.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronspicy squirrels
- Taylor Foster -
they don't fit in the mould

Célibataire
manipulation des souvenirs : Peut voler par contact les souvenirs, les pensées et peut par la même occasion implanter un souvenir inventé dans l'esprit de la personne
Elève
05/07/2015
Lucy Hale
Me
278

MessageSujet: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Dim 14 Fév - 1:33





“Rencontre avec l’aîné de la fratrie  ”

Quand le chat débarque les rats quittent le navire 

John & Taylor





La journée était passée comme une fleure. Tu n'avais pas eu à te plaindre des cours que tu avais eu le matin et l'après-midi à la galerie c'était passé tout aussi bien. Tu avais même eu le droit à ta première vrai grosse vente et en cadeau ta boss t'avais même proposé un pourcentage sur la vente. Tu avais accepté bien entendu, l'argent c'était toujours bon à prendre même si tu n'était clairement pas à plaindre.  


C'était pour fêter ça que tu avais fini dans un café pas très loin de la galerie, pour clôturer ta journée en beauté avec une part de tarte à la framboise plus que mérité. La framboise était sans doute le fruit que tu préférais au monde, plus encore quand tu avais lu dans un livre que son goût était semblable à celui de l'espace. Non, vraiment l'espace avait un goût...un goût de luxe. Tout comme ton café qui avait lui aussi la même dose de framboise. C'était parfait, t'avais même pensé à prendre un livre avec toi et maintenant assise sur l'une des banquettes du café tu profitais de ce petit moment de douceur. T'aimais bien faire ça, te commander à boire et à manger tout en lisant un livre pendant que la monde autour de toi gravité. D'habitude tu le faisais en sortant des cours quand tu ne portais ni robe ni talons mais tu sortais du travail alors tu n'avais pas vraiment eu le temps d'enlever ta petite robe bleue et tes talons de la même couleur.
De temps en temps quand tu sortais ta tête de ton livre tu voyais en face de toi un couple se regarder amoureusement dans les yeux tendis que à quelques tables sur ta gauche une grand mère donnait les restes d'un café gourmand à son petit chien. Par moment tu essayais de leur inventer des dialogues, une histoire, leur créer une vie qui était sans doute à des années lumières de la leur.  


En somme on pouvait dire que la fin de journée était comme le reste de ta journée agréablement et délicieusement fruitée. Enfin elle l'était jusqu'à ce qu'un homme d'une trentaine d'année se pose sur la chaise qui se trouvait juste en face de toi. Tu le détailla un moment cherchant dans ta mémoire si tu le connaissais mais ce fut le vide, tu ne le remettais pas du tout. Tu avais pourtant une très, voir trop bonne mémoire alors finalement tu en avais juste conclut que tu ne le connaissais pas. L'homme était brun, plutôt mignon et arborais un sourire charmeur que tu ne sentais pas vraiment. Toutefois tu lui avais gentiment sourit avant de finir par briser le silence.


-Je peux vous aider ?


T'avais était douce et plutôt avenante, intérieurement t'espérais qu'il te dise comme quoi il avait mal au pied et qu'il repartait directement après 30 secondes de pause. Oui t'étais un peu naïve parfois. Il avait vite répondu à ta question avec le genre de réponse bateau que font les dragueurs à la petite semelle.Il avait ensuite sortie quelques phrases toutes faites dans le genre « Ton père devais être voleur car il a prit toutes les étoiles dans le ciel pour les mettre dans tes yeux » avant que tu ne finisse par le stopper. T'étais assez sympa comme fille alors t'avais commencé par la méthode douce lui disant que tu avais déjà quelqu'un. Il avait voulu savoir son prénom et toi comme pour appuyer tes dires tu lui avais dit le premier qui t'étais venu en tête, Eliot. Intérieurement tu t'étais maudite d'avoir dit ça, pourquoi ? T'aurais pu sortir n'importe lequel des prénoms masculin de la terre et c'était le sien qui t'étais venu en tête. Si tu avais été seule tu aurais sans doute essayé de t'étouffer avec ton gâteau mais manque de peau c'était pas le cas. L'autre homme quand à lui ne sembla pas satisfait de tes arguments et déjà il reprenait de plus belle commentant ta tenue tout en essayant de poser la main sur la tienne. Tu avais eu un mouvement de recul qui fit grincer la table de façon assez sonore. Tu allais devoir être un peu plus méchante...ça faisait longtemps que tu n'avais pas essayé ton pouvoir sur quelqu'un...  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronteam outsiders
- John Harrison -
duco corporis

sens développés comme un chat et griffes rétractables
Commercial
03/02/2016
Garret Hedlund
Moi
66

MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Dim 14 Fév - 21:11

J'ai déjà dit que j'étais un peu paresseux? Un peu étant ici un incroyable euphémisme! En fait, ma vie était organisée en fonction de la quantité d'effort que j'étais capable de fournir dans une journée. Quand je travaillais, donc en semaine, je me calculais toujours un petit moment pour passer au café du coin afin de me prendre une boisson chaude. Je perdais peut-être un peu de temps et d'argent, mais ainsi, je n'avais pas à me faire de café moi-même, faire toute la préparation, tout ça. Un peu moins d'effort, je crois. Je devais marche jusqu'au café quand même... Ouais, je ne gagnais peut-être rien à faire cela en fait. Au moins, je pouvais prendre un café un petit peu plus sophistiqué que ce que je me faisais à la maison ou au boulot. Là, je venais de finir ma journée et j'avais décidé de ma payer un bon café. Si Jake était à la maison, j'aurais besoin d'énergie pour l'endurer! Il était une véritable tornade d'énergie! Il bougeait et parlait tout le temps je crois. Un café ne serait sûrement pas de trop pour moi. Et même s'il n'était pas à la maison, j'aimais toujours profiter d'un bon café. J'étais en ligne derrière deux autres personnes, attendant patiemment, les mains dans mes poches. Je savais déjà ce que j'allais me prendre. Pas besoin de regarder le menu affiché derrière le comptoir. Il ne restait plus qu'une personne devant moi lorsque j'entendis le nom d'Eliot. Par réflexe plutôt qu'autre chose, je le cherchai du regard, sans le trouver. On ne devait pas parler de mon frère. Après tout, dans cette ville il devait y avoir plus qu'une personne pour porter ce prénom! Je continuai donc à attendre et finalement, je passai ma commande. Un latté. Oui, du lait, sous toutes ses formes, c'était bon. Donc quand on mélangeait avec du café, c'était juste parfait. Je payai ma consommation et je m’apprêtais à repartir quand je vis une amie de Cassie au prise avec un homme plus que collant. La jeune femme semblait chercher un moyen de le faire partir. Bon prince, je me rendis avec un superbe sourire à sa table. Sans lui demander son avis, je décidai de prendre le rôle du petit copain.

- Salut ma belle, je suis vraiment navré de mon retard, mon boss m'a demandé de terminer un dossier avant de me libérer.

Je me tournai vers l'homme qui occupait ma présumé place.

- Et vous êtes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronspicy squirrels
- Taylor Foster -
they don't fit in the mould

Célibataire
manipulation des souvenirs : Peut voler par contact les souvenirs, les pensées et peut par la même occasion implanter un souvenir inventé dans l'esprit de la personne
Elève
05/07/2015
Lucy Hale
Me
278

MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Sam 20 Fév - 18:28





“Rencontre avec l’aîné de la fratrie  ”

Quand le chat débarque les rats quittent le navire 

John & Taylor





Tu n'aimais pas trop ça , utiliser ton pouvoir. Il avait beau être une partie de toi quand tu pouvais t'en passer tu le faisais et sans peine. Tu n'aimais pas trop te retrouver dans la tête d'inconnus d'autant plus quand ils étaient comme ça, autant envahissant. Tu te doutais déjà de ce que tu allais voir et ça ne t'enchantait pas vraiment ,le pire dans l'histoire c'est qu'en plus tu allais aussi douiller. Car oui, malheureusement pour toi, ton pouvoir n'était pas du genre exaltant de joie et de bonheur, non au contraire ça pouvait faire un mal de chien de voler la mémoire de quelqu'un. En somme tu t'en serais bien passé de ce tête à tête.
Pour une fois la chance fut de ton côté et alors que tu t’apprêtais à utiliser ton pouvoir un homme débarqua à ta table tout en t'appelant ma belle et en s'excusant du retard. Tu ne percuta pas tout de suite surtout quand tu constata que l'homme en question était John le plus grand frère de Cassie. La réplique t'avais juste fait planter tandis que doucement tu voyais où il voulait en venir. Oui des fois tu n'étais pas vraiment une flèche Taylor.

-C'est pas grave mon cœur je m'en suis doutée ne te voyant pas venir...

Oui tu avais dit mon cœur car premièrement c'était plus crédible. Deuxièmement tu n'allais pas tout bonnement l'appeler John devant l'inconnue qui pensait que le prénom de ton copain était Eliot.  Pour finir, tu n'allais clairement pas l'appeler Eliot sous peine de devoir t'expliquer plus tard du pourquoi de ce choix totalement pas arbitraire... Après t'aurais pu aussi l'appeler bébé mais étant donné qu'il avait presque 10 piges de plus que toi c'était un peu étrange ou t'aurais pu tenter le chéri mais là c'est toi qui aurais prit 10 ans dans les dents. Bref c'était une réponse correcte étant donné la situation, tu en étais persuadée, c'était déjà ça.

-Sur le point de partir...il est sur le point de partir n'est ce pas ?


Tu avais regardé l'indésirable avec insistance pour le pousser vers la sortie et l’empêcher d'ouvrir la bouche quand ce dernier se tourna vers John et le détailla.

-Alors c'est toi Eliot ?

Ok de toute évidence la chance n'était pas vraiment une amie fidèle. Quand tu l'avais entendu parlé t'avais juste eu envie de te faxer sous la table et de disparaître à jamais, genre pourquoi ce n'était pas ça ton pouvoir ? Manque de peau ce n'était pas le cas alors tu avais juste levé un regard légèrement suppliant vers John pour qu'il t'aide encore un peu.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronteam outsiders
- John Harrison -
duco corporis

sens développés comme un chat et griffes rétractables
Commercial
03/02/2016
Garret Hedlund
Moi
66

MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Sam 20 Fév - 23:40

Cassie me disait toujours que j'étais un peu trop protecteur avec elle. Et bien, que dirait-elle maintenant en me voyant étendre ma protection à une de ses amies? Ce n'était pas avec des intentions cachées que je m'étais présenté à la table de l'amie de Cassie avec mon latte. Non, c'était simplement pour l'aider à se débarrasser de ce mec un peu lourd. Sauf que, pour atteindre cet objectif, je devais me faire passer pour le copain de la jeune fille. Précisons que je ne me souvenais plus de son prénom! Voilà pourquoi j'avais utiliser un petit surnom affectueux. Et non, je n'apprenais pas les noms de toutes les amies de Cassie. Il y en avait beaucoup trop! Cela demandait de l'effort. L'utilisation de surnom «amoureux», ça devrait fonctionner avec l'autre mec de toute façon. Et s'il ne voulait vraiment pas partir, je m'arrangerais peut-être pour l'intimider un peu. Des griffes, c'était pratique pour ça. J'aurais des problèmes avec les autorités peut-être ensuite, mais pour aider une jeune demoiselle, amie de mon bébé-soeur, je le ferais sans doute. Ouais, vraiment trop protecteur! J'avais peut-être lancé un regard noir à l'inconnu, mais j'avais entendu à quel point il s'accrochait alors qu'elle tentait de lui faire comprendre qu'elle ne voulait rien savoir. Ce n'était pas si compliqué que cela à comprendre pourtant! Elle avait dit avoir un copain, donc pas disponible et lui, comme un con, restait là à remettre en doute ses paroles. Que ce soit vrai ou pas, le message était clair : «Vas voir ailleurs!». Quand j'avais demandé qui il était, j'avais eu un petit sourire en entendant la réponse de la jeune fille. Une bonne réplique qui s'appliquait très bien! S'enfonçant encore dans sa stupidité, l'autre ignora la jeune fille pour me demander si c'était moi Eliot. Je n'étais pas pour répondre que non, ça c'était mon frère. Apparement, pour une raison qui m'échappait, elle avait dit que son copain était Eliot. Eliot mon frère? Le Rat du Grenier? Genre vraiment? J'allais lui poser quelques questions une fois l'autre parti afin d'en apprendre plus! J'étais curieux aussi! Je haussai un sourcil de surprise devant l'attitude de l'autre.

- Tu n'aurais pas oublié la politesse en rentrant dans ce café par hasard toi? Oui, je m'appelle Eliot et? Là, tu déranges ma copine et t'es sur le siège que je vais occuper, tu vas me faire un plaisir de partir avant que je ne m'énerve.

Non mais, quand même! Il ne fallait pas abuser non plus! Alors qu'on lui avait fait comprendre assez clairement et quand même gentiment qu'il devait décarrer et il ne captait pas le message. J'avais donc décidé de me montrer un peu plus insistant. Lorsqu'il serait parti, je pourrais assouvir ma curiosité et poser des questions à la jeune fille, à commencer par lui demander son nom!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronspicy squirrels
- Taylor Foster -
they don't fit in the mould

Célibataire
manipulation des souvenirs : Peut voler par contact les souvenirs, les pensées et peut par la même occasion implanter un souvenir inventé dans l'esprit de la personne
Elève
05/07/2015
Lucy Hale
Me
278

MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Sam 27 Fév - 20:55





“Rencontre avec l’aîné de la fratrie  ”

Quand le chat débarque les rats quittent le navire 

John & Taylor





Tu te maudissais encore d'avoir donné le prénom de son frère tendis que John répondait à ton regard suppliant en se faisant passer pour Eliot. Sur le coup, tu n'avais pas trop cru qu'il allait jouer le jeu. En effet, tu avais vu l'air de surprise se dessinait sur le visage du plus vieux frère de ton amie quand l'homme avait prononcé le nom de Eliot. Tu pouvais pas vraiment lui en vouloir toi aussi tu tirais une drôle de tête même si ce n'était pas vraiment pour les mêmes raisons. Tu avais un peu envie de te baffer mentalement quand même. Mais alors que tu n'y croyais pas trop John l'avait fait,il s'était fait passer pour son frère te laissant les yeux ronds tendis que mollement l'homme en face te toi se leva. Il regarda John un moment avant de partir sans demander son reste. Heureusement pour tout le monde il n'avait pas bronché, sans doute avait-il fini par avoir peur du blond. C'est vrai qu'il était plutôt imposant John, là face à lui tu le remarquait plus que d'habitude. Fallait dire que tu passais pas ton temps à le contempler quand tu étais chez Cassie. Non tu passais lui faisant signe poliment la plupart du temps. Quelque fois t'ouvrais la bouche pour quelques formules de politesses mais rien de plus. Oui, tu n'étais pas très loquace quand tu n'y étais pas obligé ou quand tu n'étais pas la plus à l'aise du monde.
Une fois hors de ton champs de vision tu avais les yeux vers John lui adressant un léger sourire en guise de remerciement. Mine de rien sans son intervention tu en serrais encore à lui expliquer que tu voulais être seule.

-Merci...John c'est ça ?...Tu veux t’asseoir ou je peux t'offrir quelque chose peut être ??

Tu ne savais pas trop ce que tu étais censée faire pour dire vrai. Être polie et montrer que tu lui étais redevable c'était sans doute le mieux à faire non ? Du moins c'était ce qui te sembla le mieux à faire. Tu ne savais pas trop si John allait rester ou poliment décliner l'invitation. L'un dans l'autre ça t'allais. Tu ne prendrais pas mal le refus te doutant qu'il avait sans doute mieux à faire que de rester là à discuter avec une gamine. Car oui clairement par rapport à lui c'est ce que tu étais. Puis si il restait t'avais un peu peur qu'il ne finisse par te demander pourquoi tu avais donné le nom de son frère comme alibi. T'arrivais déjà pas à te convaincre réellement toi même que tu l'avais fait par hasard alors le dire tout haut tu te doutais que ça sonnerait tellement faux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronteam outsiders
- John Harrison -
duco corporis

sens développés comme un chat et griffes rétractables
Commercial
03/02/2016
Garret Hedlund
Moi
66

MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Jeu 3 Mar - 0:37

Enfin l'autre homme était parti! Il avait fallu que j'augmente mon ton de voix pour le faire quitter le café. Pourtant, cela n'avait pas été si difficile à comprendre que la jeune femme ne voulait pas lui parler! Tous les signes de l’agacement, elle les avait eu. Il me semble que le message avait été clair comme de l'eau de roche, mais peut-être que le mec était un peu désespéré. Volant à la rescousse tel un superhéro, j'avais enfin réussi à le faire partir. La jeune femme était enfin libérée du mec insistant et elle attendit qu'il soit parti pour s'adresser à moi. Elle utilisa bel et bien mon nom cette fois, quoi qu'avec un peu d'incertitude dans la voix. Elle me proposa ensuite de m'offrit quelque chose. Mais j'avais encore mon café en main. Celui que je venais tout juste de me commander, un latté, comme toujours.

- Oui, c'est ça, je suis John, le plus vieux de la famille. Et c'est bon, j'ai tout ce qu'il me faut. Je peux m'asseoir un moment?

J'avais terminé ma journée de travail, rien ne pressait. Je pouvais donc discuter un peu avec la jeune femme, non? Curieux de nature, je voulais poser une question où deux à la jeune femme. À commencer par lui demander son nom! Je pris place face à elle lorsqu'elle m'y autorisa. J'étais poli quand même! Une fois face à elle, je pouvais commencer mon petit interrogatoire.

- Dis moi, je ne veux pas paraître impoli, mais quel est ton prénom déjà? Je sais que tu es une amie de Cassie, mais je n'ai pas retenu tous les noms de ses amies, tu m'excuseras!

Maintenant, je pouvais la question que j'avais sur le bout des lèvres depuis que j'avais entendu l'homme me demander si j'étais le prénommé Eliot. Après tout, la jeune femme était l'amie de Cassie, pas celle d'Eliot, aux dernières nouvelles. Sans oublié le fait que l'homme m'avait pris pour le petite ami de la jeune femme. Est-ce que j'avais manqué un épisode et que le Rat s'était trouvé une copine qui serait capable de l'endurer? Vraiment, je me le demandais. Oui, j'étais parfois un peu trop curieux!

- Je me demandais, pourquoi il croyait que j'étais Eliot? On parle bien d'Eliot mon petit frère pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronspicy squirrels
- Taylor Foster -
they don't fit in the mould

Célibataire
manipulation des souvenirs : Peut voler par contact les souvenirs, les pensées et peut par la même occasion implanter un souvenir inventé dans l'esprit de la personne
Elève
05/07/2015
Lucy Hale
Me
278

MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Ven 4 Mar - 15:10





“Rencontre avec l’aîné de la fratrie  ”

Quand le chat débarque les rats quittent le navire 

John & Taylor





-Oui bien sûr

Mine de rien il venait quand même de te sauver la mise tu n'allais pas le laisser comme ça ou même lui dire que tu préférais être seule. Surtout que en fait ce n'était pas vraiment le cas du moins temps que tu étais en bonne compagnie. Après à savoir si John était de bonne compagnie là c'était autre chose. Tu te doutais qu'en effet ça devait être le cas surtout que voilà c'était le frère de Cassie et que de ce qu'elle t'avait dit c'était quelqu'un de plutôt agréable.

-Moi c'est Taylor. Non ne t'excuse pas c'est normal en plus je ne me souviens pas te l'avoir déjà dit.

Tu lui avais tendu un petit sourire rassurant avant de jouer un peu avec ta tasse de café. C'est que quand tu étais chez les Harrison soit tu passais ton temps avec Cassie dans sa chambre soit tu cherchais un peu à rencontrer Eliot par hasard...ouais ça ne se cherchait pas vraiment le hasard mais toi t'étais un peu persuader du contraire. Donc tu ne le voyais pas vraiment et quand c'était le cas tu te contentais d'un bonjour poli et d'un hochement de tête voir même d'un sourire quand t'étais d'humeur. T'étais pas la plus sociable du monde,en effet tu n'étais pas du genre à parler pour ne rien dire et surtout à converser avec tout les gens que tu croisais. T'avais besoin de plus, d’événements te tombant dessus un peu au hasard pour avoir le cran d'engager une discussion ou autre. C'est comme ça que tu étais devenue amie avec Cassie, le destin t'avait mise dans la même chambre qu'elle. Si ça n'avait pas été le cas tu te doutais qu'à l'heure actuelle tu ne serais pas amie avec elle. En somme t'avais clairement besoin d'un coup de pousse pour avoir quelque chose de comparable  à une vie sociable.

-Pourquoi...?

Tu répétais son pourquoi comme si la réponse allait te venir toute seule d'elle même. Ça y est il n'avait pas attendu longtemps avant de te poser le genre de question qui te donnais envie de disparaître. Dans ta tête c'était un peu l'état d'urgence, fallait que tu trouve quelque chose à dire et assez rapidement pour ne pas avoir l'air...étrange ou...pour ne pas avoir l'air de quoi chercher bêtement. Même si il fallait avouer que vu la couleur de tes joues maintenant fallait pas être médium pour comprendre que tu ramais.

-Sans doute parce que je lui ai dit que je sortais avec Eliot...Mais ce n'est pas le cas. En fait c'est juste que son nom m'est venu comme ça sans doute parce que Cassie vient de me parler de lui.

C'était un rattrapage plutôt correct on va dire. T'étais pas super douée pour le mensonge,c'est que tu n'étais pas vraiment une petite menteuse alors t'avais plus ou moins mélangé le vrai et le moins vrai. C'est vrai que son nom était sortie un peu de lui même sans même te consulter mais si t'avais juste dit ça il aurait pu penser que tu pensais à lui...Ce qui était le cas dans les faits mais ça tu voulais pas te l'avouer à toi même alors l'avouer à leur frère c'était pas concevable. Puis il y avait le moins vrai on va dire que Cassie t'avais parlé de son frère mais ça remonté déjà à plusieurs heures en fait.

-Sinon tu viens souvent ici ?

Tu avais enchaîné assez rapidement histoire de détourner un peu le fil de la discussion. Parler de Eliot à ses frères et sœur c'était clairement pas le bon plan surtout que voilà concrètement il n'y avait pas grand chose à dire. Alors oui parler de lui c'était mieux et puis ça intéressait beaucoup plus que parler de toi.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronteam outsiders
- John Harrison -
duco corporis

sens développés comme un chat et griffes rétractables
Commercial
03/02/2016
Garret Hedlund
Moi
66

MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Mar 8 Mar - 2:45

Elle m'avait laissé prendre place face à elle. Sympathique cette jeune fille, quoi qu'elle semblait un peu timide. Il faut dire qu'il y avait une bonne différence d'âge entre nous. Pour elle, je devais être le grand frère sérieux de Cassie. On s'entend que ce n'est pas Eliot qui pouvait avoir ce rôle! Ce n'était pas pour rien non plus que bébé-soeur m'appelait Papa-Chat parfois. En fait, surtout quand je me montrais un peu trop protecteur. Ce qui voulait dire un peu trop souvent! Je pouvais bien me l'avouer hein, personne ne savait ce que je pensais en ce moment. Important de préciser en ce moment, parce que quand Shawn était avec moi, il pouvait lire dans ma tête ce petit! C'était un peu de ma faute aussi hein, si je lui avais filé le gêne mutant! À moins que ce ne soit le pouvoir de la jeune femme?

- Enchanté alors Taylor!

Je lui fis un sourire sincère. J'aimais bien connaître les amies de Cassie. Pas que je voulais les séduire, elles étaient généralement trop jeune et ce n'était pas mon genre de... Ok, je venais de penser à Riley, mais avec Riley ça ne comptais pas, elle était plus vieille que Cassie, donc ça ne comptait pas. Pour en revenir au moment présent, je pris une gorgée de mon café, savourant le goût. Vraiment, j'étais fan des latté. J'avais ensuite posé la question qui me brûlait les lèvres, à savoir pourquoi elle avait utilisé mon nom. En entendant ma question, elle avait semblé surprise un peu. Elle prit même un temps avant de me répondre. Cela attisait ma curiosité, je devais l'avouer. Mais bon, elle m'assura que si elle avait donné le nom d'Eliot, c'était parce qu'elle venait de parler avec Cassie... ouais, peut-être, mais ça sonnait peu probable tout de même.

- Hum, ok. Je pris une autre gorgée de mon latté. Je comprends mieux, je me demandais...

Est-ce que ça se sentait dans ma voix que je doutais un peu de sa réponse? Je ne voulais pas la mettre mal à l'aise non plus. Elle changea finalement le sujet, me demandant si je venais souvent aussi. Étrange qu'elle veuille changer de sujet aussi rapidement, où bien c'était juste moi?

- Le matin plus souvent, avant d'aller au boulot. Afin de faire le plein d'énergie. Et toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronspicy squirrels
- Taylor Foster -
they don't fit in the mould

Célibataire
manipulation des souvenirs : Peut voler par contact les souvenirs, les pensées et peut par la même occasion implanter un souvenir inventé dans l'esprit de la personne
Elève
05/07/2015
Lucy Hale
Me
278

MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Mar 8 Mar - 18:54





“Rencontre avec l’aîné de la fratrie  ”

Quand le chat débarque les rats quittent le navire 

John & Taylor




-Moi aussi je suis enchantée.

Tu avais tenté de donner le change, de dire quelque chose de crédible mais vu sa réaction tu doutais avoir réussit complètement. D'un autre côté à sa place toi non plus tu ne t'aurais pas vraiment cru genre t'étais pas une bonne menteuse, vraiment pas. Cependant tu ne chercha pas à trop en faire et tu ne tenta pas d'expliquer plus que tu ne devais pourquoi t'avais donné le prénom de son frère. C'était déjà assez louche pour que tu en rajoute une couche.

-Oui je comprends.


Voilà tu en avais conclu avec cette histoire enfin tu l'espérais car tu te voyais mal appuyer des arguments ou même les étoffer. Fallait vraiment que tu t’entraîne dans le domaine histoire de faire mieux les prochaines fois.
Tu avais ensuite fait en sorte de changer de sujet sans doute trop rapidement pour paraître honnête mais tant que vous changiez de sujet toi ça t'allait et puis comme ça tu te doutais que John ne chercherait pas à en savoir plus de toute façon c'est pas comme si tu avais beaucoup plus à lui donner. Il t'expliqua ensuite qu'il était plus ou moins un habitué mais qu'il passait  plus facilement le matin avant de te retourner la question.

-Oui plutôt, je passe souvent après les cours ou le boulot. Je suis un peu accro à leurs pâtisseries c'est sans doute les meilleures de tout Brooklyn en fait.


Tu lui avais sourit avant de boire une gorgée de ton café. De tous les Harrison, John était sans doute celui que tu connaissais le moins. Pour être exacte à part une approximation de son age, quelques informations sur son pouvoir et sa légère addiction au lait tu ne savais rien de lui.

-Tu travaille où en fait ?...Attend à vu de nez je dirais...banquier ou un truc dans le genre.

Oui tu te la jouais mentaliste pour le coup genre il avait plus ou moins la tête de l’emploie. Une bonne bouille, l'aire sûr et une façon assez naturelle de vous mettre en confiance. En fait maintenant que tu l'avais en face de toi tu le trouvais plutôt pas mal le Papa-chat...Quoi c'était pas interdit de le penser non ?!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronteam outsiders
- John Harrison -
duco corporis

sens développés comme un chat et griffes rétractables
Commercial
03/02/2016
Garret Hedlund
Moi
66

MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Jeu 10 Mar - 3:37

Maintenant, les présentations étaient officiellement faites. Je devrais simplement retenir son nom si je devait la revoir à la maison. Si seulement je savais qu'elle y serait de plus en plus souvent! Mais comment pourrais-je faire pour le savoir en fait? Bon, je ne vais pas m'étaler sur des choses que je ne savais pas encore. Tout ce que je pouvais me faire comme hypothèse en ce moment, c'est que la jeune femme avait un œil sur mon frère Eliot, malgré l'explication qu'elle m'avait fourni. Il faut dire que ce ne serait pas la première fois qu'un de nous serait tombé dans l'oeil d'une amie à Cassie. Nous avions une très bonne génétique dans la famille, il faut bien l'avouer. En plus, en plus de bien paraître, nous avions des caractères qui pouvaient convenir à plusieurs types de jeunes filles. Eliot et son côté artiste, Jake et son côté aventureux. Quant à moi... je ne sais pas. Le fait que j'étais plus âgé peut-être? Les femmes préféraient généralement les hommes plus âgés non? Bon, en même temps, je m'en foutais un peu car je ne courrais pas vraiment après les femmes. Courir, c'était fatiguant après tout. Oui, l'argument ultime! Il faut dire que je n'étais pas le meilleur dans les relations : je n'investissais pas assez d'effort. C'est ce que mes précédentes petites amies m'avaient dit.

Bon assez parlé de moi! En plus, la discussion s'était dirigée (avec l'aide de la dénommée Taylor) vers un sujet un peu plus général. En fait, elle me demandait si je venais souvent ici et je lui avais répondu honnêtement, avant de lui retourner la question. Elle m'avoua travailler dans Brooklyn et venir régulièrement ici avant de succomber au plaisir des pâtisseries. Ah quand on avait un péché mignon, difficile d'y résister, je l'avoue! J'étais moi même coupable. Je ne disais jamais non à un grand verre de lait. Ma facture d'épicerie me le rappelait bien à chaque fois! Intriguée, elle me demanda ensuite où je travaillais, sans pour autant me laisser le temps de répondre. J'eus un petit rire en l'entendant d'ailleurs.


- Raté! J'ai peut-être la tête de l'emploi, mais je ne travaille pas dans une banque. Je suis commercial pour une entreprise à Manhattan.

Maintenant qu'elle s'était amusé à deviner mon emploi, j'avais envie de faire de même. C'était une amie de Cassie... elle l'avait connu à l'Institut... hum... qu'est-ce qu'elle pouvait bien occuper comme emploi? Un travail en lien avec son pouvoir (que je ne connaissais pas). Bon, je devais essayer quand même un truc!

- Et toi, tu ne travaillerais pas à la librairie avec Cassie par hasard?

Si tel était le cas, ça pourrait me permettre de poser quelques questions à Taylor sur l'emploi de Cassie. Savoir quels gens elle côtoyait tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronspicy squirrels
- Taylor Foster -
they don't fit in the mould

Célibataire
manipulation des souvenirs : Peut voler par contact les souvenirs, les pensées et peut par la même occasion implanter un souvenir inventé dans l'esprit de la personne
Elève
05/07/2015
Lucy Hale
Me
278

MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Dim 29 Mai - 16:39





“Rencontre avec l’aîné de la fratrie  ”

Quand le chat débarque les rats quittent le navire 

John & Taylor




Tu reprenais une gorgée de ton café tout en le regardant attendant sagement la réponse de John. Toi tu la trouvais plutôt pas mal ta déduction. Genre t'étais presque certaine d'avoir tapé dans le mille. Cependant John précisa que ce n'était pas vraiment le cas et toi, pour toute réponse, tu t'étais contentée de faire une légère moue boudeuse. Tu ne boudais pas vraiment bien entendue, c'était juste la tête que tu faisais quand tu réfléchissais.

-Mince …

C'est vrai qu'il avait la tête de l'emploi, mais, commercial, ça lui allait très bien aussi. En fait ça ne t'étonnait pas vraiment, les Harrison avaient clairement de bons gènes, toi, tu n'avais plus besoin d'être convaincu à ce niveau, même si tu tentais de te faire genre de ne pas le voir vraiment. Du coup,oui, l'idée de savoir John en contact avec des gens jouant de son charme, avec ou sans en avoir conscience, c'était plutôt facile à l'imaginer.

-Non du tout je travaille dans une galerie d'art...c'est pas vraiment le même registre.

Tu lui avais répondu tout en délaissant ta mine légèrement boudeuse pour un léger sourire en coin. Tu te doutais qu'il avait tenté de faire un lien avec Cassie, après tout tu étais amies avec elle, la réflexion n'était pas idiote. Mais non, même si tu adorais lire et la littérature en générale, tu étais plus attiré par l'art graphique. En effet tu avais même choisis d'étudier aux beaux arts quelques années plus tôt contre l'avis de tes parents qui ne voyaient là qu'une perte de temps. Pour toi l'art n'était jamais une perte de temps, tu comptais même en faire ton métier.
Donc non malheureusement pour lui tu ne serais pas capable de lui parler de Cassie, des gens qu'elle voyait au travail ni même en dehors. Et puis quand bien même tu ne l'aurais sans doute pas fais, genre t'étais plutôt une bonne amie même si tu n'étais pas très doué pour mentir aux gens. Si le grand frère voulait des infos sur sa sœur elle ne serait pas d'une très grande utilité.

-C'est étonnant quand même je ne t'ai presque jamais vu à l'institut...Je ne sais pas si tu sais je partageais la même chambre que Cassie avant qu'elle ne retourne vivre chez vous.


T'étais pas très douée avec les discussions et encore moins pour les alimenter, mais tu faisais quand même de ton mieux. C'était déjà ça non ? En plus mine de rien toi tu voulais en savoir plus sur lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronteam outsiders
- John Harrison -
duco corporis

sens développés comme un chat et griffes rétractables
Commercial
03/02/2016
Garret Hedlund
Moi
66

MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   Lun 13 Juin - 4:22

Le hasard aurait au moins bien pu faire les choses et faire en sorte que cette jeune femme travaille aussi à la librairie, que je puisse m'informer un peu sur l'entourage de Cassie. Et d'un autre côté, c'était aussi mieux que les choses soient telles qu'elles l'étaient. Je ne devais pas commencer à devenir paranoïaque et vouloir tout savoir de la vie de bébé sœur. C'était ma sœur justement! Je devais la laisser vivre sa vie, ne pas investiguer sur ses collègues, ses amies ou autres. Je devais me tenir sage un peu. Malgré l'envie de l'enrouler dans du papier bulle afin de la protéger. Elle n'était plus une gamine, quoi que je m'imagine. Ouais, dans ma tête Cassie avait encore 5 ans.

- Différent en effet, cela aurait été vraiment un drôle de hasard que tu sois aussi une collègue de travail de Cassie!

Comme le dit le dicton : «trop beau pour être vrai». Mais en y repensant, si elle travaillait dans une galerie d'art et qu'elle avait utilisé le nom d'Eliot comme petit ami imaginaire, se pouvait-il que... Là encore, le hasard était un peu trop tiré par les cheveux pour n'être que le hasard! Je fus sage quand même puisque je ne posai pas plus de question. Je me contentai de prendre un gorgée de mon latté, tentant de faire d'autres connexions possibles. Taylor me dit qu'elle ne m'avait pas vraiment vu à l'Institut et me dit qu'elle avait partagée une chambre avec bébé sœur.

- Je n'ai pas côtoyé l'Institut en tant qu'élève non plus. Je ne suis allé que quelques fois afin d'aller chercher les jumeaux pour les ramener à la maison. Et il me semble avoir déjà entendu parlé de toi...

Je lançai alors un regard à ma montre.

- Ravi d'avoir fait ta connaissance Taylor et si jamais tu as encore des problèmes avec des hommes un peu trop insistant, tu m'appelleras!

Je lui fis un sourire et emportai le reste de mon latté avec moi. Je pourrais poser quelques questions à Eliot si jamais je le croisais. Qui sait, il descendrait peut-être de son grenier ou bien il n'était pas encore sorti?

HJ: Fin pour moi! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le chat débarque les rats quittent le navire (John/Taylor)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le bâteau coule, les rats quittent le navire!!!!
» quand le chat est là, les faucheuses dansent (pv Felyn)
» Quand le chat n'est pas là... [Lucius]
» Les rats quittent le navire !
» Les rats quittent le navire - Cass

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: NEW YORK CITY :: brooklyn-