.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 It's a miracle! Graham&&Seven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicroncrazy foxes
- Seven Owlbreaker -
superior minds

Célibataire. Point.
Elle peut ressentir le futur et le passé. L'entendre, en sentir des odeurs, en subir les douleurs ou simplement ressentir des sentiments liés aux moments de la vie d'une personne ou d'un lieu. Elle pousse aussi un cri qui effraie et fait souffrir la personne physiquement. Ce cris prévient d'une mort éminente.
Intendante. Professeur à remplaçant de maths, sciences et biologies.
09/12/2013
Elizabeth Olsen.
Timeless (ava) & tumblr (gifs).
385

MessageSujet: It's a miracle! Graham&&Seven   Sam 26 Mar - 20:19


  I have no problem, it's the problems
who have me.
Graham & Seven
« I would cut my veins with an envelope, but i'm ok, thanks. »Tu respires enfin, plus besoin de te poser milles questions, de savoir quoi dire ou ne pas dire, quoi faire ou pas -même si soyons honnêtes, même quand tu y songes, tu finis toujours par faire de la mayrde- il n'est plus à côté de toi, il n'arrivera peut-être que plus tard à l'institut, peu importe, tout ce qui compte à cet instant, c'est que tu te sens un peu apaisé. Armée de tes bagages, ton singe au fond de ton sac, jouant sans doute à candy crush, tout du moins donnant l'illusion de le faire, tu avances vers les portes somptueuses de cette école qui t'a apporté tant de stabilité, ou tout du moins, un certain apaisement. D'accord, c'est vrai, tu l'as quitté il y a quelques mois, sans vraiment prévenir qui que ce soit, hormis le grand patron, mais c'était pour la bonne cause, pour tes recherches scientifiques, aussi, évidemment, pour fuir Wade mais surtout pour régler tes soucis, pour grandir, vivre ton grand voyage vers l'illumination. Mais ça, tu ne veux plus en parler, tu as changé désormais, tu as moins de problèmes, tu as vaincu une partie de tes démons, envoyé ta mère en prison pour les coups qu'elle t'a donnés, tu te sens mieux, plus libre. Tu as enfin compris qu'elle te rabaissait pour se donner de la valeur, que tu n'étais pas si nulle que ça, et qu'au fond, son amour, tu n'en avais pas besoin, plus tout du moins et c'est un grand pas pour la petite dépressive que tu étais. Alors oui, c'est serein que tu entres dans le hall, tel Atilla chez les Romains, tu ne baisses plus les yeux, tu marches avec assurance et détermination. Tu es une winneuse. Tu es forte. Tu es intelligente. Tu es ridicule quand tout d'un coup tu perds l'équilibre et manques de te casser la gueule en apercevant Graham un peu plus loin. Fallait bien ça arrive.

Shit, il allait s'en doute t'en vouloir d'être partie sans l'avoir prévenue... peut-être même qu'il ne voudrait plus être ton ami? Ou alors il va te frapper? Non non, là, tu divagues, les gens ne frappent pas les autres comme ça, juste pour le sport, enfin, pas Graham en tout cas, tu le sais, mais tu paniques quand même, parce que tu n'as pas prévu de speech pour t'excuser, tu viens en aveugle et tu n'aimes pas ça. Je sais qu'il y aurait sans doute un jeu de mot à faire sur le fait de venir à l'aveugle alors que tu es sourde, mais là, tout de suite, je ne le trouves pas. Alors on va se concentrer sur ton coeur qui bat trop vite, tes grimaces d’effrois et le fait que tu manques encore une fois de tomber, ce sera suffisant. Ouais, j'ai dit que t'avais changé, mais faut pas non plus s'attendre à ce que tu ne restes pas la Seven que tout le monde connait, tu gardes tes vieilles habitudes, un peu, c'est ce que tu es, la maladroite nerveuse de service, peu importe comment fonctionne ta vie.

Tu prends une grande inspiration, il ne t'a pas encore vu, alors peut-être que c'est le moment idéal pour... fuir... ? Non, ça, c'est l'ancienne Seven qui l'aurait fait, la nouvelle, elle affronte le monde, elle affronte ses peurs, elle se bat, c'est une warrior. Alors tu n'hésite pas, enfin, pas totalement, et tu t'avances vers lui jusqu'à ce qu'il remarque enfin ta présence, sans doute surpris de ton retour inopiné, si en plus il savait que t'as pris l'avion avec son frère, mais ne donnons pas le bâton pour se faire battre. Tu souris, un peu crispée, mais tu essaies, histoire de lui rappeler à quel point tu es toute mignonne et tout innocente. « Hey. Comment. Ça. Va? » Oui, tu parles. Tu ne l'as jamais vraiment fait avec lui, non, juste avec Wade. Avec Graham tu utilisais ta tablette ou le langage des signes, laissant échapper parfois un mot ou deux, mais jamais vraiment de phrases complètes, cachant ta voix au maximum. C'est une façon de noyer le poisson, histoire qu'il se concentre sur autre chose que sur tes mois d'absence. Évidemment, ta façon de parler est un peu étouffée, saccadée, mais tu es compréhensible et aujourd'hui tu n'as plus honte de discuter. Tu semble différentes, peut-être un peu plus confiante, d'une certaine manière. « T'as. Vu. Je. Parle. C'est un. Miracle.... ! Non je. Rigole. J'ai toujours. Pu. Parler. Mais. Bon. C'est. Pas. Trop. Glamour. Ma. Façon. De discuter... Voilà... Voilà... Voilà... » Ouais, voilà voilà voilà comme tu dis... voilà en pleine figure surtout, car des claques, tu en mériterais et plus d'une.


 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: It's a miracle! Graham&&Seven   Lun 28 Mar - 0:04

it's a miracle

seven & graham
« Oui. Oui je comprends. Non, je lui dirai. » Tu hoches répétitivement la tête en répondant à l’homme qui s’occupe du ménage. Tu essayes d’avoir l’air sérieux, mais tu ne parviens pas à effacer ce petit sourire de ton visage. « Vous trouvez ça drôle ? Votre gamin m’a collé au plafond pendant dix minutes ! Par les pieds ! » Tu dois faire preuve de tout le self-control du monde pour ne pas exploser de rire. La tête de l’agent de ménage ainsi que l’image de la scène qui se forme parfaitement dans ton esprit ne t’aident pas du tout à rester calme. Vraiment, c’est limite pour un père sensé être responsable. «  Oh non… Ce n’est… pas drôle… pas drôle du tout. » réponds-tu en fronçant les sourcils d’une manière presque grotesque. La victime de ton fils n’a pas l’air très convaincue, néanmoins, elle finit par te laisser tranquille. Une fois que l’homme disparaît de ta vue, tu soupires en te disant qu’il faudrait que Jimmy s’assagisse un jour, et que ce qu’il a fait mérite d’être puni. Pourtant, tu n’arrives pas à être en colère. En réalité, depuis cette fameuse nuit, tu es sur un petit nuage et plus rien ou presque ne parvient à t’énerver. Tu as remarqué qu’on te dit plus souvent que tu as bonne mine quand on te croise dans les couloirs. C’est vraiment ridicule, t’as l’impression de retomber en adolescence. Tu n’arrêtes plus de penser à lui, et tu souris toujours comme un débile lorsque c’est le cas. Tu évites soigneusement ton frère afin qu’il ne capte rien de tout ça, car il n’y a aucun doute qu’il se mettrait à fouiner, puis à appeler Marie, puis votre mère, et on ne te laisserait plus jamais tranquille. Tu as besoin de temps, et surtout besoin de te débrouiller tout seul, comme tu l’as toujours fait.

Puis soudain, la vision d’une revenante parvient à te faire perdre le sourire. Non, l’institut n’est pas hanté, bien que tu aies pu le croire tant elle a excellé dans l’art de se faire passer pour morte. Seven était là, dans le hall du manoir, et tu clignes bêtement des yeux pendant quelques secondes. Cette gamine, tu lui avais accordé ta confiance à l’époque, tu avais eu l’impression qu’elle était une valeur constante dans ta vie. Et puis elle a disparu, du jour au lendemain, sans laisser de traces. Tu as bien essayé de la localiser, dépoussiérant tes vieux réflexes de policier pour mener l’enquête, mais elle est intelligente, et tu as fini par abandonner en comprenant qu’elle ne voulait pas être retrouvée. Alors oui, tu t’étais senti trahi, à l’époque, mais surtout abattu, et très inquiet. Tu t’étais fait un sang d’encre pour elle et tout est en train de remonter, là tout de suite. Le visage sévère, tu la laisses approcher en croisant les bras. Elle a de la chance que tu sois rendu un peu euphorique par le tournant que ta relation avec Ciel a pris, car tu aurais très bien pu péter un câble, ici et maintenant. Tu refuses d’être le premier à parler, tu veux la mettre mal à l’aise, même si elle semble déjà l’être, mais surtout la faire culpabiliser un peu. Tu sais très bien que tu ne résisteras pas longtemps à sa petite bouille innocente, c’est pour ça que tu te concentres très très fort pour lui montrer que sa disparition t’a affecté. Elle te demande donc comment ça va, en faisait usage non pas de ses mains ou de sa tablette diabolique, mais de sa voix. En temps normal, ça t’aurait rendu extatique, mais là, tu n’es vraiment, mais alors vraiment pas d’humeur. « Oh mais ça va très bien, pourquoi tu demandes ? C’est vrai ça, la dernière fois qu’on s’est vu, c’était il y a seulement quelques mois. Les choses n’ont pas vraiment du changer, depuis, pas vrai? » Tu adoptes un rictus cynique. Bon, tu y es peut-être allé un peu fort là, ça te ferait presque mal au cœur. Mais c’est rien comparé à ce qu’elle t’a fait, donc tu chasses la culpabilité qui commence à t’envahir et tu vas attendre un peu avant de t’excuser. Allez Graham, résiste encore un petit peu, même si tu meurs d’envie de la prendre dans tes bras parce qu’elle t’a beaucoup manqué. Résiste, prouve que tu existes. Pardon.

Seven te fait ensuite remarquer qu’elle parle. « Hmmm… Oui, c’est… intéressant. » Quoi, c’est tout ? « … et très bien pour toi. » Ah, c’est déjà à peine mieux. « Y a d’autres choses que je devrais savoir ? » Et maintenant tu as tout gâché. Ca n’aura pas duré longtemps. « Comme par exemple où tu étais ces derniers mois ? » Ca y est tu sens les brides te glisser entre les mains, tu as de plus en plus de mal à rester calme. « Franchement, je suis pas difficile, juste un sms ou un mail de temps en temps, je sais pas, il m’en faut pas beaucoup, mais au moins un signe de vie quoi ! Est-ce que t’as au moins idée du souci que je me suis fait ? Hein ? Tu m’aurais juste dit au revoir en me disant que t’avais besoin de t’éloigner un peu, ça m’aurait suffi! Parce que oui, disparaître comme ça, c’était pas classe du tout, Seven ! » Tu gesticules, tu t’agites et tu as l’air plus ridicule qu’autre chose, les gens qui passent par là commencent à te regarder bizarrement. Tu te rends compte que tu lui parles comme à une gamine de quatorze ans qui aurait fugué, et tu te dis que ça la dégrade un peu. Tu soupires en te pinçant l’arrête du nez. T’as jamais été doué pour t’exprimer, c’est bien connu, surtout sous le coup de l’émotion. « C’est juste que… j’ai été déçu, Seven. T’étais passée où ? »


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicroncrazy foxes
- Seven Owlbreaker -
superior minds

Célibataire. Point.
Elle peut ressentir le futur et le passé. L'entendre, en sentir des odeurs, en subir les douleurs ou simplement ressentir des sentiments liés aux moments de la vie d'une personne ou d'un lieu. Elle pousse aussi un cri qui effraie et fait souffrir la personne physiquement. Ce cris prévient d'une mort éminente.
Intendante. Professeur à remplaçant de maths, sciences et biologies.
09/12/2013
Elizabeth Olsen.
Timeless (ava) & tumblr (gifs).
385

MessageSujet: Re: It's a miracle! Graham&&Seven   Mar 19 Avr - 13:15


  I have no problem, it's the problems
who have me.
Graham & Seven
« I would cut my veins with an envelope, but i'm ok, thanks. »Ok , ça se passe exactement comme tu l'avais prédit, très mal. Il est en colère tu peux le voir au regard qu'il te jette et tu peux le comprendre, après tout , tu as une nouvelle fois tout gâché, par crainte ou par stupidité, voir les deux, peu importe, tout ce qui compte c'est ce que tu as fait, c'est à dire fuir, t'en aller sans prévenir personne. Tu en avais besoin, tu avais besoin de te réparer, de te reconstruire sans l'aide de personnes, d'avancer dans ta vie sans entrainer ceux que tu aimes dans ta possible chute, car c'est un fait, quand tu es partie dans l'espoir de résoudre tes soucis, notamment avec ta famille, tu n'étais pas sur de ton succès. Tu t'imaginais tout gâcher, reculer au moment fatidique comme tu le fais si souvent ou tout simplement attirer des ennuis aux personnes qui t'entourent. Tu l'as imaginé cette scène, Graham et Wade qui t'accompagnent chez ta chère mère, cette dernière qui appelle les flics en leur racontant des bobards et alors qui ils allaient croire? Les deux mutants déjà arrêtés et jugés pour divers crimes et le gars qui ressemble plus à un robot qu'à un gars gentil ou la mère de famille catholique qui semble si parfaite en tout point de vue? Tu avais peur de les voir tomber à cause d'elle, à cause de toi, sans doute est-ce pour ça que tu as décidé de partir sans un mot. Tu savais que si tu leur disais au revoir, ils te retiendraient ou qu'ils demanderaient à t'accompagner et que tu les écouterais. Alors, une partie de toi s'en veut d'avoir fui, une autre considère que tu as fait le bon choix pour eux. Tu as peut-être changé, grandit, évoluée, mais tu restes souvent perdu entre deux extrêmes et ça, ça ne changera sans doute jamais.

Tu affiches un sourire coupable face à ses paroles, incapable de répondre tout de suite, tu l'écoutes alors, silencieuse, telle une enfant qu'on gronde parce qu'elle a fait une bêtise. Tu sais que quoi que tu dises, tu es la fautive, alors tu cherches des arguments pour sauver les choses autant que possible, pour ne pas le perdre, lui, l'une des rares personnes avec qui tu as encore un lien ici. Il est en colère, mais enfin tu décides de rétorquer quelque chose, toujours avec cette mine coupable, tu joues d'ailleurs avec ta joue et tous ceux qui te connaisse savent que c'est ta façon de cacher ton stress, de te rassurer. « Je suis vraiment désolée... » Articules-tu avec cette façon saccadée et étouffée qu'on de parler les personnes atteintes de surdité. « Je devais faire des choses importantes, mais toute seule... et j'avais peur que tu veuilles m'accompagner... parce que je suis allée voir ma mère... » Tu utilise le langage des signes en même temps que tu parle, sans vraiment t'en rendre compte. Il la connait l'histoire avec ta mère, le fait qu'elle te rejette tout le temps, le fait qu'elle ait témoignée en ta défaveur durant ton procès, violemment, racontant des tas de mensonges sur toi juste pour voir sa fille ainée finir en taule ou enfermée en psychiatrie. Il sait aussi qu'elle a parfois été violente... en gros que c'est pas la mère de l'année. « Ça ne s’est pas trop bien passé... elle m'a un peu... amoché... » Ouais, carrément tabassé à coup de bâton et autre objet contondant, t'avais une sale gueule quand t'es arrivé à l'hôpital, mais cette fois tu n'as pas fermé les yeux, t'as décidé de te battre.

« Mais j'ai porté plainte et elle a été condamné... du coup je me sens un peu mieux... puis après j'ai travaillé sur mes recherches dans un laboratoire hyper réputé, je passais mes journées dessus, juste pour essayer... d'oublier que ma mère a un peu voulu me tuer et que je l'ai envoyé en prison quoi... » Tu dis ça avec tellement douceur qu'on peine à croire que c'est si grave que ça, comme une petite fille qui ne se rends toujours pas compte de la gravité de la situation. Innocente jusqu'à l'os. Encore une chose qui ne change pas chez toi. « Mais là j'ai décidé de revenir... je suis un peu... bien... enfin, je vais reprendre ma vie en main... je vais essayer de devenir prof ici, tu sais donner des cours d'informatique ou de sciences appliquées, enfin ne plus juste être intendante... et tout ça... ben c'est grâce à toi Graham... et à Wade aussi... mais surtout à toi... » Ouais, mieux vaut éviter le sujet Wade. « Alors, voilà... merci... et j'espère que tu m'aimes bien encore un peu... » Allez vas y, sort ta petite bouille toute triste, encore comme une gamine qui réclame son doudou avant d'aller se coucher. Bébé Seven est de retour, va pécho avec ce genre d'argument ultra-pas-sexy...



 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: It's a miracle! Graham&&Seven   Ven 27 Mai - 11:40

HJ: le pire retard de ma vie, je suis super désolée omg

it's a miracle

seven & graham
Tu essayes de ne pas trop t’emporter, il ne s’agirait pas de lui faire croire que tu ne veux plus d’elle. Mais elle doit comprendre que tu t’es beaucoup inquiété, et qu’elle n’allait pas s’en sortir comme ça. Elle s’attendait à quoi, en même temps, à ce que tu lui ouvres les bras et fasses comme si elle avait toujours été là ? Tu en es tout bonnement incapable en ce moment précis. Tu t’es fait du souci pour elle, dans les temps les plus sombres tu t’étais même dit que son corps sans vie se trouvait sûrement dans un ravin quelque part au bord de la route. Alors oui, tu es en colère, et si elle croit s’en tirer sans problème, elle se fourre le doigt dans l’œil. Les bras toujours croisés, tu écoutes néanmoins ce qu’elle a à te répondre. Tes traits s’adoucissent à peine lorsqu’elle parle de sa mère. Tu la regardes signer en même temps qu’elle parle. Tu détestes cette femme peut-être plus que tu ne détestes ton propre père. Si lui ne t’avait blessé que par les mots, elle n’hésitait pas à s’en prendre physiquement au fruit de son propre sang. Tu n’avais jamais compris ce besoin de frapper sa progéniture ainsi. Il faut vraiment être cinglé pour faire un truc pareil. Puis elle te dit que cette sorcière s’en est de nouveau prise à elle, et tu fronces les sourcils. « Tu aurais pu en crever ! Tu t’en rends compte, de ça ? J’suis sûr qu’elle aurait pu te tuer, cette… cette… » Tu pousses un grognement de frustration, ne trouvant pas vraiment les mots, mais ton expression enragée en dit long sur les insultes qui se bousculent dans ta tête. Mais peu importe, tu la laisses continuer. Elle t’explique ensuite qu’elle a eu un job dans un laboratoire, et tu ne peux t’empêcher de te dire qu’elle l’a mérité, de travailler dans un endroit aussi réputé. Son job d’intendante à l’institut ne lui a jamais fait justice. Puis elle confirme tes craintes, cette folle a effet failli la tuer, mais au moins, elle a été mise hors d’état de nuire. « Elle le mérite tu sais. Elle y est pour combien de temps ? Longtemps, j’espère. » Oui tu n’as pas de pitié pour cette femme, comme tu n’en as pas pour toi-même. Au fond tu culpabilises encore d’avoir levé la main sur ta femme, une seule fois. Alors tu te demandes comment cette femme a pu frapper son propre enfant tant de fois, avec tant de vigueur et de haine. Tu te pensais sérieusement atteint mentalement, mais ce n’est rien face à elle, finalement.

Lorsqu’elle explique qu’elle veut être professeur grâce à ton frère et à toi, c’est sûrement le moment où tu arrêtes définitivement d’être véritablement en colère. Tu continues juste à bouder parce que ce serait trop simple qu’elle puisse s’en sortir comme ça. Non mais ! Elle essaye de t’amadouer avec sa petite bouille trop mignonne, et elle sait que ça marche, la fourbe ! Tu évites son regard en fronçant les sourcils, continuant de faire la tête encore quelques secondes. « Ouais, mais juste un petit peu. » tu bougonnes. Sérieusement on dirait des gosses de cinq ans, c’est terrible. Tu en as trente de plus Graham, il serait peut-être temps de grandir un peu, non ? Non. Ton regard ambré finit par se poser sur ses bagages. « T’as besoin d’aide pour les monter ? » demandes-tu en les désignant d’un coup de menton. C’est un peu un moyen de lui faire comprendre que tu ne lui en veux plus tellement, bien sûr tu seras blessé encore un bout de temps, mais tu sais que ça finira par cicatriser. Tu as appris à différencier les plaies qui se referment et celles qui ne le font pas, ou qui mettent plus de temps à guérir. C’est un peu ironique venant d’un gars dont la peau ne peut pas s’ouvrir, mais tes blessures sont ailleurs, elles sont à l’intérieur de ton crâne et elles ont bien du mal à disparaître. Mais tu es sur la bonne voie, tu as Ciel pour ça. Un petit sourire distrait t’échappe, argh, tu es ridicule, tu voudrais te mettre des baffes.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: It's a miracle! Graham&&Seven   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's a miracle! Graham&&Seven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chez Graham, Maître d'armes
» Nouveau Cabinet + 20000 emplois en Haiti ! Quel miracle ?
» Miracle ou tentative de zombification?
» Senators John Mac Cain and Lindsay Graham are two sore loosers.
» (F/PRIS) KATERINA GRAHAM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: XAVIER'S SCHOOL :: Le rez-de-chaussée :: Hall-