.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 What is freedom ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse gammagrumpy lioncats
- Céleste Even -
duco corporis

Effrayée ?
Pyromorphie & Pyrokinésie
Élève...
03/08/2015
Nadia Esra
Shiya
74

MessageSujet: What is freedom ?    Mar 4 Aoû - 16:03



   
What is freedom ?
   
Céleste Even & Graham et Wade Lester

   




Tout ça, n’avait aucun sens. Tes bras enserrant, tes doigts agrippant de toutes tes maigres forces le lapin en peluche qui ne te quittait presque jamais…tu observais le mouvement autour de toi sans le comprendre. Tes oreilles bourdonnaient, tes yeux étaient aveuglés par les larmes qui menaçaient de couler et par la masse de cheveux qui te dissimulait le visage. Du haut de ton mètre cinquante-deux tu semblais bien loin de tes dix-huit ans révolus depuis quelques jours à peine. Il y avait trop d’agitation, tu reculas d’un pas….vacilla, manqua de t’empêtrer les pieds mais n’en fit rien, retrouvant un semblant d’équilibre qui dernier moment.

Tu vis l’autre monstre, que tu avais parfois aperçu au laboratoire s’éloigner avec le grisonnant et la femme…Peu importait. Tu ne portais pas attention à leur discours, tu n’avais pas le droit…ils étaient comme toi…ils étaient mauvais, des créatures du diable que tu ne devais ni côtoyer ni écouter. Tu ne voulais pas être puni…tu ne voulais pas que ton âme soit dévorée par le mal et happé en Enfer lors de ta mort. Tu étouffas un peu plus Moon contre toi…déboussolée par l’immensité de la pièce dans laquelle tu te trouvais…par l’agitation qui y régnait…

On te guida ailleurs, autre part…tu n’avais pas tant envie de suivre mais…si tu restais ici, tu te retrouverais toute seule parmi les allées et venues de personnes que tu n’avais jamais vu et…de plus, l’un des deux types n’avait démontré posséder aucun pouvoir alors…Peut-être qu’il n’était pas une aberration de la nature et que tu avais le droit de lui parler ? Tu hésitas…trainant docilement des pieds jusqu’à l’infirmerie où ils t’emmenèrent, deux escaliers plus bas. Luttant pour ne pas t’enflammer, tant tes émotions du moment étaient…fortes. Tu étais tellement ailleurs, concentré que…si ils te parlaient…tu ne t’en rendais même pas compte…

Ce ne fut qu’une fois dans la pièce, vide si ce n’était une tierce personne…Que d’une petite voix fluette et mal assurée…tu te permis de demander…

_ Où…où e-est On-oncle Louis ?

Bégayant quelque peu, comme cela t’arrivais parfois de le faire. Tu redoutais la réponse mais…il fallait que tu saches…sans savoir sur l’instant si d'apprendre sa mort te soulagerait ou non…



   

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: What is freedom ?    Mar 8 Sep - 13:26

what is freedom?

céleste, wade & graham
I'm the one with the ghosts in my bed, But they only come alive at night. Stuck in my sheets an accustomed coffin, I swear that I'll be fine, I'll be fine in the daylight. If I change, I start to fade, And all the green in my eyes desaturate, It's my head not my heart that's strayed. I'm sorry I keep pushing you away.
Tu te sentais tellement mal. L'angoisse te retournait les tripes et tu avais des sueurs froides le long de la nuque. Tout ton être te hurlait de te transformer et de partir loin, très loin des possibles flammes. Déjà dans la salle, tu gardais tes distances avec elle, plus ou moins consciemment. Dans le feu de l'action, tu n'y avais pas fait attention, tu avais surmonté ta peur panique des brasiers pour secourir la jeune femme. Mais maintenant que la pression était retombée et que l'adrénaline ne faisait plus son travail, tout te revenait en pleine poire comme si tu avais trop tiré sur un élastique. L'image de cet homme en combinaison avec son lance-flammes semblait être imprimée sous tes paupières. Tu fourguas tes mains dans les poches de ta veste pour éviter de les voir se mettre à trembler, et tu tentas tant bien que mal d'adopter une expression neutre. La gamine avait besoin d'être rassurée, mieux valait-il ne pas lui montrer que tu étais limite aussi paniqué qu'elle. Alors tu faisais un effort, et tu te disais que ce serait peut-être un moyen de soigner cette phobie, si elle pouvait l'être. Wade devait bien ressentir ton stress intense, mais si c'était le cas, il n'en montrait pas le moindre signe. Tu te sentais terriblement désolé de devoir lui faire subir ton anxiété, mais tu ne pouvais pas vraiment t'en empêcher.

La voix discrète et chétive de Céleste résonna dans la pièce, ce qui te secoua quelque peu. Elle était avant tout une adolescente, qui venait de vivre un épisode traumatique, et toi, tu te permettais de jouer les chiffes molles. Vraiment, c'est admirable de ta part. Elle semblait s'être attachée au monstre qui lui avait fait subir toutes sortes de tortures, tu avais déjà vu cela dans une affaire lorsque tu étais flic. C'était souvent difficile de raisonner les victimes et de les faire parler. Tu n'avais jamais vraiment compris ce phénomène, en ayant été toi même pris en otage et torturé, tu n'avais jamais été reconnaissant envers tes ravisseurs. Mais pour elle, c'était surement différent, il avait du lui laver le cerveau. Tu te raclas la gorge avant de t'avancer d'un pas vers elle et de prendre la parole. « Tu n'as plus à t’inquiéter... Nous... l'avons mis hors d'état de te nuire. » Tu la fixas dans les yeux et tu redoutas qu'elle prenne feu. Tu n'avais pas formulé sa mort explicitement, car tu avais peur de sa réaction. Ton regard glissa vers Wade, comme un petit appel au secours, lui serait peut-être plus amène à trouver les mots justes. Tu ne savais pas manier les mots, et surtout pas sous un tel stress.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse gammaspicy squirrels
- Wade Lester -
superior minds

T'as pas le choix, tu ressens rien, tu es vide, froid. Un cerveau dans une boite alimenté en oxygène par un muscle qui te ment. Tu peux pas.
empathie & apaisement par le toucher: il ressent tout ce que les autres ressentent. Il les comprend mieux que n'importe qui et peut même les apaiser en les touchant. Lui, ne ressent rien par lui-même. Seulement les sentiments des autres lui font vivre ces émotions qu'il a perdu depuis des années.
professeur de biochimie et chercheur de l'institut
02/03/2014
sebastian stan
batteryfox & tumblr
401

MessageSujet: Re: What is freedom ?    Ven 11 Sep - 23:59

what is love freedom ?

céleste & graham & wade
Once upon a time I swore I had a heart, long before the world I know tore it all apart. Once upon a time there was a part of me I shared, years before they took away the part of me that cared
Tu passes ta manche contre ta mâchoire, essuyant le sang qui en découlait jusqu'à ton menton. Sans savoir véritablement comment c'était arrivé, tu t'étais blessé durant ce sauvetage express, sûrement par un éclat de verre ou un coup mal placé. Peu t'importais, mais c'était l'une des meilleures raisons rendant ta présence sur le terrain dangereuse, stupide : Tu n'étais pas indestructible. Pas comme ton frère, à coté duquel tu marchais présentement, plus taillé pour ce genre d'emploi, plus apte. Il chercherait de toute façon à te protéger comme si tu avais encore neuf ans. Toi tu servais à rassurer les âmes, puisque tu les comprenais tant. Leurs humeurs t’oppressaient, pourtant ton visage ne trahissait rien. Ni peur la peur de ton frère, ni celle de la jeune femme, de ses questions, de son profond sentiment d'être perdue. Quand à la douleur que tu étais supposé ressentir, elle n'existait tout simplement pas. C'est pour cela que tu t'étais proposé, au mépris du bon sens. Si ton corps était capable d'être amoché, ton esprit était déjà trop abîmé pour être amoché d'avantage. Personne ne pouvait te protéger de cela, de toute façon.

Focalisé sur ta mission, tu la continuais comme si de rien était. TU ne pouvais laisser les personnes t'accompagnant prendre le dessus sur toi. Pas les laisser t'écraser par leurs sentiments qui pourtant faisait battre ton cœur de façon irrégulière, quand ton visage lui, ainsi que ta respiration, étaient tout à fait calme. Tu tentais, ne les faire taire, car c'est ce que l'on attendait de toi pour le moment.  Vous deviez l’emmener à l'infirmerie, la rassurer et comprendre ce qui s'était passé, ce qu'on lui avait fait. Seulement ensuite, tu pourrais t'occuper de ton frère et puis, de toi. Pour le moment elle était la priorité, la jeune fille perdue que vous dépassiez tous les deux de trente bon centimètres minimum. Toute fragile, toute perdue. Vous veniez de l'arracher à ce qui pour vous ressemblait à une prison, mais à ses yeux, c'était peut-être devenu son chez elle, à défaut d'en avoir un autre.

Arrivé à l'infirmerie,  tu croises tes bras contre ton torse, tirant sur tes manches pour y enfouir tes mains, en allant t'adosser au mur le plus proche de vous, par habitude. Elle ose enfin vous adresser la parole ce qui ne semblait pas rassurer le grand gaillard qui d'habitude, semblait si assurer et dans l'ombre duquel tu vivais avec joie. Un type qui d'apparence n'avait peur de rien, contrôlait toujours tout, était fort, brave, fier comme sa seconde forme. Mais qui avait une peur bleue du feu. Si on ne t'avait pas dit quel était son pouvoir, tu te serais sûrement posé la question quelques instant, avant de comprendre. Rien d'autre ne lui faisait aussi peur, pas comme ça du moins. C'était maladif. Un trauma avec lequel il était revenu de mission, sonnant le début de votre chute à tous. Vite, tout est tombé autour de vous.

C'est à cela que tu penses, alors que ton frère cherche ses mots, expliquant tant bien que mal la situation à l'adolescente et à sa peluche, fermement coincée entre ses bras.« Ce qu'il veut dire, c'est que tu es en sécurité ici. Ne t'inquiète pas pour oncle Louis, ni pour les autres...tout va bien, maintenant. Personne, ne te fera du mal ici.»  Elle était un peu grande pour avoir une peluche, mais à cet instant, elle devait être le seul soutien, l'unique ami de la jeune fille, la seule créature capable de la protéger du monde, dans un sens. «Tu t'appelles comment ? » dis-tu en te rapprochant doucement, pour ne pas l'effrayer. Tu n'avais pas peur du feu, pas peur d'elle, ni de ses flammes. Tu arborais l'un de tes sourires que seul ceux ayant connaissance de ton pouvoir n'aimaient pas, car ils savaient qu'ils étaient faux. Pour les autres, ils étaient tout simplement bienveillants, authentique. Des imitations parfaite de quelques choses que tu ne pouvais pas naturellement produire. Plus maintenant. « Lui, C'est Graham. Et moi, c'est Wade. Nous sommes tous les deux professeurs ici... Nous sommes là pour te protéger. » rajoutes-tu en désignant ton grand-frère puis toi, de ta main encore emmitouflée dans la manche de ta veste.  « On t'as expliqué où tu te trouvais ? » Tu n'en savais pas grand-chose, car ce n'est pas elle que tu avais ramené, mais un autre des cobayes enfermé que vous aviez ramené dans ce merveilleux endroit.C'était le but de cette bâtisse, n'est-ce pas ? Accueillir et protéger les mutants de tout mal. Leur apprendre à être fort, à pouvoir contrôler leurs pouvoirs, à pouvoir vivre dans le monde sans le craindre. Leur donner une assurance qu'elle n'avait pas, les faire marcher la tête haute, fier d'être ce qu'ils étaient, des monstres, peut-être, mais des humains aussi. Tu aurais du venir ici, toi aussi. Peut-être serais-tu un autre homme maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse gammagrumpy lioncats
- Céleste Even -
duco corporis

Effrayée ?
Pyromorphie & Pyrokinésie
Élève...
03/08/2015
Nadia Esra
Shiya
74

MessageSujet: Re: What is freedom ?    Dim 13 Sep - 3:38



   
What is freedom ?
   
Céleste Even & Graham et Wade Lester

   



Hésitante, tu t’étais tout de même lancée, t’avais posé la question qui te titillait temps. Qu’en était-il d’Oncle Lou ? Attendant la réponse, tu serres un peu plus Moon contre toi. Ton regard se tourne par…habitude, réflexe…vers celui que tu penses humain, il est plus loin…appuyé contre un mur. Tu ne fais même pas attention à la crainte qui semble ronger l’autre créature. Pourtant, c’est lui qui répond...de quel droit ? Tes yeux s’écarquillent, de surprise…d’effroi presque, ça se remarque malgré tes cheveux qui te masquent le visage. Ton visage pivote lentement en sa direction, tu penches un peu la tête…la secoue, recule d’un pas alors qu’il s’approche. T’as pas le droit de l’écouter, t’as pas le droit de lui répondre…C’est un monstre aussi ! C’est interdit. Et puis, qu’est-ce qu’il dit ? Hors d’était de te nuire ? Tu n’es pas sûr de comprendre…tu n’es pas sûre que ça signifie qu’il est mort. Tu ne sais même pas comment tu te sens par rapport à ça…Et, toute façon…il ne faut pas que tu portes attention à ce qu’il dit, c’est mal.

Heureusement, l’humain…crois-tu, s’en mêle….apporte une réponse à ton interrogation. Il te dit de ne pas t’inquiéter pour Oncle Louis, alors…il n’est pas mort ? Là, ça te rassure…tu comprends que tu n’aimerais pas apprendre qu’il est décédé. Quelque part…Oncle Louis, c’est ta famille. Sans lui, ta mère t’aurais probablement étouffé dans ton sommeil…cette idée ne venait pas de toi, il te l’avait ancré dans le crane au fil des années, tu lui en étais reconnaissante…Oncle Louis t’avais sauvé la vie. Alors…un peu idiote, tu demandes… « Il…il v-va venir i-ici ? » … C’est le seul que tu connais vraiment, tu te sens perdu sans. T’inspires fort…les émotions te submergent un peu de ci et de là…encore une fois, tu étrangles Moon…lui aussi, il t’aide bien…

« Céleste » … T’as réussi à le dire sans bégayer ça. C’est bien. Tu t’efforces de rester sur place quand lui s’approche, t’as été dressée comme ça…les abominations on les évite, les humains…on reste sage et docile face à eux et on accepte les expériences, les tests…s’il s’agit de scientifiques. Il sourit, comme Oncle Louis lorsqu’il cherchait à…t’amadouer, alors…tu le trouves rassurant. Il t’apprend le nom de l’autre aberration, tu ne comprends pas bien pourquoi…t’as jamais su comment se nommaient les deux autres cobayes au laboratoire. Graham, donc. Et lui, Wade. Tu retiens gentiment l’information…hoche doucement la tête pour signifier que tu as bien compris…arrête ton mouvement, relève un regard perdu sur lui… « Professeurs ? Je…Je…Je s-sais pas c-ce que…que…c’est » …tu t’affoles un peu, on va te punir d’être ignorante comme ça…ta peau commence à se désagréger par endroit, ça fait comme des petites étincelles le long de tes bras et de ton visage…tu recules d’un pas, par crainte de blesser…et pourtant, ça s’arrête…à cause de la confusion. Te protéger ? Tu clignes des yeux, surprise…confuse. Tu sais ce que ça signifie mais…Pourquoi ? Tu ne le mérites pas...tu le sais. Tu ne dis rien mais…ce n’est pas difficile de deviner ton ressenti à ce propos. Et…quelque chose t’échappe, comment se fait-il que le mutant ait le même statut Professeur que ce Wade  ? Ce n’est pas normal. Ça va à l’encontre de tout ce en quoi tu crois, de tout ce qu’on t’a inculqué. Si tu sais où tu te trouves ? « N-non… » …pas du tout, t’es complètement perdu même.

   

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: What is freedom ?    Jeu 17 Sep - 21:29

what is freedom?

céleste, wade & graham
I'm the one with the ghosts in my bed, But they only come alive at night. Stuck in my sheets an accustomed coffin, I swear that I'll be fine, I'll be fine in the daylight. If I change, I start to fade, And all the green in my eyes desaturate, It's my head not my heart that's strayed. I'm sorry I keep pushing you away.
Tu as décidé de prendre sur toi, mais lorsque tu t'es adressé à la jeune mutante, elle a eu un geste de recul qui te fit te crisper à nouveau. C'est ridicule, vous avez autant peur l'un de l'autre. Il faut que tu te ressaisisses. Ton frère vole à ta rescousse, et tu te dis que pour une fois, les rôles sont inversés. Tu te contentes d'hocher la tête à ses dires, et lorsque la petite rousse émet une nouvelle question, tu reposes sur elle un regard désolé. « Non, il ne viendra pas, il ne pourra pas. » Tu n'oses toujours pas lui dire qu'il est littéralement décédé. Peut-être que Wade aura plus de courage que toi, mais ce ne sera pas difficile, car tu sens bien que la bravoure te fait défaut. Il t'en reste tout de même un peu, car si tu n'en avais plus du tout, il y aurait longtemps que tu te serais enfui en courant. Pourquoi es-tu là, de toutes manières? Ton petit frère aurait très bien pu s'occuper d'elle tout seul, non? Tu te mets à jeter des coups d’œils envieux à la porte. Bordel, il faut que tu te reprennes, tu es à la limite de demander au benjamin des Lester de te frapper pour te remettre les idées en place. Des fois, une bonne claque dans la figure, ça aide. Mais bon, il vaudrait mieux éviter de donner à l'adolescente une raison de plus de penser que vous êtes complètement timbrés.

Wade demande son nom à la petite. Il sonne français, comme celui de Ciel, mais en même temps, c'est normal, puisque vous êtes allés la chercher au pays de la baguette et de la tour Eiffel. Malgré tes lacunes en français, tu comprends qu'il réfère aux étoiles, il ressemble au mot "celestial" . Tu pourrais te tromper, mais qu'importe. Ça te plait d'y penser de cette manière, et ça te donne une raison de plus d'essayer de faire des efforts. « C'est un joli nom. » glisses-tu avec une esquisse de sourire. Il y a déjà du progrès, même si on dirait que seul le fait de t'écouter relève du blasphème pour elle. Tu te dis que c'est le choc, mais tu ne comprends pas pourquoi elle se comporte de la sorte seulement avec toi, et pas avec ton frère. Serais-tu jaloux? Pas pour un sou... Peut-être un peu quand même... Wade vous présente ensuite et lui explique que vous êtes professeurs. Cela provoque chez elle une réaction plutôt inattendue puisqu'elle commence à paniquer. Tu contemples avec horreur le phénomène provoqué par sa mutation, et tu recules instinctivement tandis que ton pouls se fait erratique. Puis tout s'arrête lorsque ton frère précise que vous êtes là pour la protéger. Tu sens tes muscles se détendre quelque peu et tu respires à nouveau. Tout va bien. Elle a su s'arrêter. De toutes manières, tu ne laisseras pas les flammes approcher de nouveau de ton épiderme. La prochaine fois, tu quitteras la pièce, quoi qu'ils puissent dire. Tu te fiches bien d'avoir l'air ridicule, tu n'es plus à ça près, et cette phobie, c'est quelque chose que tu as en toi. Tu ignores si tu parviendras à t'en débarrasser un jour, toujours est-il qu'elle prendra toujours le dessus sur le reste. Tu décides de prendre les devants et d'expliquer à la fille le principe de l'institut, afin de garder ton esprit occupé par autre chose que le fait qu'elle puisse se mettre à flamber à tout moment. « Tu es à l'institut Xavier. » Tu essaies tant bien que mal d'insuffler de la douceur dans ta voix, afin d'être le plus rassurant possible. Mais on sent bien que tu n'es pas encore très à l'aise. « C'est un endroit qui accueille les gens comme nous, les mutants. Les professeurs sont ceux qui apprennent des choses aux mutants, que ce soit sur leurs dons, ou d'autre choses utiles. Ici, on est en sécurité, et on n'a pas besoin de se cacher. » Tu lui offres un sourire plus franc cette fois-ci, bien que tu sois encore déstabilisé par cette manière qu'elle a d'être horrifiée à chaque fois que tu parles. Tu as toujours l'impression de faire quelque chose de mal, et tu adresses un regard un peu perdu à Wade.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse gammaspicy squirrels
- Wade Lester -
superior minds

T'as pas le choix, tu ressens rien, tu es vide, froid. Un cerveau dans une boite alimenté en oxygène par un muscle qui te ment. Tu peux pas.
empathie & apaisement par le toucher: il ressent tout ce que les autres ressentent. Il les comprend mieux que n'importe qui et peut même les apaiser en les touchant. Lui, ne ressent rien par lui-même. Seulement les sentiments des autres lui font vivre ces émotions qu'il a perdu depuis des années.
professeur de biochimie et chercheur de l'institut
02/03/2014
sebastian stan
batteryfox & tumblr
401

MessageSujet: Re: What is freedom ?    Sam 26 Sep - 0:21

what is love freedom ?

céleste & graham & wade
Once upon a time I swore I had a heart, long before the world I know tore it all apart. Once upon a time there was a part of me I shared, years before they took away the part of me that cared
La tension des deux réussissent à te faire frémir quelques secondes durant lesquelles tu ne fut pas capable de te maîtriser. Encore et toujours ce défaut de maîtrise qui te rend vulnérable. Tu écoutes chaque réaction entraînée par tes mots, ces divers sentiments qu'elle exprimait, en essayant d'en imaginer à la cause. Du soulagement comme de la peur, elle était indécise sur ce que tu avais dit, mais tu ne savais pas dans quelle mesure. C'était là que ton don s'arrêtait, tu ne pouvais pas aller plus loin dans tes réflexions. Un doute, qu'elle exprime en demandant si il allait venir ou non, cet "Oncle Louis" dont vous avis abandonné le corps sur place, il semblerait. Le plus important pour vous avait été de les sauver, à ce prix là, peut-être.... Mais il n'avait rien d'une âme innocente. Ton frère répond avant toi, il ne viendrait pas, c'était la seule chose qu'elle avait besoin de savoir pour le moment, dans cet état d'inquiétude, de peur même. Tout ça lui faisait extrêmement peur, tu étais bien placé pour savoir cela n'est-ce-pas.

Elle te donne son prénom, Céleste. Un prénom que tu n'avais jamais entendu de ta vie, toi qui ne te consacrait pas plus que cela à l'étude des langues tu t'étais arrêté au lycée, pour les cours de français. Autant dire que tu savais dire à peines quelques phrases, alors, connaître la provenance d'un mot t'étais totalement impossible. Mais quelques choses à cet instant te surprend. Au milieu de ce stress si pesant, une lueur de bien-être naissante vient adoucir ton cœur.. Quelques choses provoqué par ton frère, vers qui tu te tournes. Quelques choses l'a apaisé, dans ce simple mot...Et tu connaissais bien, ce truc, qui faisait du bruit dans ta poitrine. Comme il le disait c'était un joli prénom. Ça t'arrachas un sourire quelques peu tendu, généré par cet imbécile sentiment positif qui l'animait soudainement, avant qu'il ne pense à autre chose et que cet instant s'évanouisse aussi vite qu'il était venu. Il te frapperait sûrement si tu lui faisais la remarque, mais tu le savais : il pensait à Ciel.

Tu présentes ton aîné, ensuite vient ton tour. Votre rôle semblait clair pour le commun des mortels, ceux du moins, ayant la chance d'avoir connu un système éducatif. Les professeurs, c'était vous. Là pour enseigner une matière principalement, certes, mais aussi à apprendre à ces jeunes gens à vivre pleinement leur vie, à ne pas avoir peur de qui ils étaient. C'était un beau métier, que tu ne pensais jamais faire à vrai dire avant qu'on ne te le demande. Toujours étrange pour toi, tu étais encore nouveau dans le domaine et pas forcément doué, mais tu faisais comme tu pouvais. Ce titre, anodin n'avait pas de signification pour elle. Et ça éclate. Elle panique soudainement, prise d'une peur incompréhensible qui l'embrase littéralement. Et merde. Manquait plus que cela pour aujourd'hui, du feu.. Enfin de petites étincelles, qui commencent avant même que tu ne finisses ta phrase ; Prêt à user de ton pouvoir pour la calmer tu t'apprêtais à tenir la main, mais les étincelles se stoppent d'elle-même à l'évocation de vos rôles : la protéger, à tout prix. Quelques choses qui lui semblait surréaliste, nouveau. La protection contre les maux. Tous les maux, même ceux qu'elles ne considérait pas comme tel, du moins pas encore. « Exactement. » Réponds-tu pour approuver ton aîné. « Tu es libre ici de faire ce que tu veux, et nous sommes là pour t'apprendre à vivre comme quelqu'un de.. disons, ordinaire. On est là pour écouter si tu as envie de nous parler, aussi. » TU l'invitais sans vraiment le dire à vous expliquer un peu son histoire, quand elle le voudrait bien entendu. Était-ce un bon résumé ? En tout cas pour le moment ça en approchait, c'était sûrement la chose la plus importante pour le moment : elle était enfin libre, et tu ne savais même pas si elle connaissait ce terme.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse gammagrumpy lioncats
- Céleste Even -
duco corporis

Effrayée ?
Pyromorphie & Pyrokinésie
Élève...
03/08/2015
Nadia Esra
Shiya
74

MessageSujet: Re: What is freedom ?    Jeu 15 Oct - 0:18



   
What is freedom ?
   
Céleste Even & Graham et Wade Lester

   



Oncle Louis ne viendrait pas. A ces mots, tu cherches le regard de l’autre type…comme pour chercher confirmation dans celui-ci…loin encore de faire confiance en ce que raconte une autre abomination. Oncle Louis t’as assez fait la morale là-dessus, toi…t’es peut-être trop docile pour mentir mais…ce n’est malheureusement pas le cas de tous mutants. Ils sont perfides.  Sauf que…il ne semble pas démentir. Oncle Louis ne viendra vraiment pas. Une part de toi est…heureuse, soulagée…tu secoues la tête en réalisant cela, tu ne devrais pas réagir ainsi. Et…de l’autre côté, tu es effrayée…perdue, tu es à deux doigts de presque crier que tu veux qu’il vienne, qu’il doit venir. Tu es partagée entre deux envies…deux émotions et…tu n’as aucune idée de comment le gérer…alors…« Je…Je d-dois retourner là-bas, i-il va p-pas aimer que…que je s-sois partie, je veux ren-rentrer » …Parce que, s’il ne pouvait pas venir ici…tu te devais d’y retourner avant qu’il…ne se fâche.

Pourtant la…conversation continue, on te demande ton nom et tu le donnes. A nouveau, tu as reporté ton attention sur celui qui te semble humain malgré que ce soit…l’autre qui te complimente sur celui-ci, par…réflexe, tes yeux papillonnent vers lui…tes bras étouffant encore une fois un peu plus ta peluche. Tes lèvres s’ouvrent à demi comme pour prononcer un remerciement mais tu t’arrêtes…tu lui as déjà trop parlé, tu ne dois pas t’enfoncer en continuant, on va te punir autrement…l’humain avec vous ne semblait pas suivre les règles à ce sujet et tu ne le comprenais pas mais…tu ne veux pas prendre de risque, tu n’aimes pas être sermonnée.

Puis, tout déraille…on te dit un truc que tu ne comprends encore moins et tu paniques, tu t’enflammes presque…des étincelles parcours ton corps là où ta peau s’est désagrégé.  Tu recules, effrayée…Jusqu’à d’autres paroles te perturbent suffisamment pour te…calmer. Tu ne t’attends pas à avoir des explications, souvent…on ne prenait pas le temps de t’expliquer les choses, on se contentait de te qualifier d’idiote et au mieux de t’en mettre une…au pire, de…t’étudier la cervelle pour tâcher de comprendre pourquoi t’étais si…stupide. Juste une excuse pour faire des tests inutiles et…volontairement douloureux. Encore une fois…elle vient de…ton semblable, tu fronces les sourcils…forcée que tu es de l’écouter. Institut Xavier ? Tu ignores ce que c’est. Mais…le reste te choque tout particulièrement. Ton regard s’agrandit à nouveau…tes yeux clignent face à la confusion, tes doigts tordent une oreille de Moon et ta tête à tendance à doucement se balancer négativement…comme pour rejeter les paroles qui te parviennent. Un endroit qui accueille les mutants ? Les professeurs leur apprenaient des choses ? Pourquoi ? Ça allait à l’encontre des règles, de tout ce qu’on t’avait toujours dit. Une abomination éduquée…c’était un monstre plus dangereux encore. C’était mal.  Tu n’as pas le temps de chercher confirmation chez l’autre type qu’il prononce son Exactement … Tu espérais presque qu’il démentirait, parce que….ça aurait été plus simple…mais non. Tu ne sais pas quoi dire…

Et…en plus de ça, l’humain en rajoute…rien pour t’aider. Tu es libre. Des mots qui pour toi, ont encore moins de sens que…toute cette situation. Libre de faire ce que tu veux. Ce…non. De quel droit ? Tu penches la tête, les regarde tour à tour…essaie de déceler le piège dans tout ça, c’est ça…c’est un test ? Avoir envie de parler, pour…dire quoi ? Tout le monde se fichait de ce qu’un monstre avait à dire. Pourquoi ça semblait…différent, ici ? Ce ne pouvait pas être…réel. Tu réfléchis, cherche tes mots... « C’est mal. » …T’en es persuadée… « L-les les monstres ne…ne doivent pas ê-être libre, ni…ni se côtoyer en…entre eux, ce..c’est…c’est interdit. V-vous de-devriez le sav….oir » …Tu te tais, ton cœur s’emballant…ignorant comment il va prendre le fait que tu lui disent qu’il devait savoir quelque chose, toi pauvre idiote…

   

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: administrateurclasse deltagrumpy lioncats
- Graham Lester -
duco corporis

bonne nouvelle, Graham a décidé d'arrêter d'être stupide, mais chut, c'est un secret
lion de némée; capacité de se transformer en un immense lion, de plus sa peau est "pare-balles" c'est à dire qu'elle n'est pas entaillable.
professeur de maitrise des pouvoirs liés aux animaux
22/09/2014
jensen ackles
avatar by moi, signature by northern lights
1344

MessageSujet: Re: What is freedom ?    Ven 23 Oct - 20:14

what is freedom?

céleste, wade & graham
I'm the one with the ghosts in my bed, But they only come alive at night. Stuck in my sheets an accustomed coffin, I swear that I'll be fine, I'll be fine in the daylight. If I change, I start to fade, And all the green in my eyes desaturate, It's my head not my heart that's strayed. I'm sorry I keep pushing you away.
En fait, le professeur Xavier doit avoir un humour très particulier. Il sait que tu as peur du feu, il l'a sans doute vu dans ton crâne, et pourtant, c'est toi qu'il a envoyé sur cette mission. Comme si le coup du procès - que tu n'as toujours pas digéré - n'avait pas été assez. Il cherche à faire quoi? A te faire péter les plombs, parce que si c'est le cas, il est super bien parti. Peut-être qu'il joue au jeu du "combien de temps Graham va-t-il tenir avant de me sauter à la jugulaire?". T'aimerais bien connaître les règles, juste par curiosité. L'angoisse te rend terriblement sarcastique, c'est un fait. Il faut juste que tu réussisses à te gérer parce que la frontière entre le cynisme et l'agacement puis la colère est très floue. Et si tu commence à t'énerver, la gamine va prendre peur et s'enflammer. Très mauvaise idée, donc. Calme-toi, il le faut. Tu pourras aller pousser une gueulante dans le bureau du professeur une fois que vous serez sur que la petite va bien. Pour l'instant, tu dois te concentrer sur cet objectif.

D'ailleurs, Céleste vous fait part de ses craintes, elle veut rentrer. Tu fais la grimace, comment lui dire? Il faudra bien que quelqu'un lui dise. Tu inspires profondément. Tu peux le faire Graham. « Oncle Louis n'est plus... en vie. Les choses qu'il t'a faites, qu'il vous a faites, elles étaient impardonnables, c'était mal. On a voulu empêcher que ça se reproduise. Ici, c'est ta nouvelle maison, tu comprends? » Tu la fixes dans les yeux, et bon sang, tu n'as jamais eu autant peur de ta vie qu'à ce moment précis. Sauf peut-être toutes ces fois où tu avais vu l'homme en combinaison apparaître en contre-jour à l'entrée de la cavité, avec dans ses mains le lance-flamme. C'est exactement le même sentiment, la même crainte de sentir les flammes lécher ton épiderme. Tu es trop près d'elle, mais si tu recules maintenant, elle va peut-être mal le prendre. Tu sens ton cœur s'emballer malgré toi, et tu voudrais t'excuser auprès de Wade, mais tu n'arrives pas à contrôler ton corps. Tu as l'impression qu'il se déroule une éternité avant que la conversation ne reprenne son cours. Tu voudrais sortir deux secondes, pour te reprendre. Ou même t'en aller pour de bon, peut-être que ça arrangerait beaucoup de choses. Plus ça va, plus tu te dis que tu n'as pas ta place ici. Céleste n'a visiblement pas envie de te parler, et tu parasites surement Wade avec ta panique interne.

Pour t'occuper la tête, tu commences à lui expliquer comment ça se passe à l'institut. Wade complète en lui disant qu'elle est libre de faire ce qu'elle veut. Elle vous répond alors que c'est mal, et que vous n'avez pas le droit de vous côtoyer. Tu hausses les sourcils. « Nous n'avons pas les mêmes règles, ici. On peut parler avec qui on veut, même personne si ça nous chante. On pourra même te laisser tranquille si tu veux être seule, mais sache que personne ne te veux de mal ici, et que tu es là parce qu'on veut seulement te protéger. » Parce que oui, vous n'allez pas la forcer à discuter avec d'autres gens si elle ne le veut pas. « Il y a beaucoup de gens qui se feront un plaisir de discuter avec toi, ici. Ou alors juste t'aider à mieux vivre avec nous. » Tu forces un nouveau sourire nerveux. Tu ne t'inclus pas dedans, parce que tu te dis que ça la braquerait à nouveau. Tu n'as pas envie de la brusquer plus qu'elle ne l'est déjà, mais il semblerait que quoi que tu fasses, ce serait toujours le cas.


heart of courage
And all the people say "You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline." - halsey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: What is freedom ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
What is freedom ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» freedom for Leonard Peltier!
» City of Heroes Freedom
» DORIAN † Enjoying of your freedom, you're alive
» A great day for freedom (19/06, 19h42)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: XAVIER'S SCHOOL :: Premier sous-sol :: l'infirmerie-