.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 The Bright Young Things

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicrongrumpy lioncats
- Prosper Harlington -
wibbley wobbley timey wimey

Célibataire
Téléportation rapide : Prosper contrôle mal son pouvoir et il se téléporte rapidement d'un endroit à un autre, souvent dans une zone restreinte, et qui lui est liée émotionnellement. / Disparition (il ne maîtrise pas encore ce pouvoir) : Prosper peut disparaître dans un univers parallèle.
Elève
19/12/2015
Aaron Taylor-Johnson [03/16 : Savages]
KidOnHoliday-LaBoîteAAvatars
376

MessageSujet: The Bright Young Things   Mar 17 Mai - 19:32




The Bright Young Things



Prosper avait été réveillé par les cris d’un mutant qui tombait sous ses fenêtres, et quand il s’était levé, il avait remarqué qu’une partie du parc avait été retourné, comme labouré. Quand il était passé prendre sa douche, quelqu’un avait gelé la douche juste à côté, comme pour faire une plaisanterie. Et quand il était descendu pour manger, il avait vu une élève passer à travers le sol, apparemment sans vraiment qu’elle ne s’en rende compte. Bref, tout était normal aujourd’hui au Manoir X.

Le jeune mutant à la téléportation aléatoire monta jusque dans la bibliothèque pour emprunter le prochain tome de sa nouvelle série fétiche. Il avait récemment remarqué qu’il n’avait plus autant de problèmes pour se téléporter ces dernières semaines. Ou plutôt, plus autant de soucis pour ne pas se téléporter. Ce n’était pas comme s’il était incapable de se déplacer sur ses deux pattes, n’est-ce pas ? Il ne tenait pas spécialement à utiliser son pouvoir pour se déplacer normalement, mais au moins de le gérer assez pour ne pas se retrouver n’importe où sans avertissement.

Cela dit, avoir moins de problèmes ne signifiait pas qu’il n’en avait plus du tout. Il lui arrivait toujours de s’énerver sur une bêtise et de finir à l’autre bout du parc, à popper comme un débile devant des gens qui ne s’y attendaient pas. Là, le souci, c’était qu’il était en train de s’énerver sur la température de l’eau dans les douches. C’est donc en très petite tenue qu’il atterrit devant une jeune femme qui était très innocemment en train de profiter du parc.

— Merde !

Sans attendre, Prosper se cacha les parties derrière ses mains, mais il était trop tard. L’humiliation était déjà là, bien présente, étouffante. Il se mit à clignoter, se téléportant rapidement sur de courtes distances, avant de disparaître soudainement.

Tout aurait pu se finir comme ça, une journée normale dans le Manoir X, mais Prosper ne pouvait pas rester sur une telle rencontre avec une fille qu’il connaissait à peine. Une fois sa position géographique stabilisée, il s’habilla et sortit pour retrouver la jeune femme. En espérant qu’elle soit toujours là et au même endroit. Il mit quelques minutes à la retrouver, avant de l’apercevoir et de se diriger vers elle.

— Oh… je… Je suis vraiment désolé pour tout à l’heure, c’était vraiment pas volontaire, penses-tu je… je suis du genre à me téléporter mais je contrôle pas grand-chose il suffit que je m’énerve pour finir n’importe où, je suis vraiment désolé je voulais pas te choquer enfin bref, tu ne le diras à personne, hein ?

Il avait l’air totalement paniqué : il espérait vraiment qu’elle ne se sentirait pas mal d’avoir vu son dingalong schlingshlong wang.

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltacrazy foxes
- Reese Baker -
they don't fit in the mould

trop timide pour être en couple
Identification des mutations. Reese est capable de repérer un mutant à plus d'un km à la ronde. Elle peut aussi définir la mutation de la personne et sa puissance.
Élève. Elle passe pas mal de temps dans les bouquins.
11/10/2015
Dasha Sidorchuk
Dev Nerd Girls, endlesslove, mocking jay pour l'avatar
61

MessageSujet: Re: The Bright Young Things   Sam 21 Mai - 18:13

The bright young things
Reese & Prosper



Reese se réveilla de bonne humeur ce matin-là. Depuis qu'elle était à l'Institut, elle avait tendance à se lever du bon pied quasiment tous les jours, mais, sans savoir pourquoi, elle pressentait qu'elle allait passer une bonne journée. Après tout, pourquoi ce ne serait pas le cas ? Elle étudiait et vivait dans un château magnifique, qui possédait la plus grande bibliothèque qui lui ait été donné de voir, un parc verdoyant dans lequel elle adorait passer son temps libre...et surtout, elle avait des amis. Enfin, une amie, mais c'était déjà bien. Reese et Mélissa n'étaient pas toujours ensembles, même si elles l'auraient bien voulu, mais le fait de savoir qu'elle avait quelqu'un qui était là pour elle mettait Reese beaucoup plus en confiance. Elle ne se sentait plus invisible comme auparavant. Elle avait enfin l'impression d'exister. Et puis elle était libre maintenant. Ses tyrans de parents n'étaient plus là pour contrôler sa vie. Elle était allée se doucher puis s'était habillée. C'était le week-end, et même si pas mal de mutants étaient rentrés voir leur famille pendant leur temps libre, le château restait très vivant, et aussi bruyant qu'à son habitude. Reese ne détestait pas cette ambiance, elle aimait voir l'enthousiasme des autres, mais elle préférait être au calme pour pouvoir lire ou écouter de la musique. D'ailleurs, le parc, bien qu'il fasse un temps superbe, était quasiment vide. La rouquine décida donc d'aller s'y installer pour bouquiner. En ce moment, elle lisait beaucoup de poésie. Elle avait toujours aimé ça, surtout la poésie française, et elle écrivait régulièrement des poèmes, mais cela faisait un moment qu'elle n'avait plus mis la main sur un recueil de Rimbaud ou de Prévert. Elle était allée à New-York quelques semaines auparavant, avait feuilleté des classiques et elle était tombé sur LE livre qui lui avait fait aimé la poésie : les Fleurs du Mal de Baudelaire. Elle l'avait étudié au lycée, il y a quelques années de cela. Son prof de littérature était un métalleux passionné de littérature française. Reese avait de si bonnes notes et était si passionnée par tout ce qu'il disait qu'ils avaient fini par se retrouver une fois par semaine avec quelques autres élèves, pendant l'horaire du midi, dans le parc de l'école pour lire des poèmes, des passages de livres qui les avaient inspirés, ou même leurs propres créations. C'était le seul moment où elle se sentait à sa place. Les autres personnes du groupe étaient aussi passionnés qu'elle, et ils ne la traitaient pas comme une moins que rien, bien qu'ils n'aient jamais essayé de se rapprocher d'elle en dehors de leurs moments de lecture.
Bref, elle avait racheté les fleurs du mal, comme son autre exemplaire était resté chez ses parents et qu'elle n'était pas prête d'y remettre les pieds. Elle fila tout d'abord vers les cuisines récupérer quelque chose à grignoter pour son petit-déjeuner, et entreprit ensuite de s'installer sur un banc, à l'ombre pour éviter les coups de soleil. La rouquine prit une pomme qui se trouvait dans son petit panier, et la dévora. Elle ouvrit le recueil au hasard et tomba justement sur l'un de ses poèmes préférés, "A Une Passante". Ses yeux parcouraient le papier, jusqu'à son passage favori.

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son œil, ciel livide où germe l'ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair...puis la nuit ! - Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudain renaître,
ne te verrai-je plus que dans l'éter...


Avant que Reese n'ait pu terminer le vers, quelqu'un apparut devant elle. Elle leva les yeux pour croiser ceux de la personne qui l'importunait, mais son regard s'arrêta bien plus bas qu'elle ne l'aurait voulu. C'était un homme. Et...il était nu. Complètement nu. Reese rougit violemment et détourna le regard. L'homme se cacha les parties intimes comme il put avec ses mains en jurant, mais la rouquine était bien trop gênée pour le regarder en face. Elle l'avait vu très furtivement, et elle avait cru le reconnaître. C'était un garçon qui traînait souvent avec Mélissa, Prosper si ses souvenirs étaient bons, mais Reese n'avait jamais vraiment eu l'occasion de lui parler. Et elle comptait encore moins le faire après ce qui venait de se passer. Prosper clignota un instant, avant de disparaître définitivement. Il semblait ne pas trop maîtriser sa mutation lui non plus. Si c'était pour ça qu'il était apparut nu devant elle, Reese comprenait tout à fait. Elle ne lui en voulait pas, mais elle était affreusement gênée, et ne croyait pas être capable de pouvoir lui adresser un jour la parole. Elle tenta de se replonger dans son poème, mais elle était tellement perturbée d'avoir aperçu, pour ne pas dire fixé le...la chose de Prosper qu'elle ne pouvait plus se concentrer. Elle décida donc de marcher...enfin, d'aller se cacher si elle voulait être franche, pour réfléchir et pour éviter de recroiser Prosper s'il cherchait à la retrouver pour s'expliquer. Elle marcha quelques minutes, cherchant un endroit discret où se planquer, mais avant qu'elle n'ait pu trouver quoi que ce soit, elle LE vit se diriger vers elle, habillé cette fois. Elle resta crispée sur place, incapable de bouger même si elle voulait s'en aller en courant.
— Oh… je… Je suis vraiment désolé pour tout à l’heure, c’était vraiment pas volontaire, penses-tu je… je suis du genre à me téléporter mais je contrôle pas grand-chose il suffit que je m’énerve pour finir n’importe où, je suis vraiment désolé je voulais pas te choquer enfin bref, tu ne le diras à personne, hein ?
Aucun mot ne parvint à sortir de la bouche de Reese, si ce n'est que des balbutiements incompréhensibles. La rouquine prit finalement son courage à deux mains avant de débiter :
— C...C'est pas grave. Je...c'est moi qui suit désolée d'avoir vu ton...ta...bref, salut.
Quelle idiote ! Incapable de sortir autre chose que des conneries qui la mettaient encore plus mal à l'aise. Elle fit volte-face, voulant à tout pris échapper au mutant. Elle savait qu'il ne pensait pas à mal, et qu'il voulait juste s'excuser, mais c'était trop d'informations pour elle. Déjà qu'elle était archi-timide, si en plus elle se retrouvait dans une situation embarrassante, elle ne savait pas si elle allait y survivre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Bright Young Things
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» IF I DIE YOUNG
» The Young And The Hopeless
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: XAVIER'S SCHOOL :: extérieur de l'institut :: Le parc-