.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 Sortir (un peu) de sa coquille Feat. Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaangry unicorns
- Marianne Ward -

Manipulation des impressions immédiates. Je modèle la perception qu'ont eu les gens de moi lors des quelques minutes précédentes ; à mon avantage, évidemment. Plus précisément, je projette dans leurs esprits ce que je voudrais qu'il pensent de moi.
Surveillante
12/01/2016
Tatiana Maslany
Yourdesigndiary
16

MessageSujet: Sortir (un peu) de sa coquille Feat. Ambre   Sam 13 Fév - 14:20



         
Sortir (un peu) de sa coquille
         
La salle de sport est une des pièces que j’ai repéré le plus vite en arrivant à l’Institut. J’étais pas particulièrement adepte du sport en salle avant de débarquer ici, mais le fait de passer tout mon temps dans ce manoir me donne envie de me défouler. Devoir sortir et marcher dans les rues pour rentrer chez moi après le boulot me manque. Et comme il fait trop froid pour un footing, je viens ici de temps en temps. Et puis, il faut être honnête, je profite du fait que ce soit gratuit. Au moins je peux faire du sport sans devoir vendre un rein pour payer mon abonnement. Je devrais pas me plaindre, franchement. Peut-être que le luxe m’amollit. Au bout d’un mois seulement, ce serait embêtant.

La salle a un autre avantage ; j’ai vite repéré quelques habitués, élèves ou profs. J’irais pas jusqu’à dire qu’on a fait copain copain, mais c’est un moyen un peu moins formel de rencontrer les gens qui vivent ici. Et puis les gens sont marrants à observer ; ceux qui font de la gonflette pour épater la galerie, ceux qui viennent juste pour se garder en forme, ceux qui gardent un look impeccable après 2 heures de fitness et ceux qui ont l’air de sortir d’une piscine après dix minutes d’échauffement. Moi, je fais surtout de la course, et parfois un peu de musculation ; mon casque bon marché toujours bien vissé sur les oreilles, avec une playlist bricolée et pas du tout homogène. Je suis incapable de retenir les noms des artistes ou de leurs chansons, alors je mets dessus tout ce qui me plaît, un peu au hasard.

Il n’y a pas grand-monde ce soir. Les élèves sont à leurs derniers cours, et j’ai profité de ma pause pour venir courir dans le calme. J’aime travailler avec les ados, mais ils restent sacrément bruyants, et j’ai besoin de souffler un peu parfois, loin de leur agitation. Je m’y attendais en devenant pionne dans un internat, mais j’avais pas prévu tout ce qu’impliquait le détail “pouvoirs potentiellement dangereux et incontrôlables”. Heureusement, pas de gros problèmes en vue pour l’instant. Ce monsieur Xavier a pas lésiné sur le personnel, donc ces mini-mutants sont plutôt bien entourés.

Quelques adultes sont déjà là, dont une rousse que j’ai déjà croisée plusieurs fois. C’est une prof, enfin je crois. Je ne sais même pas si c’est une humaine ou une mutante, mais je ne l’ai jamais vu utiliser de pouvoir ici en tout cas. Je lui ai encore jamais parlé non plus ; je suis pas très douée pour faire la causette à des inconnus. Mais ce soir, j’ai un prétexte pour lui adresser la parole. Sa bouteille d’eau. Comme une idiote, j’ai laissé la mienne dans ma chambre, et je crève de soif après ma demi-heure de course. Je perds rien à lui demander, et au pire, si elle refuse, mon petit don me sera bien utile… sauf si c’est une télépathe. Autre inconvénient d’avoir atterri dans un repaire de mutants ; il faut que je fasse plus attention avant d’utiliser mon pouvoir. Je ne voudrais pas l’utiliser par erreur sur quelqu’un qui s’en rendrait compte et passer pour la fille qui manipule tout le monde. Prudence. Commençons par l’approche ordinaire. J’enlève mon casque, descends du tapis et m’avance tranquillement vers elle. Je dois pas avoir l’air très avenant, dans mon jogging un peu trop vieux et mon débardeur noir trempé de sueur. D’un doigt ferme, je montre la gourde posée à côté d’elle.

- Salut, je peux vous piquer une gorgée d’eau ? J’ai oublié ma bouteille. Je suis Marianne au fait, Marianne Ward, la nouvelle surveillante.
AVENGEDINCHAINS
         

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: modérateurhumaincrazy foxes
- Ambre Scott -
only human

Master of red pen
Aucun
Professeur d'Histoire et d'anglais. Sinon, elle fait pas mal de sport, ça l'aide à se détendre. Ou alors elle lit. Ou elle mange. Elle trouve toujours un moyen de s'occuper.
23/04/2015
Rachelle Lefevre
cramberry, trumblr, evie
618

MessageSujet: Re: Sortir (un peu) de sa coquille Feat. Ambre   Lun 15 Fév - 16:19

Sortir (un peu) de sa coquille

Marianne et Ambre

LA la ramasse.
J'étais vraiment à la ramasse. Depuis le départ d'Emerick, je me sentais un brin déphasée, présente mais un peu absente en même temps. Je m'impliquais toujours autant dans mes cours, un peu plus ç dire vrai, mais il y avait des jours où ça me faisait chier de me lever. J'aurais pu virer flemmarde. J'aurais pu virer dépressive. Après tout, je n'étais pas forcément à ma place ici, humaine au milieu de tous ces mutants, dont la plupart ne comprenaient pas ce que je fichais ici. Parfois, je me le demandais aussi, même si je ne l'avouerais à personne.
J'avais profité de noël pour retourner voir ma mère et son mari. Après tout, cela faisait un moment que je me devait de faire acte de présence, mais le coeur n'y était pas vraiment. Depuis la mort de mon père, les fêtes de fin d'année avaient un goût amer et celle-ci ne fit pas exception. Plus ou moins consciemment, je m'étais bien vu venir avec Em". Il aurait forcément trouvé comment détendre l'atmosphère et j'aurais pu me réfugier dans ses bras quand je le voulais. Mais non, Em' était parti et ma mère était restée aussi distante de d'habitude.
Je n'avais pas perdu mon temps. Au moins, ça m'avait rappelé que ma place n'était pas là-bas non plus.
Et puis, je ne pouvais m'en prendre qu'à moi. Je savais depuis le départ qu'Em' ne finirait pas ses jours avec moi. Dès qu'Amélia était revenue, elle pouvait rafler son coeur dès qu'elle le voulait et elle avait fini par ouvrir les yeux et le vouloir. Je me réfugiais derrière la certitude que j'en avais bien profité et que cette relation m'avait fait beaucoup de bien, ce qui était vrai. Mais elle m'avait aussi fait beaucoup de mal.
Enfin, beaucoup, juste ce que je m'étais accordé de ressentir. Mais j'avais repris confiance en moi. C'était juste très dur de perdre celui que, malgré moi, je m'étais mise à aimer. Stupidement.
Le sport, c'était un exutoire, le plus sain que j'avais trouvé. Après tout, je n'avais jamais été du genre à rester dans mon coin à me morfondre. Bouffer du nutella devant des films ou des séries, écouter des chansons pour pleurer plus vite, oui, mais un temps seulement. Ensuite, le naturel reprenait le dessus.
Du coup, je passais pas mal de temps dans cette salle. Peu importait qu les élèves me voient collante de transpiration, avec les cheveux dans tous les sens, ni qu'ils m'entendent jurer, grogner, gémir, à voix basse, quand je galérais en enchaînant les séries de pompes, d'abdos et d'autres joyeusetés du genre. Ici, je n'étais pas leur prof, j'étais juste quelqu'un qui faisait du sport. Ce qui m'avait inquiété dans le côté "pensionnat" me rassurait à présent. Ils voyaient l'envers de mon image, mais cet envers me rapprochait d'eux, y compris pendant mes cours.
Ma condition d'humaine commençait à être mieux acceptée, même si certains pensaient encore que ma place n'était pas ici. Par moment, même si je refusais de l'admettre, je me demandais s'ils n'avaient pas un peu raison. Puis je me bottais le train et je venais faire des tractions. Ca calme toujours les tractions.
Au fond, je m'en foutais de me muscler. Mon corps, il était comme il était. De toute façon, j'avais pas prévu de le montrer à quelqu'un prochainement. J'avais besoin de temps pour encaisser tout ce qui m'était arrivé ces deux dernières années. Je ne voulais pas me précipiter dans les bras d'un homme, pas avant d'avoir digérer.
Bon, en même temps, c'est exactement ce que j'avais dit avant de rencontrer Em'...
J'en étais là dans mes pensée lorsqu'une voix m'interpella pour me demander de l'eau. Je venais de finir une série d'abdo qui m'avait coupé le souffle et je mis quelques secondes avant de réagir. Parce que oui, en général, quand on pose une question et qu'on se présente, c'est mieux de répondre.

_ Salut ! lançais-je en m'essuyant le visage. Ambre Scott, prof d'histoire et d'anglais. Tu peux me tutoyer sans soucis.

Me tournant vers mon sac, j'en extirpais une petite bouteille d'eau. Je prévoyais toujours du rab. Je suis une fille prévoyante... Sauf en matière de mec.

_ Tiens, garde la, tu en auras besoin. Tu t'acharnes presque autant que moi quand tu cours.

Un sourire pour confirmer que c'était un compliment. Au moins, elle, elle ressemblait moins à un poulpe or de l'eau quand elle finissait ses séances. Oui, quand on est collante et toute rouge, on ressemble à un poulpe. Y'a pas que les tentacules dans la vie !

_ Ca fait un bon mois que je te vois. Tu jouais les feignasses avant ou tu n'étais pas encore à l'institut ?

Oui, c'est une façon comme une autre de poser la question. Je ne vois pas le soucis !
 

DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaangry unicorns
- Marianne Ward -

Manipulation des impressions immédiates. Je modèle la perception qu'ont eu les gens de moi lors des quelques minutes précédentes ; à mon avantage, évidemment. Plus précisément, je projette dans leurs esprits ce que je voudrais qu'il pensent de moi.
Surveillante
12/01/2016
Tatiana Maslany
Yourdesigndiary
16

MessageSujet: Re: Sortir (un peu) de sa coquille Feat. Ambre   Jeu 25 Fév - 21:43



         
Sortir (un peu) de sa coquille
         
La rousse est encore plus trempée que moi, et pour une fois je me passe de poignée de main ; ce serait un peu bizarre même, au vu du cadre pas du tout formel. Je hoche la tête à la proposition du tutoiement ; au moins, elle a pas l’air coincé. Bon point pour elle. J’ai connu plusieurs profs qui se pensaient supérieurs à moi parce que je n’étais qu’une surveillante. Dans un pensionnat comme celui-là, où tout le monde vit ensemble 24/24, il vaut mieux bien s’entendre avec les collègues, au risque de vite péter les plombs. Oh, je saurai me défendre en cas de besoin, n’en doutez pas. Mais je préfèrerais largement éviter ce genre de soucis inutiles.

Ambre Scott… Ce nom me dit quelque chose. Je suis sûre d’avoir entendu des gens parler d’elle. Et pas en bien. Heureusement, je suis assez douée pour cacher mes émotions, et je reste imperturbable alors que mon cerveau turbine à la recherche de cette information. Pour moi qui retient toujours ce genre de trucs, c’est un peu frustrant. Prof d'histoire et d'anglais. Ah si, je sais ! Enfin, je crois ; ce serait pas la seule prof humaine de cette école ? A vérifier, mais si c’est bien elle, je crois que certains mutants sont pas franchement contents d’avoir une humaine dans l’Institut. Alors qu’elle se penche pour fouiller son sac, j’en profite pour l’observer un peu mieux. Les rares fois où je l’ai croisée, elle portait les couches règlementaires de fringues pour survivre ici, et je n’ai pas pu voir si elle avait une mutation physique. Je plisse à peine les yeux, examinant rapidement son dos et ses bras nus ; hmm, pas d’ailes, ni d’écailles, ni rien de suspect. Évidemment, elle peut avoir un don invisible comme moi, alors je reste prudente. Et puis, si on le lui reproche déjà, je vais pas remettre ce sujet sur le tapis. Parce qu’il faudrait en plus que j’explique ma mutation, et je préfèrerais l’éviter. Les gens se méfient des pouvoirs télépathiques, et ils ont bien raison. Je préfère rester vague, et éviter d’être fichée “manipulatrice” tout de suite. Moi, parano ? Un peu. Ça vaut mieux qu’être naïve, non ?

Je lui souris un peu aussi et attrape la bouteille, que je vide presque à moitié d’un coup. Pas coincée, et pas radine non plus cette prof.

- Merci. Heureusement que je m’acharne un peu, sinon autant aller directement en maison de retraite. Tu viens souvent ?

Bon, c’est pas une accroche très originale, mais j’ai jamais dit que j’étais très douée pour faire copain-copain. Par contre sa blague m’a pas fait beaucoup rire. Une feignasse, moi ?! Blague ou pas, j’aime pas trop qu’on se paie ma tête. Et ça a dû se voir un peu sur mon visage.

- Tu crois que je serais venue bosser ici si j’étais une feignasse ? Je suis arrivée il y a un mois, ouais.

Un peu plus sarcastique que je l'aurais voulu. Bon, c’est pas la peine de la vexer non plus, alors je me détends un peu. Après une nouvelle gorgée d’eau, je m’assois à califourchon sur l’appareil à côté.

- T’es là depuis longtemps ? Je savais même pas que cet endroit existait il y a encore 2 mois. A croire que ce Xavier cherche à rester discret.

Ça, je le comprends facilement. Cette école est une cible facile pour des idiots qui cherchent à casser du mutant. J’ai la chance d’avoir une mutation discrète, mais l’Institut a dû littéralement sauver la vie de pas mal d’ados ici.[/color]
AVENGEDINCHAINS
         

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: modérateurhumaincrazy foxes
- Ambre Scott -
only human

Master of red pen
Aucun
Professeur d'Histoire et d'anglais. Sinon, elle fait pas mal de sport, ça l'aide à se détendre. Ou alors elle lit. Ou elle mange. Elle trouve toujours un moyen de s'occuper.
23/04/2015
Rachelle Lefevre
cramberry, trumblr, evie
618

MessageSujet: Re: Sortir (un peu) de sa coquille Feat. Ambre   Mar 1 Mar - 12:34

Sortir (un peu) de sa coquille

Marianne et Ambre

LCette jeune fille, j'avais du mal à la cerner. Oh, il m'en faut plus pour juger les gens et j'ai appris à ne pas me fier à la première impression, parce qu'elle peut être trompeuse. On se targue souvent de suivre son instinct et autres joyeusetés du genre mais on se trompe, parfois. Personne n'est infaillible, l'instinct encore moins. De toute façon, il faut se dire que la majorité des gens ne sont pas honnêtes lors d'une première rencontre. Oh, je suis la première concernée : je fais de mon mieux pour qu'on m'apprécie. J'essaye de ne pas me fourvoyer non plus, mais disons que c'est comme pour une photo : je montre mon meilleur profil.
Du coup, je me méfie toujours des premières impressions, sauf quand mon instinct me dicte de partir en courant pour cause de danger immédiat, ce qui n'est pas le cas.
Elle évoqua une maison de retraite et me demanda si je venais souvent. Autant jouer cartes sur table.

_ Oui, on est encore un peu jeune pour ne plus rien faire, convins-je, sincère. Et oui, je viens souvent, du moins j'essaye. J'ai un ascendant feignasse contrebalancé par une tendance gourmande. Donc, pour garder l'équilibre, je me fous souvent des pieds au cul !

Ensuite, elle prit la mouche, j'en conclus donc qu'elle était sur la défensive pour une bonne raison. Il en faut plus pour me vexer, mais c'est un élément à prendre en compte pour la suite. Je réfléchis un moment puis répondis.

_ Je ne voulais pas te vexer. C'était plus ou moins une tentative d'humour, mais je ne suis pas très douée en la matière.

Si, en vrai j'ai beaucoup d'humour. Si les autres le comprennent pas, c'est pas ma faute !

_ Un mois alors ? Et ça va ? Tu prends tes marques ?

Elle se détendit et prit place non loin de moi, preuve qu'elle avait envie de causer un peu. Ca ne me posait pas le moindre problème, mais je repris mes cessions d'abdo. Ca ne nous empêchait pas de parler. Elle me demanda depuis quand j'étais là et plaça qu'elle ne connaissait pas l'existence de l'institut il y avait encore peu, un moyen détourné de marteler qu'elle n'est pas une feignasse. Je ne m'agaçais pas, je poursuivais tranquillement.

_ Je suis arrivée l'an dernier. J'enseignais à Los Angeles quand une de mes élèves a déclaré ses pouvoirs sur moi. Une équipe de l'institut est venue la prendre en charge et j'ai fait la rencontre de Charles Xavier. Il m'a proposé un poste et je n'ai pas hésité. Comme tout le monde, j'ai dû promettre de garder le secret, c'est ce qui nous protège tous.

En tant qu'humaine, je risquais moins que les autres mais avouons quand même que mes sympathies pour la cause mutante pourrait me jouer des tours au niveau professionnel. Après tout, jusque là, j'avais enseigné dans des écoles publiques, qui sont, comme bien des choses, soumises à des considérations politiques. Dans le climat actuel de tensions entre les humains et les mutants, ma position était bancale, mais je l'assumais. J'étais en accord avec ma conscience et c'était tout ce qui importait !
 

DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaangry unicorns
- Marianne Ward -

Manipulation des impressions immédiates. Je modèle la perception qu'ont eu les gens de moi lors des quelques minutes précédentes ; à mon avantage, évidemment. Plus précisément, je projette dans leurs esprits ce que je voudrais qu'il pensent de moi.
Surveillante
12/01/2016
Tatiana Maslany
Yourdesigndiary
16

MessageSujet: Re: Sortir (un peu) de sa coquille Feat. Ambre   Lun 21 Mar - 20:55

Spoiler:
 



Cours...spécial

Cette prof a l’air sympa, et honnête surtout. Elle ne donne pas l’impression de se sentir supérieure à moi, ou de vouloir que je dégage rapidement. Tant mieux. Je range dans ma tête son nom dans la catégorie “Gens probablement sympas” et je continue de la détailler pendant qu’elle parle. Elle a des vêtements pratiques, l’air de pas trop se soucier de rester jolie ou pas après sa séance d’abdominaux ; que des bons points pour moi. Je supporte pas les minettes qui refusent de transpirer dans une salle de sport. Elle réussit même à me faire sourire un peu.

- T’as raison, on arrive à rien dans la vie sans se donner des coups de pieds au cul ! Tu cuisines bien ?

Ça aussi, ça m’intéresse. Je sais préparer quelques trucs basiques, mais je dirais pas non à quelques cours. Se faire servir à manger tous les midis est assez bizarre d’ailleurs, je m’y suis toujours pas habituée. Pareil pour le ménage dans les chambres, même si je le fais quand même moi-même, par habitude. Parfois, j’ai l’impression de vivre à l’hôtel. C’est pas désagréable, mais je déteste me sentir comme une assistée. Je vis seule et je me débrouille seule depuis plusieurs années, alors me faire servir est franchement étrange. Une petite voix dans ma tête me dit que je devrais profiter tant que ça dure, mais… je crois qu’il vaut mieux pas que je m’habitue à tant de confort. On sait jamais, l’Institut pourrait fermer du jour au lendemain, il faudrait pas que je me ramollisse entre temps.

Rhaaa, je cogite beaucoup plus depuis que je suis dans cette école aussi. Je devrais me concentrer sur mes abdos plutôt. Et sur ce que raconte Ambre. Évidemment, elle a entendu mon sarcasme, et elle se sent obligée de s’excuser. Et merde. Super bonne première impression Marianne !

- C’est pas grave, j’ai compris. Je suis pas habituée à m’entendre traiter de feignasse, c’est tout.

Bon, j’aurais mieux fait de me retenir. Aussitôt, je me prépare à utiliser mon pouvoir… avant de me rappeler que je dois me méfier. Je sais pas dire si c’est une télépathe ; est-ce qu’ils ont une façon spéciale de déclencher leur pouvoir ? Un regard un peu trop intense, ou quelque chose du genre ? S’ils sont aussi discrets que moi, j’aurais du mal à les repérer. Ca me frustre tellement de ne pas pouvoir utiliser mon pouvoir comme je le veux ! Bon, si elle est vraiment humaine comme je le pense, elle va sûrement finir par se trahir. En attendant, je vais essayer de ne pas aggraver mon cas. Je m’asseois tranquillement à côté d’elle, alors qu’elle reprend son exercice.

- Ça va, c’est très luxueux ici, par rapport à mon ancien appart. Il fait froid, mais ça je m’y attendais. Je connais pas trop les profs, mais mon collègue a l’air plutôt sympa.

Même s’il a une réputation de dragueur. Du moment que ça reste de la drague, et qu’il n’essaie pas avec moi, ça me va. Ambre recommence à parler, et je préfère largement ça. J’ai jamais été très bavarde, alors je préfère l’écouter plutôt que raconter ma vie. J’espère qu’elle va me dire si elle est mutante ou pas, mais son histoire reste un peu trop vague pour que je puisse utiliser tranquillement mon pouvoir. Enfin… elle parle de “nous”. Les mutants ? Ou les gens de l’Institut en général ?

Je suis bête ! Je mériterais des claques, sérieusement. Si elle a rencontré Charles Xavier à ce moment-là, c’est qu’il n’a pas eu besoin de venir la chercher avant, et donc qu’elle n’a pas de pouvoir. Je me sens soulagée. Hop, ma pique sur la fainéantise sera vite oublié. En une seconde, je revisualise la scène dans ma tête en enlevant mon agressivité, et je la projette dans l’esprit d’Ambre. Comme si j’imprimais un filtre correcteur sur ce qui vient de se passer, en modifiant légèrement sa mémoire, sans qu’elle en ait conscience bien sûr. Je transforme notre échange un peu trop froid pour qu’elle ait l’impression que je lui ai répondu sur le même ton trollesque qu’elle. Pendant la courte seconde où je suis dans son esprit, je sens son presque-agacement disparaître, remplacé par un sentiment de camaraderie beaucoup plus avantageux pour moi. Contente de mon boulot, j’ai envie de parler un peu à nouveau.

- C’est courageux d’être venue ici. Enfin, le secret protège plus grand-monde maintenant… L’Institut est bien caché ? On risque pas trop, avec tout les anti-mutants dehors ?


La ville des anges… Je suis carrément curieuse. J’ai encore jamais poussé jusqu’à la Californie. Si elle commence à me parler de voyage, on va définitivement devenir potes.

- Je suis jamais allée à Los Angeles… C’est comment ?
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: modérateurhumaincrazy foxes
- Ambre Scott -
only human

Master of red pen
Aucun
Professeur d'Histoire et d'anglais. Sinon, elle fait pas mal de sport, ça l'aide à se détendre. Ou alors elle lit. Ou elle mange. Elle trouve toujours un moyen de s'occuper.
23/04/2015
Rachelle Lefevre
cramberry, trumblr, evie
618

MessageSujet: Re: Sortir (un peu) de sa coquille Feat. Ambre   Mer 23 Mar - 11:28

Sortir (un peu) de sa coquille

Marianne et Ambre

LLa jeune femme suivit mon cheminement de pensée et approuva l'idée de se faire violence pour arriver à se motiver parfois. J'en étais l'incarnation même. EN revanche, sa question sur la nourriture, je ne l'avais pas vu venir !

_ Euh... Pas vraiment non, avouais-je sans trop de complexe. Mais si tu veux apprendre, tu peux aller voir les cuistots. Tu as le speed ou le timide. L'avantage avec Liam, le coincé, c'est qu'en jouant les demoiselles en détresse tu obtiendras tous les cours que tu veux.

Quoi que le côté demoiselle en détresse ne me convainquait pas chez elle et j'avais un peu peur qu'elle ne veuille pas jouer ce rôle.

_ Ou sinon tu lui demandes tout simplement, il est très serviable comme garçon. Et il cuisine comme un dieu. Vraiment, une fois, il a pété un câble et a fait un bar à bonbons maison, j'ai failli mourir d'hyperglycémie mais je serais morte heureuse !

En vrai c'était un enfoiré puisqu'il faisait ça en sachant très bien qu'on ne pourrait pas résister. Si lui ne prenait pas un gramme, ce n'était pas le cas de tout le monde ! Je n'y avais jamais songé ainsi, mais si ça se trouve c'était un gros vicieux en fait, et il cachait bien son jeu !
Pendant ce temps, elle prit la mouche, je m'excusais et elle acceptait de se détendre. Visiblement sur la brèche, je compris que la jeune femme avait quelque chose à cacher, quelque chose qui la faisait se tenir sur la défensive. Foncer dans le tas et lui poser la question n'aurait servi à rien, je préférais ranger l'info dans un coin de ma tête. Elle évoqua ensuite le luxe de l'institut et je ne pouvais qu'abonder dans son sens.

_ Ah ça, on se croirait dans un château hein ? Le pire c'est qu'on s'y habitue très vite ! Mais au moins, on a tout ce qu'il faut sur place. Il m'est arrivé de ne pas quitter l'institut pendant plusieurs semaines sans manquer de rien. Entre la salle de sport, le parc, les écuries et tous les équipements, on peut avoir son espace tout en vivant en commun. C'est ce que je redoutais un peu au début, le fait de vivre tous ensembles, mais ça se passe plutôt bien. Entre les élèves et les prof, c'est assez simple et avec le personnel ça l'est encore plus.

Oula j'étais bavarde moi ! Comme d'hab en fait... En même temps, c'était pour palier au naturel de la jeune femme, pour l'aider en somme ! Quoique... D'un coup je ne savais plus tôt pourquoi je pensais ça ! Après tout, elle n'avait été que gentillesse depuis le début et amabilité ! Timide ? Peut-être un peu mais c'est souvent comme ça quand on arrive quelque part ! Elle s'inquiéta de notre sécurité, je la rassurais aussitôt.

_ Courageux ? Pas du tout. Je n'ai jamais eu de poste aussi simple. Oui, il faut s'adapter aux différentes mutations et essayer de ne pas trop psychoter sur ce que les télépathes découvrent dans ma tête, mais à part j'ai rien à redire ! Quant à la sécurité, c'est du béton ici. En même temps, avec les tensions anti-mutants, c'est indispensable. Malheureusement...

Elle me demanda ensuite comment était L.A., je répondis sans réfléchir.

_ Grand, très grand. Un peu trop à mon goût. J'aime beaucoup marcher dans la ville mais là-bas c'est compliqué. Sinon, c'est très dynamique et cosmopolite. Mais ce n'était pas pour moi. Même si le soleil me manque un peu, je ne vais pas te mentir.

Un sourire se plaqua sur mes lèvres en dépit des exercices que je continuais à faire.
 

DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltaangry unicorns
- Marianne Ward -

Manipulation des impressions immédiates. Je modèle la perception qu'ont eu les gens de moi lors des quelques minutes précédentes ; à mon avantage, évidemment. Plus précisément, je projette dans leurs esprits ce que je voudrais qu'il pensent de moi.
Surveillante
12/01/2016
Tatiana Maslany
Yourdesigndiary
16

MessageSujet: Re: Sortir (un peu) de sa coquille Feat. Ambre   Jeu 24 Mar - 11:32



         
Sortir (un peu) de sa coquille
         
Bon, c’est définitif, cette fille est cool. Elle tourne pas autour du pot, elle est franche, et plutôt maligne apparemment. Pas prétentieuse, pas du genre à se vanter non plus. Peut-être un chouïa trop franche quand même, je devrais faire attention à ce que je peux lui dire. Elle a l’air de bien connaître les autres personnes de l’Institut aussi, ça pourra m’être utile. Sa façon de parler me fait sourire. J’ai rarement croisé des profs aussi familiers avec moi. Aussi familiers tout court en fait. Bon, il faut dire que, sur les deux lycées où j’ai bossé, un est plutôt huppé ; les gens ici semblent carrément plus détendus du sl… détendus.

Par contre, j’aime pas l’idée de jouer la demoiselle en détresse avec quelqu’un que je risque de croiser souvent. J’ai déjà utilisé ce truc en voyage, pour me faire payer un café, ou avoir une chambre. Le mieux, c’est qu’avec mon pouvoir, j’ai même pas besoin d’être une bonne actrice. Mais avec ce Liam, je préfère être honnête. Autant faire bonne impression dès le début. Et puis, pour une surveillante au milieu d’ados, passer pour une fille fragile est vraiment pas une bonne option. Je note dans un coin de ma tête les infos d’Ambre.

- J’irai les voir, merci. Sans déconner, vous avez vraiment appris à faire des bonbons ? Vous avez fait de la réglisse ?

Ca, c’est mon point faible. J’adore ces petits rouleaux noirs, je pourrais m’en faire péter le ventre. J’achetais aussi souvent que je le pouvais des petits paquets de bonbons à ma petite soeur, et elle me les laissait toujours. Pourquoi personne ne veut jamais des petits bâtons de réglisse ? C’est le meilleur ! Ca fait un peu trop longtemps que je lui ai pas écrit d’ailleurs, faut pas que j’oublie de lui envoyer de l’argent…

J’écoute Ambre parler du manoir en silence. Elle a eu les mêmes craintes que moi, apparemment. Je suis contente d’être tombée sur elle, elle a du plomb dans la tête. J’ai du mal avec les gens trop superficiels. Je la regarde avec un sourire en coin.

- En fait c’est une école de bisounours c’est ça ? Des bisounours mutants qui mangent des bonbons. Par contre, je pourrais pas rester ici des semaines sans sortir. Il y a quoi à faire dans le coin ?

Je suis pas spécialement fan des bars et des boîtes de nuit, par contre j’adore le bowling. Et les pizzas.

Heureusement, j’ai bien deviné, elle est pas télépathe. Mon pouvoir fonctionne bien ; pendant une seconde, je vois sur son visage l’expression un peu déboussolée typique des gens sur qui je l’applique, puis elle sourit de nouveau. Je ne sais pas si les télépathes ont des scrupules à utiliser leur pouvoir, où s’ils se sentent coupables après, mais moi pas du tout. De toute façon, je change rien à sa personnalité, je me donne juste un coup de pouce. Je suis même soulagée de pouvoir à nouveau l’utiliser.

- Il y a beaucoup de télépathes ici ? J’aime pas trop l’idée que des gens puissent fouiller aussi facilement dans ma tête.

Bon, d’accord, c’est un peu hypocrite vu ce que je viens de faire. Mais c’est vrai que la télépathie a un côté flippant. Surtout quand on est habitué à être celle qui trafique les esprits.

- Ils peuvent juste lire les pensées où alors trafiquer l’esprit des gens ?


Ce qu’elle dit sur la sécurité est rassurant. Je suis venue bosser à l’Institut pour être peinarde, alors j’espère bien que ses protections sont solides ! Damn, cette fille est une vraie pipelette. Heureusement, elle ne parle pas pour rien dire. Et elle répond à mes questions sans trop en poser, ça m’évite de trop parler, c’est parfait. Je hoche la tête en l’écoutant décrire L.A. Je devrais y aller un jour… Je me suis plutôt baladée dans le nord et l’est des USA pour l’instant.

- Tu viens de là-bas ?

La voir en train de continuer ses exercices malgré tout me donne envie de lui proposer un petit challenge. Un peu de compétition peut être marrante. Mais j’ai aussi envie de mieux la connaître. Et autant profiter du fait que le gymnase est encore assez vide pour qu’on puisse parler tranquillement.
AVENGEDINCHAINS
         

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: modérateurhumaincrazy foxes
- Ambre Scott -
only human

Master of red pen
Aucun
Professeur d'Histoire et d'anglais. Sinon, elle fait pas mal de sport, ça l'aide à se détendre. Ou alors elle lit. Ou elle mange. Elle trouve toujours un moyen de s'occuper.
23/04/2015
Rachelle Lefevre
cramberry, trumblr, evie
618

MessageSujet: Re: Sortir (un peu) de sa coquille Feat. Ambre   Sam 2 Avr - 14:11

Sortir (un peu) de sa coquille

Marianne et Ambre

LLes friandises sont nu sujet de conversation universel. Je le savais depuis longtemps et ça ne s'était pas démenti depuis.

_ Non, il nous a fait des bonbons, juste pour le plaisir de nous voir les dévorer ! Et oui, il y avait de la réglisse et des shamallow maison ! Ce type est incroyable, il peut de faire à peu près n'importe quelle recette et il n'est jamais à court d'imagination.

En vrai, je n'avais jamais aussi bien mangé que depuis que j'étais arrivée à l'institut. Elle résuma ma pensée et je ne pus m'empêcher de rire.

_ Bisounours... Je crois que c'est le terme approprié pour notre directeur ! Quant à sortir, tu fais comme tu veux, on n'est pas très loin de la ville. Il y a même des voitures mises à disposition du personnel si tu veux. La grande classe !

Non mais c'est vrai, comment trouver à se plaindre dans ces conditions ? Arriva le sujet crucial des télépathes. Comme quoi, je ne suis pas la seule à m'en inquiéter !

_ A ma connaissance il n'y a que le directeur qui est totalement télépathe. Après, tu as des pouvoirs adjacents, genre Wade qui peut sentir les émotions des autres ou certains élèves qui voient tes souvenirs, mais je ne vois pas d'autres personnes capables de fouiller dans ton esprit et de le manipuler...

Naturellement, il y a Edward, mais puisqu'il m'avait fait oublié toutes ses tortures manipulations mentales, je ne le savais pas.

_ De toute façon, il faut s'y faire pour ne pas devenir cinglé : il n'y a que Liam qui est peinard ici...

Oui et c'était cruellement injuste ! Je songeais un instant à lui demander son propre pouvoir mais je ne voulais pas passer pour l'humaine curieuse que je suis. Au lieu de ça, Los Angeles arriva dans la conversation.

_ Non, j'ai grandi à New York. Ensuite, j'ai pas mal bougé en faisant de l'humanitaire. A mon retour aux USA, j'ai pris un poste à L.A. avant de revenir ici. C'est sûr qu'il fait moins chaud, mais je me sens à ma place, même si c'est difficile à comprendre pour pas mal de gens, puisque je suis humaine. Un certain nombre de personnes n'apprécient pas ma présence... Mais c'est tant pis pour eux !

Les préjugés m'agaçaient toujours...
 

DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: Sortir (un peu) de sa coquille Feat. Ambre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortir (un peu) de sa coquille Feat. Ambre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée en amoureux feat Ambre
» L'ennui est une prison dont seul un compagnon peut vous en sortir. [FEAT CRISTAL]
» Please, forgive me ♣ Ambre
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Ambre Nocis(Serdaigle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: XAVIER'S SCHOOL :: Deuxième sous-sol :: Salle de Sport :: le gymnase-