.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 Show me what is like to dream in black and white

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse betagrumpy lioncats
- Edward Khan -
superior minds

Vide
Mental, je suis télépathe et je contrôle les esprits, ça se rapproche de l'hypnose
Elève, j'aime à voir jusqu'où peut aller mon pouvoir (mais aussi mon don)
28/03/2014
Matthew Bomer
rebloggy
281

MessageSujet: Show me what is like to dream in black and white   Ven 1 Avr - 19:59



Black and white




J'arrive devant le zoo avec dix bonnes minutes d'avance, ce qui me laisse le temps de regarder un peu autour de moi, les gens, les familles, les enfants qui rigolent
- attention, ceci est une alerte pédophilie de niveau 12
- La ferme ! Tu sais très bien de quoi je parle
- non, explique-moi ta pensée. Que t'évoque la vie de ces petits mollets rose qui gambadent derrière des ballons, de ces couettes serties d'un chouchou Frozen ?
- L'envie d'en avoir à moi, point.
- pour les manger ?
- T'es horrible
Malgré moi, je lève les yeux au ciel avec un soupir avant de me caler contre la barrière en attendant le professeur de criminologie. Je me souviens pertinemment de comment ça s'est passé la première et dernière fois que nous nous sommes parlés mais il ne s'en souvient pas lui et j'ai le désir de recommencer à zéro sur quelque chose de plus simple. J'avoue que cet homme ne m'a pas laissé indifférent, dans tous les sens du terme et que j'ai bien l'intention d'approfondir
- roooh....
d'approfondir ma pensée en voyant ce que ça peut donner une journée sans que je cherche à le blesser.
- je parie 20$ que tu vas lui faire du mal
- Ne parie pas, tu n'as pas d'argent
- si, le tien
Je secoue la tête, je sais que ça va bien se passer, je suis sobre, relativement en bonne forme physique et émotionnelle (autant que faire se peut) et il n'y a aucune raison que ça tourne mal.
- mouais, si tu avais gagné des sous à chaque fois que tu as pensé ça...
La seule chose qui me fait grimacer, c'est les similitudes avec un autre rendez-vous. Dans un aquarium. Pourvu que ça ne tourne pas pareil
- amoureux ?
- Bah...tu sais...
- et abandonné comme une chaussette jusqu'à devenir fou
- Je ne parlais pas de ça
- de quoi alors ?
- Du moment où le dôme à requins a explosé
- comme il n'y a pas de requin, ça devrait aller. En revanche, il y a des tigres, des loups en meute (Alpha !) et autres bêbêtes, pas de quoi en faire une fondue de viande.
Quand Ciel arrivera, je veux aller voir les pandas, ça me détendra. Ces boules de poils douces noir et blanches...
- tu es terrifiant quand tu t'y mets...
Je guette l'arrivée des visiteurs et donc de Ciel en sifflotant pour me calmer. Pourquoi suis-je tendu ?


 
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: Show me what is like to dream in black and white   Sam 9 Avr - 17:21

Black and White



- Et la priorité, connard ! Je crie dans l'habitacle restreint de ma voiture.

Je déteste quand les gens font le coup « oups, j't'ai pas vu » volontairement, que ce soit dans la file d'attente ou au volant. Encore plus au volant, parce que ça peut dégénérer en accident. Crétin, va... Je fusille du regard le barbu à lunettes qui me passe devant sa gêne et en profite pour récupérer une place qui vient juste de se libérer. Espèce de... Je souffle pour me calmer. C'est pas grave, j'en trouverais une plus loin, et puis, on est en période scolaire, il ne devrait pas y avoir tant de monde que ça au zoo...

Ca m'avait un peu surpris, qu'Edward me propose cette sortie. Après tout, on ne se connait pour ainsi dire pas_ la seule fois où on a discuté, on été tous les deux dans la chambre de repos, on a joué aux échecs et il m'a soigné parce que j'ai trouvé le moyen de tomber tête la première sur la table basse... Quand je dis que je mérite l'Award de la maladresse..._ alors ça peut sembler un peu étrange au premier abord. Quand il m'a proposé ça à la fin d'un de mes cours, je ne sais pas pourquoi, j'ai dis oui tout de suite. Peut-être parce que même sans trop le connaître je sais que c'est un garçon adorable, et peut-être aussi parce que je m'en veux un peu d'avoir remué le couteau dans la plaie la fois où on a discuté en abordant un sujet sensible_ peut-être que sortir lui permet de penser à autre chose qu'à Apollo...

Je finis par trouver une place, me gare, et vérifie l'heure sur mon portable. Zut, j'ai deux petites minutes de retard. Je me diriges donc vers l'entrée tout en envoyant un rapide SMS à Graham, un léger sourire aux lèvres, avant de ranger mon téléphone et de chercher le jeune mutant des yeux. Je finis par l'apercevoir adossé contre une barrière et m'approche

- Edward ! Désolé, je suis un peu en retard, un crétin m'est passé devant au moment où j'allais me garer. On va prendre les places ?

Alors qu'on se dirige vers la file d'attente, je revois Barbu Chauffard qui entre dans le zoo. J'espère qu'il va se faire attaquer par un pigeon démoniaque. Ou mieux, que ça fasse comme dans Harry Potter, quand la vitre du serpent disparaît et que le reptile fout la trouille au cousin insupportable.

- Tu vas bien ? Tu as l'air pensif...

Je prend ma place et le plan que me tend la vendeuse, et enfin nous pouvons entrer dans le zoo en lui-même. J'évite de justesse un gamin qui court partout en tirant sur le bras de sa mère pour aller voir les ours.

- Tu as envie de voir un animal en particulier en premier ? Je demande



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse betagrumpy lioncats
- Edward Khan -
superior minds

Vide
Mental, je suis télépathe et je contrôle les esprits, ça se rapproche de l'hypnose
Elève, j'aime à voir jusqu'où peut aller mon pouvoir (mais aussi mon don)
28/03/2014
Matthew Bomer
rebloggy
281

MessageSujet: Re: Show me what is like to dream in black and white   Sam 9 Avr - 23:18


Black and white



C'est un Ciel bougeon qui arrive à toute vitesse, ronchonnant mentalement contre un chauffard barbu. Je ne peux retenir un sourire amusé en le voyant pester. Je ne lis même pas son esprit, je n'en ressens pas l'envie.
- et puis ce type se lit comme un livre ouvert police 32 avec illustrations.
Je secoue la tête pour dissiper la gêne, il n'est pas vraiment en retard, je ne vais pas lui tenir rigueur de cinq petites minutes. Surtout que je me rend compte que je l'attendais avec plus d'impatience que je ne voudrais l'admettre.
La question du professeur me prend au depourvu, moi qui pensais avoir l'air détendu pour une fois.

Non, non, tout va bien. Je me demandais simplement si les gens m élevés ne devaient pas être punis

Je lui adresse un clin d'œil et adopte un air mystieurd tout en prenant le ticket pour pénétrer dans le zoo. Il y a foule aujourd'hui, peut-être que ce n'est pas plus mal, ça fera de l'animation et si jamais on ne trouve rien à se dire, ça comblera le silence.
Je hausse les épaules avant de sourire un peu.

Ne te moque pas de moi mais...j'aimerais bien voir les pandas. Si ça ne te dérange pas, évidemment.
J'adore voir ces boules noires et blanches rouler. C'est l'image même de la zénitude.


Heureusement que je ne rougis pas sinon ce serait gênant. À la place, je fais la moue et avance d'un pas résolu et qui se veut assurer le long des allées couverte d'un revêtement jaune qui me fait diablement pensé au magicien d'Oz. On se dadande pourquoi.
Mais avant d'atteindre les ursidés, il faut passer par divers enclos et l'un d'eux, composé d'une vitre, attire immédiatement mon attention : celui des loutres
En temps normal, je ne leur prête que peu d'attention, ce n'est pas le genre d'animal qui me marque même si je les trouve assez mignonne. Exceptionnellement, je m'attarde sur le groupe qui gigote joyeusement sous le regard ébailli des enfants lorsque je remarque quelque chose et explose de rire.  Au passage de Ciel, une loutre se met à sautiller et à remuer du derrière juste devant la vitre. Je ne retiens pas mkn hilarité et donne un coup de coude  à mon ami.
- ami ? Tu vas vite en besogne !
- J'ai utilisé le premier qualificatif que j'ai trouvé

Je crois que celle-ci te fait sa parade de séduction. Ciel Myocarde, le tombeur de ces loutres. Admire-moi ce déhanché, tu as fait une touche.

Et je continue à rire en regardant la loutre et les enfants se dandiner joyeusement devant la vitre.


 
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: Show me what is like to dream in black and white   Sam 23 Avr - 20:44

Black and White



- Non, non, tout va bien. Je me demandais simplement si les gens mal élevés ne devaient pas être punis.

Je regarde Edward sans comprendre, mais il se contente de me sourire comme le ferait un magicien à qui on demanderait d'expliquer un de ses tours. Lorsque je lui demande s'il veut commencer par un animal en particulier, il répond

- Ne te moque pas de moi mais...j'aimerais bien voir les pandas. Si ça ne te dérange pas, évidemment.
- Non, non, pas du tout. En plus, je n'en ai jamais vu en vrai...
- J'adore voir ces boules noires et blanches rouler. C'est l'image même de la zénitude.

Ca m'arrache un sourire amusé.

- Zénitude... Ca dépend pour qui. Tu te souviens, quand je t'ai expliqué ma capacité ? Et ben, il y a trois semaines, j'ai vu le souvenir d'une fille qui passait un examen et qui révisait sur la Chine en stressant à mort. Je paris que tous les étudiants qui y ont eu droit doivent frôler la crise de nerf en passant devant un restaurant asiatique ou en voyant des pandas à la télé.

Je le taquine avant que nous ne nous mettons en route direction les ursidés. Par contre, je le suis sagement, parce que vu mon sens de l'orientation, j'arriverais à nous amener à l'opposé de l'endroit désiré. Alors qu'on marche depuis cinq petites minutes, il s'arrête et explose de rire. Il me donne un coup de coude en me désignant ce qui doit être une loutre qui se tortille allègrement l'arrière-train à ma hauteur

- Je crois que celle-ci te fait sa parade de séduction. Ciel Myocarde, le tombeur de ces loutres. Admire-moi ce déhanché, tu as fait une touche.

Je pose une main sur la vitre en feignant une 'expression niaise de douleur profonde

- Tant de plexiglas qui nous sépare ! Loutre de ma vie ! Je te regretterais à jamais...Quoi que non, en fait, tu es très bien où tu es.

Depuis que j'ai lu quelque part que les mâles loutres abusaient de leur petits, j'ai beaucoup de mal à les trouver mignonnes, ces bestioles. Je tires légèrement Edward par le coude

- Bon, allons voir tes peluches noires et blanches, Monsieur le stressé , je dis en lui tirant la langue

À la fin du petit chemin, il y a un petit espace fermé avec écrit «  SERRE TROPICALE » par laquelle on doit passer si on veut pouvoir atteindre les pandas. Je tiens la porte au jeune mutant avant de le suivre à l'intérieur. La première chose qui me frappe, c'est la chaleur lourde à l'intérieur. Je sais que c'est pour le confort des animaux, mais ça surprend un peu. Je m'arrête devant un enclos assez grand composé d'une vitre, ouvert au dessus et a priori vide. Bizarre, qu'est ce que ça peut être ?...

Je me rapproche de la vitre. Puisque c'est grand, c'est soit pour un animal qui prend de la place, soit pour de gros oiseaux, mais dans ce cas, ils n'auraient pas laissés l'enclos ouvert, si ? Je me tournes vers mon compagnons d'aventures animalesques

- À ton avis, qu'est ce qu'il y a là-dedans ?

J'avise finalement le petit panneau à côté : Paresseux. J'ai beau scruter sur l'arbre et au sol, je ne le vois pas. Bah, ce n'est pas plus mal, je ne suis pas franchement un fan de ces créatures là. Je me tournes vers Edward pour lui dire qu'on peut continuer quand d'un coup je vois une masse lu tomber sur le dos.

Oh oh.

Bon ben j'ai retrouvé le paresseux.

Celui ci est perché sur Edward, ses deux longs bras ballant sur les épaules du jeune homme, sa tête au visage béat digne d'un vieux pervers devant une fille en minjupe collé à celui beaucoup moins goguenard de mon ami. J'explose de rire tout en essayant d'aider le pauvre jeune homme à se débarrasser de l'animal sans blesser celui-ci_ même si j'avoue que mettre la main sur ce pelage couvert de moisissure ne m'enchante pas trop, l'hilarité l'emporte.

- On dirait que ton charme a aussi fait des ravages, il t'a littéralement sauté dessus ! Ca va aller, Edward ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse betagrumpy lioncats
- Edward Khan -
superior minds

Vide
Mental, je suis télépathe et je contrôle les esprits, ça se rapproche de l'hypnose
Elève, j'aime à voir jusqu'où peut aller mon pouvoir (mais aussi mon don)
28/03/2014
Matthew Bomer
rebloggy
281

MessageSujet: Re: Show me what is like to dream in black and white   Mar 26 Avr - 9:55


Black and white



La réaction théâtrale de Ciel ne aide pas à calmer mon hilarité qui va  crescendo en voyant que la loutre s'agite se plus en plus, faisant des sauts et des mouvements pour attirer l'attention du professeur de criminologie, aussitôt suivit par la flopée d'enfants qui ne comprend pas ce qui se passe.

Ah...quelle tragédie, votre iddyle à la Roméo et Juliette me tirerait presque une larme.

Voyant l'ancien prolifer tourner les talons d'un air décidé, je le suis en calmant mon fou-rire qui a un peu de mal à passer. Comme après une téléportation, nous changeons totalement d'atmosphère en entrant dans la serre tropicale. Je pensais réserver les singes pour plus tard mais tant qu'on y est, ça ne peut être qu'amusant. Même si pour le moment, je n'aperçois que quelques oiseaux aux couleurs d'ailleurs très vives. C'est un endroit très calme par rapport au tumulte de la foule dehors, c'est comme une bulle verte.
-tu te sens l'âme d'un poète ou on a juste pas de pot ?
- Je ne fais qu'exprimer mes réflexions mentalement, rien de mal à cela, je ne dérange pas grand monde.
- étonnamment plus que le commun des mortels dans la même situation. À commencer par moi.
- Bah, si ce n'est que toi alors je n'ai aucun regret.
- mouais... C'est vrai que pour le coup je suis tout seul.
- Reste le et tais-toi.
Je m'approche de l'enclos vitré que me montre Ciel, cherche l'animal sans voir la moindre plume ou le moindre poil. Il doit probablement être avec un soigneur ou un truc dans le oh mon dieu qu'est qui est en train de me tirer allègrement sur le pantalon. Et ça monte en plus. Bordel de merde, il y a un truc chaud et rèche qui se love contre ma nuque là.

Ciel, arrête de me tripot...merde...

Oui, parce que je viens de voir 1) que Ciel est à côté de moi 2) le panneau indiquant l'animal 3) hum...cette looooongue patte grise sentant le moisi avec ses griffes...Lauritz, est-ce toi ?

ATTENTION, LA SUITE DE CE PROGRAMME EST DÉCONSEILÉE AUX AMES SENSIBLES, AUX AMOUREUX DES PARESSEUX ET A CEUX QUI TROUVAIENT ENCORE UNE ONCE DE VIRILITÉ CHEZ EDWARD KHAN (si, si...il doit y en avoir)

Pourquoi moi ? Pourquoi sur tous les animaux de cette outaon de planète, il a fallu que me grimpe sur le dos le seul qui me fout des cauchemars ??? J'ai fait quoi au bon dieu ? Avec sa tête de pedoohule pervers défoncé au dernier degré doublé d'un résultat de consanguinité sur plusieurs siècles avec des bras créés uniquement pour s'accrocher à des arbres et j'utilise ici un double sens...ça sent mauvais, ça rampe, c'est mou, on peut presque rajouter un vieux rire gras et bête dans leur force et le pire, c'est que certains les trouvent mignons. Mals comment ????? Le seul truc qui m'empêchait de totalement paniquer petit quand j'en voyais au zoo, c'était 1) qu'il y avait une putain de vitre ou des barreaux entre lui et mon pauvre petit corps chétif et sans défenses. 2) que c'était trop lent pour me battre à la course. Sauf que là, il m'a eu par surprise.
- il ne te reste plus qu'à prier pour que ce soit une femelle
- Pourquoi ?
- parce qu'en ce beau printemps, un mâle risque de bien apprécier la position et d'en profiter. "Edward a peur, c'est sa première saison des amours et il est très timide".
Je regarde Ciel, totalement raide et tétanisé, en alerte, lui adresse une grimace exprimant a la fois gêne, dégoût et à quel point je me contiens même si ma respiration saccadée et ma lividité doivent être de bons indices.

Je vais bien, je vais bien...par contre, je risque de pousser un tout petit cri très peu viril dans 3...2
..1 BORDEL ENLEVEZ-MOI CET ESPÈCE DE PERE NOEL AUX LONGS BRAS AVANT QUE JE NE LE TRANSFORME EN PAILLASSON ! IL EST EN TRAIN DE ME LECHER LE COU !!!

(oui, j'avais prévenu)

Je m'agite, essaie de retirer le pervers fiché dans mon dos en faisant fi de ma  répugnance. J'espère sincèrement qu'il va tomber de lui-même ou que Ciel va le décrocher parce que si je me choppe, il meurt dans d'atroces souffrances et je vais avoir un procès au cul. En attendant, je suis tendu comme un arc, la respiration rapide. Je dois avoir l'air totalement idiot mais rien à foutre.
Mon agresseur finit par tomber en un vieux splotch sur le sol et est ramené dans son enclos par un soigneur qui me fusille du regard. Je ne lui en accorde aucun, qu'il s'estime heureux que la bestiole soit vivante, et file hors de la serre pour respirer un peu et me calmer.
Difficme de passer inaperçu avec ma tronche de fou ayant vu un fantôme mais pour l'heure, je ne m'occupe pas des gens, simplement de calmer les tremblements de mon corps. J'y parviens plutôt bien même si subsiste dans ma main des spasmes   violant. Je m'empresse de la dissimuler dans la poche de mon Jean et adresse un sourire penaud a Ciel.

Désolé pour ce triste spectacle. Je n'aime pas trop les paresseux. .


 
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: Show me what is like to dream in black and white   Mar 26 Avr - 19:20

Black and White


Comment dire que si au début je riais, la succession d'émotions qui passe sur le visage d'Edward m'achève, même si je n'aimerais pas être à sa place, c'est vraiment trop drôle à voir. Par contre, il a l'air vraiment mort de trouille, le corps tendu, le regard fixe, le souffle saccadé, on peut presque deviner une fine pellicule de sueur sur son visage... Merde, j'espère qu'il ne nous fait pas une crise d'angoisse ? J'en ai déjà faîtes par le passé, j'ignore si ça lui est déjà arrivé, mais là, il à l'air de ne vraiment pas aller bien, et ça m'inquiète. Je tente de déloger le paresseux qui prend ses aises sur le pauvre mutant, sans pour autant blesser l'animal

- Edward, ça va aller ?

Et le paresseux qui ne le lâche pas, merde ! Edward est pâle comme une jeune vierge sous la lune diaphane et hivernal face à la terreur vertigineuse du grand saut, immobile et terrorisé comme une biche aux abois prêt à se faire tirer par un chasseur embusqué et- bref, il a franchement mauvaise mine. Il ouvre et ferme la bouche plusieurs fois sans réussir à parler avant de grimacer ce qu'il pense être un sourire.

- Je vais bien, je vais bien...par contre, je risque de pousser un tout petit cri très peu viril dans 3...2...1 BORDEL ENLEVEZ-MOI CET ESPÈCE DE PERE NOEL AUX LONficjéAS AVANT QUE JE NE LE TRANSFORME EN PAILLASSON ! IL EST EN TRAIN DE ME LECHER LE COU !!!


Oh my...

Je réussis à arracher de son dos le paresseux lubrique, qui, sûrement dans une tentative pour retrouver son cher perchoir, esquisse un mouvement avec son long bras, manquant de m'envoyer sa griffe sale dans l'oeil. Je le lâche par réflexe et ce que je voulais éviter arrive, il tombe au sol avec le bruit d'une tomate trop mûre qui explose. En temps normale je me serait précipité vers le pauvre animal, mais avec Edward qui est toujours aussi figé, je prend mon ami par les épaules

- Edward, est ce que tu m'entends ?

Un soigneur déboule, l'air alarmé, et se précipite près du paresseux qui ne devait pas aller si mal puisqu'il rampait déjà à nouveau vers le pauvre mutant. Edward se précipite dehors, les yeux exorbités et blanc comme un linge. Inquiet, je le suis hors de la serre. Je le vois prendre une longue goulée d'air avant qu'il ne se tourne vers moi et m'adresse un sourire forcé

- Désolé pour ce triste spectacle. Je n'aime pas trop les paresseux.

- J'avais cru comprendre... Le grand Edward Khan a la phobie des paresseux ?

Je tente de plaisanter, mais en vrai, son état m'angoisse un peu. J'avise un banc non loin, et le force à s'y assoir.

- Pas de discussion, tu es vert et ta main a commencé à trembler, je dis en désignant du menton les doigts cachés dans sa poche.

Je me souviens avoir pris des mouchoirs en papiers et une bouteille d'eau dans ma sacoche. Je les sors et imbibe un kleenex avant de m'approcher

- Je peux ?

J'essuie le côté de son cou et sa nuque comme je peux. Je sais, ça ne change pas grand chose, mais ça le fera peut-être se sentir un peu mieux et ça enlèvera les poils de paresseux qui auraient pu y rester. Un pli soucieux barre mon front.

- Est-ce que tu arrives à respirer sans difficultés ? Tu vois normalement ?

Je regarde autours de moi

- Il doit y avoir une infirmerie ou quelque chose du genre... Tu veux qu'on y passe ou ça va aller ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse betagrumpy lioncats
- Edward Khan -
superior minds

Vide
Mental, je suis télépathe et je contrôle les esprits, ça se rapproche de l'hypnose
Elève, j'aime à voir jusqu'où peut aller mon pouvoir (mais aussi mon don)
28/03/2014
Matthew Bomer
rebloggy
281

MessageSujet: Re: Show me what is like to dream in black and white   Mer 27 Avr - 14:45


Black and white



Dans un premier temps, je ne dis rien, me concentrant sur ma respiration. Je dois avoir l'air d'un parfait idiot à réagir aussi violemment. En plus, cette trouille n'est pas jeune, elle est apparue vers mon adolescence.
- je ne veux pas te couper dans tes réflexions mais Ciel est allègrement en train de s'occuper de toi comme d'un bébé ou d'une chochotte. Si tu veux pas perdre le peu de virilité qu'il te reste, je conseille de te bouger le derrière.
La sensation humide dans mon cou (sans mauvaise pensée) me ramène au réel et je me rend compte que le professeur me regarde d'un air préoccupé comme si je risquais de tourner de l'œil sous son nez ou de m'effondrer en sanglots. D'une main assurée mais pas méchante, je ne veux pas qu'il se vexe, j'écarte la sienne et me redresse, tente un pâle sourire qui devient un peu mieux au fur et à mesure.

Ne t'inquiète pas, je vais bien. Un simple petit coup de stress, c'est passé, ça va mieux. Inutile de s'inquiéter, tu n'auras pas à faire de rapport à Prof X ou à me ramener sur ton dos.

Je regarde autour de moi, prend un air serein et calme, je vais bien merde. Même si mon rythme cardiaque est encore un peu élevé, la panique est passée. Ne reste que les tremblements dans ma main mais ça aussi ça va partir.
Je passe une main dans mes cheveux, signe que j'essaie de passer à autre chose, de dissimuler ma gêne et fait une grimace à Ciel.

J'aimerais que ça reste entre nous si ça ne te dérange pas, c'est pas le genre de phobie que les gens comprennent ou que l'on assume. Mais merci de ton aide. Tu m'as sauvé d'un v...viol.

Dingue comme le cerveau peut tilter tard et au moment le plus étrange. Je viens d'entrapercevoir d'où me vient cette trouille idiote. C'est tout con.
- à cause du Père Noel lubrique au Toy's r' us quand tu avais 4 ans ?
- Ne fais pas l'imbécile Bob
- henry
- C'est du pareil au même pour moi
Amusant comme le visage flasque et pervers du paresseux se fond dans celui de quelqu'un d'autre. Même si ce dernier est mort. Son haleine fétide, ses mains baladeuses, son rire rauque... Comment je peux associer une bestiole tropicale à ...ce type ? Ces types ? Probablement leur regard. Dénué de toute vie comme si c'était un geste machinal. Habituel. Comme on ouvre un pot de cornichons.
- l'image est amusante. Tu le vois comme celui qui a ouvert la boite de ton cornichon ?
- LA FERME !
Je secoue la tête, me lève brusquement et lisse ma chemise pour me donner une contenance, plein d'une énergie nouvelle pour mieux masquer la confusion qui m'habite encore.

Bon, allons voir le reste de ce zoo avant la tombée de la nuit.

J'adresse un grand sourire joyeux à mon compagnon d'aventure, regarde autour de moi et pointe du doigt des enclos éloignés où je distingue des silhouettes massives.

Tiens, des éléphants, excellent. C'est bien, ça ne te monte pas dessus et c'est vers la suite de la visite. Parfait. En avant toute.

- tu en fais trop
- Ouais, je viens de m'en rendre compte.
Je me dirige vers l'enclos d'un pas léger avant de me tourner vers Ciel, les sourcils froncés d'un air interrogateur en désignant un type en bermuda du menton.

Ce ne serait pas le gars qui t'a ennuyé tout à l'heure ?

Devant le signe affirmatif du professeur, je me frotte ostensiblement les mains en affichant un air diabolique. Je regarde le malotru, me demandant quel sort lui infliger. Je me sens une âme d'Hannibal, faisons payer les malpolis.
J'avais dans l'idée que quelqu'un lui renverse sa glace sur l'entrejambe ou un truc de ce genre mais je me surprend à lui ordonner mentalement d'enjamber la clôture pour aller rejoindre les éléphants. L'homme prend alors une expression béate, le regard vide et avec une souplesse que je ne lui soupçonnais pas, se glisse dans l'enclos où il commence à pousser des barrissements et à se rouler sur le sol, parfaitement content de lui. Evidemment sous le regard hilare de spectateurs ayant tous sorti leur portable. L'individu en pleine punition continue de se prendre pour un éléphant et vient taquiner un petit. Juste avant d'être sorti violemment de l'enclos par un soigneur ayant vu la scène et surtout la maman de l'éléphanteau se préparer à charger. Oups.
Je me tourne innocemment vers Ciel.

Il y a des gens bizarres ici...


 
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: Show me what is like to dream in black and white   Jeu 23 Juin - 23:23

Black and White


Je vois bien que mon attitude agace, ou du moins gêne, Edward qui s'empresse de me rassurer comme quoi il va bien. Je lui adresse un sourire d'excuse

- Désolé de t'avoir... materné. Déformation professionnel, je suppose.
J'aimerais que ça reste entre nous si ça ne te dérange pas, c'est pas le genre de phobie que les gens comprennent ou que l'on assume. Mais merci de ton aide. Tu m'as sauvé d'un v...viol.

Et là, je vois quelque chose dans ses yeux et je comprend. Et je crois qu'il comprend quelque chose en même temps. Je me fige. C'est... ce que je crois que c'est ? Je déglutis lentement. Quelque part, ça serait facile, de savoir si c'est bien ce que je pense. Ancien profiler et ancien psy, ça permet de vérifier deux, trois théories. Mais je ne le ferais pas. Je ne veux pas le faire. Profiter d'une capacité pour s'immiscer dans l'intimité des gens, dans ce qui ne regarde qu'eux... Ca me dégoûte. Je me sens déjà suffisamment voyeur quand je rêve des souvenirs d'autres personnes... Et ça ne me regardes pas.

Il se lève brusquement et déclare très rapidement qu'on devrait y aller avant la nuit, avant de pointer les éléphant et d'ajouter quelque chose très vite. Il est nerveux. Je lui adresses un sourire

- Hey, c'est bon. Déstresses. Tout va bien.

À la place il me désigne du menton un type dont la silhouette me dit vaguement quelque chose... Le sale conducteur ! Je pince les lèvres, j'avais oublié, et opine quand Edward me demande si c'est bien lui, le chauffard. Et là... un éclat purement diabolique passe dans ses yeux.

Et là, le type... enjambe la palissade et se prend pour un éléphant. Oh God... Ca dure à peine une minute, et il est tout près du bord donc il n'y a pas de réel danger, mais le voir barrir joyeusement, avec des étoiles dans les yeux comme un gamin devant un vaisseaux spatial, le tout sous les regards et les téléphones... J'avorte un rire mais ne parvient pas complètement à étouffer le son, avant d'attraper Ed par le bras et de le tirer plus loin de l'enclos

- Pff, t'es pire qu'un gosse ! Ca aurait pu être dangereux... Mais franchement, chapeau, c'était beau.

Quoi ? Même moi, je suis content quand il arrive un petit retour de bâton à quelqu'un qui vient de m'emmerder.

- Allez, allons trouver ces pandas !

On passe devant une espèce de maisonnée indiquée «  Aquarium océanique » mais on ne s'y attarde pas. Les poissons ne sont pas spécialement les animaux les plus exotiques à voir dans un zoo. Surtout qu'il doit y avoir une classe, ou une colonie d'enfants ou un truc du genre. Ou alors quelqu'un d'un peu fêlé. Parce qu'on entend par la porte ouverte de l'aquarium quelqu'un hurler «  Do what you want cause a pirate is free ! Youuu are a pirate ! »

… D'accoooord...

Et finalement, derrière un petit attroupement, on peut apercevoir un énorme espace aménagé type jardin chinois. Et au centre, en train de rouler par terre, une boule de poils ronde noire et blanche, le tout sous les « awww » attendrie des visiteurs. Je plaisante d'un ton léger

- Et bien ça y est ! Après plusieurs tentatives de séduction d'animaux plus ou moins réussies, nous sommes arrivés à notre but premier... Victoire !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse betagrumpy lioncats
- Edward Khan -
superior minds

Vide
Mental, je suis télépathe et je contrôle les esprits, ça se rapproche de l'hypnose
Elève, j'aime à voir jusqu'où peut aller mon pouvoir (mais aussi mon don)
28/03/2014
Matthew Bomer
rebloggy
281

MessageSujet: Re: Show me what is like to dream in black and white   Mer 6 Juil - 15:12


Black and white



Les pandas ! Enfin ! La Terre promise !

Sans exagération aucune en plus, point du tout. Mais c'est vrai que tant de cuteness a le don d'apaiser je suppose. Ca doit venir du film Dreamworks avec Po et les autres, ça donne une image rassurante. Et puis tu entends rarement parlé de pandas enragés qui auraient décapité des enfants en les prenant pour des pousses de bambou. Ou alors j'ai pas écouté. J'imagine bien la pub de prévention. "Chaque année, douze enfants sont sauvagement mutilés ou tués par des pandas. Faites un geste, arrêtez les salopettes vertes".
Je prend le temps de contempler à mon aise cet animal tout rond qui roule et évolue devant le groupe émerveillé. On dirait que l'on est face à un groupe de licornes.
- te moque pas trop, tu réagis pareil.
- Probablement.
Cependant, quelque chose en moi continue à être un peu tendu après cette agression sexuelle. Pourtant, je vous jure, je n'ai pas toujours des réactions aussi exagérées, parfois ça passe plutôt bien. Genre Flash dans Zootopie, il ne me fait pas peur du tout. Le smiley Skype en revanche me file des frissons nerveux. Ca reste très aléatoire. Toujours est-il que ma main, dissimulée dans ma poche, est toujours un peu crispée. Ce qui me fait penser au fait que j'ai du paraître extrêmement ridicule devant Ciel, dommage, ça démarrait bien.
- si on exclut votre première rencontre.
- Oui, en omettant ce léger point.
Je ressens brusquement le besoin d'aller voir dans la tête du professeur s'il ne se pose pas trop de questions, ce qu'il pense de moi en somme
- parce que vu la façon dont il t'a materné, il doit te prendre pour une chochotte
- Peut-être pas à ce point mais
- si, si, une chochotte, il te couvait du regard comme une maman qui fait le bisou magique sur le genou écorché de son môme de 5 ans
- Tu as raison, ça vaut le coup de voir et au pire, de remodeler un peu sa vision des choses. Je vais pas changer l'image qu'il a de moi en une espèce de Rambo mais juste calmer un peu le jeu.
Avec nonchalance, il ne s'agit que d'une sorte de visite de routine dirons-nous, je me glisse dans sa tête ce qui se révèle encore plus aisé que la première fois, probablement parce qu'il se sent à l'aise.
Il faut juste le faire passer à autre chose, juste qu'il zappe ce stupide épisode. Rien de plus, rien de moins.
Sauf que je ne m'attendais pas à ce qu'il ait tant cogité, même si c'est très intérieur.
Dans un coin de son esprit -pas le plus éveillé puisqu'il est concentré sur les pandas, et tiens, sur Graham Lester- il y a des pensées qui flottent, reliées entre elles, il cogite sur une partie de ma phrase, une hésitation dans le vocabulaire, un léger frémissement dans ma voix. Le simple petit bug sur le mot "viol". Et il y réfléchit sérieusement en plus. De quoi je me mêle ?!
- dixit celui qui farfouille dans sa tête
Certes mais regarde, monsieur est en train de réfléchir au fait que j'aurais pu subir un traumatisme sexuel dans mon passé. Et en plus, il émet l'hypothèse d'aller vérifier dans son sommeil ! Mais je rêve !
Ce Ciel est en train de penser à mon cas comme le ferait un psychiatre ou un psychologue, ce qu'il n'est pas. Alors de quel droit se permet-il d'imaginer des hypothèses sur mon passé, ma vie, ce que j'ai pu vivre et même se demander s'il ne pourrait pas vérifier ses petites théories ?!

Je souffle un grand coup, me calme brusquement, pas de quoi s'énerver, je suis en train de faire toute une montagne de bien peu de choses, il a simplement voulu être gentil au lieu de se moquer de moi et ça le travaille un brin, il ne faut pas oublier qu'il est du genre curieux. Pas méchant. Et puis, je suis en train de regarder dans son esprit alors je crois que l'on est quitte. Pas de quoi me gâcher la journée. Je suis en train de passer un moment agréable avec un ami, profitons-en. Il y a mille fois pire que ça. Près de moi, une petite fille essaie de manger une glace avant que celle-ci ne fonde mais la boule vanille chute lamentablement au sol.

Et oui, il semble que ce soit un échec.

Le mot tombe, innocent, nonchalant et pourtant, aucunement dit par erreur. Je sais pertinemment que c'est un déclencheur chez Ciel, qu'il va brusquement se souvenir de notre entrevue dans la salle de repos, ça risque de lui faire tout drôle. Je l'avoue, je n'ai pas réussi à me calmer, pas vraiment. C'est cette histoire de curiosité idiote de faux psy à la con...ça ne passe pas. Dommage.
Je ne m'en étais pas vraiment rendu compte mais nous avons avancé, dépassant l'enclos des pandas vers lequel nous tendions depuis le début de ce périple. Nos pas nous ont conduit plus loin, près d'animaux dont la présence me semble presque un cadeau des cieux. Au moins, le message est clair.
Très calme, souriant comme s'il ne se passait rien, comme si je ne voyais pas sur le visage du professeur passer tout un tas d'émotions.

Des loups, j'adore ces animaux. Il sont si...classes. Leur système de meute est passionnant, l'Alpha, tout ça...

Je nous fais approcher, commandant aux jambes du brun pour qu'il se colle à la rambarde, l'enclos étant dans un creux entouré de grillages, probablement pour éviter que les loups ne sautent pour attraper quelque spectateur imprudent. Il est temps de donner à mon ami une petite leçon de politesse, histoire qu'il cesse de se mêler de mes affaires privées. Un seul de nous deux à la droit de regarde dans la tête de l'autre et ce monopole ne revient pas à monsieur Myocarde.
Sous mon ordre silencieux, Ciel se retrouve penché sur la rambarde, un simple coup du pied et il bascule par dessus bord. La chance qu'il a, c'est que je ne peux pas commander aux animaux, donc je ne peux pas jouer sur la faim des loups. Quoiqu'il en soit, ça promet d'être drôle.

Ils n'ont pas l'air d'avoir beaucoup mangé, les pauvres....Tu pourras peut-être les psychanalyser, tu rêveras de leur père violent ou de leur amant, amuses-toi bien.

Je le regarde avec un grand sourire, je n'ai pas encore envie de le balancer par dessus-bord.


 
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronmadmen krakens
- Ciel Myocarde -
superior minds

Depusi que son meilleur ami hétéro lui a annoncé ne pas être si hétéro, ils sont un peu plus... Mais chut, il faut pas le dire
Connexion mentale approfondie via les rêves
Professeur de criminologie
08/10/2014
Misha Collins
Thalia Bubble
135

MessageSujet: Re: Show me what is like to dream in black and white   Lun 22 Aoû - 17:44

Black and White



- Et oui, il semble que ça soit un échec.

C'est incroyablement rapide et terriblement lent en même temps. C'est une seconde qui s'étire en une heure.

J'ai l'impression de tomber et d'être violemment tiré vers le haut en même temps, et des fourmillements désagréables au bout de mes doigts font écho à un mal de crâne aussi lancinant que bref. Une seconde. Une seconde où des dizaines d'images se collent, se superposent, où des sons se greffent par dessus comme pour créer un puzzle. Mais en même temps, ce n'est pas complètement nouveau, parce que tout ça...

Nous sommes les marionnettistes de notre propre existence après tout.
Fini de jouer Ciel. Il va falloir la jouer serré si vous voulez remporter la partie.
Et bien...j'ai deux pouvoirs. Assimiles ça à de l'hypnose.
Nous sommes semblables.


… je le sais.

Tout me revient dans la figure avec une violence si forte que j'en vacille. Pourquoi je ne m'en souviens que maintenant ?! C'est pas le moment, je dois partir vite et-

Mes jambes ne m'obéissent pas comme je le voudrais. Elles bougent, oui, mais pour mieux suivre Edward qui se dirige vers un autre enclos. La panique me prend à la gorge, qu'est ce que je dois faire ?!

- Salopard, je lâche entre mes dents serrées pour cacher la peur qui monte crescendo, Qu'est ce que tu m'as fais ?!
- Des loups, j'adore ces animaux. Il sont si...classes. Leur système de meute est passionnant, l'Alpha, tout ça...

Ma respiration se saccade. Il est tout sourire, comme s'il ne venait pas de me rappeler par je en sais quel tour de passe-passe qu'il était un dangereux malade. Qu'est ce que je peux faire, qu'est ce que je peux faire... !

Elle est simple, la réponse, me susurre une voix intérieure, Tu ne peux rien faire. Tu n'es... qu'un pantin.

Maintenant que je me souviens de tout_ et en espérant que je n'oublie pas à nouveau même si j'ai de faibles espérances à ce niveau_ je sais que discuter avec Edward ne servira à rien. On ne peut pas le raisonner, parce qu'il est trop intelligent pour se laisser avoir par de belles phrases, ou se laisser berner par des tentatives de diversions, et parce qu'il n'a rien à perdre. Alors... Il est d'autant plus dangereux.

Je me retrouve collé à la barrière et me penche de plus en plus. C'est Edward qui fait ça, je le sais, et je sais que je en peux rien faire pour l'arrêter, même si je hurle à mon corps de se redresser et de s'éloigner. Mes doigts agrippent la rambarde jusqu'à blanchir.


- Ils n'ont pas l'air d'avoir beaucoup mangé, les pauvres....Tu pourras peut-être les psychanalyser, tu rêveras de leur père violent ou de leur amant, amuses-toi bien.

Il peut me pousser. Il va le faire ? Très clairement, il ne m'apprécie pas, et il peut me faire sauter sans être inquiéter. Je ferme les yeux et déglutis.

- Vas te faire foutre...

Il a l'avantage. Non, pas l'avantage : il a toutes les cartes en mains. Le pire ? Jusqu'à ce qu'il me balance l'ensemble de notre dernière entrevue, je passais un bon moment, je... l'appréciais. Je me suis fais avoir, et en beauté. Félicitations, Kââ.

- Si tu veux me faire sauter... Vas y. On sait tous les deux que tu as largement les capacités de le faire. Mais avant, sans te commander, j'aimerais savoir pourquoi tu as fais ça.

Je ne le regardes toujours pas, et je ne desserres pas ma poigne sur la rambarde.

- Pourquoi tu m'as fais oublier et puis, pourquoi... pourquoi cette sortie. Qu'est ce que tu voulais ? Tromper l'ennuis ?

Arythmie, peur, panique... Je me mords la lèvre jusqu'à ce qu'un goût métallique emplisse ma bouche. En quittant Ottawa, je fuyais le Marionnettiste. Mais maintenant... je crois que en ai trouvé un nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse betagrumpy lioncats
- Edward Khan -
superior minds

Vide
Mental, je suis télépathe et je contrôle les esprits, ça se rapproche de l'hypnose
Elève, j'aime à voir jusqu'où peut aller mon pouvoir (mais aussi mon don)
28/03/2014
Matthew Bomer
rebloggy
281

MessageSujet: Re: Show me what is like to dream in black and white   Mar 20 Sep - 10:04


Black and white



- tiens, c'est pas faux ça, pourquoi tu fais ça ?
La question est légitime mais pour le coup, elle tombe bizarrement, comme un seau d'eau froide que l'on aurait placé sur le dessus d'une porte (la bonne vieille blague de 1er avril). Pourquoi je fais ça ?
Parce que je suis méchant mouahahahahaha Ouais, l'argument le plus cliché et idiot du monde. Mais au fond, c'est le plus vraisemblable. Quoique, ça donnerait plutôt un truc dans le genre "pff....alors là, tu me poses une colle. Parce que je m'ennuies ?"
Je suis d'un pathétisme affligeant
- magnifique double pléonasme. Tu es en toi-même quelqu'un de pathétique et d'affligeant, c'est dans ta nature, tes gênes.
- Merci Bob, je me sens tellement mieux depuis que tu as pris tes aises dans ma tête. A part mon père, je crois que je n'aurais pas pu rêver pire comme coloc mental.
- tu as l'autre chaud lapin version Christian Grey sans le fric et l'œil qui dit merde
- Ca ne demandait pas de réponse de ta part
Toujours est-il que je devrais peut-être fournir un semblant de réponse avant de le balancer aux loups. J'en vois déjà un ou deux, des ados, qui nous zieutent avec envie, les babines retroussées. On dirait presque des jumeaux tant leur attitude est similaire.
Je hausse les épaules, mimant la désinvolture mais quand j'ouvre la bouche, je me surprend moi-même, par les mots que je prononce et leur terrible accent de vérité.

Parce que tu représentes ce que j'ai perdu, ce que j'aurais pu être. Un homme brillant, sachant déchiffrer autrui, amoureux d'un homme qui l'aime aussi -je ne t'apprends rien, arrête de te mettre des œillères- et voué à vivre avec lui, une vie heureuse sans entraves.

Et aussi parce que tu es tout ce que je déteste en moi soit la capacité à toujours te mêler de ce qui ne te regarde pas en adoptant un air innocent de celui qui est tout gentil mais qui veut juste aider.
Ouais, je me suis abstenu d'aller jusqu'au bout.
Je me découvre un brin haletant par cette tirade que j'ai débité sans reprendre mon souffle (l'auteur vient d'essayer et c'est pas facile), les poings crispés et serrés, un peu comme Ciel d'ailleurs sauf que lui lutte avec son corps et moi avec mes états d'âme.

Puisque je crois que je me la joue brusquement honnête...tu m'agaces et en même temps avec toi, je me sens relativement bien. Il t'arrive d'être assez peu horripilant pour que je passe un bon moment et sans ton côté horriblement curieux de psychologue chouté à la petite maison dans la prairie version je suis moi-même un grand torturé qui quand il a le bonheur sous le nez va absolument chercher à trouver la petite bête et à se torturer un peu comme moi mais chut, j'ai pas demandé de parallèle. Alors...j'ai commencé par te faire du mal la première fois que l'on s'est vu. Puis j'ai tout effacé parce que....bah j'aime bien être à l'institut et j'avais aucune envie de me battre avec ton gros chat Lester. Et puis je me suis dit qu'après tout, on pouvait essayer d'être amis. J'y croyais vraiment. Mais je crois que j'ai des problèmes d'ordre mentaux qui ne peuvent pas coller avec toi. Tu m'es néfaste et c'est réciproque. Sans blague.

Je me recule et soupire, j'en ai marre de tout ça, de Ciel, de mes sauts d'humeur, de mon caractère dangereux. Je vais laisser Ciel partir, crier ce qu'il veut à mon sujet à qui il trouvera et me barrer. L'institut ne m'est plus utile de toute façon, je sais gérer mes pouvoirs et puis après ce que j'ai fait, le Professeur X risque de me punir sévèrement. Mieux vaut que je parte. Que j'arrête tout.
Je fais un geste de la main pour libérer Ciel, après tout, le jeter aux loups, c'est hard core. Ca fait très Game of Thrones mais quand même.
Sauf que c'est sans compter sur le fait que je ne suis pas tout seul dans ma tête.
Pour le coup, qui de Bob ou de l'Autre a pris les commandes, aucune idée mais ni Ciel ni moi ne pouvons intervenir. Je vois brusquement Ciel sauter (avec un peu d'aide mentale) par dessus la rambarde. Oups.

Merde !


Je me précipite pour voir les dégâts, Ciel est au sol, apparemment indemne si ce n'est une blessure au bras qui saigne. Il a du se manger quelque chose dans sa chute genre caillou. Sauf que comme je l'ai fait si finement remarqué, il vient de se jeter au milieu d'une meute de loups affamés.
Décidé à ne finalement pas laissé le professeur mourir dévoré (mais je n'en ai jamais eu l'envie. Non....je vous assure....Quoique), je cherche mentalement un soigneur, un Argent, Tarzan, bref, quelqu'un pour empêcher la boucherie. Le type sur lequel je mets la main se fait tellement bombarder de hurlements mentaux lui ordonnant d'aller à l'enclos lupin qu'il porte d'abord la main à ses oreilles comme si quelqu'un lui criait dessus avec un mégaphone. Avec soulagement, je le vois courir sur la scène de pas-encore-crime en appelant des renforts. Je crois que je vais m'éclipser maintenant. Avant que Ciel ne me voit et ne vienne me parler, encore. Mieux vaut filer.




© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: Show me what is like to dream in black and white   

Revenir en haut Aller en bas
 
Show me what is like to dream in black and white
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dream of Ewilan
» The Hillywood Show
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: NEW YORK CITY :: Bronx :: Zoo du Bronx-