me propose son aide, je secoue la tête en souriant pour me donner une contenance.

Non merci, ça va aller, j'ai juste fait une petite glissade.

Et là, je me rend compte que si je suis par terre, mon linge aussi. Donc mes culottes. Et m....armelade. S'en suit une scène assez ridicule en y repensant où je me promène à 4 pattes à toute vitesse pour remettre mes vêtements dans la première machine vide que je trouve, le tout en me disant que ce mystérieux bonhomme doit me prendre pour une folle. Dans ma frénésie et après m'être assurée qu'aucune culotte n'avait échappé à ma rafle, je m'appuie sur un sèche-linge pour me lever et étouffe un gémissement. Putain de bordel de merde de cheville pourrie Mince, je me suis fait plus mal que je ne le pensais.

Hum...réflexion faite, pourriez-vous m'aider à m'asseoir là-dessus, je crois que je vais devoir attendre un peu avant de repartir en courant.

Rouge de confusion, je me résigne à devoir rester assise sur un lave-linge  le temps de trouver une solution à mon problème. Je me demande si Monsieur pardessus va vouloir rester. Mais qu'Est-ce que j'ai à être tendue comme ça ? Il m'est déjà arrivé d'être plus ridicule que ça et ce n'est pas une raison pour être froide avec cet homme ! Où est passée ma bonne humeur ?
Je me redresse, un sourire gêné et penaud entre mes deux joues rouges de honte et me décide à faire bonne figure.

Merci pour votre aide, je suis une affreuse maladroite. Moi, c'est Thalia Bubble. Et vous ?

Au point où j'en suis, autant sympathiser, si ça se trouve, cet homme va s'avérer être très gentil malgré son manteau d'exhibitionniste en cavale.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltateam outsiders
- James Raymore -
superior minds

Célibataire
Mémoire absolue
On ne dirait pas comme ça mais il dirige une entreprise d’électronique (officiellement) et de trafics en tout genre (officieusement) et il est député. Il aime bien se promener dans l'Institut sinon.
24/04/2016
Neil Patrick Harris
mon attaché de presse et Tumblr
23

MessageSujet: Re: Don't blink   Ven 27 Mai - 15:48



Don't Blink

James et Thalia


Je crois que je n’ai jamais vu quelqu’un rougir autant. Sérieusement, en me voyant le visage de cette fille s’est instantanément transformé en tomate. En même temps si j’étais dans la même situation qu’elle (à savoir sur les fesses, entourée de linge sale) je crois que je ne serais pas très à l’aise non plus ! Mais il n’y a aucune chance que ça arrive, je suis trop cool pour ça ! Elle répond à ma proposition en esquissant un sourire à peine forcé :
-Non merci, ça va aller, j'ai juste fait une petite glissade.
-En fait, c’était plus un vol plané qu’une glissade !
Ma blague ne semble pas faire effet et je la vois se décomposer de plus en plus en remarquant ses vêtements éparpillés un peu partout. Guidée par une pulsion étrange, elle se met soudain à quatre pattes et commence à rassembler ses affaires et à les fourrer dans une machine le plus rapidement possible. On dirait un peu une petite fille dans son parc ! Reprenant mes esprits et mon rôle, je me mets aussi à quatre pattes après avoir déposée ma mallette derrière moi et je tente de l’aider mais elle semble déterminée à m’empêcher de toucher ses affaires ce qui fait que je me retrouve dans une position étrange sans aucune raison… ma badassitude en prend un coup ! De toute façon elle est tellement affolée qu’elle ne remarque rien. Après avoir balayé le sol du regard pour vérifier qu’aucune de ses affaires ne traîne encore elle tente de se relever péniblement
-Hum...réflexion faite, pourriez-vous m'aider à m'asseoir là-dessus, je crois que je vais devoir attendre un peu avant de repartir en courant.
J’esquisse un petit sourire et la saisie par la taille pour l’asseoir sur la machine. Elle garde les yeux obstinément fermés, les mains recroquevillées sur la machine et un silence tendu s’installe. C’est moi ou elle a peur de moi ? Je sais bien que je suis un inconnu mais je ne suis pas effrayant quand même... Si ? Peut-être qu’elle sait qui je suis et qu’elle se fait des tas d’idées pas catholiques sur les hommes d’affaires ou les hommes politique !! Ça n’est définitivement pas en accord avec ma vocation de MAGUS (mystérieux ange gardien ultra stylé) ! Je tente d’apaiser l’atmosphère en me reculant d’un pas et soudain elle lève les yeux et me déclare sans se départir de son air gêné mais avec un sourire plus sincère que le premier :
-Merci pour votre aide, je suis une affreuse maladroite. Moi, c'est Thalia Bubble. Et vous ?
A mon tour je souris et lui réponds :
-Je suis James Raymore et tout le plaisir est pour moi ! Vous devriez surement aller voir quelqu’un pour votre cheville, si vous voulez je peux vous aider à remonter ?
En disant cela un éclat rouge attire soudain mon attention dans un coin à côté de la machine. Je me penche et ramasse ce qui s’avère être un ravissant soutien-gorge carmin en dentelles. Je lui tends en souriant pour lui prouver que je suis gentil :
-Vous avez oublié ça aussi je crois !
Et je recule encore une fois d’un pas pour ne pas lui faire peur. Sauf que ma mallette est toujours posée derrière moi. Et que je me prends les pieds dedans. Et que j’atterri les fesses par terre. Et que la mallette s’ouvre sous le choc. Et que des paquets de nourritures en tout genre dont BEAUCOUP de bonbons se répandent sur le sol. Dammit.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
232

MessageSujet: Re: Don't blink   Dim 29 Mai - 12:06

James & Thalia
Notre histoire commence par la chute


Il faut vraiment que je me calme parce que je dois avoir l'air d'une idiote à rougir comme ça, mais après tout, qu'y puis-je si je me colore plus vite qu'un t-shirt blanc dans une lessive de couleurs. Dieu que l'analogie est bien trouvée en ces circonstances, je me lancerais des fleurs. En fait, non.
Bien décidée à retrouver une certaine contenance, je souris à mon interlocuteur, note son nom dans un coin de ma tête. James Raymore, ça me dit vaguement quelque chose. A sa remarque sur ma cheville, je secoue la tête, je déteste me faire aider et je crois que je l'ai assez été pour toute une vie, surtout par quelqu'un que je ne connais pas (oui, j'ai des principes étranges). Je me contente donc de battre la mesure avec ma jambe valide en attendant que ma rougeur de gêne passe.
Bazar de bazar....elle n'est pas près de passer !
J'ouvre des yeux ronds comme des billes en voyant James ramasser un de mes soutiens-gorge, le rouge en plus, et me le tendre avec un grand sourire gentil comme s'il eut s'agit d'un t-shirt ou d'un papier quelconque. Ok, je vais avoir besoin de toute la force de mon esprit pour rester calme et stoïque.

Euh...merci beaucoup d'avoir rattrapé le vêtement en cavale.

Au secours...
Je me facepalm mentalement quand James recule et se prend les pieds dans sa mallette. Je vois tout de suite à sa tête que ce n'était pas prévu et mon premier mouvement est de tendre la main pour le rattraper mais comme je suis sur une machine à laver et dans l'incapacité de bouger, ça ne sert pas à grand chose. La scène se déroule alors au ralenti, manque plus que le "noooooooooon !" dramatique et on y est. Une vraie scène de cinéma. La chute en arrière, la mallette qui s'ouvre, les bonbons qui se répandent sur le sol.
Attendez ! Quoi ?!
J'écarquille les yeux en regardant les paquets glisser sur le sol en un bruissement comique puis la tête choquée de James et je me surprend à rire aux éclats tellement le tableau est epic.
Je ne peux pas m'en empêcher, c'est trop drôle, je ris à m'en tenir les côtes et manque de basculer sous les secousses. Je finis par reprendre un peu mon calme et par demander à James s'il ne s'est pas fait mal tout de même.

Excusez-moi, c'est juste que ce n'est pas le chargement habituel des hommes d'affaires.

Je me demande brusquement si ce n'est pas un dealer d'un nouveau genre, celui qui peut vraiment dire "tu veux du sucre en poudre". Le mystère autour de James s'épaissit. Chouette.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltateam outsiders
- James Raymore -
superior minds

Célibataire
Mémoire absolue
On ne dirait pas comme ça mais il dirige une entreprise d’électronique (officiellement) et de trafics en tout genre (officieusement) et il est député. Il aime bien se promener dans l'Institut sinon.
24/04/2016
Neil Patrick Harris
mon attaché de presse et Tumblr
23

MessageSujet: Re: Don't blink   Mar 31 Mai - 19:10



Don't Blink

James et Thalia


Je suis tellement choqué que je reste immobile pendant 20 bonnes secondes. J’ai oublié que ma mallette était derrière moi… Oublié !!! Moi qui possède la mémoire la plus performante du monde je ne me suis pas souvenu de ça. Bon pour être exact je ne l’avais pas vraiment oublié, mais évidemment je ne suis pas assailli de souvenirs à tout moment sinon j’exploserais ! Il faut croire que mon cerveau voulait que je me prenne les pieds dedans et que je tombe ! Je suis tellement hébété que je n’entends pas tout de suite un son un peu bizarre produit par Thalia. On dirait qu’elle pleure… Je lève la tête lentement pour découvrir, vaguement indigné, qu’elle est en fait entrain de rire. Et pas qu’un peu, elle est carrément pliée en deux toujours assise sur la machine. Ce n’est pas très gentil de sa part, je n’ai pas ri quand elle s’est elle-même viandée avec son tas de linge… Merde mon trésor !!! Catastrophé j’observe mes victuailles qui gisent un peu partout sur le sol et je réalise en même temps que c’est surement pour ça que la jeune fille rit. Gloups, j’espère qu’elle n’est pas du genre à aller raconter partout que le député Raymore se balade avec une mallette remplie de trucs sucrés et gras (quoique si elle essaie elle risque d’avoir du mal à le prouver : elle ne peut pas parler de l’endroit où ça a eu lieu et je tiens bien à l’empêcher de prendre des photos).
Elle finit par se calmer et me regarde les larmes aux yeux mais avec un petit air coupable :
-Excusez-moi, c'est juste que ce n'est pas le chargement habituel des hommes d'affaires.
Je n’ai jamais trop bien su ce qu’était le chargement habituel des hommes d’affaires. Avec ma mémoire pas besoin de documents, j'ai juste mon portable….
-Je suppose que nous sommes quittes maintenant, dis-je en me relevant. Pour ce qui est du chargement, il se trouve que les hommes d’affaires ont énormément besoin de sucre, à cause du stress ! C’est un peu comme la valise qui contient les codes nucléaires, elle est là en cas d’extrême urgence !
Je tapote mon manteau histoire d’être parfaitement propre et je ne m’occupe pas des paquets par terre. Pas encore. Car la dure réalité m’a soudainement frappée : je suis député et PDG d’une entreprise à moitié illégale et je suis actuellement en train de discuter avec une fille que je ne connais que dans un fichier et qui viens de voir ma valise tomber et déverser des marchandises qui n’ont clairement rien à voir avec mon travail. Qu’est-elle en train de penser ? Une chose est sûre maintenant, elle ne doit surtout pas en parler.
Je me tourne lentement vers elle et fait rouler ma langue dans ma bouche. Puis je dis en souriant :
-Cependant Thalia Bubble… par ailleurs quel ravissant nom de famille ! Vous l’avez bien choisi ! Je suis juste surpris qu’il ne soit pas plus français ! J’imagine qu’après 7 ans en Ecosse vous avez voulu rendre hommage au pays ! Et puis d’après ce que j’ai lu la France ne vous a pas tellement réussie… Bref, Thalia Bubble, ne vous inquiétez pas, ce n’est vraiment rien de plus que du sucre et j’avoue qu’avant de vous rencontrer, j’avais la ferme intention de me trouver un coin pour prendre mon petit déjeuner, il est tôt n’est-ce pas ?
Pas très discret mais il faut faire vite. Sans attendre sa réponse, je m’assoie à côté d’elle après m’être saisi d’un paquet de schtroumpf.
-Avant que vous ne posiez la question, je possède le don de mémoire absolue comme vous celui de la « baisse de température par contact » c’est pourquoi je vous connais via les fichiers de l’Institut.
Inutile de lui préciser que je les ai lus illégalement.
Je lui tends les schtroumpfs. Ils sont parfaitement inoffensifs. Contrairement à 3 autres paquets qui traînent encore par terre et que j’ai bien l’intention de récupérer plus tard. C’est pourquoi à partir de maintenant je dois tout faire pour qu’elle ne se soucie plus du contenu de cette mallette. Et surtout qu’elle pense que je suis juste un riche un peu bizarre qui n’a rien d’autre à faire que de se balader ici avec des bonbons. "The Game is on" mais pour l’instant je suis le seul au courant. La premier qui cligne des yeux a perdu.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
232

MessageSujet: Re: Don't blink   Ven 3 Juin - 10:20

James & Thalia
Notre histoire commence par la chute


James se relève et semble encore un peu surpris par ce qui vient de lui arriver ce qui est parfaitement compréhensible, se casser la figure sur une mallette digne d'un dealer Haribo, ça surprend. Sa réponse me fait sourire, pleine d'auto-dérision et le pire, c'est que l'argument se tient. C'est vrai quoi, je suis bien placée pour savoir que le sucre est le remède à tous les maux (sauf le diabète) et c'est sûr que homme d'affaire doit être un métier ô combien stressant.
Je hoche donc la tête en signe de compréhension, genre "je sais ce que tu vis bro", plus détendue que je ne l'aurais cru face à un homme qui il y a quelques minutes, à ramasser mon soutien-gorge.
Mon sourire s'évanouit brusquement quand mon interlocuteur commence une sorte de tirade un brin angoissante sur un ton badin. Ca commence doucement avec une remarque sur le fait que j'ai choisi mon nom de famille, mais là, ça peut encore passé pour une association d'idée, un emploi des mots maladroit pour dire que mon patronyme me correspond bien. Puis c'est sur mes origines françaises, je crois que c'est à ce moment là que mon sourcil gauche a commencé à frémir pour se redresser. Arrive ensuite l'allusion à l'Ecosse avec la durée de mon séjour là-bas. Là, mon sourire n'est qu'un lointain souvenir et je fronce les sourcils (dommage, le gauche avait réussi à s'installer confortablement bien au dessus de ma paupière). Son petit avis sur mon passé en France achève de me faire pincer les lèvres et de le fixer avec plus de colère que d'appréhension. Qui est ce type capable de déballer toute ma vie ?
Les fichiers de l'institut...je comprend un peu mieux mais à aucun moment il ne s'est présenté comme un membre de l'administration ou du corps enseignant donc il n'occupe pas de fonction importante à l'institut lui permettant de fourrer légalement son nez dans mon dossier. Alors qui est réellement cet homme et qu'Est-ce qu'il cherche à montrer ?
D'un air totalement innocent, il me tend un paquet de schtroumfs comme s'il venait de disserter sur le temps de la semaine. Je le regarde avec intensité, me demandant ce que je devrais faire. Et surtout ce qui passe dans la tête de ce type. Il dit être un homme d'affaires mais en général, ce n'est un job très angélique. Mais je n'ai jamais eu de souci avec qui que ce soit alors c'est plus pour étaler sa science que parce qu'il me connaît réellement. Je n'ai rien fait ou vu qui mérite que l'on me menace. Aurais-je donc devant moi un autre de ces mutants qui désirent étalement la grosseur de leur attribut génétique en probable compensation d'un autre attribut bien moins doté ? Je ne le voyais pas comme un narcissique mais après tout, je viens à peine de le rencontrer et en général, je ne suis pas très douée pour cerner les gens.

Et votre étalage de science est sensé m'amener à penser quoi ?

Je demande avec un air distant, presque ennuyé, j'attend qu'il finisse son petit discours. Dommage que je ne puisse pas partir en une fantastique sortie pleine de "rien à foutre". Cheville pourrie.
D'ailleurs, si jamais ce type veut continuer à m'impressionner, je suis un peu coincée. Mieux vaut que je surveille mes arrières (et mes devants, bref, j'utilise l'expression et vous m'avez compris).
Je sens ma main droite crispée sur le rebord de la machine à laver inerte, me prépare à l'attaque. Pour le moment, je me contente de sous-entendre que si j'ai été plutôt confiante et ouverte jusqu'ici, là, il risque de finir en surgelé au moindre mouvement. Une fine couche de givre commence à se répandre autour de la machine, probablement due au stress plus qu'à une éventuelle tentative d'intimidation de ma part. J'avoue ne pas trop savoir quoi penser de tout ceci. Ce qui est sûr, c'est que j'ai très envie de lui geler une partie du corps. Son petit étalage de connaissances m'a énervé.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltateam outsiders
- James Raymore -
superior minds

Célibataire
Mémoire absolue
On ne dirait pas comme ça mais il dirige une entreprise d’électronique (officiellement) et de trafics en tout genre (officieusement) et il est député. Il aime bien se promener dans l'Institut sinon.
24/04/2016
Neil Patrick Harris
mon attaché de presse et Tumblr
23

MessageSujet: Re: Don't blink   Ven 3 Juin - 22:53



Don't Blink

James et Thalia


Evidemment maintenant elle me regarde de travers. Pour être honnête tout le monde finit toujours par me regarder comme ça. Quoique je fasse pour avoir l’air gentil et classe, les gens me forcent à être méchant! Je peux comprendre qu’elle ait peur de moi mais c’est en partie de sa faute si je suis tombé : si elle n’avait pas eu l’air aussi apeurée, je n’aurais pas eu à reculer et à me prendre les pieds dans ma valise !!
C'est vrai, quand on est moi les menaces sont impossibles à éviter mais en l’occurrence je ne veux pas la braquer complètement ! Elle ne pourrait pas juste croire que je suis Sherlock ?! Lui aussi il sait tout mais il ne fait pas peur! Sauf que ce n’est pas de la peur dans ses yeux… elle me regarde de travers certes, mais elle est aussi carrément en colère ! Et les quelques mots qu’elle prononce suffisent à me confirmer une information impensable…. « Étalage de science » ...  Comment ça « étalage de science » ?!! Elle est dédaigneuse ! Voilà qui me calme quelque peu. Elle me demande ce qu’elle doit en penser… C’est précisément ce que j’essaye de comprendre depuis tout à l’heure. Normalement les gens sont impressionnés quand je leur sors le grand jeu… Réfléchis James, qu’est-ce que tu ne fais pas bien ? Rien? les menaces sont nécessaires, tu ne veux pas l’avoir de ton côté après tout ? Et pourquoi pas?
Je pose mon paquet de schtroumpfs sur mes genoux et je regarde Thalia Bubble. Elle ne fait pas partie des humains normaux. Elle est une mutante. Ce n’est pas à ce genre de personne que je dois faire peur ! Je suis même venu dans cet Institut pour faire exactement le contraire ! Et de toute façon quand bien même elle se douterait de quelque chose pour les bonbons, elle n’aurait pas les moyens de le vérifier ! Elle ne peut rien contre moi!
Du moins c’est ce que je me dis avant de sentir sous moi une vague de froid. Je suis soudainement assis sur un glaçon. Et La Reine des neiges est juste à côté de moi et n’a pas l’air contente.
Je quitte rapidement mon piédestal et me retrouve une nouvelle fois devant elle. Bien. Nous sommes quittes, les démonstrations de pouvoirs ont été faites. Sauf que la si elle le veut, je peux me retrouver transformer en statue en 2 secondes alors que je suis sans défense physiquement. Oui, je ne suis pas dans le monde normal.
-Ok ok, je suis un méchant voilà ! Désolé pour les menaces mêmes pas voilées mais maintenant vous êtes au courant et vous avez eu raison de vous méfier : je suis un méchant ! Genre homme d’affaire véreux et homme politique pas net !! Donc prenez ce que j’ai dit comme des menaces : c’est vrai, je suis dangereux et je peux vous faire du mal ! Mais le truc c’est que je n’en ai pas envie. Les méchants de la vraie vie en ont rarement envie en fait, sauf les psychopathes. Et même, là on peut dire que je me montre gentil vu que je vous préviens ! S’il vous plait, ne racontez pas à tout le monde que vous avez chopé le député Raymore avec une valise de bonbons entrain de vous faire des avances dans un coin ou je sais pas quoi ! En vrai je suis juste venu ici pour décompresser et rencontrer des gens comme moi et si vous voulez savoir je voulais vraiment manger ces bonbons tranquillement ! Encore désolé pour les menaces et pour avoir lu votre dossier mais les informations sont mes armes comme vous la glace. Vous ne voulez pas qu’on discute tranquillement en mangeant des bonbons maintenant s’il vous plait ? J’ai une grosse réunion en fin de journée et je dois vraiment éviter le stress…
Le pire c’est que je ne mens même pas…

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
232

MessageSujet: Re: Don't blink   Sam 11 Juin - 9:56

James & Thalia
Notre histoire commence par la chute


Je me demande si on peut encore voir mes sourcils tant ils sont levés haut par la surprise tandis que j'écoute James repartir dans un petit discours mais cette fois-ci, sur le fait que oui, c'est un gros gris méchant mais qu'en fait il a la flemme de sortir les éclairs et tout et qu'il veut juste noyer la fatigue avec Haribo. Une petite voix dans ma tête me souffle de lui geler la tête ou de lui envoyer mon pied dans les dragibus mais je me contiens, me contentant de conserver le même air de mépris froid que j'arborais avant son deuxième discours. Mais pour qui se prend ce type a déballé la vie privée des gens en enfournant des bonbons comme si de rien était avant de vous dire "ta gueule, je mange" ???? Pas croyable.
Et le pire dans tout cela, c'est qu'il m'amuse un peu avec son espèce de détachement, on dirait une sorte de Sherlock de pacotille ou un Walter O'Brien. Risible. Tout bonnement ridicule.
La meilleure solution et sans doute la plus simple serait d'en rester là, de me lever et de claudiquer jusqu'à ma chambre (j'ai assez refroidi ma cheville endolorie pour que ça aille) pour oublier toute cette histoire. Pourtant, je ne bouge pas d'un poil, continuant de regarder cet homme avec suspicion et, je l'avoue, une pointe de curiosité amusée. Je joue avec le feu mais une partie de moi a envie d'en savoir plus sur ce maboul en costard.

Vous parlez d'arme, de quoi voulez-vous vous protéger à l'institut ? Surtout en apprenant les dossiers des résidents car je doute que le mien soit le seul que vous aillez ouvert. Et puis d'abord, qu'Est-ce que vous venez faire ici ?


J'adopte une position plus confortable, croise les jambes en le toisant sans pour autant cesser de geler l'atmosphère, histoire qu'il voit qu'au moindre faux pas, je lui colle des engelures. D'ailleurs, il faudrait peut-être que je surveille un peu mes états d'humeur parce que la vague de givre a atteint la porte. Bon...bin il n'y a plus qu'à attendre le dégèle pour fuir, je crois que je viens de bloquer la porte...oups.

Nous avons tout le temps pour discuter alors allez-y, expliquez-moi. Histoire que j'en sache un minimum moi-aussi, monsieur je-sais-tout.  

Je suis pas douée moi des fois...coincée avec monsieur frappé du cervelet dans une buanderie...joie. Au moins, si on meurt de faim, il y a les bonbons. -_-


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltateam outsiders
- James Raymore -
superior minds

Célibataire
Mémoire absolue
On ne dirait pas comme ça mais il dirige une entreprise d’électronique (officiellement) et de trafics en tout genre (officieusement) et il est député. Il aime bien se promener dans l'Institut sinon.
24/04/2016
Neil Patrick Harris
mon attaché de presse et Tumblr
23

MessageSujet: Re: Don't blink   Ven 17 Juin - 15:04



Don't Blink

James et Thalia


Si la suspicion avait un regard, ce serait celui de Thalia en ce moment ! Ma tirade ne l’a évidemment en rien rassurée et la fine couche de glace qu’elle produit s’étend de plus en plus ! Je dois dire que je suis bien plus à l’aise comme ça, j’ai l’habitude de traiter avec des gens extrêmement suspicieux à mon encontre, je suis dans mon élément comme elle dans le sien (sauf qu’elle est littéralement dans son élément) !
Cependant elle n’a pas l’air de vouloir fuir. Ma tirade du méchant ambigu a marché je crois : avouer qu’on est un méchant paradoxalement rassure les gens car l’honnêteté amène la confiance même quand on est un sale con ! Par ailleurs je l’ai mise sur un pied d’égalité avec moi en lui montrant que son pouvoir était une arme ! Son dossier précisait qu’elle avait découvert ses pouvoirs suite à un choc (cependant la nature exacte de ce dernier n’était pas précisée) ce qui m’avait du même coup appris qu’elle ne devait pas avoir l’habitude de concevoir son pouvoir comme un avantage pour elle. Le lui rappeler m’avait permis de lui donner un sentiment de sécurité ! Bien sur je n'aurais pas tenter ça avec une personne mentalement instable ; insuffler un sentiment de puissance à quelqu’un peut amener la personne à ressentir des envies meurtrières mais il n’y avait qu’à la regarder pour savoir que le meurtre n’était pas une de ses options de défense. Bref, la situation était désormais à peu près propice à une discussion. J’en eu la confirmation quand elle commença à me poser des questions. Parfait.
-Vous parlez d'arme, de quoi voulez-vous vous protéger à l'institut ? Surtout en apprenant les dossiers des résidents car je doute que le mien soit le seul que vous aillez ouvert. Et puis d'abord, qu'Est-ce que vous venez faire ici ?
Ouah, direct les choses sérieuses ! Elle se permet même de me donner un petit surnom. « Mr je sais tout » … si elle savait le nombre de gamins qui m’ont appelés comme ça depuis que je suis à l’école…
Je la regarde se caler confortablement en attendant ma réponse mais aussi jeter un petit coup d’œil ennuyé vers la Porte. Le givre l’a atteinte et nous sommes coincés ! Chouette ! Maintenant on va vraiment pouvoir discuter ! Bon évidemment je ne compte pas lui dire la vérité, du moins pas entièrement et pas maintenant. Il n’y a que les méchants de dessins-animés qui déballent leur plan machiavélique dès la première rencontre avec le gentil. C’est comme coucher dès le premier soir, généralement ça ne mène pas à une relation à long terme. Or j’ai bien l’intention de m’intéresser un peu plus à Thalia. C’est le genre de personne que j’apprécie : elle est intègre, gentille, intéressante et surtout elle est puissante.
A mon tour je me cale sur une machine en face d’elle en prenant bien soin de glisser mon manteau sous mes fesses au cas ou le givre m’atteigne. Je ne sais pas trop quoi lui répondre pour commencer. Même si je suis en moins mauvaise posture qu’elle ne le pense il n’empêche que je suis loin de contrôler la situation : c’est ma première rencontre avec un mutante et je ne sais pas encore gérer le facteur de hasard qui va avec la possession de pouvoir. Commençons par répondre honnêtement à se première question dans ce cas :
-Et bien, comme vous le savez, l’Institut est un repère de mutants aux pouvoirs souvent dangereux. Il était donc hors de question que je m’y aventure sans en savoir un peu plus sur eux. La connaissance c’est le pouvoir, je ne vous apprends rien. Et il se trouve qu’étant parfois obligé de me conduire comme une ordure dans le cadre de mes différentes activités, un certain nombre de personne m’en veulent et je ne pouvais pas m’aventurer dans un nouvel environnement sans savoir si certaines de ces personnes ne se trouvaient pas par hasard ici !
Je fais une pose pour préparer ma prochaine réponse.
-Et mon but en venant ici est surement le même que de nombreux autres mutants : découvrir des gens comme moi, je suis curieux comme vous avez pu le constater ! Pour le coup je ne suis pas très original, désolé !
Et pendant ce temps les volutes de givres continuent à se répandre et ont maintenant atteints les murs. Et soudain une pensée fort réjouissante me fait me lever d’un coup. Je sais à quoi tout ça ressemble ! C’est trop génial ! On dirait le passage ou la Reine des neiges construit son château dans Frozen ! Je lève des yeux brillants vers Thalia et lui demande :
-Dites, est ce que vous pensez que vous pourriez vous habiller de glace comme la reine des neiges ? Vous avez déjà essayé ? Si vous voulez je peux chanter Let it go pour vous motiver ! Ou alors vous pouvez essayer sur moi et me faire un costard des neiges ?
Sur le coup je me fiche complètement d’avoir l’air dingue, c’est une occasion unique ! Je sens que je ne vais pas réussir à me retenir de chanter…

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
232

MessageSujet: Re: Don't blink   Mar 5 Juil - 12:23

James & Thalia
Notre histoire commence par la chute


Essayons d'adopter une attitude décontractée puisque nous sommes coincés ici. Je me demande brusquement si ça ne fait pas un peu réunion des barjos anonymes entre lui qui en tient une bonne couche et moi qui cherche à lui cryogéniser les fesses. Tant pis, comme nous sommes coincés de toute façon, c'est pas comme si on pouvait nous voir.
James est vraiment quelqu'un de spécial pour avoir aussi peur des autres, on dirait un agent secret mais en fou, plus dans le genre Inspecteur Gadget détraqué que James Bond. Son discours sur le fait qu'il s'est mis des gens à dos, très film de mafieux, contraste avec la suite très cul-cul bonbon du "je viens me faire des coupains" ce qui me laisse penser que l'une des parties n'est pas vraie. Ou alors ce type est encore plus énigmatique que je ne le pensais précédemment.
Je guette du coin de l'œil le givre qui continue de monter, ça devient assez incontrôlable, il faut que je me calme. Je vais avoir du mal à faire des exercices de respiration ou à chanter du Disney donc on avisera en fonction des dégâts.

-Dites, est ce que vous pensez que vous pourriez vous habiller de glace comme la reine des neiges ? Vous avez déjà essayé ? Si vous voulez je peux chanter Let it go pour vous motiver ! Ou alors vous pouvez essayer sur moi et me faire un costard des neiges ?

Wait, what ?!
Je le regarde avec des yeux ronds comme des billes, il est sérieusement en train de me demander ça ? La seule personne qui m'appelle Frozen ici, c'est Luke et c'est déjà assez bizarre...
Mon étonnement fait place à un fou-rire, je ne m'attendais pas du tout du tout du tout à une telle proposition ! Celle-là, on me l'avait jamais faîte. Peut-être parce que personne n'a jamais voulu prendre le risque que je le surgèle sur place. Vous me direz, si ce type louche est demandeur, je ne vais pas me priver. Si ça peut éviter qu'il ne vienne m'égorger dans mon sommeil.

Je ne sais pas si ça peut fonctionner mais pourquoi pas. Ne venez pas vous plaindre en cas d'engelures.

Je me concentre, le sourire aux lèvres parce que la situation est tout de même amusante. Je ne suis pas bipolaire du tout, non, juste très prompte à oublier ma colère ou ma rancœur quand il s'agit de m'amuser. Je fais donc mine de remonter mes manches et dirige le givre vers l'homme en costard en essayant de ne pas trop forcer la dose, il faut que ça reste sur les vêtements et de préférence, pas les chaussettes ou le slip. Ca me fait vaguement penser à la scène dans Cendrillon où la marraine en robe de chambre donne une belle robe à la jeune fille.

Libérée, délivrée....

Et le costard devient vraiment argenté à cause du givre ! Dammit, je pensais pas que ça fonctionnerait ! Je suis douée en fait !


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltateam outsiders
- James Raymore -
superior minds

Célibataire
Mémoire absolue
On ne dirait pas comme ça mais il dirige une entreprise d’électronique (officiellement) et de trafics en tout genre (officieusement) et il est député. Il aime bien se promener dans l'Institut sinon.
24/04/2016
Neil Patrick Harris
mon attaché de presse et Tumblr
23

MessageSujet: Re: Don't blink   Mer 20 Juil - 23:25



Don't Blink

James et Thalia


Quelque part dans la tête de James sur l’air de Libérée, délivrée:
La neige tombe dans la buanderie
Thalia est là, face à moi
De ses mains jaillit le givre
J’aimerais bien y survivre
Je ne vois qu’une solution pour la calmer
Et non je n’vais pas me mettre à chanter
Fascinant… le processus de gèle est exactement comme je l’imaginais, elle n’est pas obligée d’avoir un contact direct avec la matière solide, le givre apparaît là où elle veut (même si j’imagine qu’il y a une limite de distance) ! J’observe avec excitation mon costume se couvrir lentement de fines fleurs de glace… Thalia se met même à chantonner pour appuyer ma transformation en Roi des Neige… c’est terriblement stylé ! Je lève mon bras pour mieux m’examiner : mon costume arbore désormais une magnifique couleur bleue claire et il brille de mille feux sous les ampoules de la buanderie ! Elle a même réussi à créer des nuances entre ma chemise et ma cravate, c’est du travail d’orfèvre.
Manipuler, utiliser
Les gens finissent toujours par me céder
Chantage, menaces et escroqueries
Ooooh ouiii
Je lève des yeux brillants vers Thalia. Elle sourit, l’air assez fière d’elle et en plus elle me semble enfin s’être détendue. J’ai même entendu un petit rire alors qu’elle exerçait son pouvoir.
-Merci beaucoup ! Merci aussi pour les sous-vêtements des neiges, c’est très rafraîchissant !
Je ris pour lui montrer que je plaisante.
Je sais ce que je voulais savoir : elle maîtrise plus son pouvoir qu’elle ne le pense et l’étendu de ce dernier offre des perspectives intéressantes. Reste encore à savoir combien de temps dure la glace involontaire et celle qu’elle dirige. Pour la première j’observe du coin de l’œil la porte toujours coincée dans le givre. La température de la pièce est assez élevée ,malgré le fait qu’elle soit située en sous-sol, à cause des nombreuses machines à laver. Je dirais que la pièce est à 17° à peu près et cela fait un quart d’heure que la glace est apparue sur la porte, renforcée pendant 10 minutes par Thalia jusqu’à ce qu’elle me fasse mon costume. La glace brille déjà sous le dégel et je calcule qu’il ne lui faudra pas 5 minutes pour être facilement détruite. C’est tout de même plus que de la neige naturelle ce qui n’est pas étonnant. En revanche la fine couche de givre qui me recouvre et qui aurait déjà dû commencer à fondre est encore parfaite ce qui me laisse penser que la glace que Thalia crée volontairement est bien plus résistante.
J’suis trop cool, je gère trop…
A moi le costard des neiges !!!
J’suis trop,cool, je gère trop…
Etre un gamin ça protège !
Et personne ne me soupconne
Méfiez-vous mutants
Croyez-moi ici je suis le méchant…
Ces observations ne m’ont pas prises plus de quelques secondes. Je souris pour moi et me tourne vers la jeune fille :
-Et bien Thalia ce fut un plaisir de vous rencontrer ! Je ne m’étais pas autant amusé depuis un certain temps ! Si ça ne vous dérange pas je vais appeler quelqu’un pour nous sortir de la maintenant.
Puis je m’avance vers elle et lui tends une carte de visite:
-Ne me donnez pas votre numéro mais voici le mien. Acceptez-le s’il vous plait, vous pourrez le jeter en rentrant mais sans vouloir me la jouer, croyez-moi avoir le numéro d’un député peut s’avérer utile !
Enfin ,sans lui laisser le temps de réagir, je la prends dans mes bras et lui fais un gros câlin !  Ça me surprend de le penser mais j’apprécie la jeune fille. Elle a été courageuse face à moi, son pouvoir est cool et j’adore mon nouveau costume. D’habitude les gens me disent d’aller me faire foutre quand je fais le gamin au lieu d’être un « adulte sérieux et responsable ». Du coup le câlin c’est un peu quitte ou double : Il est toujours imprudent de me faire confiance certes, mais en l’occurrence je n’ai pas envie de l’embêter et je suis un ami très précieux (et modeste). J’aimerais vraiment beaucoup compter la Reine des neiges dans mes contacts….

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

en couple (miracle), encore faut-il que ça tienne.
baisse de la température par contact
Elève, découvrir l'institut et ses habitants
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
232

MessageSujet: Re: Don't blink   Jeu 11 Aoû - 12:57

James & Thalia
Notre histoire commence par la chute


Pour avouer la vérité, il y a un gros pourcentage de chance dans ce que je suis en train de faire et même si j'adopte une attitude décontractée, c'est le stress total à l'idée de faire une bêtise.
Mais heureusement, devant la tête excitée et admirative de James, je me détends un peu, surtout que comme je l'ai dit, ça a l'air de bien fonctionner. L'homme devant moi lève les bras pour examiner mon œuvre, détaillant son costume décoré avec un enthousiasme digne d'un enfant, bien loin de l'attitude adulte à laquelle on pourrait s'attendre surtout venant d'un homme politique.
James a l'air d'un enfant à Disneyland, je commence à me dire qu'il en fait peut-être des tonnes dans le côté assuré et vilain bonhomme justement pour cacher un côté trop enfant. Je ne dis pas que je lui fais totalement confiance, juste que je vais revoir mon jugement.

-Et bien Thalia ce fut un plaisir de vous rencontrer ! Je ne m’étais pas autant amusé depuis un certain temps ! Si ça ne vous dérange pas je vais appeler quelqu’un pour nous sortir de la maintenant.

- Oui, un plaisir pour moi aussi. Particulier comme rencontre mais très sympa sur la fin.


Je lui adresse un vrai sourire, sincère dans mes propos. C'est vrai que ça a été plutôt rock 'n roll dans le genre mais pas désagréable au fond. Juste très perturbant. Je suppose que vu que l'on vit au même endroit, on sera amené à se revoir. J'ai hâte, je sens que ce type peut encore cacher pas mal de surprises, bonnes ou mauvaises.
Je me lève, ma cheville ne me fait plus souffrir ce qui est encore un bon point et prend sa carte de visite, pas sûre que je l'utilise mais qui sait. Je hoche la tête, me demandant si la porte va s'ouvrir et si nous séparer va se faire avec zénitude (je hais les situations gênantes).
Et là, grande surprise. D'habitude, c'est moi qui me laisse aller à ce genre d'élan. Amusant.
James me prend dans ses bras en un rapide câlin qui me laisse pantoise mais attendrie. Bon, d'accord, il est vraiment particulier. J'aime bien. C'est décidé, on va se revoir, rien que parce que je pense que l'on peut rire. Ca peut devenir un bon ami.

Soyez sûr que nous allons nous revoir, promis.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltateam outsiders
- James Raymore -
superior minds

Célibataire
Mémoire absolue
On ne dirait pas comme ça mais il dirige une entreprise d’électronique (officiellement) et de trafics en tout genre (officieusement) et il est député. Il aime bien se promener dans l'Institut sinon.
24/04/2016
Neil Patrick Harris
mon attaché de presse et Tumblr
23

MessageSujet: Re: Don't blink   Ven 12 Aoû - 22:02



Don't Blink

James et Thalia


C’est avec un peu d’appréhension que j’attends la réaction de Thalia alors que je l’étreins. A mon grand soulagement elle réagit favorablement et me rend mon câlin. Bon, pas longtemps mais au moins elle ne me crache pas dessus.  Elle sourit même légèrement.
-Soyez sûr que nous allons nous revoir, promis.
-J’y compte bien !

Puis je sors mon portable. Il est temps de partir et pas question d’attendre que la glace fonde. J’appuie sur une touche.
BOUM BOUM BOUM.
Les portes de l’Institut sont assez solides visiblement, même avec la glace. Il ne faut cependant pas plus de 3 coups pour que celle de la buanderie cède sous les coups de mon garde du corps. Il entre dans la pièce comme s’il n’avait fait que pousser la poignée alors qu’on voit la trace de ses pieds sur la porte au sol. Quand j’engage mon personnel j’ajoute toujours une clause d’entrée badass sur leur contrat. D’un coup d’œil il voit que la situation ne présente aucun risque, il s’avance vers moi, me tourne le dos et attend. J’observe une dernière fois mon costard des neiges pour vérifier son état. Il est encore parfaitement conservé. C’est vraiment extraordinaire. Enfin je me tourne vers Thalia sans attendre de voir si le coup de la porte l’a impressionnée (évidemment, c’est beaucoup trop cool) et lui dis :
-Bye !
Ouais, je suis doué en entrée mais pour ce qui est des sorties je m’arrange d’habitude pour ne pas avoir à en faire.
Je prends mon élan et saute sur le dos de mon garde-corps. Hors de question que je glisse sur le verglas qui s’est en fait répandu bien en dehors de la buanderie, mes chaussures ne sont pas adaptées. Il m’emporte rapidement vers les escaliers et me repose puis me tend ma mallette qu’il a pensé à ramasser. En montant l’escalier je m’empresse d’aller sur Internet pour commander quelque chose. Je dois être prêt pour notre prochaine rencontre et j’ai bien l’intention qu’elle se fasse le plus rapidement possible. Malgré mes menaces elle n’a jamais cillée, j’admire son courage.
Bon en même temps j’aurais pu lui parler de Luke…
                                         
                                             
Fin

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: Don't blink   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't blink
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» affectation classique des repères de bornes commutateurs Bosch
» DON'T BLINK. (u-c) | 30 juin
» hotline blink (nesayem)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: XAVIER'S SCHOOL :: Premier sous-sol :: la buanderie-