.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: PNJ
- Professeur Xavier -
le chef de..le chef de nous

Directeur de l'institut Xavier.
Télépathie.
compte pnj. ne pas envoyer de messages privés.
02/10/2013
james mcavoy.
w. (avatar) + map (signature)
1064

MessageSujet: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Dim 9 Aoû - 20:19


 
accès rapide aux sujets liés
pour faciliter la navigation

groupe 1
groupe 2
groupe 4

Des questions ?
Nous vous conseillons de vous adresser à Lauritz, c’est promis, il ne mord pas !



l'inscription à cette intrigue est terminée !  Cependant, il vous sera possible de rattraper votre retard plus tard.


GROUPE NUMÉRO 3
"sentinelles"


L’ambiance à l’institut est mitigée depuis la dernière mission. Parmi les professeurs, la tension monte, ponctuée par une hantise générale. Odinn n’a plus fait parler de lui depuis la Norvège, mais le dernier échec essuyé par Xavier fut celui de trop. Les victimes sont déjà trop nombreuses, chacun souffrant d’un manque d’entraînement flagrant. Il y a ça, et la menace des insurgés qui continue à planer au-dessus des mutants. Guidé par un mauvais pressentiment, le Professeur Xavier eut donc l’idée de proposer des séances « d’entraînement » aux habitants de l’institut. Professeurs et élèves découvrir ainsi une pancarte les invitant à s’y inscrire. Ils furent quelques-uns à y répondre. Après plusieurs semaines d’organisation et de mise en place, une autre affiche fut placardée sur le panneau général, annonçant les heures auxquelles chaque mutant (et humain) était convoqué.
Le rendez-vous était donc fixé dans la salle des dangers, avec pour seule indication que les élèves seraient soumis à un test. Rien d’autre, aucun indice, aucune aide ne leur serait fournie. En revanche, chaque action serait déterminante pour la réussite de cette épreuve et ferait l’objet d’un diplôme d’aptitude. Mutants, humains, votre sort est donc entre vos mains.

------------------------
Pas l’ombre d’un bruit, ni l’inverse. Les élèves sont plongés dans une obscurité partielle, tout juste conscients de ce qui les entourent. Un à un, ils se réveillent en sursaut avec pour tout souvenir qu’ils devaient se rendre dans la salle des dangers. À vrai dire, c’est là qu’ils se trouvent. La pièce, toutefois, semble résolument vide. Personne ne les a prévenus de la nature de leur tâche. Ils doivent simplement être prêts à toute éventualité. Les sens aux aguets, ils tentent de percevoir un indice, aussi infime fût-il. Mais rien; Aucun mouvement, aucune présence. La porte par laquelle ils sont entrés semble fermée, mais n'est pas verrouillée. Quoi choisir, alors ? Sortir, ou attendre ?
------------------------

ordre de passage:
Tariq, Andy, Eion, Sébastien

Les règles à suivre :
- Veuillez respecter l'ordre du groupe, afin que nous puissions facilement savoir où nous en sommes.
- Après chaque tour minimum, le maître du jeu interviendra. "Minimum", car il est tout a fait capable de venir perturber un tour ! Au quel cas, l'ordre reprendra là où il a été interrompu. Si c'était au joueur 3 de poster, ce sera toujours le tour du joueur 3.
- Merci de ne pas excéder les 500 mots, pour des soucis de compréhension des autres joueurs. Cependant si la situation l'exige, vous pouvez dépasser ce quota de quelques mots, on ne va pas vous manger
- AUCUN OBJET OU EQUIPEMENT AUTORISÉ
- Vous avez trois jours pour répondre à votre tour, sans quoi, votre tour sera passé le quatrième jour. Si au tour suivant vous n'avez toujours pas posté, vous serez retiré du groupe.
- Cependant, nous vous donnons le droit à un joker, c'est à dire à un tour sans réponse si vous savez que vous serez absent par exemple, et ce tour ne comptera pas.

- Vos personnages n'ont plus conscience d'être à l'intérieur d'une simulation. Pour eux, tout est bel et bien réel, que ce soit l'environnement ou bien la douleur d'une éventuelle blessure.
- Attention ! Nous vous recommandons de ne pas agir à la légère, car un acte de votre part pourrait déstabiliser l'ensemble du groupe et le faire ainsi perdre. Encore une fois, pensez aux autres !
- Merci de ne pas empiéter sur les actions des autres joueurs, même si vous n'êtes pas d'accord avec celles-ci, le groupe en assumera les conséquences quoi qu'il arrive.




Professeur Charles Xavier
NE MP QUE POUR LE FORMULAIRE DE PARRAINAGE.
MERCI. heart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Lun 10 Aoû - 0:07


Anywhere


(Imperial Army) ▽ Yet not alone

   
 Tu ne sens plus rien. Tu ne sais plus rien. Tu ne vois plus rien. Est-ce la mort qui a décidé de te cueillir en avance ? Pourtant qu'est-ce que tu avais bien pu faire... rien... L'obscurité dans laquelle tu es plongée a quelque chose d'irréel et pourtant, tout te semble si vrai. Tout est vrai après tout, ou du moins, tout t'es vrai. Si tu avais la moindre idée de là où tu te trouves, alors peut-être que tu jouerais tes cartes d'une autre manière, mais cette fois, c'est sans le savoir que tu as posé les pieds dans la salle des dangers. Tu te retrouves dans les chaussures de tes propres élèves, ceux que tu y emmenais pour la première fois. Soumis à l'anxiété, à la peur de l'inconnu. Ici absoument tout peut arriver, et les scénarios les plus tordus peuvent devenir réalité. Pfeuh... les plus tordus... tu étais tellement mal placé pour en parler. Aucun des scénarios que cette salle pouvait recréer n'était plus tordu que ta propre vie. C'est ce qui arrive lorsque l'on est une créature ne s'étant qu'à moitié engagée sur le chemin de la mutation...
Tes phalanges craquent, et entraînent avec elles tes autres articulations. La douleur s'empare violemment de ton squelette, te rappelant à quel point tu es encore en vie. Te tirer de l'engourdissement du sommeil et te relever te semblent être des tâches Herculéennes... mais t'arrachent un sourire lorsque tu finis par les accomplir. Comme quoi l'Olympe n'est pas le bout du monde. Premier réflexe, tes mains viennent tâter leur propriétaire, vérifier si une quelconque blessure est passée sous le radar, faire attention à la texture de la tenue que tu portes... pour finalement ne rien trouver de particulier. Tu es en un seul morceaux, et dans des vêtements tout ce qu'il y a de plus banal. Mais bon Dieu, comment t'es arrivé ici ? Et puis merde on s'en fout, la véritable question, c'est qu'est-ce que tu viens faire ici ?
Amateur de conte que tu es, tu agites tes doigts en baguette magique pour en puiser l'énergie, et lorsque la sphère de lumière violacée vient s'y poser, tu remercie intérieurement William de t'avoir si longtemps supporté. Sans lui tu ne serais jamais arrivé au semblant de maîtrise que tu montres aujourd'hui. Tu scrutes, aussi loin que la lumière sombre te l'autorise, pour ne distinguer que deux choses.

1 – Une porte s'offre à toi. Tu peux quitter cet endroit lugubre.
2 – Tu n'es pas seul ici. D'autres comme toi sont étendus, endormis sur le sol.

Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous êtes fourrés, hors de question de partir sans eux. Vous franchirez cette porte, mais vous la franchirez ensembles. Putain Tariq, ces longues années à l'Institut auront été plus qu'assez pour que le bon Xavier puisse te formater. Et puis, faut dire que t'as toujours été le sujet idéal... Tu inspires profondément, mettant de côté le bon sens. Si quelque chose d'autre qu'eux se tapit dans cet endroit, alors c'est toi qui l'aura attiré après avoir hurlé.

« Debout là-dedans ! »


(c)
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Lun 10 Aoû - 21:35

Intrigue 6 : Le test d’aptitude

Andy & Tariq & Eion & Sébastien
“The oldest and strongest emotion of mankind is fear, and the oldest and strongest kind of fear is fear of the unknown” - H.P Lovecraft
Tu t’étais inscrit pour l’entraînement sur un coup de tête. Tu ne savais pas quoi faire et ton pouvoir n’était pas vraiment extrêmement utile aux autres tant que personne ne tombait d’un immeuble ou que personne n’était bloqué sur un bateau en feu. Tu savais que tu devais te diriger à la salle des dangers le lendemain, mais tu t’es réveillé non pas dans ton lit dans les bras de Cyrus, mais sur le sol froid et stérile de la salle des dangers. Tu émerges doucement et remarque Tariq, un professeur, debout, lui aussi semble s’être réveillé il y a peu. Deux autres sont encore incoscients. Eion et Sébastien. Heureusement tu retiens très bien les noms. Tu te redresses sans aucun mal, ton pouvoir de guérison et de résurrection te permet d’être en excellente forme tout le temps, sans même ressentir de courbatures ou autre. Tu secoues doucement Eion et Sébastien pour les extirper de leur sommeil tout en regardant Tariq. « Qu’est-ce qu’on fait là ? Ce n’était pas supposé être plus tard la séance d’entraînement ? » tu demandes au professeur éveillé. Tu regardes plus loin, tu espères trouver d’autres personnes, quelque chose, comme la dernière séance d’entraînement collective où tu avais fini dans un cirque de l’enfer à protéger un enfant de dieu de diverses créatures mythologiques. Mais rien. Seuls tes trois compagnons d’infortune sont là, ainsi que la porte.

Tu n’es pas vraiment du genre à avoir peur, tu as vu la mort en face et tu as survécu, tu as ressuscité alors que le manteau froid et cruel de la mort t’avait enveloppé. Mais le phénix avait brûlé ce châle sombre élimé pour te sauver. Alors tu sais que peu importe les obstacles, tu sais que tu les surmonteras. Pourtant, quelqu’un a réussi à altérer ta mémoire et te placer là, et en soi, c’est effrayant. Après avoir battu des monstres cruels et affreux au cirque quelques mois auparavant, tu te demandes si ce sera pire cette fois-ci puisqu’il s’agit d’un entraînement intensif. Tu l’espères d’un côté pour t’améliorer. Mais tu as peur de ne pas servir à grand-chose … « Quelqu’un se souvient de ce qui lui est arrivé avant de se réveiller ici ? » Tu demandes alors que les deux derniers se réveillent tour à tour. Peut-être que tu es le seul à avoir des problèmes de mémoire, ou alors tout ça est intentionnel et le fait de ne pas savoir renforcera le stress de la situation et testera nos aptitudes à surmonter ce stress dans des situations cocasses voire dangereuses. Dans tous les cas, tu n’aimes pas ça. Mais tu ne crains rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronangry unicorns
- Eion O Loughlin -
duco corporis

Dans la merde
Les cellules d'Eion se régénèrent instantanément après avoir été altérées. De même, son corps est donc capable de se régénérer suite à n'importes quelle blessure. Ce don est contrôlé par une zone particulière de son cerveau, qui ne peut agir si elle est touchée. La régénération cellulaire a aussi un autre aspect. En effet passé un certain nombre de régénérations, le corps cesse de vieillir ou dans certains cas, vieillit plus lentement (c'est le cas d'Eion)
Enseigne tant bien que mal le combat et la défense aux boutonneux en chaleur.
11/04/2015
Sir Maguire
fyprinceofthieves.tumblr
561

MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Lun 10 Aoû - 22:19

    Plonger encore et encore. Se perdre dans les méandres d'un quelque chose qui nous est indéfinissable. Plus il avançait et plus il était habité par la désagréable sensation de recul et plus il s'enfonçait plus il avait l'impression de se noyer. Sa respiration et les battements de son cœur étaient à présent si rapides que la douleur qui survenait de sa poitrine paralysait l'ensemble de son corps. Il continuait d'entendre les voix d'un passé qu'il avait tant de fois chercher à fuir. La tonalité semblait différente et la hauteur moins forte qu'à l'accoutumer. C'était comme s'il commençait enfin à se défaire de ses fantômes, à vivre sa vie délestée de la moindre appréhension. Il continuait à avancer dans les ténèbres, tout était sombre autour de sa personne. Peu à peu, il se laissait envahir par cette désagréable impression d'enfermement. Ainsi, il respirait avec difficulté. À chaque fois qu'il ouvrait la bouche, il avalait par quantité une matière qui croustillait sans la dent. Les voix redoublaient d'intensité et se muaient en sons étranges. C'était comme si la radio était allumée sur la mauvaise station. Plus il essayait de comprendre et plus l'incompréhension était grande.

    « -Mais qu'est-ce qui m'arrive bordel ? »

    L'impression de déjà-vu redoublait en intensité et le sentiment qui s'en dégageait, mettait Eion de plus en plus mal à l'aise. Lui qui croyait fuir son passé, semblait être attrapé. Il entendit plusieurs voix et constata, non sans difficulté, qu'il y avait, au-dessus de lui plusieurs personnes, alors que lui se retrouvait vraisemblablement enterré.

    « -Bonjour monsieur Eion Mills ! »

    Le dénommé tourna la tête et vit le visage enfantin de son bourreau. Eion se réveilla en sursaut, le cœur haletant. Le visage de son bourreau ne le quittait plus et happait toute son attention, à tel point qu'il n'avait même pas remarqué qu'il était à présent dans la salle des dangers avec d'autres personnes. Son regard se balada dans tous les sens, il espérait trouver une explication à ce qui se présentait à ses yeux encore affaiblis par le manque de luminosité auxquels ils avaient été confrontés. D'autres personnes se trouvaient dans la salle, il reconnut Tariq, un autre professeur et au dessus de lui, se trouvait Andy, qu'il avait déjà croisé lors d'un de ses cours.

    "-Qu'est-ce qui se passe ?" demanda Eion en s'apercevant qu'il n'était pas le seul soumis à un état léthargique. Doucement, mais surement, le mutant se redressa et secoua vivement la tête pour se délester des derniers effets de l'inconscience.

    « Quelqu’un se souvient de ce qui lui est arrivé avant de se réveiller ici ? » demanda Andy le blondinet. Eion se massa la nuque et observa les lieux. Il médita sur l'interrogation du jeune homme et se rendit compte, qu'il n'avait lui-même aucune réponse claire à apporter.

    « -Il y a surement une explication, mais présentement, je ne vois aucun élément susceptible d'étayer notre réflexion. » déclara l'Irlandais avant de se pencher au dessus de Sébastien pour le réveiller.
    « -Hey la belle aux bois dormants, il faut se réveiller maintenant ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Mar 11 Aoû - 2:07


Warning


À l’heure du déjeuner, lorsque tout le monde se trouvait à la cantine, Sébastien en profita pour lire un livre. En levant la tête, il remarqua avec surprise que cette fameuse fiche se trouvait juste en face de lui. Il se leva, perplexe, et fit quelques pas vers là, commença à lire. En réfléchissant bien, cette simulation serait parfaite pour un peu de pratique et puis… Il fallait qu’il s’endurcisse un peu. Avec un élan de courage, il saisit un stylo dans sa poche et inscrit son nom.

Je crois… Je crois que j’ai rêvé. Comme à mon habitude, je me tourne sur moi-même pour m’endormir, c’est plutôt bizarre, mon lit est beaucoup plus… Dur que d’habitude. Je ne me souviens pas pourtant d’avoir changé de matelas. J’ouvrais petit à petit les yeux, mais mes paupières, plus lourdes que je le pensais, se referment d’elles même. Autre chose de bizarre. Étant sur le point d’ouvrir les yeux, j’ai remarqué aucune source de lumière, pourtant, j’ai toujours ma veilleuse à côté du moi, détestant le noir. Ça me titille un peu, je fronce des sourcils, mais je repars automatiquement dans le monde des songes en changeant de position. Je me pose sur le côté. Un moment, j’ai cru entendre quelqu’un crier de me réveiller, surement le début d’un rêve, je n’y prête pas vraiment attention. Je sens alors une main se poser sur mon dos, me secouant légèrement. Automatiquement, je me mets à murmurer difficilement :

Non Jacqueline… Laisses moi encore 5 minutes…

Qui est Jacqueline ? C’est notre domestique. Enfin, je la considère personnellement plus comme une sœur mais bon, me faire ‘réveiller’ comme ça me fit croire que c’était elle, mais le dernier cri me fit prendre conscience que le moment de dormir était fini et me fit, par la même occasion, sursauter en écarquillant mes yeux. Courbature bonjour. Je me suis assis sur ce sol, visiblement que j’ai pris comme mon matelas, je comprends mieux pourquoi il paraissait si dur. Une main sur mon dos en compote, le massant, une autre frottant mes yeux grossièrement en espérant que la fatigue pourrait s’en aller. Avec assez de difficulté, je me redresse, toujours assis, et je regarde autour de moi… Ceci n’est définitivement pas ma chambre :

Où… Où suis-je ?...

Dis-je avec un soupçon de panique et de surprise dans le ton de ma voix. Je regarde autour de moi, mais je n’aperçois que 3 autres gens. Nous sommes dans une sorte de pièce sombre, dont on ne voit pas le bout, on pourrait jurer qu’elle n’en a même pas. Je reconnais tout de suite ses têtes qui me sont familières. Deux professeurs, Eion et Tariq, c’est principalement grâce à ce dernier que j’ai pu apprendre plus sur mes pouvoirs. Et…

Andy ? Qu’est-ce qu’on fait ici ?...

Je regarde nerveusement nos deux aînés, je les regarde comme pour leur dire que je suis totalement perdus, aussi bien au sens propre que figuré.

© charney
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Mar 18 Aoû - 14:53


 
accès rapide aux sujets liés
pour faciliter la navigation

lien numéro 1
lien numéro 2
lien numéro 3
lien numéro 4
lien numéro 5
lien numéro 6

Des questions ?
Nous vous conseillons de vous adresser à Lauritz, c’est promis, il ne mord pas !



l'inscription à cette intrigue est terminée !  Cependant, il vous sera possible de rattraper votre retard plus tard.


GROUPE NUMÉRO 3
"sentinelles"


Le groupe de mutant se réveille dans une salle familière, celle de la salle des dangers, du moins, c'est de quoi elle a l'air. Malgré la présence d'une porte, le groupe n'a pas bougé de son point d'origine.

------------------------
La salle semble imperturbable. Le bourdonnement habituel, si propre à l’institut n’est plus. Au premier abord, il n’y a rien. Pourtant, l’air est comme saturé par un malaise subtil, dont l’effet néfaste se faire ressentir comme par hasard. Oui, quelque chose cloche. Serait-ce l’absence de vie manifeste ou ce calme avant la tempête ? Comme pour répondre aux interrogations fugaces, une masse vient heurter la porte de la salle, faisant vibrer mur, sol, et personnes. Cette dernière résiste presque à l’assaut, ébranlée par le choc et la puissance de cette masse inconnue. Si on s’approche, on peut regarder au travers des fissures qui en résultent. Ce n’est pas les fameux murs de l’institut qu’on apercevra, mais des ruines, des arbres déracinés, et d’autres choses trop floues pour être précisées.
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Ven 21 Aoû - 4:53


Anywhere


(Imperial Army) ▽ Yet not alone

   
La salle des dangers, vous étiez dans la salle des dangers, mais bien sûr que vous étiez dans la salle des dangers... Mais depuis quand est-ce que la salle elle-même fait partie de la simulation ? Et depuis quand est-ce qu'on vous jette en pâtée à l'informatique à votre insu ? Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond, et tu espères sincèrement qu'il s'agit encore d'une des fantaisies de votre bien aimé profeseur Xavier, plutôt que d'un réel état d'urgence. Andy, Eion et Sébastien. Voilà donc ceux qui t'accompagneraient au travers de cette aventure... bonne pioche. Ton collègue et le phoenix son très difficiles à mettre au tapis, et quant à Sébastien, même s'il lui arrive encore d'être quelque peu imprécis, son pouvoir n'en reste pas moins très puissant. Et toi... toi maintenant que tu as presque la main mise sur ce que t'a offert Grimm en partant, tu te sens capable de tout. T'as confiance en ton équipe. Quoiqu'il arrive, vous vous en sortirez.
C'est ce que tu penses jusqu'à ce que la salle entière se mette à trembler comme une feuille sous un choc d'une puissance impossible. Premier avertissement de l'apocalypse qui vous attends là-dehors. Tu cours instinctivement vers la porte, conscient que c'est de là que vient le danger, mais désireux d'y faire face plutôt que d'attendre passivement la mort, tu déglutis anxieusement avant de glisser tes pupilles à travers les fêlures creusées dans cette porte soi-disant blindée, et déglutis une seconde fois, sans savoir d'où te viens la salive, après avoir eu un aperçu de ce qui vous attends.

« Les gars, je crois que c'est la merde là dehors. »

Ce n'est plus le moment de surveiller son langage. Le temps est à la survie, et au combat contre votre propre environnement. Vous devez sortir. Et une fois sortis, ce sera à vous de deviner quelle est votre mission à travers les restes de cet Institut, vous l'espérez tous, fictif.

« Mais il va bien falloir que l'on sorte alors... qui m'aime me suive. »

Et à ce train là, ils risquent de ne pas t'aimer bien longtemps. Il a fallu que tu tires dessus pour réaliser à quel point la dernière barrière entre vous et votre nouvelle réalité avait été fragilisée par l'impact. La porte qui même fissurée semblait si solide, la porte qu'aucun d'entre vous n'avait pris la peine de déverouiller, il a suffi que tu l'effleures pour qu'elle s'ouvre gueule béante sur la destruction. Destruction dans laquelle tu es le premier à mettre le pied. Dure réalité ou simulation surprise, qu'importe, parce que premier ou second cas, vous devez tout donner.

« Il faudrait vérifier s'il reste des vivants dans les décombres... à part nous. »

D'autres vivants. C'est un luxe que de pouvoir prononcer ces mots, lorsque la mort pourrait sagement attendre à chaque pas.


(c)
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Ven 21 Aoû - 15:32



Intrigue 6 : Le test d’aptitude

Andy & Tariq & Eion & Sébastien
“The oldest and strongest emotion of mankind is fear, and the oldest and strongest kind of fear is fear of the unknown” - H.P Lovecraft
Tu ne répondais pas à Sébastien pour la simple et bonne raison que tu ne savais rien du tout. Tu ne savais pas ce que vous faisiez ici tous les quatre, ni ce qui se passait. Les murs tremblèrent et automatiquement tu déployas tes ailes, prêt à te battre, prêt à t’envoler, prêt à aider. Tu avais l’habitude de dormir avec un tee-shirt troué au niveau de tes omoplates pour y faire passer tes ailes et dormir avec plus de confort. Néanmoins, tu étais toujours dans la même tenue que tu portais en allant dormir, à savoir tee-shirt troué et sous-vêtement ample qui faisait presque short. « Est-ce que c’est un tremblement de terre ? » Tu demandais sur le qui vive. Le bruit finit par mourir dans le silence de mort qui s’ensuivit. L’unique porte solide semble désormais aussi fragile que si elle avait été faite avec du sable. Tu observes Tariq allait voir, il semble quelqu’un de curieux et ne pas supporter d’attendre. Réfléchir avant d’agir n’était pas dans son esprit aujourd’hui. Tu voulus l’en empêcher quand il proposa de sortir, s’il fallait le faire, tu préférais que ce soit toi qui ouvre. Tu étais immortel toi, tu pouvais survivre à n’importe quoi. Il pouvait y avoir mille dangers derrière cette porte. Mais c’était trop tard, il ouvrit avant que tu ne l’en empêches, encore abasourdi par les évènements. Tu le suivis sans perdre de temps, découvrant les décombres de ce qui était l’institut. Ta maison. Votre maison.

Des survivants. Il a raison, il faut chercher. « Je vais faire un tour, d’en haut, je verrai peut-être quelque chose. Faites attention à vous … » Tu disais d’un ton inquiet. Tu pensais à Cyrus, il ne pouvait pas avoir disparu, il ne pouvait pas être mort. Et Elladora, ta propre sœur. Non, impossible. Tu pris ton envol d’un battement d’aile impétueux en laissant une trainée de cendres chaudes noires comme le charbon dans ton sillage. Une dizaine de mètres plus haut, tu planais au-dessus comme une charogne tournerait autour d’une future carcasse qui semblait s’accrocher à la vie. Tu découvris les débris, le chaos. Pas une seule vie. Pas un seul mouvement que ceux de tes trois camarades rescapés. Tu redescendais à la va vite pour les prévenir. « Je ne vois rien. Rien à l’exception de tous ces décombres … Soit tout le monde est parti. Soit ils sont tous … » Tu ne voulais pas dire le mot. Tu ne voulais pas te l’avouer, que tous étaient morts sous les décombres de votre sanctuaire pour mutants. Rien qu’à cette idée, ta gorge se noua et la nervosité te força à te masser les tempes pour réfléchir. Mais réfléchir quand on envisage le pire des scénarios, ce n’étais pas possible.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronangry unicorns
- Eion O Loughlin -
duco corporis

Dans la merde
Les cellules d'Eion se régénèrent instantanément après avoir été altérées. De même, son corps est donc capable de se régénérer suite à n'importes quelle blessure. Ce don est contrôlé par une zone particulière de son cerveau, qui ne peut agir si elle est touchée. La régénération cellulaire a aussi un autre aspect. En effet passé un certain nombre de régénérations, le corps cesse de vieillir ou dans certains cas, vieillit plus lentement (c'est le cas d'Eion)
Enseigne tant bien que mal le combat et la défense aux boutonneux en chaleur.
11/04/2015
Sir Maguire
fyprinceofthieves.tumblr
561

MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Ven 21 Aoû - 17:32

    S'il y a bien une chose qui horripilait l'Irlandais, hormis le fait d'être sortit du lit en pleine nuit, s'était de se voir confronté à l'inconnu. Il avait horreur de ne pas appréhender les choses, de subir plutôt que d'agir. Sa présence dans la salle des dangers, lieu qu'il affectionnait jusqu'alors, le dérangeait. Il ne se souvenait pas avoir émis l'envie d'être ici, il avait omis de sa mémoire le trajet qu'il fallait emprunter pour arriver jusqu'ici. Le Professeur s'était-il joué de lui et de ses trois autres camarades, qu'il avait pris le temps de jauger ? Lui qui n'aimait pas travailler en équipe, il devait ainsi s'y résoudre, car à n'en pas douter, il était bel est bien question d'un exercice, sinon comment pouvait-il expliquer leur présence entre ces mûrs.

    Excédé d'être une fois de plus utiliser comme un pion, Eion soupira et serra les poings tellement fort que ses phalanges commencèrent à blanchir. Calme, tout était trop calme et une telle quiétude ne présageait rien de bon en règle générale. Un malaise s'instaura progressivement entre les protagonistes de cette scène. Quelque chose n'allait pas et tous semblaient s'accorder sur ce point.

    -C'est trop calme. Il se passe quelque chose déclara l'Irlandais qui restait sur ses gardes. Il tourna la tête et prit le temps d'observer les lieux. Rien ne semblait avoir changé, si ce n'est la présence de cette porte qu'ils n'avaient pas encore eu la présence d'esprit d'ouvrir. Et avant même de s'y résoudre, un bruit intense ébranla la relative quiétude qui assaillait jusqu'alors les lieux. Tariq fut le premier à courir vers la porte pour s'enquérir de la situation. Eion lança un regard à Andy qui s'apprêtait à dissuader le mutant de s'approcher de la porte qui laissait entrevoir plusieurs failles suite au son dévastateur. À son tour, Eion avança vers la porte et constata les dégâts. Il posa sa main sur ce mobilier "logiquement" blindé.

    -Les gars, je crois que c'est la merde-là dehors ! déclara Tariq à l'égard de tous ses camarades. Il avait raison, terriblement raison et le simple fait de mettre le nez dehors, pour constater les dégâts, ne réjouissait pas Eion. La peur commençait à s'immiscer insidieusement en lui et malgré l'invincibilité à laquelle il pouvait prétendre, il était effrayé de voir l'infâme spectre de la Mort, trônait en ces lieux. Aussitôt, il pensa à Scott et surtout à Evelyn. Son cœur commença dès lors à battre douloureusement dans sa poitrine.

    -Allons-y suivons Tariq lança -il avec des trémolos dans la voix. Le silence avait à nouveau assailli les lieux et n'avait de cesse d'alourdir l'atmosphère dans laquelle évoluait le petit groupe. Tariq poussa la porte et fut le premier à mettre le nez dehors. Eion le suivit et découvrit avec horreur une scène de désolation. Le paysage apocalyptique surplombait l'horizon à l'endroit même où quelques minutes, auparavant, se trouvait l'Institut.

    -Non... non ce n'est pas possible lança Eion qui avança d'un pas supplémentaire. Les autres parlaient de chercher les survivants sous les décombres, mais lui n'entendait plus rien, il restait paralysé face à cette scène inconcevable, l'institut en ruine. Andy déplia alors ses ailles et s'envola dans un ciel empourprait par la Mort qui avait ainsi posé ses valises. Le cœur d'Eion avait cessait de battre, il ne voulait pas y croire, il ne pouvait pas en être ainsi, la Mort ne pouvait avoir encore frappé, lui enlevant celle qui avait réussi à lui redonner goût en la Vie. L'Irlandais déglutit bruyamment face à un tel constat, mais malgré la douleur, il ne pouvait se résoudre à laisser ses émotions l'alourdir. Il devait se reprendre pour se rendre utile. C'est alors qu'Andy retrouva la terre ferme et informa ses compagnons de galère ce par quoi Ageless répondit :

    -Ne nous laissons pas dominer par nos émotions. Nous ne sommes peut-être pas seuls. Restons calme ok? Il y a surement une explication à tout ça et nous allons la trouver. Restons groupé, c'est le plus important. S'il y a belle et bien une menace, nous y ferons face ensemble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Sam 22 Aoû - 2:16


Warning


Ils regardent tous vers cette porte. Qu’a-t-elle de si spéciale cette porte. Andy n’avait pas répondu à ma question. Il est clair que dans un endroit comme celui-ci, il est difficile d’accorder de l’importance à quelqu’un, même si c’est pour répondre à une simple question. Je me mis à suivre le mouvement du peuple et à fixer cette porte. Bien sûr, la première idée qui m’est venu à la tête à été de sortir de cette pièce. Qu’est-ce qui se trouve de l’autre côté de cette porte ? Je me penche en avant et je pousse sur mes bras pour me relever, quand tout d’un coup, quelque chose heurte cette porte. Le choc me fait retomber alors que je n’étais même pas encore debout. Je n’ai plus trop envis de voir ce qu’il y a derrière cette porte. Andy pense que c’est un tremblement de terre. Non, vu les marques sur cette porte, ce n’est définitivement pas un tremblement de terre. Je me recule un peu, me trainant par les fesses au sol. Contrairement à Tariq qui fonce vers la porte. Il fait exactement ce que je crains. Il regarde par les fissures de la porte l’extérieur. Pire, il veut l’ouvrir et sortir. Je sursaute en me relevant sur le coup :

Non ! On ne sait pas ce qu’il y a dehors ! L’ouvrir n’est peut-être pas une bonne idée !...

Mais avant même que le son de ma voix ne parviennent à ses oreilles, il ouvre grand la porte. Je suis aveuglé un moment par la lumière vive qui se dégage du passage, mais pour bientôt tomber sur un terrain de ruines. Serait-ce… L’institut ? Impossible. Les deux autres accourent vers la sortie, avec moi derrière. Mais je juste avant de sortir, je jette un œil à l’intérieur de la salle, intacte. Andy s’envole. C’est risqué. Il pourrait se faire tirer dessus par ceux qui ont commis ce désastre. Après, c’est vrai qu’il ne peut pas mourir. Je jette un regard à l’endroit désert qui nous entoure. J’ai accès au ciel. Génial, je pourrais peut-être me rendre utile en cas de besoin. Je laisse les professeurs discuter et je m’avance pour inspecter un peu le périmètre. Je m’étonne moi-même de ce lot de courage qui me submerge. C’est surement dû à la discutions que j’ai eu avec Esther la veille. D’ordinaire, je serais resté derrière l’un d’eux pendant tout le long. Mais c’est très étrange… Quelque chose d’incroyable saute aux yeux. En voyant Andy revenir, j’accours vers le groupe. Le phœnix nous fait par de ses découvertes… Qui ne sont finalement pas très positive. Eion nous fait un petit discours, j’acquiesce en hochant de la tête. Il a entièrement raison, nous ne devons pas nous séparer. Timidement, j’essaie d’ajouter quelque chose, j’essaie de faire part de mes pensées.

Euh… Il y a…

L’émotion, l’adrénaline et tout ce stress me rends la tache encore plus difficile. Mais il faut que j’oublie toute cette merde. Ce n’est vraiment pas le moment de jouer les renfermés.

L’intérieur de la salle dans laquelle nous nous sommes reveillé est completement intact, à part cette porte. Et de l’extérieur, malgré que la peinture soit détruite, les murs ne sont pas détruits, il n’y a pas d’impact précis. Je pense que… L’institut a fait face à une terrible explosion. Le truc qui me turlupine, c’est cette salle… Et surtout la personne qui nous a placés là… Je ne pense pas qu’il y ai des survivants, mais plutôt les personnes qui ont fait ça… Je pense plutôt qu’on devrait chercher un refuge ou quelque chose comme ça. Vous en pensez quoi ?


© charney
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Jeu 27 Aoû - 11:20


 
accès rapide aux sujets liés
pour faciliter la navigation

lien numéro 1
lien numéro 2
lien numéro 3
lien numéro 4
lien numéro 5
lien numéro 6

Des questions ?
Nous vous conseillons de vous adresser à Lauritz, c’est promis, il ne mord pas !



l'inscription à cette intrigue est terminée !  Cependant, il vous sera possible de rattraper votre retard plus tard.


GROUPE NUMÉRO 3
"sentinelles"


Le groupe de mutant se réveille dans une salle familière, celle de la salle des dangers. Après avoir observé la porte, ils finissent par sortir pour exploser les environs.

------------------------
Une bourrasque de vent vient briser cette désolation figée dans le temps. Le silence se rit du bruit qui ébranlait cet immeuble autrefois si noble, comme pour couvrir les pleurs lointains des enfants orphelins. Toutefois, dans la pénombre du chaos, un homme se tient, fier, déchiré, observant la bande de mutants d’un regard méfiant, presque noir. Son visage est couvert de coupures, ses vêtements sont abîmés par une sorte de guerre subtile qui leur est inconnue. Quelque chose a changé. Dans l'air, dans le monde, dans ce paysage désastreux où chaque mutant évolue.

« Qu'est-ce que vous faites ici ?! » Demande l'homme d'une voix rauque.
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Jeu 27 Aoû - 23:26


Anywhere


(Imperial Army) ▽ Yet not alone

   
Rien. Absolument rien ni personne. Voilà tout ce qu'avait vu votre camarade ailé. Vous étiez seuls... ou presque. Alors ça voulait dire que les autres... impossible. Tu as vécu assez longtemps dans cette maison de fous pour savoir que les individus qu'elle renferme sont tous plus pleins de ressources les uns que les autres. Quelle que soit la catastrophe qui ait pu frapper l'Institut, c'est absolument impossible qu'il ne reste plus que vous. Pourquoi vous ? Eion et Andy auraient été les seuls survivants que cette histoire aurait eu un semblant de sens. Ils sont presque immortels après tout... mais Sébastien et toi... et comment vous vous étiez retrouvés dans cette salle ? Pourquoi est-ce qu'elle se retrouvait seule épargnée par le chaos... tant de question qui risquaient de ne jamais trouver de réponses. Tant de questions que vous deviez tous vos poser, sans qu'aucun d'entre vous n'ose les énoncer. Du moins, c'est sans compter sur Sébastien, qui plus que de poser les questions fatidiques, est allé jusqu'à commencer à énoncer à voix haute les hypothèses que vous, à voix basse, refusiez de croire.

Après tout, il fallait bien voir la réalité en face. Même dans sa laideur.

Tu avances lentement, tête de bataillon, décidé à comprendre sans savoir où chercher. Te voilà à nouveau plongé dans les péripéties de ce conte désenchanté que l'on s'évertue à appeler la vie. Vous voilà à nouveau ensembles, en train de vous battre pour le happy end auxquels vous rêvez. Ensembles. C'était bien là la clef. C'est pour ça que tu refusais catégoriquement, même si Andy lui-même n'avait rien vu depuis les cieux, d'abandonner l'espoir de retrouver un seul autre des votres.

« Ça ne nous avancera à rien de trouver un refuge. On va pas tout laisser se passer sous notre nez. Ce sera sûrement pas une partie de plaisir mais faut qu'on comprenne ce qui s'est passé ici. »

Mal à l'aise. Presque emprisonné par des vêtements informels dans une situation cataclysmique, encore et toujours rêvassant aux mille-et-unes histoires qui ont bercé ta courte vie, tu pourrais distinctement voir vos silhouettes s'encrer sur les pages d'un nouveau livre. Qu'est-ce que tu ne donnerais pas pour que ce ne soit qu'une nouvelle simulation, qu'est-ce que tu aurais aimé te retrouver dans une autre des tenues fantaisiste que la salle vous attribuait pour que vous vous fondiez dans le décor. Tu aurais juste aimé qu'il y ait un décor dans lequel se fondre... juste un son pour briser le silence. Un homme pour briser la solitude...

« C'est ce qu'on essaie de savoir. »

Face à celui que tu ne connais pas, l'énergie arcanique vient te picoter les phalanges, te danser à travers les doigts, prête à te soutenir dans la plus hâtive de tes décisions. Cet homme n'annonce rien de bon. Qu'il soit allié ou ennemi... sa voix annonce la guerre.

« On vivait ici. Et vous ? Qu'est-ce qui vous ammène ? »


(c)
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Ven 28 Aoû - 11:04


 
accès rapide aux sujets liés
pour faciliter la navigation

lien numéro 1
lien numéro 2
lien numéro 3
lien numéro 4
lien numéro 5
lien numéro 6

Des questions ?
Nous vous conseillons de vous adresser à Lauritz, c’est promis, il ne mord pas !



l'inscription à cette intrigue est terminée !  Cependant, il vous sera possible de rattraper votre retard plus tard.


GROUPE NUMÉRO 3
"sentinelles"


Le groupe de mutant se réveille dans une salle familière, celle de la salle des dangers. Après avoir observé la porte, ils finissent par sortir pour exploser les environs et rencontrent un homme.

------------------------
Son front se plisse sous le doute. Ou serait-ce la confusion qui règne parmi ces jeunes écervelés ? L’inconnu parle peu, mais son visage maîtrise un langage à l’éloquence douloureuse.

« Qu’est-ce qui m’amène ? Mais rien ne m’amène, je suis comme tout le monde, en fuite. On aurait pu croire que c’est votre cas, mais… »

D’un coup d’œil furtif, il admire les vêtements propres, intactes, comme envieux d’un trésor trop de fois convoité.

------------------------

ordre de passage:
Andy, Eion, Sébastien

Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Sam 29 Aoû - 22:41

Joker
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronangry unicorns
- Eion O Loughlin -
duco corporis

Dans la merde
Les cellules d'Eion se régénèrent instantanément après avoir été altérées. De même, son corps est donc capable de se régénérer suite à n'importes quelle blessure. Ce don est contrôlé par une zone particulière de son cerveau, qui ne peut agir si elle est touchée. La régénération cellulaire a aussi un autre aspect. En effet passé un certain nombre de régénérations, le corps cesse de vieillir ou dans certains cas, vieillit plus lentement (c'est le cas d'Eion)
Enseigne tant bien que mal le combat et la défense aux boutonneux en chaleur.
11/04/2015
Sir Maguire
fyprinceofthieves.tumblr
561

MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Lun 31 Aoû - 23:09

Sébastien venait de prendre la parole, et même si Eion n'avait pas la force de tenir un autre discours d'encouragement, il prit le temps d'écouter avec attention les dires du jeune homme. Il y avait dans son regard une incompréhension décelable chez tous les autres mutants. Les interrogations étaient justement posées et traduisaient au vu de l'absence de réponse, une appréhension grandissante. Le petit groupe immobile au milieu des ruines encore fumantes, laissa le silence s’imposer de lui-même. Il fallait réfléchir ne serait-ce que quelques secondes pour se préparer à écrire la suite de l’histoire et prier pour que les péripéties ne les mènent pas à un tragique dessein. Eion sortit rapidement de ses pensées, il ne supportait pas de rester immobile et préféré occuper dès à présent son esprit, pour éviter de penser également à toutes les victimes de cette folie. Il ne pouvait se résoudre à imaginer Evelyn et Scott sous ces décombres. Il pensa aussi à Liam, son petit protégé qui avait connu quelques désagréments suite à leur dernière séance d’entraînement. Il devait agir à défaut de se laisser ronger par la peur, embraser par la colère et anéantir par la tristesse. D'ailleurs, il s’apprêtait à reprendre la parole, mais Tariq fut plus rapide et étaya des arguments qui trouvèrent échos auprès de l'Irlandais.

« -Tariq a raison. Si nous sommes ici, encore en vie, c’est pour une raison. Nous devons comprendre ce qui est arrivé. Je sais que l’instant est difficile, que vous êtes aussi dévasté que moi, mais nous ne devons pas laisser nos émotions prendre le dessus. Nous devons avancer, ensemble. »

Il ne voulait s’y soumettre, mais il n’avait pu s'en empêcher, telle était sa façon de se protéger. Il refusait de se mettre en avant, de ne penser qu’à lui, il devait penser aux autres présentement, les protéger, car tel était son devoir de professeur. Tous se regardèrent encore une fois, nul doute que les cœurs étaient à la merci d’une profonde tristesse, que cette épreuve serait à n’en pas douter, l’une des plus dures qu’ils aient eu à affronter, mais ils ne devaient faillir, ils devaient avancer à travers ce champ de ruines pour trouver des réponses. Le vent souffla encore une fois, balayant au passage la fumée qui s’échappait des ruines. La poussière vint ainsi se mêler à cet effroyable ballet apocalyptique. Le silence, parfait maître des lieux, imposa une fois encore son règne au petit groupe qui n’avait toujours pas bougé. Chacun observait avec attention les lieux, espérant trouver rapidement une réponse qui malgré la bonne volonté, tardé à se montrer. Le vent souffla encore une fois et laissa paraître une silhouette humaine. Une voix caverneuse se fit alors entendre de tous.

« -Qu’est-ce que vous faites ici ? »

Eion, sur ses gardes, serra les poings avec tant d’intensité que ses phalanges blanchirent à vue d’œil. Instinctivement, il se plaça devant les jeunes gens qui l’entouraient quelques secondes auparavant. Si un danger se présentait à eux, il préférait être en première ligne quitte à être le premier sacrifié. Le vent cessa de redoubler en intensité, la silhouette se dégagea de l’opacité du brouillard de poussière et se fit connaître de la petite assemblée. Eion fronça les sourcils, jamais auparavant, il n’avait croisé un tel homme. L’état de ses vêtements et les quelques coupures qui morcelé son visage, laissait présageait que l’homme s’était trouvé non loin du foyer de l’explosion.
Tariq, désireux d’assouvir sa curiosité, fut le premier à s’adresser à l’étrange homme. Le jeune homme était lui aussi sur ses gardes. L’atmosphère délétère redoublait en intensité face à l’inconnu qui laissait s’écouler les secondes avant de daigner répondre. Eion, qui continuait à serrer les poings, commençait à s’impatienter, une impatience qui se transforma en colère lorsque l’inconnu balança son ultime réplique qu’il ne prit même pas la peine d’achever.

« - Par pitié, ne jouer pas avec les mots ! Qui plus est, j’ai horreur des énigmes, alors dites-nous qui vous êtes au lieu de vous jouer de nous ? Et dites-nous ce qui est arrivé puisque vous semblez mieux informer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Mar 1 Sep - 6:28


Warning


Eion et Tariq n’étaient clairement pas de mon côté. Chacun avait décidé d’explorer les horizons ensemble. C’est vrai que si ce champ de bataille est vraiment l’institut Xavier, il se pourrait qu’il y ait des victimes sous les décombres, C’était assez égoïste de proposer ça comme idée. Je baisse la tête comme pour montrer comment je me sens ridicule tout d’un coup. À vouloir se rendre, coûte que coûte, utile, on se prend la tête avec des idées farfelues. Mais un essai reste un essai. Je n’arrive pas à croire que nous sommes vraiment dans cette situation. Tout se passait tellement normalement. Je me suis réveillé tôt pour pouvoir me rendre en avance à la salle des dangers… Et voilà que je me retrouve dans une salle épargnée par une sorte d’explosion ou de tremblement de terre.

Un vent assez important se lève et s’abat sur nous. Mes cheveux virevoltent légèrement dans les airs du côté d’Andy. Je les rattrape sur le coup pour éviter de gêner le jeune homme plus longtemps. Dans le décor dévasté, un homme surgit de nulle part. Il a l’air aussi sur le choque que nous. Ses vêtements en disent long sur ce qu’il a traversé. Et son regard en dit encore plus long sur ce qu’il est en train de penser. Comme première impression, il ne m’inspire vraiment pas confiance. Et à sa manière de parler, il a dû laisser ses bonnes manières se détériorer autant que ses habits. Il entame un semblant de conversation avec les professeurs. Je ne m’attèle guère à ce qu’ils racontent. Je suis plus sur mes gardes au cas où ce survivant chercherait à faire quoi que se soit… Certes je ne saurais me défendre. Mais savoir le plus tôt possible que je suis en danger est déjà un grand point positif.

Je sens Eion de plus en plus tendu. Et cette fameuse discution n’arrange pas sa situation. L’homme devant nous, nous répond avec certains airs… Que je ne saurais définir. La seule chose que je peux dire que c’est tout sauf positif. Je pose alors, instinctivement, ma main sur l’épaule du professeur en cherchant ses yeux. Chose ayant pour but de le calmer. Sa main allait éclater s’il continuait de serrer le poing de la sorte.

Vous êtes celui qui nous a dit de ne pas laisser nos émotions prendre le dessus. Restez calme, on trouvera bien une solution.

Je lui adresse une expression faciale remplie de souatiens et un temps soit peu chaleureuse. On en a bien besoin dans cette situation. Je m’approche alors de Tariq, lui chuchotant doucement :

Etes-vous sûr que le fait même de se tenir en face de ce monsieur est sans danger ? Par la lueur de ses yeux, je peux en déduire tout le contraire. Imaginez que tous les rescapés de ce désastre soit devenu comme celui-là… Il nous faut un plan. Nous ne pouvons pas nous jeter inconsciemment dans la gueule du loup en se promenant, qu’on soit ensemble ou non. Je n’arrête pas de me dire que tout ça pourrait être un piège…

Je regarde vers l’inconnue en terminant ma phrase.

… Il pourrait être un piège.


© charney
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Ven 25 Sep - 13:48


 
accès rapide aux sujets liés
pour faciliter la navigation

lien numéro 1
lien numéro 2
lien numéro 3
lien numéro 4
lien numéro 5
lien numéro 6

Des questions ?
Nous vous conseillons de vous adresser à Lauritz, c’est promis, il ne mord pas !



l'inscription à cette intrigue est terminée !  Cependant, il vous sera possible de rattraper votre retard plus tard.


GROUPE NUMÉRO 3
"sentinelles"

Le débat est plat, tiraillé de doutes timides de la part de certains. L’homme n’en est pas pour autant vexé. Il les fixe toujours d’un regard vif, particulièrement Sébastien qui lui paraît hostile.

------------------------

Un soupir adoucit son air durci. Comme submergé par une vague de lassitude, l’inconnu enfouit son visage dans ses mains pour masser ses tempes douloureuses.

« Pense ce que tu veux, jeune homme, mais dans l’état actuel des choses, je suis votre meilleure chance de survie. »

Et comme par un enchantement funeste, une explosion ébranle ce chaos confus. Le sol tremble si fort qu’ils s’écroulent un à un. Cette secousse singulière les prend tous au dépourvu… à l’exception d’un.

« Ils arrivent, courez, courez ! »

Sans trop attendre, il se remet sur pied et s’élance le premier. Deux trois regards par-dessus l’épaule, effrayés. Il attrape par le col Tariq et Camus pour les redresser et reprend sa course.

« Ce sont les sentinelles ! Il faut impérativement les contrer ! Si l’un de vous en a la capacité, c’est le moment ! »

Un monstre sombre surgit du ciel et les suit à la trace. Il les juge d’un regard froid, métallique, mécanique.

ordre de passage:
Tariq, Andy, Eion, Sébastien

Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Mer 30 Sep - 2:09


Anywhere


(Imperial Army) ▽ Yet not alone

   
Vous ne lui inspirez pas plus de méfiance que vous ne l'intriguez. C'est un jeu de devinettes qui se met lentement en place entre l'homme et vous. Inconscients enfants que vous êtes, en toute occasion prenant le temps de jouer, même lorsque la situation est des plus inadaptées. Des questions, des questions et encore des questions. Des interrogations sans réponses voilà ce que vous échangez. Si dans cette voie vous vous engouffrez, alors c'est dans un dialogue de sourd que vous vous enfermerez. C'est à vous de choisir et pas à lui de s'imposer.
Faire confiance ou douter. Le choix vous est laissé.
L'inconnu ne t'effraie pas. Il te rassure même. Seule vie parmi les décombres, il représente en un sens un espoir. Oui ce pourrait être un piège, il pourrait à tout moment vous trahir, mais il est pour l'instant votre seul espoir, et tes tripes face à lui hurlent à l'alliance. Tu t'avances, toujours premier homme au front, pour tendre la main à celui dont tu ne connais le nom, mais la Terre s'oppose à votre union, et le monde se dérobe sous tes jambes encore engourdies. Tu chutes devant le fuyard, rapidement suivi de tes camarades, et alors que la poigne du mystérieux blessé te remet sur pieds, ton coeur se serre pour ne plus jamais se relâcher.
Dans ses yeux se lit la peur, dans ses prunelles se reflète le visage de la mort. Elle descend du ciel et siffle son requiem mécanique, promesse faite à travers son visage sans émotion, d'éviscérer le premier sur qui elle pourra poser la main.

"Qu'est-ce que c'est que ce truc ?"

Tu cours sans savoir pourquoi, mais tu cours comme un fou. Les gestes conduits moitié par l'instinct de survie, moitié suivant les réactions de votre énigmatique guide. Il a survécu. Suivez-le et vous pourrez peut-être en faire autant... si seulement le danger ne se rapprochait pas aussi vite...
Violent coup d'épaule en pleine course, tu te retournes, reprends tes pas à reculons. L'arcane cours comme jamais à travers tes veines, adrénaline d'un autre monde. Faire quelque chose... tu dois faire quelque chose. Si ta bonté te perds toi, alors peut-être qu'elle en sauvera un autre. Sans le temps de réfléchir à un quelconque tour de passe passe, c'est de l'énergie pure que tu jettes avec rage aux front et aux rouages du monstre mécanique. Sans grand succès. Pouvoir aux milles possibilités, mais pouvoir à l'offensive pure limitée. C'est vers un autre que tu dois te tourner.

"Seb ! À toi de jouer !"

Toujours dans ta dangereuse course à reculons, c'est vers ton jeune élève que tu te retournes, et cette fois avec une idée en tête. Tes gestes se font plus précis, tes doigts se crispent en des figures ésotériques, et c'est un pavois d'or, ce-même bouclier avec lequel la fée et toi avez fait face à la vouivre, qui viens danser à tes ordre autour du roux.

"J'assure tes arrières, donne tout ce que t'as !"

Si seulement ça pouvait être assez.


(c)
Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Jeu 1 Oct - 15:33

Intrigue 6 : Le test d’aptitude

Andy & Tariq & Eion & Sébastien
“The oldest and strongest emotion of mankind is fear, and the oldest and strongest kind of fear is fear of the unknown” - H.P Lovecraft

Votre meilleure chance de survie ? Qu’est-ce qu’il voulait dire par là ? À quoi devait-on survivre ? Un homme ? Des hommes ? Des créatures ? Des catastrophes naturelles ? Des machines ? À quoi ? Tes pensées sont interrompues par un grondement sinistre, le sol tremble, annonçant un mauvais présage. Tu finis un genou à terre, décontenancé alors que le vieil homme court vers vous et vous dit de courir. Qu’elles arrivent. Les sentinelles. C’est quoi les sentinelles au juste ? Et tu la vois soudainement, descendant du ciel, écartant les nuages. Une machine. Une machine effrayante qui semble hostile. Tu te mets à voler légèrement au-dessus de tes amis et du vieil homme. Tu vois Tariq qui tente de faire quelque chose, il utilise ses pouvoirs. Mais il n’est pas de taille. Il demande de l’aide à Sébastien dont les pouvoirs sont terriblement dangereux et offensifs. Toi, tu ne peux pas aider, tu ne sais rien faire appart voler. Et tu ne peux pas mourir. Toi, ça peut t’aider à survivre, mais ça ne peut en aucun cas aider tes camarades. Tu te sens inutile, un boulet, un fardeau. Tu pourrais limite faire le bouclier humain, te servir de ton corps et de tes ailes comme un parapluie au-dessus de leurs têtes si jamais cette sentinelle attaquait. Et vu comment elle se rapprochait, elle attaquerait sans aucun doute. « Monsieur, ces choses … Que sont-elles capable de faire ? » Tu demandais au vieil homme, ne sachant pas trop comment l’apostropher, même si la politesse et les formalités en temps d’apocalypse et de danger mortel imminent, on s’en passera.

Tu voulais savoir ce qu’elles pouvaient faire, tu voulais savoir les sorts atroces qu’elles pourraient réserver à chacun. « Faites attention, elle se rapproche de plus en plus ! » Tu lançais en tournant un regard derrière toi. Alors les hommes avaient finalement été exterminés par les machines ? Comme dans les livres ? Comme tout le monde l’avait prédit mais sans trop y croire, pas assez pour arrêter de développer des machines encore plus intelligentes ? C’était ça l’apocalypse ? Tu espérais te réveiller d’un mauvais rêve, non seulement tu te réveilles en plein cauchemar, mais en plus de cela, tu ne sers absolument à rien et ça te tue parce que ton inutilité pourrait bien s’avérer fatale pour tes camarades d’infortune.


Revenir en haut Aller en bas
- Invité -
Invité


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Sam 10 Oct - 16:57


Warning


Un choc inexplicable me fait tomber sur les fesses, tous les autres ont aussi été secoués. Au sol, on essaie de voir qu’est-ce qui a bien pu se passer. Tout ce passe un peu trop vite, je n’arrive pas vraiment à comprendre ce qui se passe. Cette fois-ci, je me relève beaucoup plus vite que les autres. Le danger est proche. L’individu aide Tariq à se relever pendant que moi, sans un mot, je cours, comme le conseil l’autre. Suivant les autres en tenant bon, la course n’a jamais été ma spécialité, mais cette fois-ci, si je m’arrête ou si je tombe, c’est ma vie qui pourrait être à terme. Andy, lui, s’envole. Toutes les têtes sont retournées pendant la course, ils observent quelque chose, je ne sais pas quoi, trop occuper à mettre une jambe devant l’autre. Un bruit sourd et mécanique m’agresse soudainement les oreilles, je me mets alors finalement à regarder à mon tour. Une sorte de créature mécanique fait son apparition en fendant les cieux, dépourvu d’ailes, mais beaucoup plus rapide que notre phœnix. Certains avaient le temps de poser des questions, moi, je sentais que ma mort serait entre mon essoufflement dû à cette course, ou à cette arme humanoïde près à nous détruire. Cela se voyait dans ce qui lui servait d’yeux, le manque d’émotion, on est foutu.
Monsieur Tariq s’arrête alors de courir, faisant face à ce qui se rapproche le plus de la faucheuse moderne. Son visage ne laisse pas place à la peur, mais plus au courage. Je le regarde avec admiration et, malgré moi, je m’arrête de courir. Il projette une sorte de rafale d’énergie qui n’a aucun effet sur la machine à nos trousses. Il se tourne alors vers moi. J’anticipe alors ses pensées. C’est à mon tour. C’est à mon tour d’être courageux. Je m’avance alors, essayant de ne pas décevoir ceux qui comptent sur moi… Je ferme les yeux. Et quand je les rouvre, je remarque une barrière tout autour de moi. Je reconnais instantanément l’œuvre de Monsieur Tariq.

Vous devriez plutôt protéger les autres… Vous savez que je ne contrôle que la moitié de mes pouvoirs. Et comme vous l’avez dit vous-même, mieux vaut que je ne me retienne pas... Je… J’espère que je vais y arriver.

En finissant ma phrase, mes yeux deviennent encore une fois, totalement noirs. Je sers les poings, avec une concentration et un gainage qui me fait trembler. Pour une fois, je n’ai pas de limite. Je n’ai pas à faire attention à quoi que se soit. Je n’ai juste qu’à faire éclater cette bulle d’incertitude et de laisser place à un nouveau moi.
Ça commence. Le vent. Il se lève soudainement. Toujours protégé par le pouvoir de Monsieur Warlock, mes cheveux immobiles. La violence des vents commence à être visible à l’œil nu. Des débris assez légers commencent à s’envoler. Je redirige tant bien que mal ce vent contre la machine et, en levant mes bras sur les côtés, je fais accroître la puissance de cette rafale, assez pour qu’elle commence à faire s’envoler des objets beaucoup plus lourds, des parcelles de murs, des arbres... Je hurle, cette concentration est infernale, mais si je flanche, on est tous perdus. Le ciel s’ouvre, les vents créés se mettent à tourbillonner. Je n’arrive plus à savoir ce qui se passe, je me laisse engloutir par ce pouvoir, me dominant petit à petit. Une tornade ?


© charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse omicronangry unicorns
- Eion O Loughlin -
duco corporis

Dans la merde
Les cellules d'Eion se régénèrent instantanément après avoir été altérées. De même, son corps est donc capable de se régénérer suite à n'importes quelle blessure. Ce don est contrôlé par une zone particulière de son cerveau, qui ne peut agir si elle est touchée. La régénération cellulaire a aussi un autre aspect. En effet passé un certain nombre de régénérations, le corps cesse de vieillir ou dans certains cas, vieillit plus lentement (c'est le cas d'Eion)
Enseigne tant bien que mal le combat et la défense aux boutonneux en chaleur.
11/04/2015
Sir Maguire
fyprinceofthieves.tumblr
561

MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   Sam 10 Oct - 21:41

    Même s'il devait contrôler ses émotions et faire preuve de force pour que l'anarchie n'assaillisse le petit groupe, l'irlandais peinait à refréner son animosité à l'égard du nouvel arrivant, qu'il considérait comme un ennemi sans chercher à étayer davantage son opinion sur lui. Dans le fond, il se fichait bien de le connaître, il l'avait décidé ainsi, ce type sortit de nulle part, n'avait pas les attraits de l'allié et se jouer d'eux comme un chat se joue d'une souris avant de mettre un terme à son sort. Eion ne le quittait donc pas du regard, poings et mâchoires serrés, il attendant non sans impatience, le prémisse d'une réponse, pour clarifier la position à adopter à l’égard l'étrange inconnu. Mais alors qu'il se préparait à attaquer pour déchaîner sa colère sur l'impassible visiteur, Eion fut aussitôt arrêté dans son cheminement. En effet, Sebastien, restait jusqu'alors très discret, se fit « voix de la raison » et posa, sur l'épaule de son pédagogue, une main qui se voulait rassurante. Les veines sur les tempes de l'irlandais étaient à présent visibles, signe qu'il était sur le point d'exploser, mais le regard que lui lançait son jeune élève, avait néanmoins suffit à le calmer et faire taire Dame Violence, qui menaçait jusqu'alors de prendre possession de l'esprit de l'enseignant. Sans plus attendre, Eion relâcha donc la pression et desserra ses poings, offrant ainsi toute son attention à Sebastien et aux paroles qu'il s'apprêtait à prononcer.


    Le gamin avait totalement raison, combien de fois ne leur avait-il pas dit, dans ses cours, de contrôler leurs émotions, pour que ces dernières ne les asservissent pas et pour qu'ils aient la pleine possession de leurs moyens pour contrôler leurs pouvoirs ? Aujourd'hui c'était à lui d'appliquer ses recommandations et même si c'était plus facile à dire qu'à faire, il ne pouvait s'y dérober, il devait continuer à montrer l'exemple et casser la gueule à cette énergumène, ne lui assurait certainement pas la bonne image, dont il se fichait jusqu'à présent, mais qui était nécessaire pour assurer la cohésion de groupe.

    « -Ok, c'est bon, je me calme. Pas besoin de me prendre pour un débile » dit-il en se soustrayant au geste de Sebastien. Il était encore trop fière pour admettre une faiblesse et reconnaître que pour une fois, l'un de ses élèves avait raison. Puis il mit une légère distance laissant ainsi le jeune rouquin s'approchait de Tariq. Il espérait ainsi souffler et faire taire la petite voix qui lui faisait savoir, que le chauve méritait une bonne correction. Et tandis que le débat faisait rage au sein du groupe, l'homme en profita pour à nouveau monopoliser le centre de toutes les attentions. Il se posa en oiseau de malheur, « un corbeau prêt à être déplumer », telle était l'image qu'Eion se faisait « intérieurement » de l'inconnu qu'il refusait de quitter du regard. Il l'observait sous chaque couture, tentait, en vain, d'interpréter les expressions qui transparaissaient de son visage. Il essayait de traduire, vainement, le moindre de ses gestes. Il tentait tout ce que l'immobilisme et le silence, lui permettait de tenter, mais rien n'y faisait. Rien ne ressortait de ses quelques observations, l'homme demeurait, à son grand dam, un vrai mystère qui accorda une petite attention à Sebastien avant de se frotter ses tempes, visiblement lassé par tant d'hostilité. Eion, parfait chien de garde, se mit à nouveau en mode « hostile » et ne put s’empêcher de rire en attendant les paroles de l'inconnu.

    « -Notre meilleure chance de survie ? Non, mais vous vous foutez de notre gueule ? Vous n'êtes même pas capable de nous dire ce qui se passe et vous voulez nous faire croire, que l'on peut vous offrir, aveuglément notre confiance ? Foutaise ! »

    Mais avant même que l'inconnu ne daigne répondre, une nouvelle explosion déchira l'horizon. Le sol trembla à nouveau, l'onde de choc déséquilibra ainsi chacun des protagonistes, sauf l'infâme inconnu qui tel le mauvais augure leur (re)commanda de courir sans plus attendre car « ils » arrivaient. Le chauve se redressa donc et commença à courir. Puis il attrapa deux camarades par l'épaule et les aida ainsi à se redresser sous le regard d'Eion, qui au vu de ce geste, devait revoir son jugement. Se pourrait-il que l'homme soit vraiment un allié au milieu de ce prémisse de guerre ? Pas le temps de réfléchir de toute façon, il faut échapper à de nouveaux ennemis « des sentinelles ».

    Un terme qui était loin de rassurer Eion, qui commençait vraiment à se demander si tout ça n'était pas le fruit de son imagination. Peut-être était-ce un mauvais rêve et que par la force des choses, tôt ou tard il finirait par quitter sa léthargie. Les paroles de « l'allié » résonnaient au loin, l'esprit d'Eion était ailleurs, mais cet ailleurs cessa aussitôt de brider son esprit et pour cause, un bourdonnement mécanique ramena le mutant à la réalité. Le vent souffla une dernière fois avant que dans le ciel, une forme se détache. L'ombre persistait et prenait forme à mesure de son approche. L'irlandais, ainsi que ces camarades découvrirent alors le « visage » de leur nouvel ennemi. Tariq et Andy, osèrent l'interrogation à l'égard de l'inconnu, mais ne purent attendre la réponse. IL FALLAIT COURIR ! Tariq prit l'initiative de faire appel aux capacités de Sebastien. Sur l'instant, Eion émit un doute, mais à court de proposition, il accepta d'aider son collègue à couvrir le jeune adolescent.

    « -Je vais m'en occuper Tariq, je peux le couvrir, je ne crains rien." dit-il avec assurance. "Andy mets toi dernière nous et vous aussi l'inconnu. »

    Sebastien se concentra, protégeait par ses deux professeurs, l'un matérialisait une barrière et l'autre était prêt à prendre des coups et à repousser le monstre. Les éléments, toujours hostiles, commencèrent ainsi à se déchaîner au loin et l'ombre d'une tornade émergea de nulle part. La sentinelle, plus menaçante que jamais, s'approchait irrésistiblement du petit groupe de mutant. Eion serra à nouveau les poing, appréhendant malgré tout la suite des évènements. Il se préparait au pire, mais savait qu'il devait avant toute chose penser aux autres et faire de son mieux pour les protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien   

Revenir en haut Aller en bas
 
GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GROUPE 3 ⊹ Tariq, Andy, Eion, Sébastien
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: INTRIGUE 6: Le test d'aptitude-