.
 

L'hiver arrive ! Du moins, il est bien arrivé à New-York. Profitez-bien de la neige !
C'est hallowen les amis ! Et si vous faisiez un petit tour par notre sujet commun pour fêter l'occasion ?
L'intrigue numéro 6 est toujours en cours ! Pour le moment, tout le monde est encore plus ou moins entier...espérons que cela ne change pas !
Une nouvelle intrigue a fait son arrivée sur MAP ! Pour s'inscrire, c'est ici ! Vous avez une semaine pour vous inscrire !
Bienvenue dans cette nouvelle partie du forum ! C'est ici que vous serez informés de l'avancée des intrigues en cours ! Elle est pas belle la vie ?
L'intrigue de slenderman est achevée ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir cette aventure ici.
Le procès des intrigues de Norvège et de Boston a pris fin. C'est par ici pour en savoir plus !
L'admin qui s'occupe des annonces tient
à rappeler que cette partie est très importante à lire, merci heart
Les non validés ont bien évidemment le droit de flooder,
enjoie chope
Le tumblr du forum est ouvert BITCHES. Cliquez ici.
Toujours le même conseil aux nouveaux, et anciens, de lire
le bottin des pouvoirs
pour éviter tout malentendu chou
ATTENTION ! le forum a des problèmes et se reboot constamment.
SAUVEGARDEZ-VOS MESSAGES AVANT DE LES POSTER

Partagez | 
 

 C'est...compliqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: C'est...compliqué   Ven 1 Mai - 11:42


Allongée dans les tournesols sur la pelouse, bien à l'ombre sous un arbre, je bouquine tranquillement. Je m'amuse un instant des reflets verts qui tombent sur les pages à travers les feuilles, donne une pichenette à un insecte qui voulait faire sa sieste sur mon ouvrage. Il fait beau en cet après-midi de printemps et j'ai décidé, moi la créature d'intérieur, de sortir mon bout du nez de ma chambre de façon exceptionnelle. J'ai donc emporté mon livre, Rosemary's baby où le pourquoi du comment du parce que il ne faut pas tomber enceinte, jamais et me suis arrangée un petit espace au calme, pour lire en paix sous la verdure.
En levant les yeux, je peux voir un élève déployé ses ailes et s'envoler au loin, planant au dessus de l'institut comme un oiseau protecteur. Une partie de moi se serre en pensant à un drôle d'oiseau. Un corbeau. Qui a été plus que détestable la dernière fois ! Ca, je peux le dire ! Une vraie tête de nœud ! Ca remonte à plusieurs mois maintenant. Déjà ? Pff...je ne me porte que mieux depuis que l'on ne se parle plus. Que je l'évite plutôt. Que je l'évitais, ça finit maintenant. De toute façon, je ne l'ai pas vu depuis un moment. Tant mieux, qu'il aille rôtir quelque part, ça me fera des vacances. Na.
Sur ces bonnes paroles mentales et complètement incontrôlées, je me replonge dans mon bouquin, agite les pieds nus, libérés de leurs ballerines rouges.
Je ne tarde pas à me laisser entièrement plonger dans le roman, comme à chaque fois, et à laisser mon imagination galoper au rythme des mots de l'auteur.

Rosemary ne se souvenait des sinistres avertissements de Hutch que lorsqu'elle descendait au sous-sol pour faire la lessive, environ tous les quatre jours, et cela la mettait mal à l'aise. L'ascenseur de service était déjà peu rassurant (petit, sujet à des grincements et à des secousses inattendues, et sans liftier pour le manœuvrer), et le sous-sol lui-même était un endroit peu engageant, avec ses couloirs de brique au badigeon écaillé, au bout desquels on entendait s'éloigner des bruits de pas étouffés, où des portes qu'on ne voyait pas se refermaient brusquement avec un bruit sourd, et où de vieux réfrigérateurs au rebut tournaient leur porte contre le mur sous des ampoules électriques à l'éclat brutal derrière leurs muselières de grillage.
C'était là, se rappelait Rosemary, qu'on avait trouvé, il n'y avait pas si longtemps, le cadavre d'un nouveau né enveloppé dans un journal. L'enfant de qui était-ce? Et comment était-il mort? Qui l'avait découvert? La personne qui l'avait abandonné avait-elle été arrêtée, et condamnée?


Mon cœur s'accélère, je veux connaître la suite, me retrouve aussi tendue que l'héroïne. Que se passe t-il dans cet appartement ? Pourquoi le mari est-il étrange ? La suite, la suite...
Je crois voir les ampoules dans la buanderie, la peinture qui s'écaille, je ne suis plus dans le parc de l'institut mais dans le sous-sol d'un appartement New-yorkais. J'ai le palpitant qui s'affole, qui bat la chamade, que se passe t-il ensuite ?????
OH MON DIEU !!!! C'ETAIT QUOI CE BRUIT ?????
Je viens de voir quelque chose bouger dans les buissons !!! Il y a quelque chose !!!
Je fixe le buisson, paniquée. Il rebouge.
Je pousse un cri, jette de toutes mes forces le livre vers le monstre et recule, complètement paniquée. La fille qui n'a jamais compris pourquoi tout le monde fuyait le fantôme dans Scooby-Doo perd un peu de sa superbe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltamadmen krakens
- Mariah Osborn -
duco corporis

Célibataire
Jouvence - peut rajeunir des plantes, animaux (et un peu l'être humain) et reste lui même à l'apparence d'un jeune homme.
Élève.
29/10/2014
Arthur Darvill
Riptides (avatar)
151

MessageSujet: Re: C'est...compliqué   Sam 2 Mai - 14:39

C'était une mauvaise idée. Et cela, depuis le début. Pourquoi le regardait-il de la sorte ? Pourquoi se croyait-il obligé de veiller sur elle à distance ? Très bonne question. Elle ne le connaissait pas, ils ne se connaissait pas et pourtant, lui avait été présent sans qu'elle le sache à chaque étapes de sa vie. Une petite carte anonyme pour ses noël, des petits cadeaux pour ses anniversaires... Jamais de signatures, jamais de signe montrant qui il était, ce qu’il voulait ni pourquoi il faisait tout cela. C'était tout simplement Mariah, la bonté et la gentillesse incarné. Il veillait sur Thalia depuis que ses parents, que s amère l'avait abandonné. Lui même n'ayant jamais eu d'enfant, il prenait très à cœur son rôle de père à distance.

Et aujourd’hui il regardait la miss, tranquille dans son coin qui lisait un de ses livres. Elle lisait beaucoup la petite Thalia, c'était une des choses qu'il avait pu observer chez elle. Elle était gentille la petite Thalia, comme lui, la bonne humeur incarné. Elle ne fréquentait pas que des bonnes personnes la petite Thalia, ainsi va la vie. Il était bien placé pour dire ça, tient. Planqué dans un buisson. Bon, planqué n'était pas le mot exact. Disons qu'il se tenait derrière, allongé sur une branche d'arbre au dessus d'un massif buissonneux, qu'il était dans perdu dans ses rêveries et que, à l'occasion, il regardait sa protégée. Bon, tout cela pouvait carrément paraître étrange tout compte fait. Mais pas dans l'esprit de Mariah, non non, tout était parfaitement normal. Sauf qu'évidement, la gaffe arriva. Il éternua, perdit l'équilibre et sa cassa la figure dans le buisson juste en dessous. Il s'écrasa, se mangeant branches et ronces au passages et émit un petit cri de douleur. Et la jeune fille fut évidement attiré par tout ce raffut. Et pour couronner le tout, un épais livre vola en sa direction et Mariah se le mangea en pleine poire.

« Doucement ! »

Il se releva, des brindilles pleins sa tignasse et secoua la tête afin de les faire tomber.

« J'vous veux pas de mal, je suis juste... Tombé de mon arbre.»

Excuse bidon, mais c'était vrai, il ne mentait même pas. Mariah mentait peu comme garçon. Ce n'était pas vraiment dans sa nature non Mariah il préférait... Cacher les choses subtilement. Bon d'accord, on pouvait appeler ça mentir, mais il en le faisait jamais pour une mauvaise raison. Il lui tendit son livre, notant au passage que les goûts littéraire de la jeune fille lui rappelait ceux de son ami d'enfance Don. Il raffolait des livres de la sorte, plus c'était sombre, mieux c'était. C'était peut-être la guerre qui l'avait rendu ainsi. AH, il lui manquait pas parfois, mais sans lui, il n'aurait jamais pu mettre les pieds ici. Sans lui il serait toujours dehors à changer ses papiers tout les cinq ans pour passer incognito aux yeux de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: Re: C'est...compliqué   Sam 2 Mai - 15:01


Le jeune homme qui m'a fichu la peur de ma vie se relève, des feuilles et autres morceaux de nature dans les cheveux et accrochés aux vêtements. Il semble avoir à peu près mon âge, roux, pas franchement une tête de dangereux psychopathe ou d'adorateur du démon. D'un autre côté, il serait idiot de croire que ce genre de personne a son curriculum vitae inscrit sur le visage.
Je le dévisage longuement, encore un peu tendue, ce gars était dans un buisson !!! A moins que ça ne fasse partie de son don et auquel cas, il faudrait que je lui demande depuis combien de temps il fait joujou sans que je ne m'en aperçoive

J'vous veux pas de mal, je suis juste... Tombé de mon arbre.

J'ouvre des yeux ronds comme des soucoupes (pour le thé, je suis sûre que les soucoupes volantes ne sont pas toutes parfaitement rondes. D'ailleurs, je trouve ce terme un peu désuet...), met du temps à comprendre.

De votre....arbre ??

Cet homme se cache donc dans les arbres...tout va bien. Quoique, après tout, ce n'est pas si étrange, il peut être proche de la nature ou aimer rêvasser dans les arbres.
Je me rend compte de ma bêtise, porte les mains à ma bouche.

Oh !!! Pardon ! Je suis désolée ! J'étais...j'ai cru...

J'éclate de rire, complètement abasourdie devant ma propre bêtise. Et aussi parce que tomber d'un arbre, c'est peu commun. Ce type a l'air du genre maladroit.

Désolée...j'étais plongée dans mon livre et...je pense que ça me servira de leçon, plus de roman d'horreur ou je risque de finir par tuer quelqu'un. Vraiment désolée. Heureusement que je ne lis pas Guerre et Paix.

Toujours en train de rire, je récupère mon livre qu'il me tend gentiment, l'observe, il a toujours des brindilles sur lui, je me retiens de l'aider à les enlever, je viens de tenter de le tuer avec un livre, mieux vaut éviter de trop m'approcher ou il va croire que je suis du genre récidiviste.
Tombé du ciel donc...amusant.

J'espère que la chute n'a pas été trop rude. Ni le coup de livre d'ailleurs. Vous...tu...m'as surprise.

J'ai tendance à beaucoup vouvoyer, et ce depuis le primaire. Je vouvoyais les autres élèves au collège quand je ne les connaissais pas. Mais étant donner les circonstances, il semble important de briser la glace rapidement (et non pas le nez de ce pauvre homme) et donc, d'employer le tutoiement. Après tout, il semble avoir à peu près le même âge que moi et il n'a pas l'air bien méchant. C'est peut-être moi qui ait l'air la plus dangereuse à bien y réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltamadmen krakens
- Mariah Osborn -
duco corporis

Célibataire
Jouvence - peut rajeunir des plantes, animaux (et un peu l'être humain) et reste lui même à l'apparence d'un jeune homme.
Élève.
29/10/2014
Arthur Darvill
Riptides (avatar)
151

MessageSujet: Re: C'est...compliqué   Dim 10 Mai - 19:30

Elle s’excusa, il secoua la tête, les mains, afin de lui faire comprendre que tout allait bien. Encore heureux, elle ne l'avait pas assommé, ou autre chose de pire. Il n'osait pas imaginer sa tête si jamais il s'était mangé son livre de poche dans l’œil ou dans le nez par exemple. C'était bien son tout premier contact visuel, aussi proche avec elle depuis... Depuis qu'elle était née en fait. Et ça, Mariah s'y était préparé depuis des années. Il c'était toujours demandé comment se passerait leur première rencontre en face à face. Parce qu'il savait qu'au fond, elle devait apprécier l'homme (ou la femme) qui lui envoyait des courriers de temps en temps.

« Tu, tu peux dire « tu » ! Je suis Mariah, enchanté, et toi ?»

Faire comme si il ne la connaissait pas. Ce n’était as honnête, et ce n'était pas lui. Non, Mariah était un homme honnête.

« Thalia, non ? J'ai déjà cru entendre quelqu'un crier ou t’appeler par ce prénom. Très jolie prénom en tout cas. »

Voilà, c'était déjà mieux. Et au fond cela lui faisait moins mal. Il avait l'impression qu'il ne mentait plus, qu'il redevenait le gentil garçon qu'il était en temps normal. Toujours un compliment à la bouche, Mariah souriait. Elle avait des traits de sa mère, c'était indéniable. Il se passa une main dans les cheveux. Souvent il s'était demandé si sa vie, et la sienne, n'aurait pas été différente s'il avait choisis de prendre cette petite sous ses ailes dès le départ. Mais à l'époque Mariah n'était sur de rien. Il n'avait pas encore mis les pieds à l'institue, il avait encore peur de blesser ou pire avec son pouvoir. Au jour d’aujourd’hui il le maîtrisait à la perfection et cherchait même à se perfectionner. Peut-être que s'il l'avait prise dès le départ, ils auraient eu une vie totalement différent. Qui sait ? Une vie pépère en ville, comme deux êtres parfaitement normaux, un père et sa fille ? Il secoua la tête. Lui, ne pouvait pas avoir de famille, pas avec ce don qu'il possédait. Sa famille, il l'avait perdu il y a bien longtemps. La guerre, les guerres avaient fais des ravages. Alors il s'était toujours dis que fonder une autre était impossible. Quel fils voudrait avoir comme père un homme incapable de vieillir. Et quel père voudrait à avoir à enterrer ses propres enfants ?

« En tout cas, je suis ravi que tu en sois pas une de ces rapides, qui se servent de leur pouvoir automatiquement en cas de danger imminent, » dit-il en imitant des guillemets. « J'aurais sûrement eu plus mal je pense. »

Il connaissait son don, son talent. Il savait que la jeune femme pouvait, si elle le souhaitait, être redoutable. Avec un tel pouvoir, on pouvait facilement l'être en même temps. Il s'était toujours dis qu'un jour, il l’entraînerait. Qu'il la protégerait contre les effets néfastes de son pouvoirs. Quelque part elle représentait un but pour lui. Il ne devait laisser personne lui faire de mal, pas même son sois disant pote à plume au regard glacial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: Re: C'est...compliqué   Mer 13 Mai - 0:49


Le fait qu'il connaisse mon prénom me fait sourciller, je ne pensais pas être assez...présente à l'institut pour que l'on crie mon nom dans les couloirs. Quoique, Cassidy voulant me parler d'un souci dans la chambre, Ciel m'annonçant un changement d'horaire ou tout autre camarade de classe aurait très bien pu prononcer mon pseudonyme au détour d'un chemin.
Néanmoins, j'ai beau chercher dans mon esprit, je ne me souviens d'aucun Mariah ou même d'aucun rouquin assez maladroit pour tomber d'un arbre. Si j'en ai entendu parler, je l'ai oublié. J'ai parfois une mémoire de poisson rouge mort.

Merci beaucoup. Le tien aussi est joli. Original. Les Mariah de sexe masculin ne doivent pas courir les rues. Ou alors, je ne suis jamais allé dans les bonnes.

Je lui souris, pose mon roman près de mes ballerines, tiens, c'est vrai que je suis toujours pieds-nus moi ! Qu'importe, je me sens bien.

En tout cas, je suis ravi que tu en sois pas une de ces rapides, qui se servent de leur pouvoir automatiquement en cas de "danger imminent". J'aurais sûrement eu plus mal je pense.

Je secoue la tête, rit doucement. Je ne fais pas partie de ceux qui trouvent une grande utilité dans leur don, comme je le dis souvent, le mien se limite à garder la crème glacée au frais. ^^ Rien de plus, rien de moins. Alors de là à m'en servir de façon défensive...non. Pas vraiment. Je suppose que je pourrais, j'ai fait beaucoup de progrès et d'expériences autour de mon pouvoir depuis mon arrivée. Mais il ne fait pas totalement partie de ma vie. Pas encore.

"Non, aucun risque, je te rassure. Je suis une sorte de congélateur géant. Je touche et je refroidis. Pas mal en cas d'entorse, mais je ne me vois pas sauver les banquises. Hélas... Donc, en bref, pas de danger avec moi" Je ris, croise les mains dans mon dos "dis la fille qui vient de t'agresser sauvagement avec un livre"

Au moins, j'ai le mérite d'être honnête dès le début. C'est important je pense de commencer une relation sur des vérités et on sur des mensonges, sinon, un jour ou l'autre, tout s'effondre et ça fait mal. Ce n'est pas vraiment du vécu mais...je pense savoir de quoi je parle.
Avisant une feuille accrochée au jean de Mariah, je la désigne du menton, souriante.

Et toi ? Tu communiques avec les arbres ? Parce que si ton pouvoir est une communion avec la nature, elle ne doit pas beaucoup t'aimer pour te faire chuter de la sorte.

Je le taquine, évidemment. J'espère qu'il ne va pas se vexer. Etrangement, je ne pense pas. Il a l'air gentil. Un peu gauche mais gentil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltamadmen krakens
- Mariah Osborn -
duco corporis

Célibataire
Jouvence - peut rajeunir des plantes, animaux (et un peu l'être humain) et reste lui même à l'apparence d'un jeune homme.
Élève.
29/10/2014
Arthur Darvill
Riptides (avatar)
151

MessageSujet: Re: C'est...compliqué   Mar 9 Juin - 17:17

Un congélateur vivant ? C'était comme ça qu'elle se définissait ? Il secoua la tête. Non non non, ça n'allait pas du tout. Oh, elle devait encore en être au début de son pouvoir, à un stade assez faible. Il la connaissait (enfin, façon de parler) il sentait au fond de lui qu'elle pouvait aller bien plus loin que ça. Elle était forte.

« Moi ? Non, non. Mais j'avoue que ça ferait un pouvoir sympa. »

Il y avait toujours eu trois pouvoir que Mariah avait trouvé fascinant. Télépathie. Qui ne rêvait pas de connaître les secrets, les pensées des gens ? Il faisait partis de son top trois, avec le pouvoir de remonter le temps. Dangereux, mais tellement existant. Il donnerait tout pour revoir certaines choses, personnes. Peut-être même empêcher la guerre qui avait coûté la vie à bon nombre de ses proches. Et ensuite donner vie aux objets inanimé et communiquer avec eux. Bien moins séduisant que les deux premiers, mais il les jugeait tout aussi intéressants.

« Mon pouvoir est bien différent de ça, je vais te montrer. »

Il en rêvait depuis tellement longtemps de cette rencontre, de ces échanges avec la jeune femme. Il montrait très rarement de quoi il était capable, mais à elle, il pouvait. Il s’accroupit près d'une jeune pousse et posa délicatement la main sur une de ses branches. Peu à peu, la jeune pousse devint belle, prit de l'assurance. Mariah ressentait à nouveau ce picotement au bout de ses doigts, la vie qui s’imprégnait en elle. Bientôt, la pousse devenue jeune arbre les dépassa tout les deux et Mariah retira sa main.

« Jouvence. Sur animaux et végétaux. Et sur êtres humains aussi, mais je en préfère pas tenter. »

Il mima une révérence avec un grand sourire.

« Et puisque mon don fait entièrement partis de moi, il m'affecte au quotidien. Je préfère préciser ce léger détail.»

Avant qu'elle se demande pourquoi il ne prenait pas une ride, ni un cheveux blanc. Son cœur battait à cent à l'heure. C'était toujours comme ça pour une démonstration, mais aujourd'hui plus encore puisque c'était pour elle, la petite fille sur qui il avait si longuement veillé.

« Si tu as un vieux chat que tu adore... N'hésite pas, ajouta t-il en rigolant.»

Après tout, les chats il connaissait. Son propre chat avait été le premier à redevenir chaton, quand ces pouvoirs avaient commencés à se manifester. Il était devenu vieux, et puisque la jeune homme refusait de le voir partir, il redevenait chaton presque tout les dix ans. Il avait bien fini par s'en séparer, le confiant à son meilleur ami. Ce pauvre chat n'aurait peut-être pas survécu dans une école de mutants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: Re: C'est...compliqué   Sam 13 Juin - 12:57


La démonstration de Mariah a de quoi surprendre. J'en reste bouche-bée d'admiration. Voir cette toute petite pousse croitre en un clin d'œil pour devenir arbuste... Sans vraiment y penser, je m'approche, pose ma main sur le tronc, le palpe pour vérifier qu'il est bien réel, comme s'il ne s'agissait que d'une illusion. Mais non, sous mes doigts, je peux sentir les nœuds du tronc, la rugosité du bois, le bruissement des feuilles au dessus de ma tête. Incroyable. Je me recule, les yeux ronds et émerveillés.

C'est...incroyeux...euh, je veux dire, incroyable. Je suis impressionnée.

Je regarde le jeune homme avant de froncer les sourcils. Pouvoir de jouvence donc.

Et puisque mon don fait entièrement partis de moi, il m'affecte au quotidien. Je préfère préciser ce léger détail.

Sur lui aussi ?

Donc tu...ne peux pas vieillir ?! Ca ne t'affecte pas ? Je veux dire...de savoir que tu es figé à un âge précis...

Rester jeune, ça a l'air fantastique. Mais je me demande si ce n'est pas un cadeau à double tranchant, impossible de rester avec des personnes que l'on aime trop longtemps, d'être pris au sérieux. Enfin, je suppose que cela dépend de l'âge, si on est coincé à 30 ans, on a plus d'opportunités de carrière qu'à 13. Je détaille Mariah, il a l'air tellement...normal. Comme nous tous en fait.

Je me demande quel âge tu as en réalité....simple curiosité, tu n'es pas obligé de me répondre. Savoir si je dois t'appeler Mariah ou Papy.

J'espère ne pas le fixer avec trop d'insistance, je suis juste intriguée. Parce que sous des dehors assez maladroits et, j'ai l'impression, très sympathiques, Mariah semble cacher beaucoup de secrets dus à son pouvoir. Il me donne envie d'en savoir plus sur lui. Après tout, s'il est très vieux, il doit en avoir des choses à raconter. Après, il ne faut pas que je me concentre uniquement sur cet aspect là de sa vie. Même si ça m'intrigue beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltamadmen krakens
- Mariah Osborn -
duco corporis

Célibataire
Jouvence - peut rajeunir des plantes, animaux (et un peu l'être humain) et reste lui même à l'apparence d'un jeune homme.
Élève.
29/10/2014
Arthur Darvill
Riptides (avatar)
151

MessageSujet: Re: C'est...compliqué   Sam 13 Juin - 19:38

Content de sa démonstration il croisa les bras sur son torse, souriant de plus belle.

« C'est ça, je ne vieillis pas. Je garde cet âge là. »

Il haussa les épaules l'air vaguement désolé. Il avait découvert son don à vingt ans. Mais à vingt ans, il vieillissait encore, c'était comme si sa mutation ne s'était pas opérée entièrement. Non, il avait fallu attendre ses vingt quatre ans pour comprendre qu'il ne changerait plus. Il se souvenait des jours où il venait visiter Don en prison, et que ce dernier qu'il n'avait pas changé d'un poil. Alors que son meilleur ami commençait à avoir des rides, Mariah lui changeait sa couleur de cheveux et son style vestimentaire pour passer plus inaperçu. Quelque part, il avait eu de la chance que sa mutation se déclenche à cet âge là. Il aurait pu très bien être coincé dans sans corps d'homme de quatre vingt balai, ou dans celui du Mariah tout faible et coincé de douze ans.

« Je me demande quel âge tu as en réalité... simple curiosité, tu n'es pas obligé de me répondre. Savoir si je dois t'appeler Mariah ou Papy. »

Il rigola un peu. Oh, elle pouvait l’appeler Papy. Il passa une main dans ses cheveux éclaircis par les rayons du soleil.

« Je comprends la question. Je dévoile très peu mon don, mais quand je le fais, c'est généralement la question qui suit. Pour moi tout s'est arrêté quand j'avais vingt-quatre ans. Je suis né en Octobre 1930, je te laisse faire le calcul. »

Si elle était férue d'histoire, il allait sûrement avoir le droit à quelques questions. Il fallait dire en même temps que les gens ayant vécu lors de la deuxième grande guerre n'étaient plus très nombreux, ou pas au top de leur forme comme Mariah. Quatre-Vingt-Quatre ans. On pouvait dire ce qu'on voulait, il était sûrement un des plus vieux ici, sans aucun doute. Cette année, il fêterait dignement ses quatre-vingt-cinq ans. Quelle vie. On pouvait dire qu'il en avait vécu des époques différentes. Il avait vu le monde changer de ses propres yeux. Il avait été témoin de bien des choses en ce bas monde. Parfois il se demandait jusqu'à quand il aurait la force d'aller. Ses points d'encrages, sa famille, ses amis... Ils disparaissait tous les uns après les autres. Son propre meilleur ami venait d’atterrir en maison de retraite.

« Mais je préfère quand même Mariah à Papy» rigola t-il.

Son meilleur ami, lui, ne se serait pas gêné. Il se se souvenait déjà qu'il ne s'était pas gêné, la première fois, pour critiquer son prénom. Un prénom d'fille qu'il disait. Sur le coup, il s'en souvenait très bien, il l'avait mal prit. Il s'était dis qu'il était tombé sur un énième garçon insupportable qui allait lui piquer ses barres chocolatés à l'école.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: Re: C'est...compliqué   Dim 14 Juin - 14:47


Pour moi tout s'est arrêté quand j'avais vingt-quatre ans. Je suis né en Octobre 1930, je te laisse faire le calcul.

Ah oui ! Tout de même  C'est ce que j'appelle un vieux croûton. La vache...il a du en traverser des choses, des époques, des évènements... Je ris en adoptant un air détaché.

Oui, oui. Ca se voit tout de suite. Enfin, tu es bien conservé mais ça se sent que tu as plus de quatre-vingt ans...navrée de te décevoir. L'âge te rattrape.

Je lui fais un clin d'œil et me réinstalle dans l'herbe, au pied de l'arbre qu'il vient de faire grandir.

Mais va pour Mariah...je vais y réfléchir.

Je continue à le regarder, passe une mèche derrière mon oreille tout en réfléchissant. J'ai envie d'en apprendre plus sur lui, sur sa vie, sur ses expériences.

Donc...tu es très vieux...et à quoi s'occupe un vieillard dans un corps de petit jeune ? Tu fais de la bicyclette ? Tu cherches tes anciens amis sur copains d'avant ? Tu sors avec l'arrière-petite fille de la femme dont tu avais le béguin en 3eme ? Raconte-moi un peu...


Je m'installe confortablement comme on fait lorsque l'on s'apprête à écouter une belle histoire. J'espère ne pas paraître trop curieuse, je veux juste en apprendre un peu plus sur lui. Parce qu'il a l'air sympa. Je me sens bien avec lui. Et puis, c'est une procédure normale lorsque l'on veut connaître quelqu'un, non ?
Distraitement, je récupère une feuille au sol, la fait geler du bout des doigts. Elle est encore humide de rosée et les petites gouttelettes se figent, se cristallisent à mon contact. Je la repose au sol, ça n'avait pas grand intérêt de faire ça, juste pour m'occuper les doigts je présume.
Je regarde Mariah, attend sa réponse en souriant. J'ai encore du mal à imaginer que cet homme d'un vingtaine d'années devant moi a pu non seulement faire pousser un arbre mais s'avère aussi avoir vécu plus longtemps que la majorité des personnes que je connais. Même si je vis au milieu de mutants depuis un an (et 8 jours), je n'en reste pas moins étonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membreclasse deltamadmen krakens
- Mariah Osborn -
duco corporis

Célibataire
Jouvence - peut rajeunir des plantes, animaux (et un peu l'être humain) et reste lui même à l'apparence d'un jeune homme.
Élève.
29/10/2014
Arthur Darvill
Riptides (avatar)
151

MessageSujet: Re: C'est...compliqué   Mer 1 Juil - 12:13

Donc...tu es très vieux...et à quoi s'occupe un vieillard dans un corps de petit jeune ? Tu fais de la bicyclette ? Tu cherches tes anciens amis sur copains d'avant ? Tu sors avec l'arrière-petite fille de la femme dont tu avais le béguin en 3eme ? Raconte-moi un peu...

« Non, pas à ce point ! La dernière chose que tu as dite, c'est bien une chose que je ferais jamais ! »

Rien que d'y penser... De toute façon, il aurait bien du mal à croiser des descendants des gens avec qui il était en classe à cette époque. Malheureusement (ou heureusement, tout dépendait des points de vues) il avait quitté son pays natale pour rejoindre cette école, synonyme de paix et de sûreté. Alors à moins qu'il croise une descendante en question, ayant migré tout comme lui ici... Il voulait bien croire au hasard, mais pas tant que ça.

« Comment dire j'ai d'abord tenté de vivre normalement. Et bien cela s'est avéré assez compliqué. Changer de papiers tout les cinq ans pour pas faire louche... Ma mère était une pro pour ça. Elle m'a beaucoup aidé au début. J'ai du apprendre à maîtriser tout ça aussi, crois le ou non,mais rajeunir toutes les choses vivantes que tu touches c'est pas toujours très agréable. Aujourd'hui, maîtrise totale ! »

Il en avait bien bavé pour en arriver là, mais tout avait un prix. Aujourd'hui il pouvait se vanter d'être inoffensif pour les autres. Ce n'était pas le cas de tout monde ici. Certes, ils n'avait pas tous eu autant d'années que lui pour apprendre. Il avait aussi ce point fort.

« Et un vieil ami (non, son meilleur ami, mais il était vraiment vieux pour le coup au jour d'aujourd'hui) m'a ensuite conseillé de venir ici. Il pensait que je serait plus en sécurité parmi les... Gens comme moi. Et il avait raison. Je sais pas combien de temps j'aurais pu rester dans le monde extérieur sans me faire avoir par ce que je suis. »

Avec toute la technologie du monde d'aujourd'hui, pas bien longtemps en tout cas. Oui, il faisait peut-être vieille école, mais Mariah avait vu les machines s'emparer le monde, le grignoter petit à petit. L'humanité n'était pas danger, non, elle était juste différente. Autrefois elle faisait confiance à l'homme. Les machines avait pris le pas. Et Mariah ne faisait pas confiance aux machines. Il ne leur donnait pas longtemps avant qu'elle se mette à traquer le hommes supérieur comme lui, comme Thalia, comme tout les autres élèves de cet école. Il savait qu'un de ces jours, leur espèce serait en danger. Déjà, le danger était présent. Avec le nouveau groupuscule qui avait vu le jour, il avait maintenant bien du mal à voir d'un bon œil l'union des mutants. Non, même au sein de leur propre espèce, le voilà divisé. Qu'il soient homme ou mutants, ils se divisaient toujours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
statut: membre classe gammacrazy foxes
- Thalia Bubble -
duco corporis

Aucune idée. Veuve ?
baisse de la température par contact
Professeur de littérature
05/06/2014
Felicity Jones
Me, myself and I
246

MessageSujet: Re: C'est...compliqué   Jeu 2 Juil - 23:36


Je le regarde avec compassion, il a l'air de ne pas avoir vécu que des années tranquilles. Le pauvre, l'éternité peut être longue. Je suppose.
Bien décidée à ce qu'il ne se morfonde pas, je lui sourit.

Et je suis ravie que tu sois arrivé jusqu'ici, j'espère que tu t'y plais. Et que tu ne vois plus ton don comme un handicap. Tu as au moins un avantage : tu as eu plus de temps pour le maîtriser que la plupart des élèves ici.

Je m'agite d'un pied sur l'autre, espère que je ne l'assomme pas trop avec mon bavardage. Ce qui serait normal et courant. Mais qu'importe.
Je sursaute en entendant mon alarme se déclencher, déjà si tard !
Je fais la grimace et m'incline légèrement.

Oups ! J'avais oublié que je donnais un cours particulier de français avant le repas. Je dois filer avant d'être en retard....une énième fois.

Je me donne une petite tape sur le front avant de regarder Mariah en souriant joyeusement.

J'étais ravie de faire ta connaissance. J'espère que nous nous recroiserons. C'était une chouette rencontre. Au revoir.

Sur ces mots, je détale vers le bâtiment, manquant par ailleurs de me casser la figure. Il est bien gentil ce Mariah, je l'aime bien. Il semble très sympa, un petit peu maladroit mais probablement adorable. J'espère réellement que nos chemins se recroiseront. Il y a des chances. L'école n'est pas si grande ^^
Une question demeure...: vais-je oui ou non l'appeler Mariah ? Papy, c'est plutôt drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -


MessageSujet: Re: C'est...compliqué   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est...compliqué
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Linaewen Addraenvan (ou le nom super compliqué)
» Parce que les sentiments, c'est compliqué [Pv Ginger]
» (f) dakota johnson → compliqué
» Une conversation compliquée
» travail compliqué [PV Dasan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mutant and proud :: XAVIER'S SCHOOL :: extérieur de l'institut :: Le parc-